La Gazette du Var n°48 15 fév 2018
La Gazette du Var n°48 15 fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 15 fév 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : château Léoube, courage et efficacité face aux incendies.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Le Lavandou février 2018 - #48 Station de tourisme « Une reconnaissance de tout premier plan » Dans une commune alliant, de façon évidente et irréfutable, beauté naturelle et qualité de l’offre touristique, le classement en « station de tourisme », semblait une évidence ! Pourtant le 1er février, lors de la reconnaissance officielle de cette distinction par Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, chacun (élus, acteurs du tourisme et de la vie économique) s’est rappelé combien le chemin a été long pour décrocher le « Graal touristique ». « Cette distinction intervient à l’issue d’un processus très sélectif, qui passe par un questionnaire de 50 rubriques puis par l’obtention d’un label décerné par un décret au Journal Officiel. C’est la confirmation de l’engagement de chacun qui a permis ce succès. Avec une conséquence non négligeable pour la vie communale, celle de son sur classement pour sa période estivale », a expliqué le préfet. EXCELLENT NIVEAU DE QUALITE DE VIE Dans un rappel historique, Gil Bernardi soulignait l’importance de ce classement pour l’avenir. « (…) Depuis plus d’un siècle que Le Lavandou rayonne à travers le monde de par sa renommée forgée du temps de la villégiature et vit, toujours et encore plus aujourd’hui, de l’essor économique lié au tourisme balnéaire dont la progression a pu être évaluée à une croissance de +7% en 2017 » ! L’élu ajoutait  : « Le classement que nous décerne aujourd’hui le préfet revêt des enjeux qui vont bien au-delà de la sublime carte postale. Ce titre d’excellence, attribué à seulement 245 communes sur 36 000 que compte la France récompense les actions que nous déployons dans divers domaines et que nous gérons quotidiennement, scrupuleusement, pour maintenir un excellent niveau de qualité de vie aux Lavandourains et aux visiteurs. L’environnement, les plages, la culture, l’offre événementielle et sportive, la promotion touristique mais également la sécurité, l’urbanisme, l’accessibilité et la qualité de nos équipements… tous ces vastes chapitres ont été méticuleusement détaillés dans un rapport établi par nos services puis étudiés par les autorités avant de nous attribuer ce classement ». UN TITRE D’EXCELLENCE POUR 12 ANS Pour le premier magistrat  : « Être classé « Station de tourisme » veut dire que nous sommes, nous les élus, aux côtés des agents municipaux, des équipes du port et de l’office de tourisme mais également les acteurs économiques et les citoyens qui contribuent à cette démarche, les protagonistes de cette réussite. Et sans faire dans l’auto-satisfecit béat, nous pouvons être fiers de ce travail conduit et de cette quête d’excellence poursuivie depuis des années, comme de la fructification de ces talents ». Puis, le maire de la cité des Dauphins a rappelé les distinctions obtenues ces dernières années  : Le label 4 fleurs, obtenu en 2013 et maintenu en 2016, le label Pavillon Bleu décerné au Lavandou depuis plus de 30 ans sans discontinuité, les démarches environnementales mises en place par le port depuis plus de dix ans et récompensées en 2016 par la certification « AFAQ-AFNOR port propre », la démarche Qualité tourisme portée par l’Office de tourisme et son classement en catégorie 1 en sont les parfaites illustrations… Il a conclu par ces mots d’espoir  : « Vous l’aurez compris, Le Lavandou bouge, évolue. Le Lavandou œuvre et bénéficie, aujourd’hui, d’une reconnaissance de premier plan qui devrait être un atout considérable pour tous les acteurs économiques de la ville puisque l’État nous a fait part de sa volonté de promouvoir les communes labellisées « Station de Tourisme » au plan national et international. Avec l’assurance que ce titre augure de belles perspectives porteuses, je vous remercie de votre dévouement ». Texte et photos Francine MARIE Politique culturelle Gil Bernardi, maire  : « Notre vie culturelle a changé d’envergure » Avec la sécurité, la jeunesse et la culture ont été, également, au centre du projet municipal. En effet, la jeunesse bénéficie d’une toute nouvelle crèche, remarquable de beauté et de confort, jusque dans ses tables à langer - pilotes - merveilles de technologie pour les tout-petits mais pas seulement. Le maire de la cité explique  : « À ces travaux, il faut ajouter l’extension-rénovation de l’école maternelle Marc Legouhy, qui offre une qualité d’accueil exceptionnelle et une cour de récréation presque aussi réussie que celle de La Crau, dont elle s’inspire avec modestie et d’une protection renforcée et prioritaire de la sécurité de tous les locaux scolaires, systèmes de sécurité qui, ont servi de modèle à bon nombre d’établissements de ce département » ! TRANSFORMATION DE LA MAIRIE-ANNEXE Continuant le bilan de son action municipale, il ajoute  : « En même temps, nous avons rénové l’Espace Culturel, le Fougaou ouvert à nos aînés, la salle d’honneur de l’Hôtel de Ville et les locaux commerciaux du port, ainsi que la moitié des espaces publics attenants en dallages élégants, et redéfini leur éclairage comme leur végétation, le reste suivra pour Pâques. Et, dans ce même programme, nous avons transformé les locaux de la mairie-annexe de Cavalière en bureau multi-services de poste communale, et nous lui avons adjoint un Bureau d’Information Touristique, annexe d’un Office de Tourisme dont le classement en 1ère catégorie a constitué un véritable challenge et un vrai succès, devançant de quelques mois le classement, de notre commune en Station Classée de Tourisme, le 29 novembre 2017 ». LES SUPERBES TRAVAUX DE LA VILLA THEO Sur le plan culturel, le premier magistrat ne cache pas sa joie  : « Notez encore les travaux au niveau de la Villa Théo et son esplanade fontaine, transformée en Centre d’Art et de Culture, non seulement pour y recevoir de belle manière les élèves de l’École d’Arts Plastiques, mais également en lieu d’expositions et de concerts. La Villa Théo, superbe figure de proue d’un Chemin des peintres, soutenue par le Département, la Région comme par le mécénat, porté par la Fondation du Patrimoine, et qui a pris un nouvel essor avec une ampleur accrue, et qui permet d’affirmer la position majeure du Lavandou dans le cercle très étroit des destinations culturelles de premier plan. Le Lavandou, dont les paysages et la lumière irradient les plus grands musées, aux cimaises de celui d’Orsay, du Métropolitan ou de Saint-Pétersbourg ». UN NOUVEL ATOUT CULTUREL ET TOURISTIQUE Le maire conclut  : « Notre nouvel atout culturel et touristique, doublement appréciable, d’abord parce qu’il est réussi ; ensuite parce qu’il fait enrager les mêmes sempiternels grincheux, qui ont tôt fait d’oublier leurs critiques d’hier sur le vide culturel du Lavandou. Une vie culturelle, donc, qui a changé d’envergure et de rythme, en proposant ses vendredis de conférences à thèmes et son cycle de café-théâtre, tout au long de l’année. Et vous êtes nombreux à les apprécier » (...).
Cavalaire-sur-Mer Le Corso fleuri en images Le bel hommage au monde associatif La 10ème édition du Corso Fleuri a séduit des milliers de spectateurs. Comme chaque année, la fête s’est déroulée sur deux jours (samedi 10 et dimanche 11 février) avec la participation de « La Fanfare de LVIV », invitée d’honneur en 2018. Une magique fête des fleurs qui a rendu hommage au monde associatif et à tous les bénévoles, heureux de donner une image rayonnante de la ville. Le samedi, après une parade, dans les rues du centre-ville, des chars illuminés, un apéro Corso était proposé, dans l’avenue des Alliés, par les commerçants. Le lendemain, le grand défilé des chars, suivi de la bataille de fleurs, a attiré des milliers de visiteurs. La fête s’est terminée par un apéritif de clôture sur le parvis de l’Office de Tourisme. Photo André CASTEL LES CHARS DES ASSOCIATIONS Leï Petanquaires  : « La Patrouille de France » Le Conseil Municipal des Jeunes  : « La Reine des Neiges » (char de la Reine) Le Judo Club Cavalairois  : « Balade à Venise » RC La Baie  : « Robin des Bois » Le Centre Ado  : « E Viva España » Le Lys d’Or  : « Sport Boules JO Paris 2024 » Les AVF  : « Les 10 ans du Corso » SNSM  : « Les sauveteurs en mer » L’ACAPIC  : « L’Huître Perlière » Planète Break Danse  : « Les Romains et les Egyptiens » 31 FANFARLIEle LVIV M LIKRAINEI février 2018 - #48



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :