La Gazette du Var n°47 1er fév 2018
La Gazette du Var n°47 1er fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 1er fév 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : déchets, un enjeu capital pour les Varois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 Bormes-les-Mimosas Lutte contre les incendies Vignerons, forestiers, agriculteurs et élus se mobilisent contre les feux de forêt ! Château Léoube a pris l’initiative de s’équiper de matériel de secours et contre les incendies. Il sera présenté aux élus, le 8 février à 11 heures. Triste anniversaire que ce mois de janvier 2018 ! Il y a 6 mois, le département était gravement touché par des incendies violents. 200 HECTARES BRULES À CHATEAU LEOUBE Plus de 3 700 hectares ont brûlé dans le Var, touchant près de 60 communes, notamment celles de Bormes-les-Mimosas et de la Londe-les- Maures pour les feux les plus importants. « À Château Léoube, ce sont 200 hectares de végétation qui sont partis en fumée dans l’incendie du 26 juillet dernier. Mais plus largement, ce sont tous les viticulteurs, propriétaires forestiers, agriculteurs voisins qui ont manqué perdre leurs outils de travail », rappelle Jean Dubille, le Directeur Général de la propriété. Il ajoute  : « Si on étudie les statistiques depuis 45 ans, l’année 2017 figure en 7ème position pour le nombre d’hectares brûlés  : un triste record et une nouvelle tragédie pour notre département avec les répercussions environnementales que l’on connaît ». février 2018 - #47 DU MATERIEL INCENDIE Le Directeur Général ajoute  : « Face à l’ampleur et à la répétition de ces événements dramatiques, Château Léoube a décidé d’agir en s’associant aux demandes de déclassement de certaines zones pour y planter des vignes et des oliviers, véritables pare feux naturels, mais aussi en faisant le choix d’équiper le domaine avec du matériel d’incendie et de secours ». La réception officielle de ce matériel se déroule le jeudi 8 février à 11h à Château Léoube (2387, route de Léoube à Bormes-les-Mimosas), en présence de Jean-Louis Masson, Député de la 3ème circonscription du Var, de François de Canson, Président de la Communauté de communes Méditerranée Porte des Maures, ainsi que des pompiers et des viticulteurs de Bormes-les-Mimosas et de la Londe-les-Maures. « Parce qu’agir ensemble, c’est être plus forts pour lutter contre les feux de forêts », conclut, enthousiaste, Jean Dubille ! Gilles CARVOYEUR Véhicules électriques Un service de recharge électrique disponible en ville La commune s’engage en faveur de la transition énergétique en installant trois bornes de recharge électrique sur plusieurs parkings de la cité. Ainsi, la ville se met à l’heure des véhicules propres ! Concrètement, trois bornes de recharge de véhicules électriques ont été installées sur le territoire de la commune. À l’occasion du test de l’équipement, situé sur le parking Saint-François au village, le maire, François Arizzi était entouré de Jérôme Massolini, adjoint aux travaux, et des membres des services techniques. DEVELOPPEMENT DES VEHICULES PROPRES En effet, depuis le 18 décembre, une borne implantée à la Favière, sur le parking des Cabanons (près de la mise à l’eau) peut, déjà, accueillir les véhicules. Au village, les bornes sont accessibles depuis le 22 janvier et, au parking du quartier du Pin, l’installation est opérationnelle depuis le 29 janvier. « Ces bornes électriques viennent renforcer les services offerts à la population. La ville s’adapte ainsi au développement des véhicules propres », se félicitait François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas. Ces installations, qui peuvent chacune fournir simultanément de l’énergie à deux véhicules, ont été envisagées dans le cadre du déploiement du réseau par SYMIELECVAR (Syndicat mixte départemental d’électricité du Var) en partenariat avec la municipalité. AGIR EN FAVEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Pour le premier magistrat de la cité, « c’est un nouveau service souhaité par la commune qui affirme, ainsi, sa volonté d’agir en faveur de la transition énergétique, pour l’amélioration de la qualité de l’air, de la réduction des gaz à effet de serre et des particules fines ». Le service fonctionnant par abonnement, ou grâce au carte bancaires sans contact, les usagers ont la possibilité d’utiliser leur badge pour accéder aux bornes du département inscrites dans le réseau SYMIELECVAR ou de bénéficier de celles inscrites par conventions avec d’autres opérateurs. Texte et photo  : Morgane AUFFRET
La reconnaissance d’un rayonnement national et international. Lors de la présentation des vœux au personnel, Thierry Maréchal, Directeur Général des Services, a profité de cette tribune « pour mettre à l’honneur les travailleurs de l’ombre sans qui rien ne pourrait se faire et que je souhaite mettre dans la lumière. Ces travailleurs de l’ombre, c’est vous tous fonctionnaires territoriaux qui œuvrent au quotidien au service du dessein du Lavandou ». LE LAVANDOU, CLASSEE STATION DE TOURISME Il a ajouté  : « Les élus impulsent les projets, donnent les moyens de les réaliser et d’assurer nos missions. Si j’osais une métaphore, je dirais que le maire est le chef d’orchestre et, nous, les agents, sommes ses musiciens. Chef d’orchestre d’une commune exceptionnelle, dotée d’atouts naturels incomparables, mais dont leur Distinction La ville classée station de tourisme mise en valeur vous revient pour partie. Et je ne veux prendre qu’un seul exemple pour illustrer mes propos. Nous avons appris le 1er décembre dernier que la commune du Lavandou avait été classée station de tourisme par décret ministériel du 29 novembre 2017. Ce classement n’est pas une petite récompense, n’est pas un label parmi un autre, c’est un classement dont seulement moins de 300 communes pourront se prévaloir, donc moins de 1% des communes françaises. Ce n’est donc pas rien mais la reconnaissance d’un rayonnement national et international du Lavandou. Un classement d’excellence obtenu après une instruction de plus d’une année, d’un dossier comprenant des dizaines de critères, pas liés uniquement au tourisme mais bien au-delà. Et ce classement, la commune vous le doit aussi en grande partie » (…) ! Le Lavandou 33 QUAND LE LAVANDOU RAYONNE... Le DGS a repris  : « Si Le Lavandou rayonne à travers un tourisme de qualité grâce à ses professionnels (hôteliers, restaurateurs, commerçants), c’est parce que vous agents de la restauration scolaire permettaient à leurs enfants de les nourrir tous les jours avec une cuisine de grande qualité, c’est parce que vous agents de la crèche, dorlotez leurs enfants, c’est parce que vous agents du périscolaire et de l’accueil de loisirs, chouchoutez leurs enfants ou encore vous agents travaillant au LEJ, amusez leurs enfants. Si les enfants scolarisés au Lavandou, évoluent, chaque jour, dans des locaux propres et sains, c’est parce que vous femmes de service et AT- SEM s’impliquent chaque jour en effectuant des tâches pénibles, souvent trop peu reconnues et avec des horaires décalés au détriment de votre vie familiale ». LES MAILLONS D’UNE CHAINE Bref, comme l’a souligné Thierry Maréchal  : « Si les lavandourains et les nombreux touristes peuvent profiter en toute quiétude des plages du Lavandou, c’est parce que des sauveteurs employés par la commune assurent la sécurité de leurs baignades, si le soir, encore, ils peuvent goûter de façon paisible d’une promenade sur le front de mer, c’est parce que les agents de la PM veillent sur leur sécurité. Et, si tout cela est possible, c’est parce que d’autres agents font en amont un travail administratif permettant d’assurer tous ces services. Vous êtes, à chacun de vos postes, les maillons d’une chaîne où si l’un d’entre eux se brise, plus rien ne fonctionnera correctement. Tous, à chacun de vos postes vous avez un rôle primordial et pas un n’est plus important qu’un autre. Le Lavandou ne serait plus Le Lavandou si un musicien parmi nous refusait de jouer la partition dictée par son chef d’orchestre. L’accession à ce classement répondait à des exigences importantes, son obtention nous impose désormais de maintenir ce niveau de qualité ! Je formule donc le vœu que nous poursuivions dans cette dynamique avec la même implication de tous » (...).Photo Francine MARIE LES RETRAITES 2017/2018 Cette année, 10 départs à la retraite sont programmés parmi le personnel municipal. Christiane Jegou, Alain Pasetto, Alfred Pavanetto, Rocco Cannavo, Gérard Cattaneo, Christian Ruiz, Martine Velsch, Jean-Claude D’Arco, Nadine Cavatore, Philippe Maillé. MEDAILLES DU TRAVAIL Argent  : Farid Boulkenafet, Hervé Cauchois. Vermeil  : Rachid Hamouda, Jean-Pierre Martin, Xavier Orsolato. Tourisme Gil Bernardi  : « Ce classement d’excellence prouve la détermination de la ville » Par décret du 29 novembre 2017, la commune du Lavandou a obtenu son classement en station classée de tourisme. Le jeudi 1er février, le Préfet du Var a remis ce titre d’excellence en matière touristique au maire du Lavandou. Pour Gil Bernardi  : « Ce classement d’excellence prouve toute la détermination de la ville du Lavandou à offrir le meilleur aux visiteurs. Savoir conjuguer l’esprit de village avec la renommée internationale d’une station touristique demande une exigence accrue en matière de politiques environnementale, littorale, culturelle et sportive. Cette reconnaissance traduit parfaitement le travail quotidien que mènent les agents municipaux, le port et l’Office de Tourisme mais aussi les acteurs économiques du Lavandou ». DE L’OFFICE DE TOURISME À LA VILLE En avril 2016, l’Office de Tourisme du Lavandou a obtenu la marque nationale « Qualité Tourisme » et a été classé en catégorie I en juillet 2016. Dans le sillage de cette reconnaissance touristique nationale, la ville a déposé un dossier de demande de classement en 2016, à partir d’une note de synthèse de 30 pages et d’une centaine d’annexes permettant de décrire précisément les actions conduites par la ville dans les domaines suivants  : accès et circulation, hébergements touristiques, accueil, information et promotion touristiques, services de proximité autour de la commune, activités et équipements sur le territoire de la commune en période touristique dans au moins deux thématiques parmi les sports, la santé et le bien-être, la culture et le patrimoine et la gastronomie, urbanisme, environnement et cadre de vie, hygiène et équipements sanitaires, structures de soins et sécurité. LES ENJEUX DU CLASSEMENT L’obtention de ce classement permet à la commune de conserver son propre Office de Tourisme, sans quoi il disparaissait au 1er janvier 2018 conformément aux dispositions de la loi NOTRE de 2015. Il permet, aussi, d’étendre à 8 mois l’ouverture des établissements de plage situés sur le Domaine Public Maritime, au lieu de 6. Pour obtenir ce précieux classement il faut assurer un accueil d’excellence aux visiteurs, et structurer l’offre touristique. Plus haute récompense pour les communes investies dans le développement d’une politique touristique sur leur territoire, ce classement est promulgué par décret pour une durée de 12 ans. EN CHIFFRES En France, 245 communes (sur 36 000) sont classées « Station de tourisme ». Dans le Var, 14 communes (sur 153) détiennent ce classement. février 2018 - #47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :