La Gazette du Var n°45 1er jan 2018
La Gazette du Var n°45 1er jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 1er jan 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : inter faces, le meilleur du design.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Vœux 2018 Coordination Rurale Max Bauer, président  : « 2018, une année importante pour l’agriculture française » Janvier 2018… Déjà la période des vœux. Faut-il trouver de nouvelles formules et faire preuve d’imagination pour les exprimer ? Non ! Tout simplement  : bonne année et bonne santé à tous. Une année s’achève avec ses lots de soucis et de joies, une autre commence avec de nouvelles perspectives et des espoirs. Il faut se dire « qu’on me donne l’envie, l’envie d’avoir envie ». L’envie de prendre son destin en main, en étant fier d’être agriculteur et fier d’appartenir au syndicat qu’est la Coordination Rurale, une force de proposition et de conviction. Pouvons-nous espérer pour le plus grand nombre d’entre nous de ne pas subir les mêmes problèmes qu’en 2017 ? Aléas climatiques, dégâts de gibier, attaques de loups, tracasseries administratives, baisses de rendements, ventes à perte… « NE SOYONS PAS RESIGNES » ! Ne soyons pas résignés. Relever la tête est un défi. Certains l’ont pris à bras-le-corps, à l’image de l’un des pères fondateurs de la CR, Jacques Laigneau, parti il y a déjà 10 ans, et dont le seul mot d’ordre était  : « Tous unis ! ». Quel courage et quelle détermination d’avoir mis en place le blocus de Paris pour dénoncer les ravages de la future PAC 92 ! Et il suffit de lire ses discours pour constater son caractère visionnaire. Ainsi est la CR est née. Ainsi a-t-on commencé à en entendre parler. Ainsi un dessinateur du nom de Georges Wolinski a caricaturé L’Angélus de Jean-François Millet pour parler de la CR. Prenons un peu de temps et observons ce couple de paysans. Il semble fatigué, désemparé, priant pour des jours meilleurs. En faisant un grand bond dans le temps, comment certains agriculteurs sont-ils aujourd’hui ? Angoissés, désespérés, usés. « LES AGRICULTEURS SONT DES PIONS » Depuis plusieurs années, l’agriculture française est dans une grande difficulté, tant économique qu’existentielle. Les agriculteurs sont des pions uA 2 P WOR 0E5 ACTEURS DU PÔLE DU PROVESTRE janvier 2018 - #45 de la dérive productiviste, toujours passionnés par leur noble métier, mais dépassés par une responsabilité sociale et écologique. Si une révolution du système est en route, les agriculteurs sont attachés à leur terre. Ils ne veulent pas être des esclaves et souhaitent de la part de la société, la considération qu’ils méritent et notamment pouvoir faire vivre dignement leurs familles. A la suite des États généraux de l’alimentation, une loi devrait sanctuariser les prix en sortie de la cour de ferme au-dessus des coûts de production. Nous demandons aussi une loi qui oblige une traçabilité intégrale et transparente des origines et des marges de production alimentaire. Cette traçabilité est nécessaire pour maintenir une confiance et un dialogue éclairé avec le consommateur. 4:tirdt, ** * Ity * 4Ç1 Toute l'équipe de l'Union des Acteurs du Pôle du Palyvestre, vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2018 « QUE M. MACRON PUISSE APPORTER DE L’OPTIMISME » Et si en 2018, le président de la République pouvait apporter de l’optimisme et un regard différent sur les agriculteurs et la ruralité… Nous l’invitons dans nos campagnes pour des visites non préparées, au cours desquelles nous pourrions faire autre chose que quelques selfies avec des hommes et des femmes au regard soucieux, préoccupés, fatigués, mais si attachés à leur terroir et à leur territoire. Monsieur le Président, vous avez bouleversé le paysage politique, renouvelé une grande partie de l’Assemblée Nationale, mais il est urgent de mettre un terme au virage ultralibéral pris par l’agriculture en 1992. Stop aux sur-transpositions des directives et des arrêtés de l’Union européenne. Stop à la prolifération de normes dont certaines pénalisent le devenir de nos exploitations. Notre administration doit permettre de faciliter les relations entre les acteurs et pas être un frein à notre économie. 2018 est une année importante pour l’agriculture française, nous allons œuvrer pour défendre nos propositions pour la PAC 2020. Mais c’est aussi l’année de la préparation et de la mise en place des équipes pour les élections de nos représentants aux chambres d’agriculture. Monsieur le Président, faites souffler un véritable vent de démocratie sur la représentativité syndicale. Beaucoup de problèmes se trouveront résolus avec une approche moins idéologique ou simplement basée sur une économie plus réaliste du monde agricole. Ainsi, avec un équilibre des organisations syndicales et leur soutien, vous pourrez plus facilement faire entendre la voix de la France pour une régulation basée sur des prix et une gestion raisonnée et efficace des volumes. Dans le cas contraire, l’agriculture française va continuer à sombrer et risque bien de poindre une catastrophe économique, sociale et humaine. « LA CR, UN SYNDICAT LIBRE ET DETERMINE » En son temps, Voltaire écrivait  : « On a trouvé en bonne politique le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres ». Incroyable que ce soit encore tant d’actualité… Chaque jour, dans nos fermes, nous faisons tous des choix. A la CR, des hommes et des femmes de conviction, libres et déterminés, sont fiers d’avoir choisi un syndicat 100% agriculteurs. La CR reste ouverte à toutes les bonnes volontés. En 2018, ne laissons pas les autres décider à notre place ; impliquons-nous davantage et prenons la parole pour défendre nos idées. A l’heure de voter pour que notre situation change, pensons à ce que nous voulons laisser à nos enfants. Donnons-leur l’envie de faire perdurer nos métiers de l’agriculture dans un monde où les hommes et femmes croient en leur devenir et en leur avenir. Max BAUER, président de la CR Paca et 4e vice-président de la CR NDR  : Les intertitres sont de la rédaction Président : Jean François Mauté 12 rue marc riche 83400 Hyères 04.94.38.49.91ua2palyyestre@orange.fr 41 ; 1 (Publicité)
Vœux 2018 21 Du téléphérique du Faron aux animations de la ville Jérôme Navarro  : « Toulon, une ville qui bouge et qui fédère » Après une année 2017 bien remplie qui vient de se terminer nous voilà sur le seuil de la porte d’une nouvelle année qui commence, avec ses nouveaux défis, ses nouveaux espoirs ! Pour savoir où nous allons, souvenons-nous toujours d’où nous venons. L’année 2017 fut riche d’événements multiples, sous l’impulsion de son Maire Hubert Falco, la ville de Toulon a connu le plus grand nombre de manifestations jamais organisées (inauguration de la rue des Arts, concerts sur la place de l’Équerre, fête de la musique, théâtre hors les murs, Rockorama, festival de musique classique, Vivement dimanche, 14 juillet, Jazz à Toulon, Nuit des pêcheurs, 15 août, Patrouille de France, soirées de quartiers et commerçants, Pique-nique Day, Hifiklub/Berling au Faron, tournée Estival, street-food aux Lices, DJ à la plage avec Kungs. La liste est tellement longue que j’en passe forcément. Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ces oublis. Je veux profiter de cette page pour remercier tous les services de la ville qui y ont pris part et, plus particulièrement, ma délégation Fêtes.7, 95 000 passagers record depuis la création du téléphérique, en 1959f,pf,ii,df FARON Cérémonies Protocole, dont les femmes et les hommes se sont investis sans relâche. Par o exemple, les demandes de matériel et sono ont atteint des records jamais égalés cette année ! En ce qui concerne mes autres engagements pour Toulon, cette année a vu la réalisation d’un projet qui me tenait à cœur  : l’arrivée des nouvelles cabines du téléphérique du mont Faron ainsi que l’inauguration du nouveau Mémorial avec sa muséographie complètement transformée. Cette montée en qualité de ce site, haut lieu touristique de la ville, a permis de battre notre record de fréquentation avec 95 000 passagers (90 000 en 2014). Ce fut, là encore, le travail de toute une équipe de passionnés qui n’a pas ménagé sa peine ! Enfin, comment ne pas terminer l’année en beauté pour mieux la commencer. Nous venons de passer plus de 40 jours d’animations des fêtes de fin d’année et de cette magie de Noël qui fait que nous nous retrouvons au travers de valeurs de générosité, de paix, de fraternité, d’amour... Là encore, que de nouveautés et d’implication, alors que la météo a été difficile ainsi que le calendrier scolaire mal adapté. Toulon s’est paré de ses plus beaux habits lumineux, en son cœur, places de Liberté, de l’Opéra, d’Armes et de l’Équerre et dans les quartiers par l’intermédiaire des associations de commerçants... Toulon a aussi chanté comme jamais auparavant, la « terre et le ciel sont dans la joie » avec le Chœur du Sud et Franck Castellano. Des moments magiques qui ont démontrés au-delà de la qualité de sa programmation événementielle, que Toulon est une ville qui bouge qui fédère et qui aime donner du sens et qui par-dessus tout a un cœur immense, à l’image de tous ses concitoyens ! Bonne année à tous et qu’elle soit placée, avant tout, sous le signe de la santé et du bonheur sans qui rien ne se fait et que dans la mesure du possible tous vos vœux de réussite se réalisent. Jérôme NAVARRO Adjoint au Maire de Toulon, Délégué aux événements, fêtes, cérémonies et protocole, Président de la REDIF L'année où nous espérons passer le cap des 100 000 visiteurs Et surtout ce e ou nous. vous souhaitons tout janvier 2018 - #45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :