La Gazette du Var n°45 1er jan 2018
La Gazette du Var n°45 1er jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 1er jan 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : inter faces, le meilleur du design.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Vœux 2018 Fabien Matras, député du Var  : « Être à la hauteur des enjeux du Var » L’année 2017 aura été pour notre pays un temps d’échanges et de débats démocratiques. Un temps aussi, où notre nation, comme elle l’a fait par le passé et devant l’adversité, s’est révélée une nouvelle fois dans ce qu’elle de meilleur, se tournant vers son avenir et ses ambitions, préférant cela au repli sur soi et au rejet de l’autre. Sans angélisme ni arrogance, le Président de la République et la majorité présidentielle œuvrent au bénéfice de tous, à l’aune de nouvelles pratiques, usages et méthodes de gouvernance. À l’heure de faire le bilan des textes votés cette année, il convient de reconnaître que jamais session extraordinaire ou ordinaire n’aura produit depuis le Général de Gaulle, autant de travail législatif en si peu de temps. janvier 2018 - #45 « NOUS DEVONS REUSSIR » Cette année encore, le contexte mondial, européen et national aura posé les enjeux d’une grande nation comme la nôtre, comme l’attente et les aspirations des Françaises et Français. Ainsi, le travail, l’exigence et le sens des responsabilités habitent au quotidien mon engagement en réponse à la confiance que vous nous avez accordé. Nous devons réussir, car en cas d’échec l’espoir ne sera plus permis et les extrêmes gouverneront. Dans le Var aussi, les défis sont nombreux et je souhaite pouvoir participer à la valorisation de ses atouts et ses potentiels. Notre département, devant les défis qui sont les siens, peut trouver la voie qui le placera comme un partenaire reconnu des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes. Pour cela, il est impératif de sortir de ce qui toujours été fait pour se confronter à ce qui doit être fait. Qu’il s’agisse de mode de gouvernance, d’emploi, de sécurité, de transport, d’offres culturelles et sportives et d’accompagnement de nouvelles filières économiques. Les challenges sont immenses mais c’est ainsi que nous saurons construire une attractivité de territoire pour notre jeunesse et nos actifs. En n’oubliant plus de revitaliser nos espaces ruraux et leurs services publics au service de nos aînés. « BRISER LES TABOUS OBSOLETES » C’est cet équilibre qu’il faut trouver aux côtés d’une métropole toulonnaise dynamique et qui doit se définir par une politique équilibrée en faveur du Var et des territoires qui l’entourent. Notre département est divers. Comme ma circonscription, la 8ème qui compte plus d’un tiers des communes du département (65 sur 153) et 5 Communautés de communes et d’agglomération. J’en appelle donc à toutes les forces politiques, compte sur chaque élu dans son individualité, pour se mobiliser au-delà des clivages qui résident souvent dans la répétition de pratiques, qu’elles soient personnelles ou corporatistes. Nous devons briser les tabous obsolètes. Je suis convaincu que l’histoire saura se souvenir. Elle jugera sévèrement ceux qui sont aux responsabilités aujourd’hui si, par leurs comportements et leurs choix, ils ne sont pas à la hauteur du Var et de ses enfants. Pour ma part, j’aspire à faire vivre, cette année encore, plus fort l’idéal Républicain. Lui rendre tout son sens à travers la défense des libertés individuelles, la recherche de l’égalité des perspectives réelles face à la défiance et à la perte de confiance. Dans un esprit de fraternité et de bienveillance. Aussi pour 2018, j’adresse mes vœux les plus sincères à tous les Varoises et Varois, pour cette année qui s’ouvre. Des vœux de santé et de réussite, des vœux de concorde et de fraternité pour chacune et chacun d’entre nous. Je souhaite conclure en citant Georges Clemenceau  : « Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire ; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire ». Fabien MATRAS, député de la 8ème circonscription du Var NDR  : les intertitres sont de la rédaction Ministère de l’Intérieur Gérard Collomb  : « Face au terrorisme, notre mobilisation est totale » Le Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, présente ses vœux aux Français et, tout particulièrement, aux forces de sécurité et secours du Ministère de l’Intérieur, fortement mobilisées ces derniers mois. L’année 2017 s’achève. Elle restera pour la France comme un temps de grandes mutations. Où notre pays s’est choisi un nouveau Président de la République, dépassant les clivages, pour libérer les énergies et renouveler notre pacte social. Où notre nation est restée unie et solidaire face aux épreuves - terrorisme, montée des fondamentalismes, catastrophes naturelles et climatiques. C’est fort de cet élan, et de ces espoirs, que nous devons aborder l’année qui s’ouvre. Ministre de l’Intérieur, je veux vous assurer de mon entière détermination pour assurer votre sécurité en Métropole comme en Outre-mer. Face au terrorisme notre mobilisation est totale et notre vigilance maximale  : les moyens de nos services continueront à être renforcés. Ils s’appuieront notamment sur les nouveaux outils apportés par la loi votée à l’automne par le Parlement. Nous mènerons également la révolution de la sécurité du quotidien, afin que nos forces de sécurité puissent être davantage présentes sur le terrain, à vos côtés. Pour que chacun puisse vivre en toute sérénité. Dans les zones urbaines, comme les territoires ruraux. Nos commissariats, nos gendarmeries, nos casernes de sapeurs-pompiers, nos Préfectures font battre le cœur de la République. Tout au long de ces derniers mois j’y ai rencontré des femmes et des hommes exceptionnels, qui servent la France avec passion. Ils méritent votre confiance. Ils ont toute ma reconnaissance. En ce début d’année, mes premières pensées vont donc vers eux et vers leurs familles. Car tout au long de 2018, ils contribueront à faire que cette année soit une belle année pour les Françaises et les Français. A vous tous, je souhaite réussite et bonheur sur le plan professionnel comme sur le plan personnel. Pour la France, je formule le vœu que 2018 soit l’année qui verra se rétablir une pleine confiance en l’avenir. Bonne année à tous ! Ci-dessous le lien du clip ainsi que le texte de sa déclaration. https://www.facebook.com/GerardCollomb/videos/1997308273618877/https://twitter.com/gerardcollomb/status/947405872942272513
Jean-Louis Masson, député du Var  : « J’écoute les doléances des citoyens » Jean-Louis Masson fait le point après 6 mois passés à l’Assemblée Nationale. Avant de vous rendre brièvement compte de mon activité parlementaire, j’attache le plus grand prix à vous présenter mes vœux les plus chaleureux pour l’année 2018. Que la santé vous permette de vivre comme vous l’entendez et que votre année soit faite au maximum de convivialité, de projets aboutis et de bonnes surprises ! Le 18 juin 2017, date hautement symbolique dans l’histoire de notre pays, les électeurs de la 3ème circonscription du Var (Hyères, La Garde, La Crau, Le Pradet, La Londe, Carqueiranne) m’ont choisi pour les représenter à l’Assemblée Nationale. Je les remercie à nouveau de la confiance qu’ils m’ont accordée. PREMIERE PLACE DEPARTEMENTALE Je me suis immédiatement investi dans cette nouvelle fonction. Mon activité parlementaire a été assez intense. Le magazine Capital la classe à la première place départementale et à la 111ème nationale (sur 577) pour les six premiers mois de mandat. Conformément à mes engagements de campagne, mon opposition à la politique gouvernementale est résolue. Il ne s’agit pas néanmoins d’obstruction. Mes propositions sont nombreuses et visent à infléchir les textes de lois dans un sens qui me paraît mieux correspondre aux intérêts de la France et des Français. Les informations, que je m’applique à recueillir lors de mes nombreuses rencontres sur le terrain, sont relayées à Paris. Pour illustrer mon propos, d’un côté, je n’ai pas voté la confiance au gouvernement et j’ai voté contre le budget lequel accroît nos déficits tout en accentuant la pression fiscale. De l’autre, j’ai déposé 5 propositions de loi et me suis associé à des dizaines d’autres. A cela, s’ajoute une trentaine d’amendements et la co-signature de centaines d’autres. Monsieur le Maire et le Conseil municipal vous souhaitent une année 2018, pleine de santé, de convivialité et de joies. Voeux 2018 13 ECOUTER ET RECUEILLIR LES IDEES En outre, j’ai interpellé, par des questions écrites et orales, plusieurs ministères dont celui de la Défense, de l’Intérieur et du Budget. Pour l’ensemble de ces activités, et c’est à mon sens indispensable de travailler de la sorte pour un parlementaire, je me suis attaché à écouter et recueillir les idées et ressentis des citoyens, des professionnels et des associations de notre territoire principalement sur les sujets de la sécurité, de justice, de l’emploi, du logement et de l’agriculture. Le sujet des politiques migratoires a été soigneusement évité par le gouvernement en 2017 mais il ne pourra l’ignorer longtemps. J’y serai particulièrement attentif. L’année 2018 sera pour moi l’occasion d’approfondir et de diversifier mon activité parlementaire. Vous pourrez la suivre et y contribuer par le biais de mon site jlmasson.fr. A bientôt. Jean-Louis MASSON, député de la 3ème circonscription du Var, Président de la majorité municipale de la ville de La Garde NDR  : Les intertitres sont de la rédaction (Publicité) e_c, e ebt4 Cire fria ? janvier 2018 - #45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :