La Gazette du Var n°43 15 déc 2017
La Gazette du Var n°43 15 déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de 15 déc 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : crêche de Noël, à Toulon, un spectacle unique en Europe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actualités Vie parlementaire Le député Jean-Louis Masson mène sa bataille pour l’emploi Jean-Louis Masson, préoccupé par les questions d’emploi et d’insertion, s’est rendu, le vendredi 1er décembre, à l’agence pôle emploi de Hyères pour rencontrer ses agents ainsi que les demandeurs d’emploi. Après une présentation générale de l’agence, le parlementaire s’est fait présenter les services numériques, l’accompagnement des demandeurs d’emploi et les services aux entreprises. Le député du Var n’a pas manqué d’avouer qu’il avait une connaissance plus intellectuelle de Pôle emploi que pratique. D’où sa visite à l’agence de Hyères pour se rendre compte, par lui-même, de la réalité des missions, menées par les 63 collaborateurs de l’agence locale. LES ENJEUX DE POLE EMPLOI Ainsi, la directrice de l’agence lui a fait découvrir le fonctionnement de son établissement et les offres de services proposées aux demandeurs d’emploi et aux entreprises par l’héritier très lointain de l’ANPE. Elle a également resitué les enjeux de Pôle emploi, notamment en termes de connaissance du décembre 2017 - #43 territoire. Pour cela, elle a déjà rencontré Jean- Pierre Giran, le maire de Hyères. Pour Jean-Louis Masson, c’était donc l’occasion de rencontrer le personnel, le parlementaire ravi d’apprendre que Pôle emploi s’évertuait maintenant à tendre vers une adéquation entre les demandes d’emplois et les besoins des entreprises, une demande récurrente de la part des chefs d’entreprise, car cette inadéquation a longtemps été une grande faiblesse de l’institution. Mais autres temps, autres mœurs, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. UN MILLION D’EMPLOIS NON POURVUS Le parlementaire a rappelé un chiffre, récemment mis en lumière par les médias et par le Gouvernement, selon lequel un million d’emplois seraient non pourvus, actuellement en France, qui compte près de 6 millions de chômeurs. Un problème reconnu par la Ministre du Travail lors d’une audition devant les parlementaires. Ce million d’emplois non pourvus correspond à des situations diverses. « C’est la nature même du marché de l’emploi. Pour tenter de répondre à cet enjeu, nous sommes dans l’anticipation en permanence. Ainsi, le Gouvernement va lancer un plan quinquennal de formation d’un montant de 115 milliards d’ € en s’adressant en priorité aux jeunes sans emploi (1 million) et aux personnes éloignées de l’emploi (1 million). Le cadre général a été défini, il reste maintenant à peaufiner le plan pour le mettre en œuvre. Il faut savoir que cette somme vient se rajouter aux budgets déjà existants en matière de formation », a assuré la directrice de Pôle emploi. C’est ce flou artistique sur l’organisation du plan qui a inquiété Jean-Louis Masson. « Ce projet n’est pas finalisé dans le pilotage et on ne sait comment il va être décliné en région. J’avoue que nos concitoyens sont pressés d’en connaître le contenu et savoir comment cela va fonctionner ». La directrice de Pôle emploi a tenté de le rassurer  : « Nous bénéficions d’un diagnostic à la maille très fine qui nous permet de construire les achats de formation, notamment grâce à des statistiques fournies par l’INSEE, la DARES, diverses bases de données et le service statistiques de Pôle emploi PACA. Ces analyses nous permettent d’anticiper les besoins de formations et de mettre en place des plans qui correspondent à l’attente des chefs d’entreprise ». LES ENJEUX MARITIMES DE LA REGION Autre piste à creuser très sérieusement et trop souvent inexploitée ces vingt dernières années  : les emplois liés à l’activité maritime, au sens large. Il faut bien reconnaître que cette préoccupation reste très récente dans le Var voire en PACA, alors que la région Bretagne y travaille déjà depuis de nombreuses années. Forcément, la Bretagne a un temps d’avance sur le Var et sert, aujourd’hui, d’exemple à suivre. « Le Premier Ministre Édouard Philippe a, récemment, rappelé lors des Assises de la Mer, l’intérêt de la filière maritime pour la France. Ainsi, la France vise un doublement des emplois maritimes d’ici 2030. Dans le Var, Pôle emploi présente, systématiquement, aux demandeurs d’emploi, les offres de la filière maritime. Mais, ce secteur économique reste méconnu chez de nombreux chômeurs », selon la direction de Pôle emploi. CONCURRENCE EUROPEENNE INJUSTE Jean-Louis Masson a rappelé qu’il s’agissait, souvent, de métiers en tension. « La présence de la Marine Nationale à Toulon permet, toutefois, de répondre à une partie des emplois non pourvus, par le reclassement dans des entreprises privées d’anciens militaires de la Marine Nationale ». Pour le parlementaire, le développement de la filière maritime apporte beaucoup d’espoir  : « Je mets beaucoup d’espoir dans la filière maritime, à condition que la France ne soit pas concurrencée par des pays européens limitrophes tels l’Espagne ou l’Italie car ces deux pays n’appliquent pas de la même manière que la France, les règles européennes, et le font souvent de façon plus lâches. Cela nuit à la compétitivité des entreprises françaises. Elles pourraient être plus performantes si tous les pays européens appliquaient les règles de l’Europe de la même manière ». Gilles CARVOYEUR Poids économique du Bâtiment et des Travaux Publics Les députés En Marche à l’écoute du BTP varois Le 10 novembre, une rencontre entre les professionnels du BTP varois et les 6 députés de la majorité présidentielle était organisée au siège de la Fédération du BTP du Var à La Valette-du-Var. Une initiative prise en commun entre le Président de la Fédération, Jean-Jacques Castillon, entrepreneur à Salernes, et Fabien Matras, Député de la 8ème circonscription. « Cette rencontre avait pour but de communiquer directement avec les parlementaires sur les enjeux des professions du BTP mais aussi de se tenir à leur écoute pour répondre à leurs questions sur un plan majeur de l’économie varoise », rappelait le Président de la Fédération. Ainsi, les professionnels présents ont pu exprimer leurs difficultés sur divers thèmes que ce soit les délais de paiement, le statut d’auto-entrepreneur ou encore les contrôles. Cette rencontre a permis aux parlementaires du Var de créer un dialogue et un débat autour des enjeux de la profession et de l’économie varoise. FAIRE REMONTER LES PROPOSITIONS AU GOUVERNEMENT « Si l’échange a duré plus de deux heures, toutes les problématiques pourront, grâce au rôle et à l’implication des députés, faire l’objet d’une proposition au gouvernement en vue d’améliorer le fonctionnement de la profession », assure Fabien Matras. Face aux députés de la nouvelle majorité, les professionnels du BTP ont pu s’ouvrir aux problèmes qui sont les leurs au quotidien, charges sociales et fiscalité, la fin du RSI, la filière de la formation, la gestion des déchets, les travailleurs détachés. Ainsi encore, le député a précisé les contours de la future loi concernant la programmation des infrastructures, leur financement et leur gestion est en débat. « Il s’agit d’une promesse de campagne du Président Macron et nous avons toujours tenu nos promesses. Il y a un réel besoin à ce niveau. Nous n’avons pas été suffisamment ambitieux en ce domaine depuis des décennies. Nous allons le faire. Certes, le budget n’est pas encore voté, mais une vérité doit être rétablie  : Il n’y a pas de baisse de l’État aux communes cette année. C’est la première fois depuis plus de 5 ans. Nous avons augmenté la Dotation Globale de Fonctionnement et les subventions de l’État aux communes pour les investissements sont à un niveau que nous n’avions jamais connu ». PAS DE SUPPRESSION DE L’APL ACCESSION Autre point abordé  : La suppression éventuelle de l’APL accession et du PTZ. Pour Fabien Matras  : « Encore une fois, il est reproché au gouvernement d’avoir supprimé le PTZ, alors qu’en vérité la fin du dispositif devait intervenir cette année et que c’est Julien Denormandie qui a décidé de le prolonger pour une durée de quatre ans. Pour l’APL accession, nous entendons vos craintes et nous allons essayer, avec collègues, de revoir le budget sur ce point ». Dans la poursuite de cette initiative, tous les acteurs se sont promis de se retrouver au moins une fois par an pour évaluer les avancées. Gilles CARVOYEUR
Prix COMPÉTITIF 3X SANS www.fioul83.fr en. Par chèques* FRAIS 6 Jours sur 7 Facilité de paiement Livraison créneau 2H 04 94 35 10 35 Fiouls chauffage Granulés de bois www.delta-crea.com - * Contactez Fioul 83 pour les modalités de paiement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :