La Gazette du Var n°42 1er déc 2017
La Gazette du Var n°42 1er déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de 1er déc 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 47,8 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle vie de Jean-Pierre Savelli.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Le Lavandou. - o : midneffloilligrIti_.., JOURNEE PORTES OUVERTES Nt.., Entrez dans notre domaine et découvrez ce lieu d'excep ion...L'équipe du Château La Valetanne sera ravie de vous accueillir  : ._,-,'-, , pour une dégustation de nos vins AOC « Côtes de Provenc. Le samedi licembre c à partir. IL ur Château La Valetanne - Route de Valcr'—:3 250 La londe-lestitaures - 04 94 28 91 78 novembre décembre 2017 - #42 L’art et la culture s’installent dans la villa Théo Qui pouvait se douter qu’au début du XXe siècle, lors de l’installation du peintre belge, Théo Van Rysselberghe à Saint-Clair, ce petit quartier deviendrait le point d’ancrage de l’art au Lavandou. Sans doute pas cet artiste de l’époque impressionniste, tombé sous le charme des paysages et de la lumière de Provence, tout comme son ami et voisin Henri-Edmond Cross. Tous deux sont d’ailleurs inhumés dans le cimetière de la commune. En 2007, le maire de la ville, Gil Bernardi, et son conseil municipal décident d’acquérir cette ancienne demeure du peintre avec l’idée d’y établir des activités culturelles. L’atelier des Arts Plastiques, présidé par Dany Bochatay, y prend, immédiatement ses quartiers, en accueillant des peintres amateurs, adultes et enfants. En 2015, après diverses études et des aides financières, la décision est prise de réhabiliter et réaménager dans sa totalité l’habitation et le jardin. L’objectif est d’y installer une maison des arts, dénommée « Villa Théo ». Une reconnaissance à celui qui a fait voyager le Lavandou dans le monde entier grâce à ses œuvres. LE RICHE PASSÉ CULTUREL DU LAVANDOU Lors de l’inauguration, le 10 novembre dernier, de nombreux invités (*) ont découvert un superbe rez-de-chaussée, destiné à l’Atelier des Arts Plastiques, un premier étage dédié à des expositions éclectiques classiques ou contemporaines et un deuxième étage conçu pour accueillir des artistes en résidence temporaire. Sans oublier, bien sûr, le jardin arboré de plantes méditerranéennes, agrémenté de la reconstitution d’un lavoir et d’une placette. Un lieu idéal pour y organiser des soirées culturelles sous les étoiles. Pour Gil Bernardi  : « Le riche passé culturel du Lavandou méritait, non seulement un hommage, mais que notre commune s’y adosse pour résoudre une équation à plusieurs inconnues  : Comment rassembler la mémoire éparse de tant de splendeurs, glanées sur les palettes géniales des « Impressionnistes », des « Nabis » ou des « fauves » ? Comment rivaliser avec les musées emblématiques de la Côte d’Azur, et de quelle façon combler, modestement, le vide muséal entre la Villa Noailles et l’Annonciade ? Et, surtout, y a-t-il une place pour la culture dans une station balnéaire de premier plan ? Et, la réponse, nous l’apportons ensemble aujourd’hui ! Vous la donnez par votre présence à cette inauguration de la Villa Théo ». LE LAVANDOU RAYONNE A TRAVERS LE MONDE Le premier magistrat poursuivait  : « Discrètement, Le Lavandou rayonne dans tous les musées du monde, grâce à des toiles majeures réalisées par Matisse, Manguin, Cross et de Staël, sans que les générations ne l’aient vraiment mesuré jusqu’à Van Rysselberghe, dont les paysages traduisent l’émotion créatrice face à la lumière et à la beauté des sites qui composent nos rivages. Ces lieux admirables, aux cimaises des institutions picturales du monde entier, sont intacts  : depuis la pointe du Layet à la pointe de la Baleine, jusqu’aux restanques de Saint-Clair, réhabilitées avec le soin que l’on sait ». Pour le premier magistrat de la commune  : « Il fallait une vision, un projet, afin que le riche passé culturel de notre commune serve de vecteur à une ambition dont on devine ici les contours éducatifs et touristiques. Quelle meilleure base que l’atelier du peintre lui-même, de Théo Van Rysselberghe, pour servir de lieu d’exposition, pour partager avec lui l’émerveillement traduit au bout de la brosse, sur cette gamme chromatique si riche, par petites touches ! Et, pour servir de point de départ à la rencontre du chemin des peintres, salle d’exposition en plein-air, où les œuvres sont replacées dans leur contexte, dont les lutrins illustrent le chevalet et les toiles de maîtres dans leur lieu même de conception comme à l’enseignement de la peinture au sein de l’Atelier des Arts Plastiques ». UN PROJET PROSELYTE ET OUVERT Gil Bernardi a conclu, non sans un certain lyrisme  : « Enfin, le projet a pris corps, avec la belle. détermination de Raphaël Dupouy, à qui je veux rendre hommage, pour avoir été l’aiguillon qui fait que la culture n’est plus le parent pauvre des séquences budgétaires. Raphaël, le patient archéologue de cette richesse enfouie dans la mémoire collective et pourtant si éclatante aux expositions permanentes des musées d’Orsay, de Saint-Pétersbourg ou du Métropolitan Muséum. Comme je tiens à saluer le mécénat qui a accompagné l’aide financière du Conseil Départemental - féru de chronoluminarisme. Un mécénat qui nous offre également d’admirer cette exposition inaugurale que nous devons en grande partie aux familles Gide et Van Rysselberghe, autant qu’au prêt des collections de M. Ivor Braka. Ce projet, bâti patiemment depuis 10 ans, se veut vivant, accueillant, prosélyte et ouvert sur l’extérieur. Il vivra au fil des expositions temporaires et éclectiques que la Villa Théo accueillera, mais également au gré des acquisitions que la commune pourra engager pour constituer son fonds permanent, ou des échanges que nous conclurons avec les Grands Musées. Soyons fous – Le rêve est permis ! Soyons les messagers et les ambassadeurs de cette commune culturelle qui a voulu poser un geste fort en affirmant de si belle manière qu’il y a effectivement une place de choix à côté des bains de mer. Une place de premier plan pour l’émotion et la plénitude de l’Art ». Francine MARIE (Texte et photos) * Lors de l’inauguration, nous avons remarqué la présence de Marc Giraud, président du Conseil Départemental du Var, Nathalie Christien, élue du Lavandou, déléguée à la culture, Raphaël Dupouy, attaché culturel à la ville du Lavandou et les représentants des partenaires financiers dont la Fondation du patrimoine. Pour toutes informations  : service.culturel@le-lavandou.fr _
La Croix-Valmer Corrida de Noël Sport, convivialité et grain de folie au rendez-vous ! Avec un tel programme, il n’en fallait pas plus pour que le service des sports de La Croix-Valmer organise la 1ère édition de La Corrida de Noël. Venue du Brésil, avec la célèbre Corrida de Sao-Paulo, qui se déroule, traditionnellement, le 31 décembre, les corridas sont des courses sur route au cœur de ville et se déroulent généralement en fi n d’année avec des tonalités plus ou moins festives. « La course à pied sur route suscite de plus en plus d’engouement, c’est pourquoi nous avons voulu proposer une manifestation d’envergure en touchant un large public puisque les enfants pourront aussi participer. Le but est de garder un aspect convivial et festif de la course à pied durant la période des fêtes de fi n d’année, chaque participant étant invité à se déguiser. Le choix de la date s’est fait naturellement puisque c’est aussi le week-end du Téléthon auquel nous reverserons 2  € par inscription au parcours de la Corrida de Noël », explique Brice Château du service des sports. NOUVEAU CONCEPT Cette corrida de Noël, dans les rues illuminées du centre-ville de La Croix-Valmer, sera une course festive et déguisée. « Nous souhaitions organiser un événement sportif durant les fêtes de Noël. Ainsi, nous animons le cœur du village tout en La Croix Valmer 9 déc. 2017 Somme reversée au faisant la promotion, de façon ludique, de la course à pied avant les illuminations de Noël », ajoute Brice Château. Déguisés, les coureurs sont invités à se vêtir de TROIS PARCOURS Une course d’éveil athlétique pour les 7-10 ans, avec un parcours de 600 m (départ de la place des palmiers et arrivée au Forum Constantin). Une mini corrida pour les 11-14 ans, avec un parcours de 1,2 km (départ de la place des palmiers et arrivée au Forum Constantin). La Corrida de Noël avec un parcours de 5,8 km (5 tours du parcours mini corrida), avec un départ de la mairie et une arrivée au Forum Constantin. Le dossier d’inscription comprend le bulletin d’inscription complété, un certificat médical de moins d’un an ou licence en cours de validité, le règlement de 5  € pour la mini-corrida et de 5  € pour la corrida de Noël., , Depart mairie Deguisement libre Corrida de noël Parcours non chronométré ce que bon leur semble, histoire de s’amuser. « Le départ se fait devant la mairie avec un circuit jusqu’aux tennis, puis une descente par la Corniche des Crêtes, et l’arrivée place des Palmiers. Le tracé est urbain et sans diffi culté particulière. Ainsi, une ou plusieurs boucles sont à parcourir selon le circuit choisi » reprend M. Château. DES PARRAINS D’EXCEPTION Grâce à de nombreux partenaires (Team MY TRIBE, parrain de l’événement, l’Association Familiale, qui ouvre une buvette, le COSEC, la M.J.C. de La Croix-Valmer et Lu Seven Street, une agence spécialisée en événementiel sportif et festif), de nombreux lots seront offerts aux Inscriptions  : 06 86 26 92 32 ou service.sports@lacroixvalmer.fr du 02/11 au 01/12 ou sur place avant 18h. Certificat médical de moins d’1 an obligatoire ou licence en cours de validité. www.lacroixvalmer.fr/actualités 35 participants. A noter que deux triathlètes professionnels français de haut niveau seront présents  : Frédéric Belaubre, triple champion d’Europe de triathlon et Charlotte Morel, double championne de France de triathlon longue distance, en 2015 et 2016. PROGRAMMME 18h15  : Clôture des inscriptions 18h30  : Course d’éveil athlétique* 19h  : Mini-Corrida* 19h30  : Corrida* 20h30  : Remise des prix * ravitaillement à la buvette après chaque course. 3 courses :. 600 m (7-10ans/gratuit). 1,2 km (11-14ans/5 € ). 5,8 km (+ 15 ans/5 € ) novembre décembre 2017 - #42



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :