La Gazette du Var n°42 1er déc 2017
La Gazette du Var n°42 1er déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de 1er déc 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 47,8 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle vie de Jean-Pierre Savelli.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 La Valette-du-Var novembre décembre 2017 - #42 INSEE Enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité Cette enquête est réalisée par l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE). Ainsi, jusqu’au 27 janvier 2018, l’Insee réalise une enquête emploi par sondage au quatrième trimestre 2017. Cette enquête permet de déterminer combien de personnes ont un emploi, sont au chômage, ne travaillent pas ou sont retraitées. C’est également une source d’information très importante sur l’évolution des conditions de travail, des parcours professionnels et de la formation des personnes de 15 ans ou plus. LES AUTRES RENDEZ-VOUS Festivités de Noël Les fêtes de Noël à La Valette ont débuté par le lancement des illuminations. A cette occasion, tous les Valettois découvraient les nombreuses réjouissances qui vont rythmer la fi n d’année. Jusqu’au 2 décembre Le mois du film documentaire « Un art de vivre LA GASTRONOMIE » Expositions, Projections, Animations Médiathèque Albert Camus. 04 94 23 74 09 Espace culturel Albert Camus. Rue Louis Jouvet. EXPOSITION Jusqu’au 2 décembre A la Médiathèque Albert-Camus « Manger » A la bibliothèque George-Sand « Plaisir et vitamines » Jusqu’au vendredi 22 décembre Dans le cadre de « Quand l’artiste se livre », exposition de Frédéric Marais, auteur-illustrateur « La ménagerie décalée ». Médiathèque ouverte les mardis, mercredis et vendredis de 10h à 18h et les samedis de 9h à 15h. Les Avant-premières de la médiathèque Tous les vendredis à 14h30, la médiathèque propose dans son petit théâtre une consultation gratuite d’un fi lm tout public nouvellement acquis (DVD). Médiathèque Albert Camus. 04 94 23 74 09. Espace culturel Albert Camus. Rue Louis Jouvet PORTAGE DES LIVRES A DOMICILE Vous avez des diffi cultés à vous déplacer à la bibliothèque ? Nous apportons vos livres à domicile. Service gratuit sur inscription. La lecture est dans la boîte, servez-vous ! La Ville de la Valette met à disposition du public 5 boîtes à livres  : - 2 au Jardin remarquable de Baudouvin (à l’entrée et dans la prairie) - 1 au Jardin Sainte-Anne - 1 au Jardin du Parc des Troènes - 1 devant la résidence Les Peupliers à La Coupiane Direction de la Communication. 04 94 61 90 10 Mairie de La Valette. Impasse de la Farinette Jusqu’au 23 février 2018 « La Valette  : Regards et mémoire » Archives municipales. 04 94 23 25 78 Espace Albert Camus. Rue Louis Jouvet Cette exposition présente des vues anciennes de la Ville (cartes postales, toiles, photographies) et vues récentes (photographies) réalisées aujourd’hui par Driss Aroussi, artiste photographe. Il s’agit de montrer les grands changements (urbanisation) et les vues immuables (ex  : clocher) et d’observer des paysages d’un œil nouveau avec le regard de l’artiste afi n de construire la mémoire de demain. Entrée libre  : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h Jusqu’au 3 mars 2018 « Au(x) fil(s) du Jardin » Jardin remarquable de Baudouvin. Rue des Gibelin Contact. 04 94 23 74 04 ou www.lavalette83.fr Le Jardin remarquable de Baudouvin expose un salon des arts du fi l avec le concours de l’association « Vallis Créativa ». Horaires d’ouverture du Jardin  : Jusqu’au 28 février 10h – 17h Du 1er mars au 31 mai 10h – 18h Fermé le lundi LA VALETTE-DU-VAR 04 94 61 90 39 www.lavalette83.f DU 15 DÉCEMBRE 2017 + AU 7 JANVIER 2018 ATINOIRE CARROUSEL' : VILLAGE DE NOËL urvj ATELIERS ANIMATIONS DEMANuLL Lt F)Kuc3KARRIVIE ÉVÉNEMENTS ET EXPRESSIONS CULTURELS Conception graphiquevwisturlio-mcb.com LeValette-du-VerPhotogrephie Maksim Pasko-Fotolia.com du Var Application mobile  : lavalette83
la gazette duVr #31 de la porte des maures à la iiiedil-erranée « Le 10 novembre, représentant la Coordination Rurale, j’ai quitté l’atelier 8 des EGA dont les pistes de réfl exion sont d’assurer la sécurité sanitaire de l’alimentation française dans une économie agroalimentaire mondialisée et dans un contexte de changement climatique tout en prévenant les contaminations chimiques. En claquant la porte j’ai exprimé le ras-le-bol et le mécontentement face à l’oubli de l’agriculture dans les discussions. Par ce geste, j’ai souhaité rendre compte de la situation dans laquelle se trouve les agriculteurs. Aujourd’hui, la place de l’agriculture est à l’image de ce qu’elle semble représenter pour la société  : oubliée, mise de côté, diffi cilement écoutée et surtout la cible de critiques alors qu’elle est la plus contrôlée et normée. Je me demande si ces États Généraux permettront, comme l’avait promis le président de la République, d’améliorer la situation et le revenu des agriculteurs ! Edito Mon coup de gueule sur les EGA A mon avis, les associations environnementales ont eu un total contrôle sur cet atelier, notamment par la multiplication des structures  : Association Santé Environnement France, Foodwatch France, Générations Futures, WECF France, France Nature Environnement, les Amis de la Terre, Agir pour l’Environnement, soit 7 associations pour dire la même chose ! Si cela n’est pas du lobby, cela y ressemble beaucoup ! Nous sommes en train de nous faire enfumer ! Nous sommes très inquiets et la déception est grande ! Je dis STOP ! Même si un grand nombre de Français aime leurs agriculteurs, un certain nombre d’associations porte des critiques non fondées ou des sujets à controverse pour entretenir leurs existences. D’après la MSA, 20% des exploitations ont dégagé des revenus négatifs en 2016, donc 20% des agriculteurs ne se versent pas de salaires. Un agriculteur sur trois touche moins de 350  € par mois, novembre décembre 2017 Supplément Coordination Rurale Max BAUER  : « La CR mobilisée sur tous les fronts » #42 et je ne vous parle pas des nombreux suicides… On nous a éloigné de l’objectif des EGA qui est d’assurer un revenu digne à nos agriculteurs. Les EGA vont se conclure par une véritable veste pour les agriculteurs français. Nous sommes tous responsables de notre destin. Chaque acteur était responsable de l’avenir que nous voulons laisser à nos enfants. Ces EGA nous font nous questionner sur l’amélioration du modèle alimentaire français, ce qui est louable et n’est pas dénué d’intérêts. Mais, il est important de prendre du recul et de savoir ce que nous voulons faire subir comme modifi cations. En contraignant l’agriculture française à ces vastes changements, un grand nombre d’exploitations de petites et moyennes tailles ne pourront suivre cette modernisation, laissant sur le côté ces agriculteurs et la production qui va avec. Ce jeu fera, sans aucun doute, le bonheur des exploitations industrielles mais aussi et surtout des importations. Avec des normes bien souvent en deçà des exigences françaises. A long terme, le risque est d’avoir une agriculture française ultra-normée mais ultra-limitée et ne pouvant couvrir l’ensemble des besoins de la population française, en termes de quantité et d’accessibilité prix. Et, de voir rentrer des marchandises étrangères dont les exigences sanitaires sont bien moindres afi n de compenser la diminution de la production française et de répondre aux besoins d’une population ne pouvant accéder à cette production française, qualifiée de haut de gamme. Souhaite-t-on prendre ce chemin ? Souhaite-t-on faire disparaître la proximité et la maîtrise de nos productions au profi t d’une agriculture standardisée et peu quantitative mais répondant à une vaste liste de critères et de normes » ? Max BAUER, Président de la CR 83, CR PACA et de l’Uniphor, 4ème vice-président de la CR novembre décembre 2017 - #42



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :