La Gazette du Var n°41 15 nov 2017
La Gazette du Var n°41 15 nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 15 nov 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Var, le grand jardin de la Méditerranée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Actualités La Seyne-sur-Mer Anthony Civettini  : « Un nouveau mode de gestion du service public de l’eau » La Seynoise des Eaux, première SEMOP en PACA, est entrée en activité. Début octobre, la ville de La Seyne-sur- Mer et SUEZ ont acté la création de La Seynoise des Eaux, qui intervient dans le cadre du nouveau contrat, d’un montant de novembre 2017 - #41 74 millions d’ € cumulés, remporté par SUEZ pour le service de distribution de l’eau de La Seynesur-Mer. MODERNISATION DU SERVICE PUBLIC DE L’EAU Le conseil d’administration compte 9 sièges répartis entre la ville (4 administrateurs) et SUEZ (5 administrateurs). Il est présidé par Anthony Civettini, adjoint au maire et la direction générale par Renaud Bernard, directeur de l’agence locale de SUEZ. Un siège à titre consultatif est attribué à un représentant de la société civile. L’entité, créée pour une durée de 12 ans, permet de travailler dans une logique partenariale. « Ainsi, les 10 collaborateurs de l’agence locale sont mobilisés sur différents enjeux  : la lutte contre le gaspillage d’eau sur le réseau notamment grâce à la pose de capteurs acoustiques sur le réseau d’eau potable et un système de surveillance des poteaux incendie. Cela concerne également un programme de renouvellement des réseaux et des travaux optimisés ainsi qu’une surveillance renforcée des sites d’eau potable par l’installation de caméras », détaille le directeur de l’agence. AGENCE EN CENTRE-VILLE « La création de cette entité correspond à une volonté de la municipalité, qui préférait un retour en régie du service public de l’eau. Ce qui devrait se traduire par une baisse de 10% du montant final des factures ! La ville a souhaité un local en Zone industrielle du Palyvestre à Hyères Pôle Emploi à la rencontre des entreprises Pôle emploi de Hyères et AVIE CAP EMPLOI, avec le soutien de l’UA2P, organise un atelier en afterwork de présentation de l’offre de services en direction des entreprises. Cette réunion qui est organisée avec l’association des entreprises de la zone (UA2P), présidée par Jean-François Mauté, se déroulera en présence de Michel Dalmas, adjoint au maire en charge de l’économie, du tourisme et de l’emploi, le jeudi 23 novembre de 17h15 à 18h30 à la SODETRAV (175 chemin du Palyvestre à Hyères). Jean-François Mauté explique le sens de la démarche  : « Si les chefs d’entreprise souhaitent avoir des informations sur l’accompagnement dans leurs recrutements, les aides à la formation, tester un simulateur de charges, ou s’ils souhaitent être aidés dans le recrutement et le maintien dans l’emploi de leur salariés handicapés, cette réunion leur apportera les réponses aux questions qu’ils se posent ». LES DISPOSITIFS POLE EMPLOI Ainsi, l’exemple de l’aide à l’embauche d’un premier salarié. Le recrutement du premier salarié est une étape symbolique et importante, mais parfois difficile à franchir. Parmi les TPE-PME, 1,2 million d’entreprises en France ne comptent aucun salarié. C’est à elles que s’adresse la mesure d’aide l’embauche du premier salarié, pour rendre évident et simple ce choix du premier recrutement. Ainsi encore, le contrat de professionnalisation qui est un contrat de formation en alternance, associant formation pratique en relation avec la qualification recherchée, et formation théorique dans un organisme de formation externe ou interne à une entreprise. Toute entreprise assujettie au financement de la formation professionnelle continue sont concernées mais aussi, avec des conditions particulières, les entreprises d’armement maritime pour leur personnel navigant ; les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) ; les entreprises de travail temporaire (les activités professionnelles en relation avec la formation sont alors exercées dans le cadre de missions d’intérim). « Les 150 entreprises de la zone sont invitées à participer à cet atelier, mis en place par le service entreprises de Pôle Emploi, avec la collaboration de l’agence de la CCI de Hyères », précise Jean-François Mauté. Gilles CARVOYEUR Inscription au préalable  : jf.maute@orange.fr ou recrutementhyeres@pole-emploi.net centre-ville, car le centre-ville est la priorité de notre mandat. On se bagarre au quotidien et ce local est le fruit de ce travail. C’est un moment émouvant qui montre que nous sommes arrivés à la fin d’un processus », a lancé Anthony Civettini, adjoint au maire. De son côté, Sandrine Torres, conseillère régionale, était ravie de l’ouverture de cette agence  : « C’est assez symbolique que cela se fasse ici, en centre-ville, dans cette partie de La Seyne-sur- Mer, à cet endroit qui rencontre de nombreuses difficultés ». Ainsi, depuis le 17 octobre, La Seynoise des Eaux s’est installée au 18 rue Baptistin Paul, en centre-ville, au plus près des habitants, avec un accueil accessible du mardi au vendredi de 9h à 13h et de 15h à 19h ainsi que le samedi de 9h à 12h30. « Cette agence participe au revitalisation du centre-ville, en créant du lien social. Deux agents (Maryline et Sandrine) sont présentes pour renseigner les usagers sur les démarches administratives. D’ores et déjà, nous avons mis en place des horaires d’ouverture élargis, du mardi au vendredi et le samedi, qui correspondent aux habitudes du centre-ville », s’est félicité Renaud Bernard. Gilles CARVOYEUR
%11 En partenariat avec la CMA Actualités Rencontres Partenaires URMA PACA - CFA Régional La Seyne-sur-Mer Jean-Pierre Galvez, président  : « La CMAR PACA occupe une place incontournable pour la bataille de l’emploi » ! Les Rencontres des Partenaires de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat de Provence Alpes Côte d’Azur, organisées par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Région, ont réuni un aréopage de personnalités, partenaires et élus, impliquées dans la formation professionnelle et l’apprentissage. Quel était l’objectif de ces Rencontres Partenaires ? Jean-Pierre Galvez. Nous étions réunis à La Seyne-sur-Mer, car nous sommes tous engagés dans une bataille, celle de l’emploi en PACA. Comme vous le savez, l’Artisanat est la première entreprise de France. C’est un secteur stratégique et indissociable de l’économie de proximité sur notre territoire. Avec 141 000 entreprises artisanales, 22 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 15% du PIB de notre région, 33% du tissu économique marchand…, autant dire que l’artisanat est créateur de richesse pour tous les territoires de notre belle région. L’artisanat avec ses 310 000 actifs employés et son tissu de structures polymorphes et de petite taille est un acteur essentiel de cette économie de proximité et demeure un vecteur d’intégration et d’ascension sociale unique. L’artisanat offre un potentiel important en termes de création d’emplois qui sont non délocalisables. Les entreprises artisanales sont par ailleurs fortement impliquées dans la transmission de leurs savoirs et savoir-faire  : elles forment près de 11 000 apprentis, soit 40% des apprentis de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pourtant, chaque territoire a ses spécificités ? JPG. En effet. Notre région a les siennes  : une forte densité d’entreprises artisanales, une croissance du nombre d’entreprises artisanales supérieure à la moyenne nationale, plus d’entreprises sans salariés également. L’Artisanat est synonyme de richesse pour notre région. Comme les autres secteurs économiques, il est confronté à de profondes mutations, principalement à la digitalisation de la société, sa mondialisation et sa structuration en réseaux, l’émergence de nouveaux modes de consommations et formes de travail impactent les modèles économiques traditionnels. Mais, également à la transformation numérique, transition écologique, transmission des entreprises artisanales de notre région  : les défis à relever sont nombreux. Comment aborder ces mutations économiques ? JPG. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat offre, par sa nouvelle gouvernance et son organisation unifiée sur l’ensemble du territoire régional, sa capacité à porter des actions structurantes permettant d’accompagner ces mutations. Et, dans ce contexte de mutation et d’évolution permanente, la CMAR accompagne les entreprises artisanales. Elle le fait en s’appuyant sur la force de son réseau, sur sa connaissance du monde de la Très Petite Entreprise et sur son poids dans le dispositif de formation professionnelle régional. Sans aucune démagogie, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur occupe donc une place incontournable dans notre région. De par son positionnement sur l’ensemble de la chaîne économie/orientation/formation/emploi, elle est partie prenante dans l’ensemble des politiques publiques mises en œuvre en matière d’emploi et de formation. D’où un rôle économique de première importante pour votre chambre consulaire ? JPG. Effectivement. La CMAR, en accompagnant le développement économique des Très Petites Entreprises par le biais d’une offre globale de services déployée sur l’ensemble du territoire, est à même d’identifier les gisements d’emplois au sein des entreprises et donc de contribuer à la vitalité de ce tissu économique en mutation. Chaque année, elle accueille, accompagne et forme 16 000 porteurs de projet de création et 23 000 chefs d’entreprises. Elle intervient également fortement en matière de valorisation des métiers de l’artisanat et s’inscrit ainsi pleinement dans le Service Public Régional d’Orientation  : 22 600 jeunes sont informés annuellement par nos collaborateurs sur les métiers de l’artisanat, les formations y préparant, les secteurs ou filières d’avenir. 100 000 personnes sont accueillies et renseignées dans notre réseau. Enfin, l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat portée par la CMAR constitue avec ses 5 500 apprenants en formation initiale et ses 15 000 apprenants en formation continue un acteur incontournable du paysage de la formation en région. 20% des apprentis de la région sont formés dans l’un de nos sept campus  : la responsabilité de l’URMA est élevée pour faire se répondre besoins en qualification et offre de formation adaptée et évolutive. Vous avez donc un rôle central dans la bataille pour l’emploi ? JPG. C’est évident ! La CMAR PACA occupe une place incontournable pour la bataille de l’emploi et l’avenir de nos jeunes. Mais agir seul, ce n’est plus possible  : les réponses apportées doivent être partenariales. A l’image de la longue liste de partenaires que nous avons actuellement, qu’il s’agisse de nos partenaires institutionnels, partenaires de l’emploi, partenaires privés, organisations professionnelles, financeurs, représentants des Universités, une liste qui je l’espère va continuer de grandir. Car les enjeux sont multiples, la tâche est importante, c’est pourquoi nous avons intitulé cette rencontre « Agir ensemble pour l’emploi et l’apprentissage ». 7 Comment abordez-vous ce challenge ? JPG. La CMAR aux côtés de l’État et du Conseil régional prend part aux politiques publiques en matière d’emploi et d’apprentissage. Par exemple, nous avons signé une convention Conseil régional/CMAR, tandis que nous participons au Schéma Régional de Développement Économique, au Contrat de Plan Régional de Développement de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelle, Convention Pôle emploi… La CMAR souhaite aller encore plus loin, en développant des partenariats avec les acteurs économiques, les acteurs de la formation initiale et continue au niveau régional mais également avec les territoires, des partenariats variés, aux objectifs multiples, que ce soit en termes d’innovation pédagogique, de poursuite de parcours, de valorisation des métiers pour relever ensemble le défi de la formation tout au long de la vie. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Le président de la CMAR PACA a tenu a remercier toutes les personnes présentes lors des Rencontres Partenaires pour leur présence à cette première édition et notamment Yannick Chenevard, Vice-président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’azur, délégué à l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage, les partenaires et futurs partenaires de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat, et plus largement, de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Laurent Falaize, président du cluster Riviera Yachting NETWORK. novembre 2017 - #41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :