La Gazette du Var n°41 15 nov 2017
La Gazette du Var n°41 15 nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 15 nov 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Var, le grand jardin de la Méditerranée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Bormes-les-Mimosas Magalie Afonso et Nicolas Coussy sont venus présenter au premier magistrat la plus jeune de ses administrés née à Bormes-les-Mimosas ! En effet, c’est le 30 septembre dernier, que la petite Léane est arrivée à 4h20 au domicile borméen de ses parents, manifestement trop pressée d’attendre les sapeurs-pompiers de la ville. Une magnifique petite fille qui fait le bonheur de son grand frère Tyméo, âgé de 3 ans ! C’est donc avec beaucoup de plaisir que le maire, François Arizzi, a reçu la plus jeune de ses administrés ! novembre 2017 - #41 Exercice antiterroriste à l’école Jean Moulin Début novembre, les gendarmes de la brigade intercommunale Bormes - Le Lavandou et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie d’Hyères ont simulé une attaque terroriste au sein de l’école élémentaire Jean Moulin. En plus Ce 7 novembre, c’était une matinée un peu particulière pour les quelque 320 élèves de l’école élémentaire Jean Moulin. Prévenus la veille, préparés par leurs enseignants et leurs parents, les enfants ont participé à un exercice grandeur nature d’attaque terroriste. Avec un scénario digne d’un film policier ! ALERTE INTRUSION ! Une observatrice raconte  : « Un figurant a pénétré dans l’enceinte de l’école, sous le regard des observateurs (directrice de l’établissement, élus et personnels), simulant une attaque. Afin de ne pas effrayer les enfants, cette simulation s’est déroulée hors de portée de leur vue, sans arme ni bruit de pétard. Déjà présents dans les salles de classe, les élèves et leurs enseignants ont appliqué le protocole en cas d’alerte intrusion  : stores baissés, portes verrouillées. Abrités derrière leurs bureaux, ils sont restés confinés à l’abri durant tout l’exercice ». Tout au long de l’opération, le major Michel Gonzalez, aux côtés du commandant Patrice Caserio, a commenté l’intervention, expliquant le déroulé, Naissance Une si jolie Borméenne ! « Quelles soient programmées ou arrivées par surprise, les naissances à Bormes-les-Mimosas sont suffisamment rares pour être soulignées », fait remarquer, avec une certaine satisfaction, le premier magistrat de la commune. Fin septembre, c’est dans leur foyer borméen, que Magalie Afonso et Nicolas Coussy ont eu le bonheur d’accueillir leur petite Léane. les enjeux et les points de sécurité à améliorer. « Dès l’intrusion du terroriste, la direction de l’école a déclenché l’alarme et prévenu les gendarmes. L’arrivée des premiers secours ne pouvait être immédiate. Toutes les unités de gendarmerie sont dotées d’équipement lourd  : casque, gilet pare-balle, armement. Nous sommes formés à cela mais il y a un temps de préparation nécessaire pour intervenir dans les meilleures conditions. En attendant les premiers hommes, il est essentiel que toutes les issues soient fermées. L’objectif est de faire perdre du temps à l’attaquant », soulignait le Major Gonzalez, Dans la cour de l’école, le temps semblait suspendu jusqu’à l’arrivée des primo-intervenants. Trois gendarmes, hyper-équipés, pénétraient dans l’enceinte et entamaient leur progression à couvert. « L’objectif des primo-intervenants est de fixer le terroriste en attendant les renforts. Acculé dans les toilettes de l’école, sous le joug du trinôme, l’attaquant a été maintenu sous surveillance tandis, qu’à l’extérieur, une seconde équipe sécurisait les lieux », ajoutait le major. INTERVENTION DU PSIG DE HYERES Le temps s’égrenait lentement pendant l’attente des renforts. Le major et le commandant rappelaient les consignes de sécurité, soulignant l’importance des procédures et répondant aux questions des élus et des personnels. Arrivaient, enfin, les 4 hommes du PSIG (peloton de surveillance et Un moment de bonheur intense pour les jeunes parents et Tyméo, le tout nouveau grand frère ! Moins d’un mois après son arrivée, Léane a effectué sa première visite à l’hôtel de ville où la famille, au grand complet, a rencontré François Arizzi. Un moment plein de sourires, de douceur et de vœux de bonheur pour la petite borméenne et toute sa famille. Au dernier recensement, la ville de Bormes-les-Mimosas comptait 7 839 habitants (2014) contre 7 255 habitants en 2008. Texte et photos Carole AMARO - d’intervention de la gendarmerie) d’Hyères, là où ils seraient une vingtaine en cas de vraie attaque. C’est eux qui lançaient la phase finale, en neutralisant la cible, s’assurant que l’assaillant était seul, puis procédant au gel des lieux. « Demandée par la direction de l’établissement et par la gendarmerie, cette simulation a permis de s’exercer à réagir au mieux en cas d’intrusion dans l’école. L’occasion pour les gendarmes de souligner des modifications et des améliorations supplémentaires à apporter pour garantir au mieux la sécurité des enfants », se félicitait Magali Tropini, maire-adjointe de la commune. Texte Morgane AUFFRET – Photos Carole AMARO
La ville du Lavandou signe la pérennité d’un 7ème succès pour son Festival de Théâtre de Rue. Alors que tourbillonnent les feuilles d’automne, le dernier week-end d’octobre affiche un rendez-vous d’une grande représentation à ciel ouvert, déambulant dans les rues ou installée en divers lieux publics. Dans le sillage d’un crieur sur échasses, un rideau rouge virtuel s’est levé sur les comédiens, musiciens, poètes, clowns de 12 compagnies artistiques venant de la France entière. Tous ont offert la magie d’un spectacle gratuit pour un bonheur emprunt de joie et de rire partagé par des centaines de promeneurs en familles ou entre amis. Les poules font amies avec le public Théâtre de rue Une 7è édition très applaudie ! TOUS EN SCENE Complétant ce véritable spectacle de music-hall, les quatre excellents artistes Lavandourains et Borméens de « Jeux de scène et Cie » ont offert en soirée, dans l’espace culturel, deux hilarantes comédies de boulevard « Adieu, je reste ! » d’Isabelle Mergault et « Clowns en scène ». Ainsi, en faisant sortir le théâtre d’un cadre habituel, le service animation de la ville, fait vivre Le Lavandou autrement hors saison. Texte et photos Francine MARIE Soirées café-théâtre Rire et humour pour un programme familial Chaque 1er jeudi du mois, hors de la période estivale, les pièces de théâtre, sous le signe d’un humour décapant, sont proposées à un public familial. Prochaine soirée le 7 décembre, avec au programme l’histoire d’une jeune cadre aux dents longues qui s’investit avec ses partenaires dans « Sexe, arnaque et tartiflette ». Déjà le 2 novembre, une représentation avait fait le plein de spectateurs avec une comédie destinée à rassembler les générations et au titre évocateur « Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo ». Ces soirées s’inscrivent dans la volonté de la La patrouille de France à pieds municipalité d’ouvrir l’espace culturel, une fois par mois, au Café-Théâtre, en proposant des spectacles dédiés à l’humour. Une recette qui fonctionne parfaitement, comme l’a démontré le succès de la première, le 5 octobre dernier, avec « Noces de Rouille, le début des embrouilles ». De toute évidence, cette programmation hivernale augure d’une belle participation du public. Texte et Photos Francine Marie Espace culturel, avenue de Provence à 20h.30. Prix d’entrée 10 € et 7 € pour les moins de 25 ans. Le Lavandou 29 Bancroche colporteur d’histoires La famille Martoche Emma Grima, Franck Carat, Jean-Philippe Grima et Cécile Laurent Dessin Marc Ubeda artiste local pour illustrer l’affiche de la manifestation novembre 2017 - #41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :