La Gazette du Var n°39 15 oct 2017
La Gazette du Var n°39 15 oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de 15 oct 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : Philippe Leonelli à propos de Cavalaire, une ville qui bouge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actualités octobre 2017 - #39 Interview exclusive Jean-Louis Masson, député  : « La loi antiterroriste est une vraie passoire » ! Rencontre avec Jean-Louis Masson, député de la 3ème circonscription du Var, qui est intervenu au parlement, lors du vote de la loi de la sécurité intérieure et de la lutte contre le terrorisme. Après les quelque 17 heures de débats, le parlementaire varois ne mâche pas ses mots. Il estime que c’est une erreur de supprimer l’état d’urgence, s’il est remplacé par une loi qui reste bien trop laxiste, notamment en ce qui concerne les perquisitions administratives, la fouille dans les Fan Zones ou les assignations à résidence. Comment jugez-vous le projet de loi contre le terrorisme ? Jean-Louis Masson  : De manière assez paradoxale ! D’une part, l’analyse de la situation est à la fois très claire et très lucide ! Car, elle indique que la menace terroriste est toujours à un niveau élevé, voire très élevé, les récents attentats de Barcelone, de Finlande, de Londres et Marseille nous donnant raison sur cette analyse. Mais, l’état d’urgence a montré son utilité puisqu’il a permis de déjouer pas moins de 12 attentats depuis le début de l’année. Je souhaite, à cette occasion, saluer le professionnalisme de nos policiers et gendarmes. Comment jugez-vous la décision du Gouvernement ? JLM. Le Gouvernement a décidé de sortir de l’état d’urgence. Pour cela, il a proposé une loi dite antiterroriste qui abaisse le niveau de sécurité des français. Dans le même temps, l’Élysée annonce un doublement des effectifs dédiés à la sécurité du Président. L’idée de dépouiller le grand nombre pour privilégier une coterie d’élite est manifestement un choix politique constant et consternant du Président Macron. Alors, pourquoi supprimer l’état d’urgence ? JLM. C’est ce que j’ai dit à Gérard Collomb, Ministre d’État et Ministre de l’Intérieur. Cela étant et paradoxalement, alors que les éléments de faits plaident pour conserver le niveau de sécurité maximum, le Gouvernement propose de substituer à l’état d’urgence, qui a fait ses preuves, une loi, qui, certes, ressemble à l’état d’urgence mais qui n’est pas l’état d’urgence. Deuxième contradiction me semble-t-il  : le ministre a disserté, non sans pertinence, sur l’évolution de la menace. Jusqu’à un passé récent, elle était inspirée de l’étranger et en particulier par l’état islamiste, lequel a subi, comme chacun le sait, des revers militaires importants. Cette menace exogène s’est donc transformée en menace endogène propre à chaque pays européen. LE TRAVAIL EXEMPLAIRE DES FORCES ARMEES A vos yeux, la réponse du Gouvernement n’est pas la bonne ? JLM. Avant de poursuivre, je souhaite saluer l’exemplarité de nos forces armées impliquées sur les théâtres d’opérations. Dans le même temps, nous ne pouvons faire l’économie d’évoquer la criminalité organisée sur fond de trafic de drogues qui sévit dans nos quartiers de même que la délinquance de voies publiques qui y est associée et qui sert bien souvent de foyer d’émergence de petits caïds qui gagnent leur titre de gloire aux fils de leurs gardes à vue. Nous savons tous que ces quartiers se transforment depuis des années en zones de non-droit, l’autorité des policiers et gendarmes y est mis à mal, la réponse judiciaire compliquée. Ces lieux sont propices aux recrutements d’islamo-terroristes. Mais, on le voit, le code de la sécurité intérieure n’y répond pas ou y répond mal. Et, ce projet de loi demeure, à mes yeux, inopérant sur ce champ qui devrait pourtant être un objectif prioritaire. Vous dénoncer également la lourdeur de la procédure pénale ? JLM. Le Ministre d’État, en commission des lois, a reconnu la complexité de notre code de procédure pénale. Tous les enquêteurs que nous avons rencontrés nous l’ont expliqué, nous le disent quand nous les visitons. Le formalisme, les multiples règles substantielles, les risques de nullité qui en découlent, contrarient l’efficacité des policiers et gendarmes qui, lors d’une garde à vue, perdent un temps considérable d’enquête dans des tâches administratives judiciairement improductives. Le Ministre d’État nous a annoncé une réforme rendant le code de procédure pénale plus équilibré. Elle est à l’étude par Madame la Garde des Sceaux et devrait être à l’ordre du jour dès 2018. Nous en prenons acte, mais en attendant... Les problèmes subsistent. UNE LOI INADAPTEE AUX CIRCONSTANCES Que voulez-vous dire ? JLM. Des sujets restent sans réponse parmi lesquels  : la surpopulation carcérale qui nuit au travail d’encadrement des détenus qui ont aujourd’hui comme éducateurs, non pas seulement ceux de l’administration pénitentiaire, mais ceux qui pratiquent la radicalisation et les effets sont souvent catastrophiques. Il reste aussi sans réponse la reconstruction des services et de notre intelligence du renseignement. Sans parler de la justice qui est en jachère, situation véritablement indigne de la 5ème puissance mondiale. Vous êtes donc opposé à cette loi anti-terroriste ? JLM. Je l’ai dit, avec gravité, à Gérard Collomb  : cette loi, prise isolément, n’est pas adaptée aux circonstances et je pense qu’au fond de lui, il le sait parfaitement. Nous les parlementaires, nous avons tous une immense responsabilité, celle de protéger nos compatriotes. Au sein de notre groupe, « Les Républicains », nous considérons que le titre donné à un projet de loi ne suffit pas et, précisément, nous ne sommes pas convaincus par son contenu. Aussi, nous attendrons donc, pour nous déterminer, les débats à venir, espérant vivement que la majorité écoute et intègre nos amendements. La majorité proclame son vif intérêt pour la démocratie participative. La démocratie participative commence avec la représentation nationale, maintenant et au parlement. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR NDR  : les intertitres sont de la rédaction Premières impressions parlementaires... Pour Jean-Louis Masson, il y a deux catégories de parlementaires  : ceux qui subissent leur fonction et qui s’ennuient sur les bancs de l’Assemblée Nationale ou du Sénat. Ceux-là finissent par déserter l’hémicycle et participent à l’absentéisme parlementaire, si souvent décrié. Et, puis, il y a tous les autres, ceux qui s’impliquent dans le travail parlementaire, ceux qui participent aux commissions et à l’élaboration des lois. Ceux-là ne comptent pas leurs heures et leurs journées de travail sont particulièrement bien remplies. Évidemment, c’est dans cette deuxième catégorie que se classe le député du Var Jean-Louis Masson ! Depuis sa brillante élection, en juin dernier, il a déjà montré un réel activisme parlementaire en intervenant à l’Assemblée Nationale, soit lors des questions orales, soit lors des questions écrites, ou lors des commissions. GC
MNT SANTÉ + FACILE POUR TOUS LES PROFILS Que vous soyez agent titulaire ou contractuel, MNT Santé s’adapte à vos besoins. 6 NIVEAUX DE GARANTIES incluant  : hospitalisation, consultation, optique, dentaire, pharmacie. DE TRÈS BONS NIVEAUX DE REMBOURSEMENTS  : jusqu’à 466,14  € en optique et 463,25  € en dentaire (1). MÉDECINE DOUCE  : forfait jusqu’à 160  € par année en médecine douce (ostéopathie, chiropractie, acupuncture...) (2). DES SERVICES OPTIONNELS ADAPTÉS SELON VOS BESOINS (JEUNE, FAMILLE, SÉNIOR) (3)  : coaching nutrition, aide à domicile, prothèse auditive et appareillage... + FACILE POUR TOUS LES BUDGETS 3 MOIS DE COTISATION OFFERTS (4) Garanties à effet immédiat (1) Ce montant inclut le remboursement de la Sécurité sociale. Selon garanties souscrites. Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. (2) Selon garanties souscrites. Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. (3) Selon profil souscrit. Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. (4) 3 mois de cotisation offerts la 1 e année en Santé, en cas d’adhésion à une protection MNT Santé (hors Hospitalisation seule) entre le 01/09/2017 et le 31/12/2017 (cachet de la Poste faisant foi pour les adhésions transmises par voie postale) quelle que soit la date d’effet du contrat. Offre réservée aux agents territoriaux de moins de 60 ans, quel que soit leur statut, et non adhérents MNT en Santé au cours des 12 derniers mois. Offre non cumulable avec d’autres offres en cours. Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. (5) Pour un enfant de moins de 16 ans, sur la base d’un acte supérieur à 120  € . Selon garanties souscrites. Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. + FACILE POUR PRENDRE SOIN DE SES ENFANTS) - 50% SUR LA COTISATION DE VOTRE 2 ème ENFANT, gratuité pour les suivants. ORTHODONTIE jusqu’à 561,15  € de remboursement par semestre (5). PROFIL FAMILLE À 4  € /MOIS  : prime naissance ou adoption, assistance, renfort orthodontie, informations médicales. DES FORMULES ENFANTS ADAPTÉES à leurs besoins pour alléger votre budget. Actualités 5 Mutualité Nouvelle organisation du réseau MNT Une nouvelle organisation pour la Mutuelle Nationale Territoriale Dirigé par Joël Baissat, le 24 secteur Provence Corse 94 Méditerranée de la MNT couvre, désormais, Secteurs les départements Agences des Bouches-du-Rhône, de la Haute-Corse, de la Corse-du-Sud, du Vaucluse et du Var. 24 Enfin, Joëlle Baissat revient Secteurs sur la nouvelle organisation de la MNT  : « Cette organisation fait suite à la mise en œuvre de notre projet d’entreprise. Ce projet a pour objectif de faire de tous nos adhérents les acteurs solidaires d’un projet mutualiste fondé sur un modèle économique responsable et durable, mais également de développer notre utilité sociale et professionnelle au service de la totalité de la communauté des acteurs du service public local. Il vise, aussi, Pour mémoire, il faut se souvenir que l’année 2017 marque l’arrivée sur le secteur du l’excellence opérationnelle, en la mettant plus grand groupe mutualiste français avec au service des adhérents et des collectivités. Enfin, l’objectif de ce projet est de la naissance de VYV. La responsable du secteur du Sud-Est de la France l’assure  : construire les partenariats adaptés à nos « Au sein de ce groupe, la MNT veut garder ambitions stratégiques, tout en positionnant la proximité professionnelle, géographique notre appartenance à un groupe (ISTYA), en et territoriale qu’elle a toujours eu avec les sa forme actuelle ou à venir au service de collectivités. La MNT restera l’interlocuteur son projet mutualiste ». privilégié des collectivités territoriales ». Gilles CARVOYEUR E n effet, depuis le 1er mars 2017, la nouvelle organisation de la MNT est en place. 24 secteurs ont été regroupés et de nouvelles délégations ont vu le jour. Le secteur Provence Corse Méditerranée, dirigé par Joëlle Baissat couvre 5 départements, à savoir les Bouches-du- Rhône, le Vaucluse, le Var, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse. En partenariat avec la Mutuelle Nationale Territoriale DRD - Support réunion des correspondants 2 ème semestre 2017 24 94 Agences Secteurs DRD - Support réunion des correspondants 2DRD ème semestre - Support réunion 2017 des correspondants 2 ème semestre 2017 Nouvelle Nouvelle organisation du réseau MNT MNT Secteur Provence Corse Méditerranée Agences des départements 13-84-83-2A-2B Secteur Provence Provence Corse Méditerranée Corse Méditerranée Agences Agences des départements des départements 13-84-83-2A-2B 13-84-83-2A-2B Mm sante.mnt.fr Renseignez les informations.. MNT POUR VOTRE DEVIS, VOUS AVEZ LE CHOIX, MNT ÈIre utile esl un heou nieller ÉPre Ut : 851 un beournéher 1 EN TROIS MINUTES SUR sur votre situation professionnelle. Définissez vos besoins de couverture santé. Indiquez vos données personnelles. Découvrez la formule qui vous convient et adhérez en ligne. Par téléphone en appelant le 09 72 72 02 02 (prix d’un appel local) En complétant la demande de devis au dos et en nous la renvoyant sous enveloppe NON AFFRANCHIE à  : MNT Libre réponse 80309 93479 NEUILLY SUR MARNE CEDEX octobre 2017 - #39 170319_MNT_SANTE_INSERT_1_3VOLETS_0517.indd 2-4 19/06/2017 18:40 94 Agences 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :