La Gazette du Var n°37 15 sep 2017
La Gazette du Var n°37 15 sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de 15 sep 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : la très belle saison touristique de Toulon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Actualités Bilan de la saison touristique Rebond touristique, cet été, pour la Provence-Côte-d’Azur Pour Renaud Muselier, président du Comité Régional de Tourisme Provence- Alpes-Côte d’Azur, la région a connu un vrai rebond touristique cet été. Il explique  : « Au début de la saison touristique, j’avais fixé des objectifs ambitieux pour notre territoire  : une croissance de 4% de l’activité touristique en 2017 et le retour d’une clientèle internationale qui est celle qui dépense le plus chez nous. A l’heure du premier bilan, la croissance est là et nos clients internationaux sont de retour ». Le président Muselier ajoute  : « Malgré un contexte très particulier lié au drame de l’attentat de Nice le 14 juillet 2016, grâce à la formidable mobilisation de tous les professionnels du secteur dont je veux saluer l’énergie et l’enthousiasme, nous avons réussi notre haute saison touristique. Grâce à ses trois marques monde Provence, Alpes, Côte d’Azur, notre région reste en tête du peloton des territoires les plus attractifs et les plus touristiques au monde ». Pour l’élu régional, « c’est une fierté et un formidable atout économique. C’est aussi la preuve que la stratégie que nous avons mise en place en lançant les marques de destination Provence et Côte d’Azur porte ses fruits. Je lancerai donc la marque Alpes d’ici la fin de l’année. septembre - octobre 2017 - #37 Création d’emplois, retombées économiques, innovations et préservation de la biodiversité découlent de cette industrie charnière pour Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec une biodiversité unique au monde, un littoral d’exception, des paysages riches et variés et une douceur climatique, nous nous installons durablement comme une destination touristique de dimension internationale ». CLIENTELE INTERNATIONALE DE RETOUR La clientèle internationale est de retour et, visiblement, les Français aiment la région. Ainsi, elle reste toujours aussi attractive pour les touristes hexagonaux et conforte sa 2ème place de la région la plus visitée par les touristes internationaux (après Paris Île-de-France). Pour les touristes français qui ont choisi cet été la région (67% de la fréquentation), leurs 3 principales régions de provenance sont, et dans l’ordre, Paris-Île de France, Auvergne Rhône-Alpes, et Hauts-de-France. Pour la clientèle internationale (33% de la fréquentation), le podium est constitué des Allemands, des Belges, puis et à égalité des Italiens et des Anglais. Au total, pour juillet-août, les recettes touristiques en région sont estimées à environ 6,4 milliards  € . BILAN POSITIF POUR LES PROFESSIONNELS C’est pourquoi, c’est un bilan de cœur de saison estivale positif qui est dressé pour les professionnels du tourisme de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Selon une enquête IPSOS, réalisée du 16 au 22 août, auprès de 507 professionnels du tourisme de la région, les résultats sont très encourageants. 74% des professionnels du tourisme jugent bonne la fréquentation de leurs établissements pour l’été 2017, soit 2 points de plus qu’en 2016. Cette satisfaction en termes de fréquentation est à un niveau très élevé pour le mois d’août, à 84% (+ 6 points). Une dynamique positive générale  : ce bon niveau de satisfaction porte à la fois sur toutes les marques de destination (Provence, Alpes du Sud, Côte d’Azur) et sur tous les espaces touristiques (urbain, balnéaire, arrière-pays et montagne). Dans le même temps, on note un taux moyen des hébergements en hausse. Le taux moyen d’occupation des hébergements marchands traditionnels en région (hôtels, campings, résidences de tourisme, gîtes, chambres d’hôtes) atteint un niveau élevé  : 75% pour juillet-août (+ 2% par rapport à la même période de 2016). Au mois d’août, il approche ou dépasse largement les 90%. LES PLATES-FORMES EN FORTE CROISSANCE C’est une tendance qui se dessine depuis maintenant plusieurs mois  : les plates-formes numériques d’hébergement entre particuliers sont en forte croissance. Par exemple, cet été, les platesformes numériques d’hébergement continuent de progresser ; Airbnb par exemple a compté pour sa plate-forme plus de 650 000 arrivées de voyageurs en région entre le 15 juin et le 15 août, soit + 25% par rapport à la même période de 2016. La part de marché de ces plates-formes d’hébergements est estimée aujourd’hui à 12% dans la fréquentation des hébergements marchands en Provence-Alpes-Côte d’Azur. HAUSSE DE LA CLIENTELE FRANCAISE ET INTERNATIONALE Ainsi, on constate au niveau du nombre de nuitées, une hausse des clientèles françaises et internationales. Pour le cœur de l’été (juillet-août), le nombre de nuitées en région est estimé à près de 108 millions pour 2017 contre 105 millions en juillet-août 2016, en hausse de 3%. Dans les hôtels, et au cumuldes 7 premiers mois de l’année, le nombre de nuitées hôtelières dans la région progresse de 3,3% par rapport à la même période de 2016, soit un volume de 424 000 nuitées supplémentaires. Cette hausse porte à la fois sur les nuitées françaises, avec 261 000 nuitées supplémentaires, comme sur les nuitées internationales (+ 163 000 nuitées), avec dans le TOP 5 en termes de progression  : les Allemands (+ 45 000 nuitées), les Américains (+ 34 700 nuitées), les Italiens (+ 32 000 nuitées), les Russes (+ 26 000 nuitées), les Suisses (+ 22 600 nuitées). Parmi les clientèles lointaines, à noter également la hausse dans l’hôtellerie des clientèles chinoises (+ 6,2%) , du Proche et du Moyen-Orient (+ 10,7%) , et d’Amérique centrale et du sud (+ 16,8%). En revanche, le nombre de nuitées anglaises est en baisse de 11% sur 7 mois (effet Brexit), la clientèle anglaise restant cependant la 1ère clientèle hôtelière en région (659 000 nuitées au cumul). BONNE DYNAMIQUE POUR LE DEUXIEME TRIMESTRE Tous les indicateurs démontrent une bonne dynamique à pérenniser au 2ème semestre 2017. En effet, après une baisse de 3,4% de la fréquentation touristique en 2016 pour Provence-Alpes- Côte d’Azur, les indicateurs de reprise touristique en région sont donc positifs pour le cœur de saison estivale. Les actions fortes de promotion et de valorisation des destinations de Provence-Alpes- Côte d’Azur par le Comité Régional de Tourisme, ses partenaires et Atout France, accompagneront cette dynamique sur le 2ème semestre 2017, avec notamment le lancement de la marque de destination Alpes à la fin de l’année après le lancement en moins d’un an des marques de destinations mondiales Côte d’Azur (fin 2016) et Provence (avril 2017) sur les marchés internationaux. Source  : Comité régional de tourisme de PACA
Actualités 7 Bilan de la saison touristique Jérôme Navarro  : « Les touristes aiment à découvrir ou redécouvrir Toulon » C’est une évidence. Lors de la saison estivale, les touristes, plus nombreux qu’en 2016, (et les varois) ont aimé découvrir ou redécouvrir la ville. Décryptage avec Jérôme Navarro, maire adjoint aux événements, fêtes et cérémonies de la ville de Toulon et président de la régie du Téléphérique de Toulon. À l’heure du bilan de la saison touristique 2017, tous les clignotants sont au vert. Ainsi, les grandes dates de l’été (21 juin, 2 juillet, 14 juillet, 6 août, 15 août, 31 août…), avec leur lot d’animations en tout genre, ont fait le plein de visiteurs et de spectateurs et ce dans un contexte toujours délicat de plan d’urgence. DYNAMISME CONTAGIEUX « Les rues emblématiques de la ville, restaurées ces derniers mois par la ville, sous l’impulsion d’Hubert Falco, Sénateur-Maire, telles la rue des arts, la place de l’équerre, ont démontré un dynamisme contagieux à l’ensemble de la ville », se félicite Jérôme Navarro L’élu ajoute  : « La fête de la musique, Jazz à Toulon, la nuit des pêcheurs, la patrouille de France, Kungs ont connu une énorme fréquentation. A titre d’exemple pour la fête des pêcheurs, des stands ont explosé les chiffres de 2016, en étant en rupture dès 22 heures alors que ceux-ci avaient largement revu à la hausse leur stock ». FREQUENTATION EN NETTE HAUSSE POUR LE TELEPHERIQUE Le président de la REDIF poursuit  : « C’est le même constat au niveau du téléphérique de Toulon. Nous avions vendu 23 000 billets en juillet/août 2016. Nous en avons vendu près de 30 000 en juillet/août 2017. A fin août, nous sommes à 75 000 passagers contre 67 000 en 2016 et nous escomptons bien atteindre le chiffre des 100 000 passagers d’ici la fin de l’année, le record de passagers datant de 2014 avec 90 000 passagers à l’année » ! Pour expliquer ces excellents chiffres, le responsable du téléphérique s’appuie sur l’attractivité des nouvelles cabines mais pas uniquement  : « Il y a effectivement un effet nouvelle cabine certain qui a dopé le début de la saison. Cela s’est vu notamment lors de la Saint-Valentin et durant tout le mois de février. Malgré tout, nous enregistrons de bons chiffres tout au long de l’année depuis notre ouverture et malgré les six jours de fermeture imposée par le vent et les risques incendies du mois de juillet. Ainsi cet été, nous avons fait le plein de passager avec, en moyenne, des journées à 750 passagers et parfois avec des pointes à 950 passagers par jour, ce qui est quasiment notre maximum. Les cabines ont fonctionné sans interruption de 10 heures à 20 heures ». Ces jours-là, les candidats au Faron ont dû faire preuve de patience puisque le délai d’attente pouvait se monter à plus d’1 heure ! Jérôme Navarro (à droite de la photo) ATTRACTIVITE FORTE DE TOULON La ville connaît une nouvelle attractivité et cela s’est ressenti cet été. « Toulon est toujours plus attractive, c’est évident. La vie culturelle y est dense et plus riche. Il est même arrivé que plusieurs événements se télescopent le même soir, sans se faire de l’ombre. Le 22 juillet, jour de Jazz à Toulon, il y avait aussi la soirée corse, organisée par l’AVAL et le pique-nique DAY des commerçants du Mourillon. Au total, ce soir-là, il y avait plus de 5 000 personnes ! Et, 20 000 personnes pour KUNGS aux plages du Mourillon, c’est exceptionnel ! Tous les événements sont montés en puissance et cela est dû en partie au travail de la délégation que je dirige mis aussi au travail de tous les services de la ville et de TPM (sécurité, propreté, police municipale, tourisme, culture, centre ancien, voirie transports...). Nous sommes en soutien des associations et de tous les événements qui se déroulent à Toulon, en liaison notamment avec les associations, les CIL et les organisateurs de spectacles. Dans la mesure du possible, nous répondons à toutes leurs demandes ». SAVOIR ACCUEILLIR LES TOURISTES De toute évidence, il apparaît que tous les acteurs du tourisme de la ville ont fait une forme de révolution culturelle, nécessaire pour se battre à armes égales avec d’autres destinations et même savoir faire la différence. « La clientèle devient de plus en plus exigeante. Si nous voulons conserver notre attractivité, nous devons nous adapter, évoluer et nous remettre sans cesse en question. Les touristes sont très attentifs à la qualité de l’accueil, au service proposé, à la propreté des établissements et de la ville, à la gentillesse des commerçants et à la qualité des produits », conclut, sur une note d’optimisme, Jérôme Navarro. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR septembre - octobre 2017 - #37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :