La Gazette du Var n°35 15 aoû 2017
La Gazette du Var n°35 15 aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de 15 aoû 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 55 Mo

  • Dans ce numéro : vendanges, c'est parti pour trois semaines.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Toulon août - septembre 2017 - #35 Institut de Formation Public Varois des Professions de Santé (IFPVPS) Des diplômes pour les professionnels paramédicaux de demain ! Fin juillet, Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a participé à la cérémonie de remise des diplômes d’État de l’Institut de Formation Public Varois des Professions de Santé (IFPVPS). A l’occasion de cette cérémonie de remise de diplômes, Renaud Muselier a félicité l’ensemble des étudiants présents, et rappelé le caractère indispensable des professions de santé. « Notamment compétente en matière d’organisation et de financement des formations sanitaires et sociales, la Région mène une politique ambitieuse dans ce domaine afin d’offrir aux professionnels paramédicaux de demain les meilleures conditions d’études », a lancé le président de Région, en présence de Josy Chambon, présidente de l’institut et conseillère régionale PACA, du Préfet du Var, Jean-Luc Videlaine, de Geneviève Lévy, député du Var, maire-adjointe de la ville de Toulon, de Valérie Rialland, conseillère départementale, maire-adjointe de la ville du Pradet, de Francis Roux, premier adjoint au maire de Hyères, vice-président de TPM, de Yannick Chenevard, représentant Hubert Falco, maire de Toulon, de Philippe Vitel, vice-président à la région PACA, député honoraire et de Michel Perrot, directeur du centre hospitalier intercommunal Toulon La Seyne-sur-Mer. Photos Philippe OLIVIER
La Garde 11 Saveurs gourmandes Foire à l’ail, à l’oignon et au boudin le dimanche 27 août À La Garde, le mois d’août se conclut toujours sur une note gastronomique. Une manière de finir l’été en se faisant plaisir. Ce dimanche 27 août, comme tous les derniers dimanches du mois d’août, La Garde accueillera des milliers de visiteurs à la Foire à l’Ail, à l’Oignon et au Boudin. Cet événement tant attendu propose des stands colorés et appétissants auxquels ils ne pourront résister. Tout commence par l’inauguration à 11h15 sur le parvis de l’église de la Nativité pour la traditionnelle bénédiction de la Foire. Une cérémonie qui se déroule en présence du député Jean-Louis Masson, du maire Jean-Charles Charlois et du conseil municipal. Ensuite, sur la place la République, les produits du terroir sont à l’honneur mais aussi plus généralement le terroir du Sud de la France  : tresses d’ail, oignons doux de La Garde, boudins à l’oignon, aux pommes, charcuterie, fromages, vins… MARCHE DES SAVEURS Le rendez-vous à ne pas manquer est bien le marché des saveurs et du terroir provençal avec les exposants et artisans bouchers ! En effet, toute la journée, les stands dédiés aux métiers de bouche accueillent les passants afin de leur faire découvrir leurs mets délicieux  : ail, oignon, légumes, boudin et charcuterie, volailles, nougat, fruits et légumes séchés, fromages divers, biscuits provençaux et pain d’épices, fougasse, boulangerie, bières, épices, confitures, miel et dérivés, produits et spécialités des régions, huile d’olive, tapenade, anchoïade, condiments… PROGRAMME Atelier Un aïoli «presque parfait « Cet atelier est ouvert à tous ! Il se déroule en salle 14 à l’Hôtel de Ville, de 9h à 11h30. Vide-greniers De 9h à 13h, avenue Sadi Carnot/Marx Dormoy. Pour les enfants  : aire aux manèges, place Charlois (payant). Le Garde-Manger Venez redécouvrir des artisans des métiers de bouche et leurs ateliers gratuits place de la République de 9h à 18h Tout est réuni pour que vous puissiez passer un dimanche gastronomique et animé, en famille ou entre amis. UN PEU D’HISTOIRE Depuis 1874, le 1er septembre, une foire permettait aux agriculteurs d’écouler leurs productions de fruits et légumes dont le célèbre oignon doux de La Garde. Sa conservation étant limitée dans le temps (août-novembre), le charcutier du village avait décidé de faire le fameux boudin aux oignons un peu plus en avant dans la saison. Ancienne foire aux bestiaux, aujourd’hui la Foire à l’Ail se tient le dernier dimanche d’août. 2ème édition des Agoras d’été Le pari, philosophique et estival, réussi de Philippe Granarolo Il ne faut pas manquer d’audace pour proposer au cœur de l’été des soirées philosophiques. Le pari a été réussi pour la 2e édition des agoras d’été, les 21, 27 juillet et 11 août ! Cet été, la ville de La Garde s’est particulièrement distinguée en matière d’animations. Outre les multiples rendez-vous festifs et traditionnels que la commune propose chaque été, elle a ajouté une plus-value culturelle avec les Agoras de l’été sur l’esplanade Gérard Philipe, un cadre qui se prête merveilleusement bien à ce genre d’exercice. Des rendez-vous haut de gamme pour un public qui l’est tout autant. Mais un public qui, avant toute chose, est passionné par la chose philosophique. Pour animer ces débats, deux philosophes de renom se sont, volontiers, pliés à l’exercice, en l’occurrence et l’incontournable Philippe Granarolo, accessoirement élu de La Garde en charge de la culture. Avec ces échanges, nous sommes loin de la conversation de bistrot et de ses brèves de comptoir qui font le bonheur des humoristes. LE CORPS ET L’ESPRIT Ainsi, la thématique «Le cowrps et l’esprit» a donné lieu à des débats riches et animés. Par exemple, le 21 juillet, Philippe Granarolo a évoqué, avec brio, « Le dualisme de Descartes, ou l’impossible union de l’âme et du corps ». Une conférence suivie par plus de 150 personnes ! Qui a dit que la culture n’intéressait plus personne ! Pour s’en convaincre, il suffit d’aller visionner la bande image sur youtube ! Puis, le 27 juillet, c’est « L’unité de l’âme et du corps chez Spinoza » qu’il développait devant un public toujours enthousiaste et nombreux. Comme il l’a très bien décrypté, l’âme et de l’esprit sont, pour Descartes, en opposition récurrente. « Le problème corps-esprit est le problème de la détermination des relations entre le corps humain et l’esprit. Quoique ce problème existe presque depuis l’origine de la philosophie, puisque Platon y faisait déjà référence, ce problème est connu depuis le XXe siècle comme une question principale. J’ai, ainsi, opposé Descartes et Spinoza, les deux frères ennemis, puisque Spinoza refusait le dualisme de Descartes », détaille l’intervenant. NOMBREUX ECHANGES AVEC LE PUBLIC Enfin, le vendredi 11 août, la dernière intervention portait sur « La phénoménologie de Hegel, ou du corps à la conscience et de la conscience à l’Esprit » par Jacques Atlan. Ici, nous sommes dans le dur de la discussion. « Les échanges et le dialogue avec le public sont la partie la plus importante de la soirée et les questions fusent de toute part. Ce sont de beaux moments d’échanges », se réjouit Philippe Granarolo. Car, les conférences se veulent également pédagogiques donc accessibles à tous. Et, vu la fréquentation, on peut même parler d’un exploit puisque le public, malgré la chaleur estivale, a répondu présent à tous les rendez-vous. Gilles CARVOYEUR août - septembre 2017 - #35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :