La Gazette du Var n°33 15 jui 2017
La Gazette du Var n°33 15 jui 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de 15 jui 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : la garde, bienvenue au Moyen-Age !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Actualités Marine Nationale Un nouveau commandant pour la frégate La Fayette Aconit Fin juin, le vice-amiral d’escadre Marc de Briançon, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le capitaine de frégate David Desfougères comme commandant de la frégate type La Fayette Aconit (FLF Aconit), en remplacement du capitaine de vaisseau Laurent Machard de Gramont. Au cours des 18 mois de commandement du capitaine de vaisseau Machard de Gramont, les marins de l’Aconit, ont été fortement engagés dans des missions de lutte contre le terrorisme et la piraterie, en mer Méditerranée, en océan Indien, et dans le golfe arabo-persique. Ainsi, en 2016, l’équipage a cumulé 217 jours d’absence de son port-base de Toulon, faisant de l’unité le bâtiment de la marine nationale qui aura le plus navigué cette année-là. NOMBREUX DEPLOIEMENTS OPERATIONNELS Le nouveau commandant est le capitaine de frégate Desfougères, natif de Bretagne. Ce dernier a rejoint la marine nationale en 1994 en intégrant l’École Navale. Breveté pilote en 2000, il s’est distingué au cours de sa carrière lors de nombreux déploiements opérationnels, notamment en Afghanistan et en Libye. Il a réalisé près de 3000 heures de vol sur 10 aéronefs différents et a commandé les flottilles 11F et 17F. 4 ; CLUB PME EIELAÉPW6ES 010.90tE8 POUR LE HIECE.7 WWF MeleuNtNEMAI Expert en solution Hygiéne CertifiCeiOn en r nun n 14r1.3 SLODIChe IV,CTEMÔMWRI. Parc d'activités de Signes, Allée d'Helsinki - BP 50774 - 83030 TOULON cedex Tél 04 98 00 00 02 Fax 04 94 00 05 90 - Mail  : contad@sanogia.com - www.sanogia.corn Juillet - août 2017 - #33 BATIMENT DE COMBAT POLYVALENT Admise au service actif en 1999, la frégate type La Fayette Aconit est un bâtiment de combat polyvalent capable d’opérer seul ou au sein d’une force navale. Grâce à sa furtivité, ses équipements, son autonomie et son hélicoptère embarqué, elle peut opérer dans tout type de mission  : opérations spéciales, recueil de renseignement ou encore la lutte contre les trafics illicites. Basée à Toulon, d’une longueur de 125 mètres et d’une largeur de 15 mètres, elle est armée par un équipage de 153 marins. La ville marraine de l’Aconit est Chalon-sur- Saône. 5 frégates de ce type sont en service dans la marine nationale (La Fayette, Surcouf, Courbet, Guépratte et Aconit). Photos Gilles CARVOYEUR Un brevet au 1 500 ème plongeur démineur Mi-juin, une cérémonie de remise des diplômes aux plongeurs démineurs (brevet d’aptitude technique et brevet supérieur pour les officiers mariniers, école de guerre des Mines pour les officiers) avait lieu à l’école de plongée, sous la présidence du capitaine de vaisseau Eric Lenormand, commandant le Pôle Ecoles Méditerranée (PEM). Cette année, cette cérémonie marquant la fin des cours dispensés aux plongeurs démineurs au terme d’une formation intensive de dix mois revêtait un caractère symbolique puisque le 1 500ème plongeur démineur était breveté. En présence des familles des intéressés et des autorités militaires, ces nouveaux plongeurs d’armes se voyaient remettre par des anciens plongeurs démineurs leur insigne de spécialité et par le commandant du PEM et le commandant de l’école de plongée, leur diplôme. À l’origine de la création de la spécialité de plongeur démineur, le capitaine de frégate Maurice Bonzon (1921-1964) était également mis à l’honneur à l’occasion de l’inauguration du bâtiment état-major de l’école de plongée qui porte, désormais, son nom. JOURNEE NATIONALE DES BLESSES DE L’ARMEE DE TERRE Par ailleurs, le 23 juin, l’armée de terre organisait sa première journée nationale des blessés, en hommage à tous ses blessés physiques et psychiques, d’hier et d’aujourd’hui, ainsi qu’à leur famille. À cette occasion, le 519° Groupe de Transit Maritime s’est rassemblé sur le base navale de Toulon, et a mis en place des activités de cohésion régimentaires  : course, biathlon, maniabilité, conduite à l’aveugle … Cette journée, placée sous le thème de la fraternité d’armes, avait pour objectif de se rassembler autour de ceux qui ont été douloureusement marqués dans l’accomplissement de leur mission. Ainsi, la CABAT (cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre) oeuvre chaque jour pour soutenir 11 000 blessés en service suivis depuis 1993, 4 000 blessés recensés depuis 2010, 150 familles endeuillées depuis 2011. Il faut savoir que 75% des blessés physiques sont réintégrés ou réorientés dans leur unité d’origine et 80% des blessés psychiques font l’objet d’un accompagnement vers une réinsertion professionnelle dans le civil. Partenaire des collectivités & des professionnels depuis —.4414/1 : 997-2017
Actualités 7 COOPAZUR PROVENCE Alain Camus, directeur général  : « COOPAZUR aux côtés des professionnels » La coopérative agricole fondée à La Crau, il y a 70 ans, cultive le sens du service et du professionnalisme pour ses adhérents et ses clients. Découvrez avec elle la vie côté coop, vous allez voir ce n’est pas tout à fait pareil ! Coopazur COOPAZUR Provence, c’est d’abord une histoire. Celle d’agriculteurs qui ont décidé, il y 70 ans, de se regrouper pour développer leurs exploitations. Cette histoire continue de s’écrire chaque jour et chacun des membres de l’équipe en est bien conscient  : « Nous sommes aux côtés des professionnels de notre région, qu’ils soient viticulteurs, horticulteurs, maraîchers ou dans le secteur des espaces verts. Nous devons leur apporter les meilleures solutions techniques et les innovations, en étant sur le terrain pour partager ses conseils. C’est cela notre mission », explique Alain Camus, Directeur Général de COOPAZUR. L’AME D’UNE COOPERATIVE Toute cette connaissance de l’agriculture de notre région, COOPAZUR la met aussi à disposition du grand public avec son enseigne COOPAZUR JARDICA. Bien plus qu’une jardinerie, on y retrouve l’âme de la coopérative et le professionnalisme dans les conseils et les services. Évidemment, on parle bien de ce que l’on connaît sur le bout des doigts. « Notre ambition est d’apporter une dimension différente. Nous sommes au service de ceux qui cherchent un accueil convivial, des conseils et des produits de qualité », précise, encore, Alain Camus. Une ambition rendue possible par un haut niveau de technicité des équipes, dans tous les domaines. Preuve en est, le technicien COOPA- ZUR en charge du SAV pour la motoculture est parmi les 10 meilleurs mécaniciens de France pour la marque HUSQVARNA. COOPAZUR FORT DE SES VALEURS La fierté de faire partie du monde de la coopération est bien réelle. Car il met l’humain au centre de ses préoccupations. Mais le fait d’être une coopérative, cela donne aussi des devoirs pour Alain Camus  : « Nous sommes forts de nos valeurs et nous devons, à notre échelle, jouer un rôle au sein de la société. Cela se traduit par des engagements pour accompagner la baisse de produits phytosanitaires, par la volonté de « faire mieux avec moins », de participer activement à l’installation de nouveaux agriculteurs, de défendre nos paysages ». La vie côté coop, c’est tout cela à la fois. Alors si vous aussi vous voulez devenir membre de ce mouvement, si vous partagez cet état d’esprit, la porte vous est grande ouverte. Car un autre principe de la coopération, c’est qu’ensemble, nous sommes plus forts ! JARDIN POTAGER MOTOCULTURE ANIMAL TERROIR LA CRAU - WWW_COOPAZUR_FR Juillet - août 2017 - #33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :