La Gazette du Var n°33 15 jui 2017
La Gazette du Var n°33 15 jui 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de 15 jui 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : la garde, bienvenue au Moyen-Age !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Bormes-les-Mimosas Juillet - août 2017 - #33 Le Carré d’Honneur sur la marina Foie gras du Périgord, carré d’agneau du Limousin et Rosé de Léoube ! Ici, vous êtes accueillis par le grand sourire d’Eléonor et de Stéphane, les deux propriétaires qui vous servent une cuisine de qualité et abordable. Si vous aimez les plats traditionnels, alors n’hésitez plus ! C’est au Carré d’Honneur qu’il faut vous rendre. Vous apprécierez le foie gras du Périgord, le carré d’agneau du Limousin, la carte des vins qui fait la part belle à la production de Château Léoube (rosé ou rouge) et vous terminerez par une excellente pêche Melba, arrosée d’un rafraîchissant Limancello ! Une vraie tuerie ! Bref, si vous passez par la marina du port de Bormes-les-Mimosas, Le Carré d’Honneur est l’endroit idéal pour déjeuner ou dîner. Petit plus non négligeable  : cette impression d’avoir les pieds dans l’eau, vu l’emplacement sur le port de la marina. Assurément en été, l’endroit idéal pour se restaurer et se décontracter ! ACCUEIL CHALEUREUX ET PRIX ABORDABLES En effet, outre l’accueil chaleureux, le ticket moyen est très abordable, vu la qualité des produits servis. L’adresse offre une carte orientée plein Sud-Ouest avec des produits de qualité en Souffle d’Art François Arizzi  : « Un parcours unique alliant le sport et l’art » ! Souffle d’art n’est pas un simple itinéraire sportif comme il s’en développe ici ou là  : c’est un projet novateur qui vise à développer le bien-être et à promouvoir la prévention santé au milieu d’œuvres d’art permanentes ou éphémères. provenance du Lot, de la Corrèze, du Cantal et de la Dordogne. Les propriétaires du restaurant l’assurent  : « Tous nos produits sont issus de fournisseurs locaux, qui nous livrent des produits régionaux. Ainsi, la viande vient du Limousin et du Quercy, deux régions françaises très réputées pour la qualité de leur production. Même chose pour la carte des fromages qui font la part belle aux productions régionales  : Rocamadour AOP, Cantal, Bleu d’Auvergne ». Le reste de la carte provient du marché, des produits achetés chaque jour par le patron, tandis que le restaurant privilégie agréablement le fait maison (frites, desserts, etc.). Mais, Le Carré d’Honneur, n’est pas seulement un restaurant périgourdin. Le lieu propose également une cuisine variée autour du poisson, des salades composées, et même des hamburgers. Et, l’après-midi, le restaurant propose glaces et boissons fraîches. Àterme, il reliera la Pointe de Gouron au Château du village médiéval de Bormes-les-Mimosas. Sa grande originalité réside dans cette invitation permanente à préserver sa santé non seulement physique mais aussi mentale et intellectuelle en partant à la découverte d’un itinéraire culturel et artistique. Au final, Souffle d’Art comprendra 4 boucles et plusieurs d’entre elles verront le jour d’ici 2020. UN TRAVAIL MENE PAR TROIS FEMMES Autant dire que François Arizzi, le maire, était particulièrement heureux de se retrouver à la Pointe de Gouron pour inaugurer la 1ère boucle du parcours Souffle d’Art. Une cérémonie qui est venue clôturer le travail réalisé par le Docteur Isabelle Canonne, adjointe aux affaires sociales, Véronique Ginoyer, conseillère municipale et Violaine Arizzi. Ce sont elles qui sont à l’origine de ce projet, obtenant, au final ce très beau résultat  : un parcours unique alliant le sport et l’art ! Mais Souffle d’art n’aurait pu voir le jour sans la participation d’artistes exceptionnels, les sculpteurs Thierry Hamy et Charles Stratos. Ils ont créé une œuvre sur le thème de Souffle d’Art. Sans oublier tous les comédiens, chanteurs, danseurs, musiciens qui ont apporté leur contribution en réalisant, tout au long du parcours, de courtes animations. En outre, François Arizzi a souligné la collaboration des associations sportives qui ont joué le jeu en courant, en relais, la 1ère boucle de 2 km 600, le jour de l’inauguration. « Ce parcours, c’est le vôtre ! Et notre souhait est que chacun d’entre vous se l’approprie », a lancé le maire. Le Carré d’honneur Marina du port de Bormes-les-Mimosas Réservations  : 04 94 09 47 48 Ouvert tous les jours 7 jours sur 7, midi et soir, jusqu’à mi-octobre. APPLICATION TELECHARGEABLE Ainsi, pour la première boucle, 20 agrès en bois ont été installés le long du parcours  : barres parallèles, vélos espace d’étirement, échelle oblique, poutre ou barre fixe, il y en a pour tous les goûts ! Et dès le mois de janvier prochain, la ville bénéficiera d’une application téléchargeable pour que chacun puisse personnaliser son parcours en y intégrant ses données personnelles de santé et ses objectifs. Le maire a conclu  : « Deux belles et grandes œuvres d’artistes locaux viennent compléter ces aménagements. Ainsi, tout au long du cheminement petits et grands pourront découvrir des œuvres d’art réalisées par des artistes renommés mais également par des partenaires locaux (écoles, associations.) pour découvrir la commune et ses richesses. J’en appelle à vos idées, à votre créativité pour animer notre parcours tout au long de l’année. Un dernier souhait  : ce lieu ne pourra vivre que si nous le respectons ! Merci de nous aider à l’entretenir en veillant à le garder propre » ! Photos Gilles CARVOYEUR
Plages publiques Le Lavandou Parasols exotiques et cabines vintages Cet été, la ville innove pour la plage centrale en y installant des parasols au design exotique et des cabines très colorées rappelant celles des années 1900. Un nouveau service pour le confort et la sécurité des baigneurs, qui est, de plus, gratuit. Cette année, le président du Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV), Gil Bernardi, a revu sa politique littorale en rehaussant le niveau des prestations offertes sur les plages publiques. « Cette nouvelle offre complète le travail de nettoyage quotidien effectué par les services de la ville, la sensibilisation à l’environnement induite par le label Pavillon bleu avec la mise en place des poubelles de tri sélectif sur les plages et la distribution de cendriers de plage ainsi que la surveillance des baignades, le contrôle permanent de la qualité des eaux et la réfection des panneaux d’informations désormais disponibles en français et en anglais sur les postes de secours », se félicite un estivant. Ainsi, l’installation de ces nouveaux mobiliers permet aux vacanciers de profiter d’un coin ombragé et sécurisé durant les baignades ou la pratique des sports proposés sur la plage (zumba, aquagym, pilate…). « Ce nouveau concept est parti d’une idée voulant donner une impulsion nouvelle à la plage publique très fréquentée et combler un grand espace resté libre sur l’arrière », explique le maire. Après avoir renouvelé la concession de vingtquatre lots de plages pour des exploitations privées, la commune a effectué un travail de préparation important sur le domaine public, efforts complétés par cette mise à disposition gratuite pour le confort et la sécurité des baigneurs. A noter que pour les cabines, il faut s’adresser à l’accueil de la mairie. Françoise MARIE Tradition Sur terre comme sur mer, Saint-Pierre en fête Dans une tradition respectée, Saint-Pierre, le saint patron des pêcheurs, a été fêté le premier week-end de juillet. Dès le samedi, un dîner-dansant a ouvert les festivités du dimanche où la fête patronale prenait le pas sur les animations de l’été avec messe, procession dans la cité des dauphins avec groupe folklorique, tambourinaires et bravadeurs devant le buste de Saint-Pierre porté par les pêcheurs. Suivaient le maire, Gil Bernardi, les élus, l’abbé David Le Boursicaud et de nombreux touristes. Tous partant à l’abordage des vedettes des Îles d’Or pour une bénédiction en mer avec envoi de fleurs en hommages à tous les disparus. Un apéritif municipal a clôturé ce premier temps de la fête avant le point final donné par une parade nautique lumineuse de structures de chars du corso fleuri illuminant la baie du Lavandou. Texte et photos Françoise MARIE 25 Juillet - août 2017 - #33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :