La Gazette du Var n°28 15 mai 2017
La Gazette du Var n°28 15 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de 15 mai 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Chiribelli, une grande victoire pour l'UMIH.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
28 #28 - mai 2017 Golfe de Saint-Tropez Aéroport La Môle-Saint-Tropez Le deuxième hub d’aviation d’affaires en France Chaque année depuis trois ans à la même période, le monde économique de la presqu’île de Saint-Tropez se retrouve sous l’égide des aéroports de la Côte d’Azur et de l’Union Patronale du Var, lors de rencontres informelles. Pas de discours officiels mais des ministands réservés aux entreprises qui soutiennent l’événement et qui ont souhaité cette année mettre en avant leur savoir-faire. Alors que le Conseil d’État pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de la presqu’île aux vols internationaux s’il suit les conclusions présentées en début du mois par le rapporteur public (« Une décision inconséquente, un vrai coup dur pour le tourisme et l’économie régionale » avait déclaré Christian Estrosi, alors président de la Région, au lendemain de cette décision), plus de 350 chefs d’entreprises et collaborateurs se retrouvaient dans les salons de l’aéroport du Golfe de Saint- Tropez (AGST). 8 000 MOUVEMENTS PAR AN En un demi-siècle, l’AGST a su s’imposer comme un acteur économique majeur de la presqu’île, bien loin de l’image du petit aérodrome de campagne d’antan qu’il fut à sa création le 8 août 1964. Outil de désenclavement essentiel du territoire, il représente un moyen d’accès unique par sa rapidité et son confort pour la clientèle haut de gamme qui fréquente régulièrement l’une des plus belles presqu’îles du monde et une alternative stratégique aux routes souvent saturées. Avec sa piste unique de près de 1200m, il est, de par sa taille, l’un des plus petits aéroports internationaux du monde. L’AGST a su fidéliser ses visiteurs grâce à un accueil à la carte personnalisé dès l’atterrissage et un élargissement de ses prestations haut de gamme. L’été, l’aéroport assure trois connexions commerciales régulières  : Nice par hélicoptère, Genève et Sion en Suisse par avion auxquelles s’ajoute en hiver un nouveau service sur Courchevel en direct avec Alpine Airlines. Accueillant ces rencontres économiques (soutenues par 60 partenaires) pour la troisième année consécutive, l’aéroport joue plus que jamais son rôle d’outil complémentaire à disposition de tous les acteurs stratégiques du Golfe. Avec une moyenne de 4 000 avions et 8 000 mouvements avions et hélicoptères par an, l’aéroport accueille plusieurs milliers de passagers sur l’année avec un taux de fréquentation de 85 à 90% pour la période de Pâques jusqu’aux « Voiles de Saint-Tropez ». Ouvert toute l’année 7 jours sur 7, l’aéroport dispose de locaux élégants, d’un service personnalisé et très attentif pour toutes les opérations d’accueil, d’une assistance aux passagers et aux équipages et se révèle idéal pour l’aviation d’affaire. UN ATOUT POUR LE TERRITOIRE Doté d’une tour de contrôle adaptée aux exigences modernes de l’aviation, l’aéroport offre une capacité parking avions de 10 500 m2 bitumés, plus 11 300 m2 en herbe pour les petits appareils et les hélicoptères. 70% des vols à l’année sont privés pour 30% de vols commerciaux, incluant les vols d’hélicoptères. Ainsi, la clientèle privée qui fréquente l’aéroport possède en général une propriété dans le Golfe. Il est à noter qu’en tant qu’aéroport international, celui-ci est placé sous haute surveillance et sous les contrôles de la gendarmerie, des douanes et de l’aviation civile. A taille humaine, proche de 15 à 45 minutes de la plupart des grands centres d’affaires de la région, l’aéroport Saint-Tropez/La Mole constitue un atout pour le territoire dont la clientèle séjourne dans toutes les stations balnéaires de la Corniche des Maures, du Lavandou à Saint-Tropez. DEUXIEME HUB D’AVIATION D’AFFAIRES Depuis juillet 2013, c’est Aéroports de la Côte d’Azur (ACA) qui gère les aéroports Nice Côte d’Azur, Cannes Mandelieu et Saint-Tropez qui constituent le 2ème hub d’aviation d’affaires en Europe. « ACA ne se contente pas d’être un gestionnaire d’infrastructures, reconnaissait Dominique Thillaud, président du directoire d’ACA, lors de ces rencontres, mais se comporte également en prestataire de services pour une aviation vecteur de croissance et de rayonnement territorial. L’AGST joue pleinement sa vocation d’outil à disposition de tous les acteurs du territoire, de surcroît dans le respect Le Golfe de Saint-Tropez, en chiffres Le Golfe de Saint-Tropez représente à plusieurs titres un pôle économique majeur. Regroupant 12 communes et plus de 55 000 habitants, ce sont 100 à 200 000 touristes et visiteurs qui convergent chaque jour en saison estivale. Riche en attraits touristiques d’exception (espaces naturels, sites événementiels de qualité et manifestations, plages et criques), le patrimoine et la culture du Golfe attirent une clientèle de touristes affluant du monde entier. Avec une grande capacité d’hébergement touristique (plus de 260 000 lits disponibles, dont 82% en résidences secondaires), 560 restaurants, 30 caves et domaines viticoles, 38 plages et criques, la fréquentation annuelle dans le Golfe dépasse le 1,6 million de touristes, qui dépensent en moyenne plus de 760 M € pendant l’année. L’économie du Golfe à la loupe de l’environnement et de la qualité de vie de ses riverains. » « Au travers de ces rencontres, affirmait Pierre Fourques, directeur de l’AGST, nous tenons à rappeler que l’aéroport est un outil ouvert et à disposition de tous les acteurs économiques du Golfe. Nous sommes heureux d’accueillir et de prendre part ainsi à ces rencontres économiques qui scellent la volonté, de la part de tous les acteurs économiques du Golfe, de soutenir l’activité de la presqu’île en dehors de la période estivale et pérenniser les échanges. Ceci, afin de répondre au mieux à la nouvelle tendance touristique  : le développement des vacances hors saison dont la tendance se reflète auprès de tous les partenaires économiques ici présents, comme auprès de nos clients de l’aviation d’affaires ». LH 8 500 entreprises concentrent près de 24 000 emplois autour de l’économie touristique et résidentielle essentiellement, soit 80% de l’activité économique locale. En deuxième place figure l’économie de services (48% des entreprises) dont une part importante de commerces, liés à la restauration ou à l’activité du transport. Des activités de plage de grande qualité, via des sites à forte renommée, sont concentrées sur une trentaine d’établissements de plages disséminés sur le Golfe. Des activités nautiques variées sont présentes sur 10 ports, totalisant plus de 6 900 places. L’hôtellerie haut de gamme est très fortement représentée avec 40% de chambres. A noter que la majorité de l’hôtellerie du bassin est indépendante. La viticulture représente également un secteur dynamique, couvrant 80% des surfaces agricoles qui enregistrent une croissance des superficies classées en AOC. L’agriculture locale s’ouvre vers d’autres productions de qualité, plus diversifiées comme le maraîchage, l’huile d’olive, le miel, facilitée par des demandes de consommations estivales. Le secteur des pépinières est aussi bien implanté.
LA MUTUALITÉ FRANÇAISE PACA DÉLÉGATION DU VAR EN PARTENARIAT AVEC LA VILLE DE HYÈRES PRÉSENTENT du développement durable (\NII\MUTUALITÉ FRANÇAISE PROMICT-ALPERCeTE,rte www.paca.mutualite.fr Délégation du Var bue coeffe7-erce ferféreefree vvww,bio-sphèrefr Auditorium de la médiathèque Place Théodore Lefèvre Hyères (83) Réservation  : 04 94 91 95 98 delegation83@pacamutuAte.fr VILLE D'HYÈRES LES PALMIERS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :