La Gazette du Var n°28 15 mai 2017
La Gazette du Var n°28 15 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de 15 mai 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Chiribelli, une grande victoire pour l'UMIH.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito Gouverner, c’est prévoir ! Plus d’un siècle plus tard, cette phrase, écrite par Emile de Girardin (1806-1881), garde toute son actualité. Et, Françoise Dumont, présidente de Var Tourisme et vice-présidente du Conseil Départemental, s’est évertuée à appliquer, à la lettre, cette doctrine de gouvernement en préparant les orientations marketing du tourisme varois pour les années 2017 et 2018. En effet, ce vendredi 12 mai, Françoise Dumont a présidé à Cavalaire le 2ème Comité Stratégique du Tourisme Varois, événement qui s’est déroulé en présence de Renaud Muselier, président du Comité Régional du Tourisme et président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et qui a permis d’évoquer les grandes orientations du tourisme régional et varois. Toujours en matière d’économie touristique, Renaud Ferrand, directeur général de l’IGESA a confié, en exclusivité à la Gazette du Var, que son entreprise poursuivait ses conquêtes commerciales. En effet, à partir du 1er juin prochain, l’IGESA reprend l’exploitation de l’Escale Mirabeau. Sur un plan plus militaire, pour le colonel Damien Dréo et ses troupes, c’était jour d’affluence à la caserne, ces 13 et 14 mai ! Le 54ème RA a séduit un large public de 5 à 95 ans en accueillant près de 10 000 visiteurs ! En revanche, François de Canson, le maire de la Londe-les-Maures, est un homme en colère. Il ne digère pas la décision unilatérale du Préfet du Var de lui imposer un centre d’accueil de migrants sur le territoire de sa commune. 800 personnes étaient réunies, samedi, sur le parvis de la mairie pour manifester leur opposition à cette décision prise sans aucune concertation. Mais, la commune restera un lieu où il fait bon vivre ! D’ailleurs, cela fait maintenant 5 ans que la ville accueille Nature en Fête au sein de cet espace naturel magnifique. Cette année, ils étaient encore plus nombreux, sans doute plus de 5 000 personnes, à fouler l’herbe du Parc de la Brûlade. LE OUVOIS MENU 39 € boissons lnluaes A.ix>ritif Prixrunç.nE Talma de Suumen et 9.11 mémo sCidelém avec amena. surira Feef de boeuf en ares je au parfum de mages Légumes en ode fine. au mascarpone Fromage affilé eu marc Stu Il da Mea Puasse Cabaret de peseur:ne Vite AOC Provence Valadan café e uffleurrflEEM escaldouvois Soirée réservée aux ressortissants de la Défense ainsi qu'à leurs familles et leurs invités de plus de 16 ans Inscriptions la réception de l'Escale Louvois 04 22 43 74 00 - (73) 37 400 #28 - mai 2017 Vendredi 2 Juin 2017 dès18h30 Gilles Carvoyeur DÎNER I SPECTA LE la gazette duVE r de la pole des maures à la medirerranee Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Bureau de Toulon Thierry Cari David Durocher André Goffin Patrick Michel Louvois Bernard Mauro Prix au numéro  : 1 € Impression La Provence Tiré à 10 000 ex. AUTO±1 Dépot légal en cours.COM GARAGE - LOCATION - SERVICES CrrinCd-qOU'Crl:11-P-Ffrir-rq OUVERT TOUTE L'ANNEE 7J/7 UN LARGE CHOIX DE VEHICULES Bureau de La Londe France Marie Bourgeix Emmanuel Faure Bernard Bertucco Van Damme Pascal Jolliet Nicolas Tudort Bureau de Sainte-Maxime 3 boulevard Frédéric Mistral 83 120 - Sainte-Maxime 04 83 12 72 46 Gabrielle Prompt Photographes Jean Michel Elophe, Thomas Fenêtre, Elvis Lacaze, Olivier Lalanne Philippe Olivier Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures 4 p o e 744. roi, Livraison de vos véhicules possible Possibilité de prise en charge à l'aéroport, à la gare, à votre domicile... Garage Saint Guillaume/Autolalonde 938 route Saint Honoré ZA la Pabourette 04 0-4 83250 la Londe les Maures 06 66 e eel 62 e3 20 www.autotalonde.com
L es organisations professionnelles sont convaincues que le tourisme est le secteur d’avenir de l’économie française. Pour elles, la priorité est de faire du tourisme une affaire d’État afin de gagner un point de PIB d’ici 5 ans. Le point avec Jean-Pierre Ghiribelli, président de l’UMIH 83 et PACA. Votre réaction après le résultat des élections professionnelles en termes de représentativité patronale ? Jean-Pierre Ghiribelli. C’est une grande victoire ! L’UMIH est N°1 au sein de la branche HCR avec 77% des entreprises adhérentes et près de 70% des salariés. Pour la branche HCR (hôtels - cafés – restaurants), l’UMIH est N°1 chez les indépendants avec 72% des entreprises ! Avec ses syndicats associés (GNC, SNRTC), l’UMIH représente 77% des 42 582 entreprises déclarées adhérentes à une des organisations professionnelles représentatives (UMIH 30 762 - 72,2%). L’UMIH est majoritaire dans tous les secteurs de la profession ? JPG. En effet, du petit café à la grande brasserie, de l’hôtel de village au palace, du restaurant ouvrier à l’étoilé, de la discothèque aux night-clubs branchés  : l’UMIH représente toute la profession. Toutes branches confondues, l’UMIH est la 3ème organisation professionnelle en nombre d’entreprises adhérentes après le bâtiment et la métallurgie. L’UMIH est même N°1 en nombre de salariés ! JPG. Avec ses syndicats associés, l’UMIH représente 70% des 385 805 salariés des entreprises adhérentes à une des organisations professionnelles représentatives (UMIH 188 705 - 48,9%). Quelle est votre position sur le littoral ? JPG. L’UMIH est N°1 dans les zones touristiques, dans les territoires, dans les grandes villes, dans les zones rurales, dans les outre-mer ! L’UMIH est présente dans tous les départements français (106 fédérations départementales et locales) en métropole comme en outre-mer. La place de N°1 confirme l’importance de l’UMIH au sein de la branche HCR ? JPG. C’est mon analyse. Au niveau national, le poids de l’UMIH rend incontestable son rôle de porte-parole et de représentant de la profession. Majoritaires au sein de la branche, l’UMIH et ses syndicats associés pourraient utiliser leur droit d’opposition. C’est donc une position de leader incontestable ? JPG. La position de leader de l’UMIH la confirme comme l’interlocuteur de référence des pouvoirs publics et donne tout le crédit nécessaire aux actions des élus confédéraux auprès des institutionnels (ministères, administrations, Parlement) et dans les instances où ils siègent. L’UMIH est la seule organisation patronale du secteur à adhérer aux trois instances interprofessionnelles (Medef, CPME, U2P). Au niveau local, les règles de la représentativité nationale s’appliquent dans les territoires. Les fédérations départementales UMIH bénéficieront du poids de la représentativité de l’UMIH nationale. C’est donc une grande et belle victoire, notamment vis à vis des dissidents dans l’Est Var ? JPG. Je pense qu’en ayant la confiance de 77% des entreprises du secteur CHRD, cette pesée patronale permet de reconnaître le leadership de notre syndicat. Ce constat est important et siffle la fin du match. Chacun est à sa place. Cette légitimité, nous la mettons au service des professionnels qui tous les jours participent au développement économique de nos territoires. Nous continuerons de les représenter, de les défendre et les accompagner avec un objectif  : faire rayonner notre secteur pour faire gagner le tourisme et la France. Sur la question des sites Internet de réservations de vacances, la législation vient d’évoluer ? JPG. C’est enfin une bonne chose. En ce qui concerne Airbnb ou Abritel, pour les plus connus, la France se dote enfin d’outils pour permettre contrôle et transparence des locations meublées. L’UMIH et le GNC se félicitent de la publication du décret d’application de la loi LEMAIRE relatif au numéro d’enregistrement qui reprend en tout point leurs demandes et appellent les municipalités à se saisir de cette nouvelle opportunité sans plus attendre. L’UMIH et le GNC avaient porté cette proposition dès la Consultation publique en ligne sur le projet de loi pour une République numérique en septembre 2015 et avaient défendu cette mesure lors de l’examen du texte par le Parlement. Que va-t-il se passer maintenant ? JPG. Après la promulgation de la loi, la publication du décret va changer la donne pour les 17 000 hôteliers français en garantissant la transparence pour le consommateur qui saura s’il va réellement chez l’habitant ou dans un appartement loué à la nuitée à l’année. Cela va également donner des outils de contrôle efficace aux municipalités qui pourront connaître le nombre de locations, le nombre de lits représentés, le nombre de personnes ayant séjourné dans ces meublés ; soit tous les indicateurs nécessaires pour mener les politiques touristiques locales. Et, enfin, nous allons pouvoir bénéficier d’une concurrence loyale entre tous les acteurs de l’hébergement. C’est donc la fin d’une forme de jungle ? JPG. Il était temps ! Avec ce numéro d’enregistrement, la France a mis en place un premier outil de l’arsenal voté par le Parlement. C’est la pierre la plus importante puisqu’elle renforce le pouvoir de contrôle des municipalités et qu’elle répond aux enjeux de transparence attendus par les consommateurs. Chaque jour compte pour les hôteliers. Nous demandons aux ActualitésMt 1 UMIH PACA et Var Jean-Pierre Ghiribelli  : « Le tourisme, c’est l’avenir de l’économie » municipalités de jouer le jeu et de mettre en place ces modalités le plus rapidement possible avant le début de la saison 2017. Comment cela va-t-il se traduire sur le terrain ? JPG. L’UMIH et le GNC, grâce à leur implantation territoriale, vont demander à leurs représentants dans les territoires de défendre devant leurs exécutifs locaux la mise en place rapide du numéro d’enregistrement en détaillant la marche à suivre. Mais le dossier n’est pas clos ? JPG. L’UMIH et le GNC sont malheureusement toujours dans l’attente des décrets d’application de décisions adoptées à l’unanimité par le Parlement, à savoir l’identification du statut du loueur (particulier/professionnel), la sanction sur la mise en œuvre du numéro d’enregistrement, la transmission automatique des données. Nos organisations professionnelles feront de la publication de ces décrets une de leurs priorités pour le prochain Gouvernement. Les acteurs du tourisme sont unis pour parler d’une seule voix... JPG. L’objectif est d’oxygéner nos entreprises afin de favoriser la création d’emplois. Le gouvernement doit reconnaître sans ambiguïté les dimensions économiques, sociales et culturelles du tourisme. Le tourisme en France est un trésor national représentant 160 milliards d’euros de chiffres d’affaires (2 fois celui de l’agriculture) soit 7,4% du PIB, comptant plus de 2 millions d’emplois et affichant une balance des paiements excédentaires de 10 milliards d’euros. Derrière cette réussite française se cache d’importantes fragilités  : croissance nettement inférieure à la moyenne mondiale, durée des séjours et dépenses par touristes faibles, contribution économique du secteur insuffisamment portée par les investissements. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) est la 1ère organisation professionnelle du secteur de l’hôtellerie-restauration. Le secteur de l’hôtellerie-restauration en chiffres  : 229 000 entreprises dont 90% des entreprises ont moins de 10 salariés 76,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires + 1 million d’actifs dont 300 000 saisonniers 100 000 jeunes formés chaque année 4ème employeur privé de France mai 2017 - #28



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :