La Gazette du Var n°27 1er mai 2017
La Gazette du Var n°27 1er mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de 1er mai 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : Annick Napoléon candidate aux législatives.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
14 #27 - mai 2017 Pierrefeu Label Ville Sportive, mention Or Patrick Martinelli  : «Vive Paris 2024, vive le sport à Pierrefeu» ! Ce vendredi 28 avril, ce n’était pas la fête du sport ! Mais, c’est bien le sport qui était mis à l’honneur, couronnant d’or un village de 6 000 âmes. En recevant le Label Ville Sportive, mention Or des mains d’Ivan Coste-Manière, président du CROS (Comité Régional Olympique et Sportif) et de Lucienne Roques, présidente du CDOS, Patrick Martinelli, le maire de la ville, savait que c’était l’action menée par la municipalité depuis 17 ans pour le développement du sport et de la pratique sportive auprès des habitants, qui était récompensée. Pour le maire  : « Le sport a cette irremplaçable vertu de les enseigner et de les magnifier. Depuis des années, nous faisons en sorte de développer le sport pour tous, ce qui permettra l’éclosion d’une élite. Les résultats de nos sportifs qui, chaque week-end défendent les couleurs de Pierrefeu, sont la preuve que nous travaillons dans la bonne direction ». Et, le maire d’ajouter  : « Notre soutien indéfectible au tissu associatif, Conflits entre voisins ou membres d’une même famille qui dégénèrent, au point d’empoisonner l’existence quotidienne, situations conflictuelles, problèmes de voisinage, d’animaux, menaces, discussions impossibles... C’est là que peut intervenir le conciliateur de justice. Depuis plus de 14 ans, André Zahout est conciliateur de justice dans le ressort du tribunal de Toulon. Il exerce cette fonction, PIERREFEU-DU-VARI MEDAILLE D'OR 2016 VILLE SPORTIVE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 111111111111111. véritable colonne vertébrale de notre engagement dans l’apprentissage sportif des plus jeunes et marqué, comme chaque année, par la remise des récompenses qui viennent distinguer celles et ceux qui se sont le plus illustrés au cours de l’année écoulée, n’est qu’une pierre de plus à l’édifice de l’élan sportif de tous pour persévérer et se dépasser ». En effet, la ville dispose d’une dizaine de avec passion et à titre bénévole, car ce n’est pas son vrai métier. Il a été nommé par le premier président de la cour d’appel. Rencontre avec André Zahout, conciliateur de justice. Quel est votre rôle ? André Zahout. Se tourner vers un avocat, pour faire valoir les droits de chacun n’est pas toujours à la portée de toutes les bourses, et parfois, un procès, qui peut envenimer davantage les relations de voisinage, n’est pas forcément la meilleure solution. C’est là qu’intervient le conciliateur de justice. Quelles sont les qualités pour exercer cette fonction ? AZ. Être conciliateur demande beaucoup d’écoute et une impartialité sans faille. Cela prend du temps et il faut être disponible. Il faut justifier d’une expérience en matière juridique d’au moins 3 ans mais n’exercer aucune autre activité judiciaire quelle qu’elle soit. La conciliation, qu’est-ce que c’est ? AZ. La conciliation est un mode de résolution des conflits alternatif, qui tente sites où, bâtiments sportifs et terrains de sport représentant près de 70 000 m2 de surfaces consacrées à la pratique sportive. Comme le rappelait Marc Bénitendi, maire adjoint en charge des sports, « ce label vient récompenser 17 ans d’investissement dans la politique sportive de la ville. Notre force, c’est la complicité avec le tissu associatif car bon nombre de nos équipements répondaient aux conciliateur de justice André Zahout, le nouveau juge de paix de réunir les deux parties autour du consensus dégagé par un conciliateur. Le conciliateur de justice œuvre bénévolement pour régler en toute discrétion avec un devoir de confidentialité dans le respect du secret et de la déontologie, les litiges de la vie quotidienne entre deux personnes, tels que les conflits de voisinage, les relations entre bailleurs et locataires, les litiges de la consommation (biens ou services), les problèmes de copropriété, les litiges liés à des baux ruraux, les litiges commerciaux ou encore les litiges entre personnes. Les conciliateurs, font partie de la famille judiciaire, au même titre que les officiers publics et ministériels. Comment faire appel à un conciliateur ? AZ. Si vous souhaitez avoir recours à un conciliateur n’hésitez pas à contacter téléphoniquement le secrétariat de votre mairie. Vous pouvez également vous rendre auprès des services de la police municipale ou bien la gendarmerie. Mes coordonnées sont détenues par ces services, avec lesquels j’entretiens de très bonnes relations. demandes de nos bénévoles. Recevoir un label Ville Sportive avec la mention Or signifie que nous sommes premiers. C’est une récompense qui honore l’ensemble du tissu associatif local, particulièrement dense avec plus de 20 associations sportives, du tir à l’arc, au ball-trap en passant par le football. Pour maintenir une politique sportive dynamique, la ville distribue environ 75 000  € par an en direction des associations, sans compter l’aide technique apportée par la ville à chaque manifestation », se félicitait-il encore. L’élu en charge des sports concluait  : « En quinze ans, la ville a considérablement investi dans le domaine sportif (terrain stabilisé, plateau multi-sports, pelouse synthétique, boulodrome, sans oublier le tout nouveau complexe sportif qui représente une somme de 6 millions d’ € . Si on fait le total, en quinze ans la ville a dépensé 8 millions d’ € , ce qui est considérable pour une commune de 6 000 habitants ». Gilles Carvoyeur Combien avez-vous traité de dossiers depuis votre entrée en fonction ? AZ. 8 000. Et environ 250 depuis début 2017. Il y a eu des résultats satisfaisants, pour l’ensemble des parties. Ce qui est également important ! Pour ces trois premiers mois, je peux vous assurer que les rendez-vous s’enchaînent. La demande est en constante progression. La société évolue, les problèmes aussi. Le dialogue est important et reste un atout majeur dans le règlement des litiges avec l’écoute des deux parties. Quel est votre secteur d’intervention ? AZ. J’interviens dans le secteur Est de Toulon, principalement à Solliès-Pont, Solliès-Toucas, Solliès-Ville, La Farlède, Belgentier, Puget-Ville, Carnoules, Cuers et Pierrefeu-du-Var. Je reçois les parties après un rendez-vous fixé auprès du secrétariat de mairie. Mais, je ne reste pas seulement au bureau ! Parfois, je me rends sur place afin de constater par moi-même ce qu’il se passe lors des conflits. Rien de tel pour prendre la mesure du litige et de trouver, parfois, les solutions sur place. Propos recueillis par Nicolas Tudort
Ville de La Crau CENTRE-VILLE Vee édfficn\Ad 1, A. ce. ii Dimanche 14 MAI 2017 Région TOULON Provence. PI-111A PROVENCE PROVENCE lie AGRICULTURES F1OR CÔTE D'AZUR Alpes &TERRITOIRES Côte d'Azur MÉDITERRANÉE DOR La Production CHAMBRE D'AGRICULTURE Le bot, sens a de l'avene COMMUNAUTÉ lirAGGLOMÉRAT1ON des lieurs coupées du Var RROVENCEALPED-CDTE D'AZUR a i"ellill iailli. iAl& 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :