La Gazette du Var n°27 1er mai 2017
La Gazette du Var n°27 1er mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de 1er mai 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : Annick Napoléon candidate aux législatives.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito «Vive Paris 2024, vive le sport à Pierrefeu» ! En arrêt technique à la base navale, le porte-avions Charles de Gaulle va bénéficier des dernières innovations technologiques grâce au savoir-faire industriel français (DCNS, THALES). Objectif  : adapter le navire aux nouvelles menaces ! Le résultat sera visible dans un peu moins de dix-huit mois. Ce qui est visible, en revanche, c’est l’évolution du paysage urbain de Toulon. Sous l’impulsion d’Hubert Falco, la ville est partie à la reconquête de ses friches urbaines, comme en témoignent les quartiers de La Loubière ou la nouvelle vie du quartier Font-Pré où Bouygues Immobilier a inauguré le premier éco-quartier de la ville. Cette semaine, les automobilistes varois doivent s’attendre à des embouteillages sur l’A57 car la circulation est modifiée du 2 au 5 mai sur l’A57. Prudence donc ! Du côté de l’emploi, l’apprentissage est une voie d’excellence pour l’avenir des jeunes varois, surtout qu’il y a à la clé une aide de 335 € pour les apprentis. Sur le plan politique, il faut noter la belle initiative citoyenne de l’association DELTA REVIE qui, pour l’élection présidentielle, propose un service d’accompagnement pour les personnes dans l’incapacité de se déplacer (s’inscrire par téléphone au 04 94 89 58 12). Enfin, et c’est sans doute le plus beau message de la semaine, qui a été lancé par Patrick Martinelli, maire de Pierrefeu-du-Var  : «Vive Paris 2024, vive le sport à Pierrefeu» ! ndredi 19 Mai 2017 Animation dès 21h30 ASER Soirée'Eu, r re de la Cleklue aire, qu'à Icu ilamilleseire la ans Remir'rgnE ts34M6 10di dr l'Escale 04 22 43 7 #27 - mai 2017 9111 Gilles Carvoyeur Entrée Dîner + Soirée avec 1 CPçktail penir de 19h19 20 E Entrée Soirée parilr c1C21h30 Salade frai Paella Tarte aux pornrn Café 14 de vin par la gazette duVE r de la porte des maures à la medirerranee Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Bureau de Toulon Thierry Cari David Durocher André Goffin Patrick Michel Louvois Bernard Mauro Prix au numéro  : 1 € Impression La Provence Tiré à 10 000 ex. Dépot légal en cours PROFESS=LnIAL FACILITÉ DE PAIEMENT 3x SANS FRAIS LE SÉRIEUX ET LA QUAL I É AU PLUS JUSTE PRIX MÉCANIQUE GÉNÉRALE RÉPARATION DE VÉHICULES TOUTES MARQUES VÉHICULE DE PRÉ. F 1AT 500 merle Bureau de La Londe France Marie Bourgeix Emmanuel Faure Bernard Bertucco Van Damme Pascal Jolliet Nicolas Tudort Bureau de Sainte-Maxime 3 boulevard Frédéric Mistral 83 120 - Sainte-Maxime 04 83 12 72 46 Gabrielle Prompt Photographes Jean Michel Elophe, Thomas Fenêtre, Elvis Lacaze, Olivier Lalanne Philippe Olivier Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures fe GARAGE { ers- La Londe les Maures - 04 94 38 71 44
A înée d’une famille installée à Cavalaire-sur-Mer depuis 6 générations, ses parents, grands-parents, arrière-grands-parents ont exercé les professions de commerçants, artisans et entrepreneurs à Cavalaire-sur-Mer. Quel sens donnez-vous à votre candidature ? Annick Napoléon. Depuis 1995, j’ai été élue, tout d’abord en tant que conseillère municipale puis en 2008 comme maire, en 2010, conseillère Régionale et, en 2012, député suppléante. En 1995, j’ai adhéré au RPR puis à l’UMP. J’ai été nommée Conseillère Nationale par Nicolas Sarkozy, puis aux Républicains. J’ai toujours été loyale avec mon parti et j’ai toujours soutenu les hommes et les femmes qui se présentaient sous cette étiquette. J’ai fait campagne pour eux y compris lorsque je n’étais pas candidate sur une liste moi-même. Je pense, plus particulièrement, aux élections régionales, où les mêmes, qui n’ont pas accepté de valider mon investiture, m’ont écarté de la liste varoise. Christian Estrosi, lui-même, a salué mon engagement dans cette campagne électorale à plusieurs reprises. Pourquoi êtes-vous candidate ? AN. Aujourd’hui, je suis candidate de la droite républicaine contre la candidate investie par « Les Républicains » en provenance de l’Est Var. Ce parachutage voudrait dire qu’il n’y avait aucune compétence parmi les citoyens de la 4ème circonscription et pas seulement pour ma candidature mais aux regards aussi de militants, sympathisants, résidents, élus. Parmi eux, il y avait 7 candidats à l’investiture, aucun n’a trouvé grâce aux yeux de nos instances varoises, préférant imposer une candidate de leur sérail, aux multiples mandats et fonctions. Lesquels conservera-t-elle ? Saura-t-elle se rendre suffisamment disponible pour vraiment travailler au devenir de notre territoire, aux défis qui l’attendent et faire un vrai travail parlementaire qu’au contraire de moi elle va découvrir ? Vous êtes donc prête à assumer ce mandat ? AN. Depuis 2012, je suis en binôme avec Jean-Michel Couve sur les dossiers qu’il a en charge. J’ai tenu 150 permanences parlementaires dans les communes, rencontré les habitants, les élus, les professionnels. J’ai représenté le député dans des réunions associatives de tous ordres, aux cérémonies patriotiques, etc. Bref, j’ai sillonné notre circonscription dans tous ses secteurs. Jean-Michel Couve me soutient, il s’engage derrière moi dans cette campagne, c’est cette reconnaissance-là qui est pour moi la plus importante avec celle de tous les habitants de notre circonscription qui me connaissent et que je connais. Je suis loyale à mon territoire, j’y vis, j’y travaille, j’en suis élue. Je suis légitime et prête. Forte de tout cela, je brigue le mandat de député de la 4ème circonscription du Var. Je me présente à cette élection sans étiquette mais avec le soutien du député sortant et celui du territoire. Enfant du pays et de Cavalaire, j’en aime chaque recoin et je pense en avoir une vraie légitimité pour en être sa représentante. Quelle est votre position par rapport à la candidate investie par la majorité départementale ? AN. Aujourd’hui, contrairement à la candidate investie, je ne fais pas campagne pour un plan de carrière. Mon seul but et de pouvoir être élue pour faire remonter des projets en m’investissant dans l’avenir de ma circonscription et de son développement durable. Des dossiers sont en cours qui me tiennent à cœur et que je souhaite mener à bien. Je redis que j’ai toujours soutenu les valeurs portées par ma famille politique ou les personnes désignées. Voyez-vous si Vincent Morisse avait été investi, cela m’aurait paru légitime. Pourquoi n’a-t-on pas choisi quelqu’un de la circonscription ? Je ne suis donc pas en marge, je suis prête, et j’ai toutes mes chances. Quelles seront vos priorités si vous êtes élue ? AN. Je vous l’ai dit  : je connais ce territoire pour, l’avoir sillonné en tant qu’élue depuis 22 ans. J’en connais les enjeux socio-économiques qu’il s’agisse du littoral, du massif ou de la plaine du Centre-Var. Je souhaite mener à leur terme des dossiers déjà engagés, comme accentuer le développement touristique, la protection du littoral et de la forêt des Maures en y réintroduisant des activités humaines. Ayant été élue par mes pairs en tant que juge consulaire au Tribunal de Commerce de Saint-Tropez, mon engagement sera aussi pour l’emploi, l’agriculture, la viticulture, le commerce, les entreprises, sans oublier la santé et l’importance primordiale pour nos habitants du Golfe de Saint-Tropez de conserver un équipement de santé de Actualités 1 4ème circonscription du Var Annick Napoléon  : « Je suis une candidate légitime » premier ordre, qui a d’ailleurs vu la naissance de mes 4 petits-enfants, la maternité du Pôle de Santé de Gassin. Parmi ces propositions, quel sera votre dossier prioritaire ? AN. Il y a un travail important à réaliser sur le tourisme dans toute sa diversité. Je souhaite m’y investir fortement au niveau national. J’avais remis à Christian Estrosi un rapport sur le tourisme de notre région et de notre 4ème circonscription du Var. Élue, députée je souhaiterai siéger en priorité à la commission tourisme. Il y a tant à faire pour lier notre littoral à notre plaine et notre massif des Maures, et irriguer ses territoires des millions de touristes qui nous visitent chaque année. Là aussi je veux bien sûr continuer le travail engagé depuis 2012 par Jean-Michel Couve. Je pense plus particulièrement au Géopark UNESCO. J’aurai le temps, au cours de la campagne électorale, de développer les points qui me tiennent à cœur et que je considère importants pour notre territoire. Aujourd’hui, je veux seulement dire que je serai disponible pour notre circonscription, ses habitants, ses élus, ses forces économiques, que je serai entièrement à leur service et leur porte-parole à l’Assemblée Nationale. Comment analysez-vous votre campagne électorale ? AN. Je mène une campagne électorale de terrain… Mais pas que, les nouvelles technologies sont également au cœur de notre communication. Le moment viendra de dévoiler tout cela. Aujourd’hui, ce qui importe pour nos concitoyens, nos enfants et petits-enfants, c’est le devenir de notre pays avec, actuellement, la grande interrogation à la veille du 2è tour des élections présidentielles. J’ai fait campagne pour François Fillon que nous considérions le plus capable, celui qui avait le meilleur projet pour relever la France. Il n’a pas passé le cap du 1er tour. J’en profite pour remercier tous les adhérents, les militants, les sympathisants, les personnes de ménager ni leur temps ni leur peine.la société civile qui se sont investis dans cette campagne à nos côtés et qui n’ont Il est temps pour moi maintenant de lancer ma campagne pour l’élection législative dans la 4ème circonscription du Var. Je donne rendez-vous à mes concitoyens les 9 mai à Cavalaire et 10 mai au Luc en Provence pour son lancement. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur mai 2017 - #27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :