La Gazette du Var n°26 15 avr 2017
La Gazette du Var n°26 15 avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de 15 avr 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : la Cigale, restaurant bistronomique et cuisine du marché.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
22 #26 - avril 2017 La Londe Fête des vins et des plants Comme chaque année, la fête des vins (et la foire aux plants qui y est associée) a rencontré un exceptionnel succès de fréquentation. Varois et touristes se sont pressés tout au long de cette journée du dimanche de Pâques à travers les rues du centre-ville. À la plus grande satisfaction des exposants qui ont fait le plein de clients et des élus, à commencer par François de Canson. À noter l’initiative de Sandrine Montes qui, dans le cadre du prochain marathon des Dix Vins, le 21 octobre 2017, a lancé la course des « Lady Vin », en partenariat avec les Blouses Roses. Une belle action qui méritait bien une photo avec toutes les femmes vigneronnes de l’appellation.
Lors du dernier conseil municipal, après la fixation des taux 2017 de fiscalité directe locale, les élus de La Londe ont abordé un autre sujet d’importance  : le vote du budget primitif 2017 de la commune qui s’équilibre globalement en dépenses et en recettes à la somme de 27 965 000  € . La LondeMt 23 Budget primitif 2017 François de Canson  : « Une méthode faite de rigueur et d’ambition mesurée » En effet, les élus devaient se prononcer, dans le cadre de la deuxième étape du processus annuel budgétaire, sur le projet du 31 mars dernier, qui a fait l’objet d’une présentation détaillée aux membres de la commission communale des Finances. MAINTIEN DES TAUX DE FISCALITE Il s’agit déjà du quatrième document budgétaire établi par l’équipe municipale de François de Canson qui a souhaité rappeler les objectifs principaux développés dans le Débat d’Orientation Budgétaire du 22 mars dernier  : « Il s’agit du maintien des taux de fiscalité directe locale, tout comme des différents tarifs des produits communaux, qui n’ont pas connu de variation depuis 2008, date de notre arrivée aux commandes de la ville. Je note également une parfaite maîtrise, au niveau de la section de fonctionnement, du différentiel dépenses/recettes, permettant d’alimenter un autofinancement élevé, et ce malgré un contexte général largement défavorable. Je constate une progression notable des dépenses d’équipement prévues, qui progressent de plus de 33% par rapport à 2016 (soit + 2 088 029,00  € ) ». UNE DOSE DE RIGUEUR Compte tenu des contraintes externes que la ville subit, et qui n’ont pas manqué de se dégrader depuis plusieurs années, le maire a ajouté, non sans satisfaction  : « Force est de constater que ce budget 2017 s’inscrit dans la logique de gestion mise en place par nos soins au cours du précédent mandat, et maintenue depuis 2014, qui se caractérise par un mélange de rigueur ». En outre, le premier magistrat l’assure  : « Les dépenses comme les recettes doivent être estimées avec réalisme, le respect des engagements pris par notre équipe, s’agissant des sujets majeurs qui intéressent nos concitoyens, à savoir des équipements structurants, réalisés conformément à notre programme ». OFFRE DEVELOPPEE DE SERVICES Concrètement, ce travail se traduit par une offre de services développée au profit du plus grand nombre, des impôts locaux stabilisés depuis 2008, la maîtrise de l’endettement afin de ne pas obérer les capacités d’investissement des prochaines années. Ce budget 2017 s’équilibre globalement en dépenses et en recettes à la somme de 27 965 000  € , dont 9 880 000  € consacrés à la seule section d’investissement. De plus, le montant cumulé des budgets 2017 (commune, budgets annexes, CCAS et Caisse des écoles) s’élève à la somme de 38 010 590  € , et celui de la Communauté de Communes, Méditerranée Porte des Maures est égal à 36 668 000  € . S’agissant du budget d’investissement de la ville, les principaux projets d’équipement prévus concernent les opérations spécifiques pluriannuelles (aménagement du quartier de Châteauvert - PUP pour 2 480 000  € , réfection de l’avenue Clémenceau pour 300 000  € et de l’avenue Louis Bernard pour 100 000  € , crèche halte-garderie de Châteauvert (acquisition + travaux) pour 70 000  € , locaux Relais Assistantes Maternelles de Châteauvert pour 30 000  € et l’extension de la mairie annexe pour 50 000  € ). Par ailleurs, une somme de 165 781  € est prévue pour le gymnase du collège (participation de la ville à verser au Conseil Départemental du Var). TRAVAUX SUR LES BATIMENTS COMMUNAUX Le budget 2017 prend également en compte les opérations annuelles récurrentes (hors travaux en régie). Ces dépenses concernent notamment les frais d’études au titre du Plan Local d’Urbanisme pour 94 000  € , l’acquisition de matériels, véhicules, outillages pour les services pour 460 000  € , des travaux sur les bâtiments communaux (gros entretien et de renouvellement du patrimoine) pour 190 000  € et sur les réseaux pluvial et d’éclairage public pour 205 000  € , des travaux de voirie et réseaux divers, y compris plantations et travaux de prévention contre les inondations pour 1 245 000  € . 450 000  € POUR LA ROUTE DE LA JOUASSE Les élus ont également abordé le chapitre des opérations spécifiques annuelles. Cela concerne la réfection des locaux du boulodrome Chapelle pour 118 000  € , de la Place Sochet pour 587 000  € , de la Place G. Gras et de ses abords pour 300 000  € , du réseau routier de la Jouasse pour 450 000  € . La commune va également prendre en charge le réseau d’éclairage public du rond-point de Valcros pour 80 000  € , la réfection de la cour de l’école maternelle du Moulin Vieux pour 220 000,00  € et celle de la pelouse du stade Guillaumont pour 465 000  € . Enfin, une somme de 95 000  € est prévue afin de permettre le versement au Département, de la deuxième participation valant solde des travaux de réalisation du rond-point de Valcros. REDRESSEMENT DE LA SITUATION FINAN- CIERE DE LA VILLE François de Canson précise encore  : « De plus, il est prévu de procéder en 2017 à divers travaux de réfection d’autres voies et réseaux. Toutefois, le chiffrage de ces chantiers est actuellement en cours. Le choix des opérations retenues devant aboutir d’ici quelques semaines. Notre politique en matière de gestion des finances publiques, dynamique pour les investissements, mais vigilante pour le fonctionnement, a généré depuis 2008 des résultats positifs qui ont permis de redresser la situation financière de la Ville, d’accélérer le rythme de sa modernisation et de diminuer son endettement. Ce budget 2017, celui du mi-mandat, va non seulement dans le sens des principes que nous nous sommes assignés depuis que nous sommes en responsabilité mais atteste surtout de la mise en oeuvre de nos engagements pris devant les Londais en 2014 ». EN 2017, PLUS DE 8 MILLIONS D’EUROS D’INVESTISSEMENTS Enfin, le maire l’assure  : « En ces temps de campagne présidentielle où la durée de vie de la parole de certains ne dépasse pas quelques mois, voire quelques semaines, à La Londe, notre équipe municipale va pouvoir démontrer aux citoyens que nos engagements sont tous, sans exception, à l’œuvre. Nous nous étions engagés sur la stabilité fiscale  : pour la 9ème année consécutive, les taux resteront stables. Depuis 2009, les taux de la fiscalité locale relevant de la commune sont inchangés. Cette décision témoigne du respect de notre parole donnée aux contribuables et surtout elle traduit des choix de gestion rigoureux. Nous nous étions engagés à relancer le développement de la commune. En 2017, les investissements atteignent un niveau record avec plus de 8 millions d’euros. Comme nous l’avons toujours fait, nous maintiendrons un haut niveau d’investissement. Pour mémoire, depuis 2008, le montant de nos dépenses d’équipement s’élève à 52 767 560 euros. Nous nous étions engagés à désendetter la commune  : cette année encore la dette va diminuer ». En effet, l’encours de la dette est au 1er janvier 2017 de 8 675 272,00 euros contre 8 804 404 d’ € , un an plus tôt. Soit une dette en capital par habitant de 1 058  € , corrigée à 855  € environ, sur la base du nouveau recensement de la population. « Manifestement ce Budget Primitif 2017 confirme avec force ce que nous mettons en œuvre depuis 2008, à savoir une méthode faite tout à la fois de rigueur et d’ambition mesurée », conclut le maire de La Londe. Gilles Carvoyeur avril 2017 - #26



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :