La Gazette du Var n°26 15 avr 2017
La Gazette du Var n°26 15 avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de 15 avr 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : la Cigale, restaurant bistronomique et cuisine du marché.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
16 #26 - avril 2017 Économie Sur les hauteurs de Hyères, la résidence de la médaille militaire, nichée dans un écrin de verdure, possède une vue imprenable sur l’Almanarre et l’île de Porquerolles. Cette structure médico-sociale est dirigée par le très dynamique Florian Machefer, diplômé d’un master (BAC +6) à Kedge BS. Depuis octobre 2015, La zone d’entreprises de l’ADETO va aider les PME à accompagner les aidants en activité professionnelle, c’est à dire des actifs qui s’occupent de leurs proches. Emmanuel Bouillin, président de l’APACTE-Novation Consulting, Jocelyne Extra, chef de projet pour APACTE-CID et Béatrice Jungas, chef de projet à la direction des activités sociales Sud-Est de HUMANIS et Michel Cresp, président de l’ADETO, ont présenté un projet national d’innovation sociale visant à sensibiliser les petites et moyennes entreprises à l’accompagnement des aidants de personnes âgées en perte d’autonomie ou de personnes handicapées. DEPLOIEMENT EN PILOTE SUR L’ADETO Déployé sur le Pôle d’Activité de Toulon Ouest, le pilote durera un an, avec le soutien de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA). L’APACTE ou Appui aux Aidants Actifs et Entreprise est un projet national sur trois sites pilotes. « 4 millions de salariés sont des aidants, Résidence de la médaille militaire à Hyères De l’EHPA à la résidence autonomie il est en poste au sein de cet établissement, souhaitant, avec l’appui de son conseil d’administration, faire partie des premiers EHPA et foyer logement à mettre en place « le forfait autonomie ». Comme l’explique le directeur, « notre société est en pleine évolution et plus particulièrement en ce qui concerne la prise en charge des seniors. De plus en plus de groupes privés, à caractère lucratif, proposent une grande quantité de prestations allant de la résidence service à l’EHPAD ultra-sécurisé. Notre association a fait le choix, courageux, de conserver l’ensemble de ses hébergements à l’aide sociale. Ce qui veut dire que nos prestations et notre tarification sont établies en concertation avec le conseil départemental, notre organisme de tutelle ». RESIDENCE OUVERTE À TOUS DE PLUS DE 60 ANS La Société d’Entraide de la Médaille Militaire, qui assure le projet institutionnel et associatif, est reconnu d’utilité publique. Conscient du challenge économique et de gestion, le directeur rappelle que la résidence de la médaille militaire est ouverte à tout un tiers déclarant un temps partiel subi, tandis que 25% prennent leur congé pour assumer ce rôle. Aidant actif, salarié ou chef d’entreprise, tout le monde est concerné et il s’agit donc de trouver un équilibre entre les deux types de contraintes (contrainte professionnelle et contrainte d’accompagnant) », explique Michel Cresp. Il ajoute  : « Environ 15% des actifs en France et près de 80% qui ont moins de I outon-uuest 0.1petnnAMl'0 ellenr3 EsekesClientreprise. Relations public âgés de plus de 60 ans et cherchant un hébergement permanent ou de repos. Florian Machefer insiste aussi sur la qualité des prestations proposées  : « Ce n’est pas parce qu’on propose un tarif très attractif que nous devons nous dédouaner de la qualité ». Ainsi, le jeune directeur a mis en place une politique de gestion autonome refusant l’agro-alimentaire  : « Nous avons débauché une vraie chef de cuisine, entourée de vrais cuisiniers. Ici, tout est produit sur place et avons supprimé les produits congelés. Les viandes, les poissons et les légumes sont frais, non transformés et les équipes font les desserts maison. Nous ne cherchons pas une prestation « haut de gamme » mais une prestation sincère « comme à la maison ». Les équipes s’occupent de nos résidents comme ils le feraient pour l’un de leur proche. L’ensemble des corps de métiers sont salariés sur place, le ménage, l’entretien technique ou encore l’animation » Il ajoute  : « C’est un point suffisamment important pour être souligné  : notre liberté associative nous permet d’échapper aux obligations commerciales des grands groupes. Nous sommes très fiers de notre accueil, les 65 ans sont concernés. Et l’on parle de près de 40% en 2030. C’est un sujet de société important, à la mesure de l’impact sur la productivité de la société et de l’entreprise ». DES SOLUTIONS INNOVANTES équipes sont là depuis plusieurs années, le turnover quasi-inexistant ». Dans cette démarche d’authenticité, la direction de la résidence à ré-écrit son projet d’établissement pour porter le nouveau contrat d’objectif et de moyen mis en place par le Conseil Départemental suite à la loi relative au vieillissement. SOINS A DOMICILE La résidence a établi des conventions permettant d’assurer un confort accru de ses résidents. Une convention avec un cabinet de soins infirmiers libéraux, associé à une convention avec un médecin de ville présent 2 demi-journées par semaine à la résidence permettent une meilleure prise en charge des seniors. La résidence a aussi mis en place une convention avec l’EHPAD des Gueules cassées, la résidence du Colonel Picot. Renseignements  : 20 Rue Marc Riche Hyères 04 94 00 53 00 ADETO Aider les entreprises à aider les aidants Nicolas Tudort Concrètement, l’aide concerne les parents (42%), puis, un autre membre de la famille (20%), des amis (12%), les grands-parents (12%), le ou la conjoint(e) (9%), les enfants (7%), des voisins (6%). Plus de la moitié (53%) disent aider un proche en situation de dépendance due à la vieillesse, 33% aident un proche malade et 30% un proche en situation de handicap. Interrogés sur les principales difficultés auxquelles ils sont confrontés, les aidants déplorent un manque de temps (35%), devant la fatigue physique (26%) et la complexité des démarches administratives (22%). Face à ce constat, le projet APACTE vise à sensibiliser les PME et TPE aux enjeux, en permettant aux chefs d’entreprise de mieux appréhender cette question. Pour Michel Cresp  : « Des dispositifs existants sont utilisés par les salariés et les DRH des grands groupes. Les chefs de PME et TPE, investis dans le bien-être au travail dans leurs entreprises, doivent se mobiliser sur ce sujet sociétal qui est un enjeu de compétitivité ». André Goffin
Equipements sportifs Les travaux du Stade de Sainte-Marguerite, c’est parti ! Pour la douzième année, l’association « Souleù, pour une terre solidaire » organisait sa grande foire artisanale, biologique, équitable et solidaire dénommée Les rencontres Souleù. Celle-ci a réuni plus d’une centaine d’exposants (artisans créateurs, acteurs du commerce équitable, producteurs biologiques, associations de défense des droits de l’Homme et de l’environnement), et un public toujours plus nombreux. Lors de l’inauguration officielle, nous avons noté la présence de Philippe Vitel, député du Var et vice-président de la Région. Durant ces deux jours, un cycle de conférences était proposé à la salle des fêtes, avec de nombreux intervenants. Il s’agit d’informer et donner des moyens concrets d’agir pour consommer autrement, faire progresser la solidarité ou en valorisant les savoir-faire des artisans et producteurs régionaux. Raymond Abrines, maire de La Farlède s’est réjoui que « cette manifestation se La Garde – La Farlède 17 Ville active et sportive, la commune tient à mettre à la disposition de chacun des équipements sportifs de proximité et de qualité. Un pari réussi ! Ainsi, la ville a entrepris le réaménagement et la requalification nécessaires du stade situé dans le quartier de Sainte Marguerite, non loin du Cap Brun. Jean-Louis Masson, maire de La Garde et vice-président du Conseil Départemental détaille les aménagements à venir  : « Six mois de travaux seront nécessaires pour que, dès la rentrée de septembre, l’infrastructure soit dotée d’un nouveau terrain de football en gazon synthétique ainsi que d’une aire de jeux pour enfants et de nombreux agrès sportifs ». Il ajoute  : « Parmi les nouveaux aménagements avec l’installation de sols souples et divers revêtements de surfaces 12è Foire artisanale, biologique et équitable Plus d’une centaine d’exposants au rendez-vous de Pâques déroule encore une fois sur le territoire pendant ce week-end des vacances d’avril. L’association « Souleù  : pour une terre solidaire » prépare tout au long de l’année ce rassemblement d’envergure qui a pris le nom de « Rencontres Souleù ». Je la félicite pour ce travail accompli, dont le résultat se déroulera sous nos yeux Mt (enrobé, stabilisé, gazon synthétique), la mise en place d’une signalisation claire (peinture au sol et panneaux), la réparation ou remplacement de clôtures, pose de garde-corps, de portails et de portillons, l’installation d’un système de vidéo-protection ». Pour la ville, cet aménagement sera un véritable plus pour le quartier qui a conservé un aspect village. C’est encore l’avis du maire  : « En effet, le stade respectera le cadre verdoyant du quartier avec un mobilier urbain moderne adapté (bancs, poubelles, etc.). Ses équipements répondront aux souhaits de la politique environnementale de la Ville, avec un éclairage basse consommation, la plantation et l’entretien d’arbres et de végétaux, un système d’arrosage économe ». Gilles Carvoyeur Photo Benoît Cottarel pendant deux jours ». Le maire a ajouté  : « Je remercie tous les bénévoles et en particulier Julien Guimard, président de l’association Souleù, pour l’organisation de cet événement majeur car c’est l’événement le plus important sur notre commune ». Il a souhaité également la bienvenue aux nouvelles organisations rattachées à Souléu et en particulier « La Vallée du Gapeau en transition », pour une dynamique locale afin de permettre l’émergence de projets basés sur des valeurs écologiques, sociales et solidaires. Ce collectif est engagé dans les efforts de mise en place de la Monnaie locale complémentaire sur notre territoire De même, il a noté la présence de « La Cerise sur le Gapeau », une association qui offre aux habitants du territoire une nouvelle façon de consommer et qui a le projet de créer un magasin bio coopératif. avril 2017 - #26



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :