La Gazette du Var n°25 1er avr 2017
La Gazette du Var n°25 1er avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de 1er avr 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 28 Mo

  • Dans ce numéro : avenue 83, plus de 6 millions de visiteurs en un an.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Il 26 #25 - avril 2017 Le Lavandou Syndicat des Communes du Littoral Varois Gil Bernardi  : « La corniche varoise est menacée ! Contrairement à une idée reçue, les événements climatiques calamiteux ou les catastrophes naturelles, liées à l’intrusion brutale de la mer sur le littoral, ne sont pas des phénomènes nouveaux. En effet, les registres des conseils municipaux recèlent des témoignages multiples de coups de mer violents, de tempêtes destructrices, et de déchaînements des éléments. Sur notre littoral, l’élévation du niveau de la mer s’est accélérée. Imperceptiblement, certes, mais de façon mesurable. De 2mm sur la décennie 1990/2000, à 1mm par an sur celle de 2000/2010. Grignotant un peu plus les espaces friables que constituent nos plages exposées au courant Ligure. Alimentant plusieurs tempêtes exceptionnelles qui nous ont impactées dans l’intervalle  : 2010, 2011, 2013… et nombre de plages ont souffert d’une érosion sans commune mesure avec celle qu’elles avaient connu durant un siècle, confirmant que même si le phénomène n’est pas uniforme, l’érosion endémique est alimentée par l’élévation du niveau de la mer, qu’elle s’accélère par endroits. Et que les lieux habités se trouvent actuellement plus exposés, en même temps que plus nombreux, aux caprices des flots, qu’ils ne l’étaient, il y a 50, ou même 20 ans. Au Lavandou, cadastre et relevés attestent que les plages de Pramousquier, de l’Anglade ou de Saint-Clair ont perdu entre 10 et 20 mètres de profondeur en un demi-siècle. La corniche varoise est aujourd’hui menacée ! Ainsi, lors d’une réunion du Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV), Gil Bernardi, maire du Lavandou et président du SCLV, a fait référence au raz de marée survenu le 29 septembre 1932 au Lavandou, sur le rivage qui sépare le Cap Bénat du Cap Lardier (entre 30 et 42 m de hauteur). Pour le président  : « Ces phénomènes ravageurs n’ont toutefois laissé que peu de témoignages scientifiques, à une époque où les moyens d’information et de mesure étaient limités, et n’ont occasionné que des dégâts réduits, en termes de vies humaines et d’habitat, en des temps où l’urbanisation était limitée, la population clairsemée…et les revendications indemnitaires inenvisageables, laissant place à la fatalité ». Pourtant, les dégâts occasionnés aux flottes de pêche, attestent de la violence et de la soudaineté des flots. L’élu fait ce terrible constat  : « Même s’il convient de différencier les catastrophes naturelles des épisodes cycliques hivernaux, il semble que les assauts de la mer se fassent à la fois plus sévères et plus fréquents, légitimant la préoccupation toute actuelle des États pour le changement climatique et pour la nécessaire adaptation des littoraux, dont la députée Pascale Got s’est chargée. Avec une acuité toute particulière, après les nombreux décès survenus dans la commune de La Faute-sur-Mer, suite à la rupture d’une digue séculaire, et la sensibilisation de tous les élus littoraux à la responsabilité de l’élu local en matière de prévention des risques comme d’adaptation des outils de maîtrise du droit des sols à ces enjeux nouveaux ; bien prévisible, quant à eux. Et probablement irréversibles ». La faute en incombe-t-elle aux élus du littoral qui, sans doute, n’ont pas suffisamment pris en compte le prophétique plan d’aménagement du Préfet Prost, qui préconisait dès 1923, un recul de 200m des constructions, en recul du trait de côte de l’époque. Dans un contexte où l’attractivité des territoires n’a pas connu d’infléchissement, où la quête de résidences « les Très attachée à son patrimoine environnemental et désireuse de faire rayonner le savoir-faire des équipes municipales qui œuvrent quotidiennement à l’embellissement de la ville, la municipalité du Lavandou lance son premier jardin éphémère, le dimanche 9 avril à 11h sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Jusqu’au jour J, le fil rouge de cette réalisation restera secret… Car comme l’a annoncé Gil Bernardi, maire du Lavandou, le jour de la présentation des voeux à la population, « ce jardin doit être le terrain d’expression de nos équipes du service Espaces Verts. Ils vont nous surprendre ». Alors sans percer le mystère, nous pouvons dire que ce premier jardin éphémère a vocation à repenser, à revisiter la matière première telle que le bois. Fabrice Veillet, pieds dans l’eau » aiguise toujours les appétits…et risque d’être exaucée au-delà de toute espérance, chacun prend conscience désormais que la responsabilité publique comme les outils de maîtrise des sols, doivent s’adapter, eux aussi, aux nouvelles tendances climatiques…dans l’éventualité où les scientifiques du GIEC-Climat auraient vu juste. Pour Gil Bernardi, « avec d’autant plus de difficulté que les enjeux, notamment touristiques, sont forts, que aménagements les côtiers (tels les ports) contribuent à la problématique, que la gestion des plages l’alimente, que les projets de textes législatifs offrent des polémiques, et que nos PLU sont en révision permanente, agrémentés d’autres panoplies réglementaires parfois contradictoire telle la densification prônée par la Loi SRU ». Le maire du Lavandou s’interroge  : « Comment concilier développement économique et touristique de notre littoral avec l’indispensable protection des populations ? Telle est la question à laquelle a voulu répondre la Députée Pascale Got, proposant de compléter la Loi Littoral avec les Zones d’Activités Résilientes et Temporaires (ZART), des Zones de Mobilité du Trait de Côte (ZMTC), et en proposant de créer un bail spécifique au littoral, comme un accompagnement financier des collectivités en prévision du déplacement des habitats les plus menacés ». A suivre... Dimanche 9 avril sur le parvis de l’hôtel de ville Le Lavandou lance son 1er jardin éphémère responsable du service, et les équipes du service Espaces Verts, ont souhaité  : « détourner les éléments que nous travaillons tous les jours pour les présenter sous d’autres formes ». Pendant deux mois (jusqu’au 6 juin 2017), les visiteurs seront donc invités à flâner dans ce jardin, et à s’interroger sur ce qui se cache derrière ce que nous avons l’habitude de voir. Charlotte Bouvard, 1ère adjointe en charge de l’environnement, accompagne les équipes depuis le début de l’aventure. « En plus de l’aspect novateur de cet événement, nous gardons notre volonté écologique. La majorité des composants du jardin que nous achetons sera réutilisée par le service après le démontage ».
eidi « "MK=-M121111 Le CAVALAIRE KICKBOXING SHOW revient à Cavalaire le 3 juin prochain ! Cette année, le rendez-vous international de Cavalaire sera ponctué de 5 combats internationaux masculins France/Italie, 1 finale féminine des Championnats de France et 1 Championnat du Monde ISKA France/Tunisie. CAVALAIRE KICKBOXING SHOW Le 3 juin, 5 combats internationaux masculins au programme ! 122. 1k1,i Lu ClediPHYINAT DU MOMIE - 51:11M 1E1 TRISTAN BENARD VS WAEL GHRIBI E CHArd rieumm DZ FRANCF KetLACHNIKOFFV5 NORAcORNOLLE CCifleAzIPierl-li.sr-itivicli-s IN I calMAIPWIALII AU cemmen $nekr* Mme ûIJ$ ALlitd fAwlhfi olmmi oi GALA PL...CM lem'mu if TAM.1I, priultuipm> AC « R13.1151VATIIM À.EFFRCE PE MUR maig ciE CAWJAIFIE 04 94079210 oir‘ i (r -4.. sfoomn ! JUIN A #9 HPUPP'S Cavalaire vous donne rendez-vous dans la magnifique salle du complexe sportif Henri Gros, pour un prestigieux championnat du monde ISKA. Vivez aussi une soirée de gala digne des plus grands événements du Golfe autour d’un d'un dîner fin préparé par le chef du Casino de Cavalaire. cA440 Excusez-du peu ! L’année dernière, l’événement avait marqué les esprits et particulièrement gâté les amateurs de boxe. Cette année, encore, les organisateurs promettent encore plus de spectacle et de surprises… A noter que l’intégralité de la soirée sera diffusée sur les antennes de Canal+ Sport. Réservez vite vos places !.'Ervi Cavalaire 27. 1 ej- J 4,. avril 2017 - #25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :