La Gazette du Var n°24 15 mar 2017
La Gazette du Var n°24 15 mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de 15 mar 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : café de Léoube, c'est parti pour une nouvelle saison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
4 #24 - mars 2017 Législatives 2017 3 ème circonscription Jean-Louis Masson, candidat  : « Je suis un fantassin de la République » Désigné par les instances du parti Les Républicains, Jean-Louis Masson, maire de La Garde et 1er vice-président du Conseil Départemental, brigue la place de député de la 3ème circonscription du Var, détenue actuellement par Jean-Pierre Giran, maire d’Hyères, qui ne se représente pas. Sa suppléante sera Édith Audibert, élue au conseil municipal de Hyères. Et qui donc pouvait être le mieux placé pour introniser le candidat Jean- Louis Masson, sinon Jean-Pierre Giran lui-même, qui passe donc la main après 4 mandats soit 20 années à l’Assemblée Nationale ? Car, l’enjeu n’est peut-être plus l’élection présidentielle mais les élections législatives, qui en cas de victoire d’Emmanuel Le député sortant veut poursuivre les projets et travaux engagés. La 8ème circonscription représente 45% du département du Var, Draguignan, l’Est et l’Ouest de la circonscription, soit 65 communes. Grâce à son expérience du terrain, son travail, sa proximité avec les élus, le député sortant souhaite défendre la ruralité, développer le territoire et améliorer la vie de tous ses habitants sans exception. Marié, père de 3 enfants, il est diplômé de la Faculté de Droit et de Sciences politiques d’Aix-en-Provence et de la Faculté de Droit de Draguignan, exerçant la profession d’agent général d’assurances. Il a été adjoint au maire, puis premier adjoint au maire de Draguignan de 2001 à mars 2014 et conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur de 1998 à 2012. Macron à la présidentielle permettrait d’installer une majorité parlementaire de droite donc une cohabitation à la tête du pays. Prenant la parole après Jean-Pierre Giran, Jean Louis Masson a déclaré  : « La période est difficile. Je n’ai jamais connu l’échec dans ma vie politique. Aujourd’hui, la France est au bord de la guerre civile. Les citoyens sont frustrés. On verra comment les choses vont se développer ». LA BARRE EST HAUTE ! Le maire de La Garde, élu au conseil départemental depuis 13 ans et à la tête de sa commune depuis 16 ans, ajoutait  : « Personnellement, je suis un fantassin de la République. Quand Jean-Pierre Giran a été élu, la première fois, député de la 3ème circonscription, La Londe était socialiste, Le Pradet était socialiste, La Garde était communiste. 20 ans plus tard, l’ensemble des villes de la circonscription est Républicains ainsi que le Conseil Départemental et le Conseil Régional ! La barre est donc haute ! Nous sommes tous des fantassins de la République, nous les élus qui sommes sur le terrain ». En grand orateur, le parlementaire hyèrois n’a rien perdu de son mordant. Dans son discours d’introduction, lors du lancement de la campagne de son éventuel successeur, il a trouvé les mots justes pour parler de... l’élection présidentielle. Il est Président de la Communauté d’Agglomération de Draguignan depuis 2008. Membre de la commission de la Défense nationale et des forces armées, il est « Je ne suis pas le supporter de quelqu’un qui veut fermer toutes les centrales nucléaires et je ne suis pas favorable à quelqu’un qui va instaurer le revenu universel », a-t-il lancé en parlant de Benoît Hamon. MACRON INSULTE LES PIEDS NOIRS « Je ne suis pas d’accord avec un parti qui veut faire sortir la France de Union Européenne, ce qui rendra invivable la vie des entreprises », a-t-il ajouté en direction du Front National. « Je ne pense pas que cela soit vital pour le pays d’interdire le portable à l’école. Et, je ne suis pas d’accord quand on insulte la Shoah, les pieds noirs. C’est invraisemblable. Et que dire quand il déclare qu’il n’existe pas de culture française » s’enflamme le député pour critiquer les propos d’Emmanuel Macron. Non, Jean-Pierre Giran défendra un homme qui peut sauver la France ! « Je vais essayer de soutenir celui qui va libérer les entreprises, baisser les charges, et créer de l’emploi. Celui qui va transformer l’État, de l’État obèse à l’État stratège » ! Bien sûr, il pense à un homme providentiel  : « Je souhaite qu’il y ait une autorité au niveau de l’État. Je veux quelqu’un qui soit un ambassadeur de la France, partout dans le monde », tout en restant dans la tradition gaulliste de la 5ème République. secrétaire du groupe d’étude « industrie de Défense », membre du groupe de travail « cercle interparlementaire sur la défense et la sécurité nationale ». En juin 2016, Il a produit un rapport sur A DROITE, ON CHASSE EN MEUTE ! Le député varois ajoute  : « Mon problème, ce n’est pas de soutenir Fillon, Juppé ou Sarkozy. François Fillon a été désigné comme le candidat de la droite et du centre. Je m’étais engagé pour Alain Juppé. Aujourd’hui, je soutiens François Fillon. A droite, quand on est en danger, on chasse en meute ! C’est pourquoi, j’ai apporté mon parrainage à François Fillon ». Et abordant les affaires qui ébranlent le candidat de la droite, il reprend  : « Ces affaires sont ridicules. Les choses se sont emballées ». LE 3EME TOUR DES LEGISLATIVES Pour le député  : « Les sondages montrent que la campagne n’est pas perdue. On a le ras le bol d’entendre BFM TV organiser la défaite de la droite. La seule chose qui m’importe, c’est la France. Dans un mois, on votera pour l’avenir du pays. Et, je ne vois pas M. Macron devenir président de la République ou Mme Le Pen, sans expérience, ou M. Hamon. En réalité le maire d’Hyères ne voit qu’une solution  : élire un candidat issu de sa famille politique. « Si tel n’est pas le cas, on va perdre. Si par malheur, M. Macron est élu, le rendez-vous des législatives sera important pour la France ». Propos recueillis par Gilles Carvoyeur 8 ème circonscription Olivier Audibert-Troin, défenseur du territoire le rôle et l’emploi des forces armées sur le territoire national dont nombre de propositions ont permis de modifier la mission « Sentinelle ». LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA CAMPAGNE (à 18 heures 30) - Jeudi 23 Mars  : Montauroux - Mercredi 5 avril  : Flayosc - Vendredi 7 Avril  : Vinon sur Verdon - Jeudi 13 avril  : Cotignac - Mercredi 10 mai  : Salernes - Jeudi 11 mai  : Trans en Provence - Mercredi 17 mai  : Aups - Jeudi 18 mai  : Rians - Mardi 23 mai  : Figanières - Mercredi 31 mai  : Fayence - Jeudi 1er juin  : Barjols - Jeudi 8 juin  : Draguignan
Actualités 5 Appel à projets « Territoires Hydrogènes » Jacques Bianchi  : « Des investissements locaux très avancés » La CCI du Var, entourée des principaux acteurs régionaux des secteurs de l’énergie, du transport et de l’industrie, a lancé le 1er colloque H2. Il s’adressait à toutes les entreprises du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes, spécialisées dans les secteurs de l’énergie, des transports, du tourisme et de l’industrie, et désireuses de contribuer à la limitation du réchauffement climatique. Mais aussi aux acteurs publics  : les communes des trois départements acheteuses de véhicules et aux intercommunalités héritières, cette année, de la compétence transport. Pour Jacques Bianchi, président de la CCI du Var, « l’H2, c’est aujourd’hui une énergie propre, zéro risque, zéro émission. Et, la dynamique HYNOVAR repose déjà sur 5 projets et des investissements Aux portes de Toulon, l’échangeur Ollioules - Sanary va améliorer, de manière très significative, l’accessibilité aux communes situées dans sa périphérie, tant pour les usagers de l’A50 que pour ceux de la RD 11. Une bonne nouvelle pour Robert Bénéventi  : « L’A50 dessert Ollioules et Sanary depuis le diffuseur de La Seyne (sortie n°13), lequel sert également de point d’accès à La Seyne et Six-Fours. Cette porte d’entrée unique a pour conséquence de densifier le trafic au niveau de l’échangeur de La Seyne mais également sur les routes départementales 11 et 26, régulièrement embouteillées aux heures de pointe. Le futur échangeur améliorera la desserte d’Ollioules et de Sanary mais aussi les plages de Six-Fours, et soulalocaux très avancés et concrets ». ENERGIE PROMISE À UN AVENIR PROMETTEUR Le président a ajouté, dans une belle envolée lyrique  : « Vous vous inscrivez dans un véritable mouvement d’effervescence de cette filière montante que représente l’hydrogène. Votre présence est la preuve de votre implication et de notre envie de réussir tous ensemble (...) Le circuit, vous en conviendrez, un lieu choisi pour accueillir notre dynamique… Pourquoi un 1er colloque sur l’hydrogène ? Parce que l’hydrogène est une énergie du futur. Une énergie promise elle-même à un avenir prometteur, mais surtout porteuse d’avenir pour nos enfants et notre planète ! Je suis très sensible et attentif aux enjeux écologiques et économiques. Ceux notamment de la transition gera le carrefour de raccordement du diffuseur de La Seyne. Les zones d’activités économiques, actuelles et futures, seront désenclavées avec une meilleure liaison avec les communes voisines ». Xavier Richer de Forges, Directeur des opérations de Vinci Autoroutes, ajoute  : « L’opération porte sur la création d’un nouveau point d’échange sur l’A50, se raccordant à la RD11, sur les territoires d’Ollioules et Sanary. Cela comprendra quatre voies d’entrée et de sortie entre la RD11 et l’A50 (vers Toulon et venant de Toulon, chacune équipée d’une gare de péage, vers Bandol et venant de Bandol) ainsi que deux carrefours giratoires permettant le raccordement de ces bretelles à la RD11. La création de ce diffuseur nécessite le déplacement de plusieurs réseaux, dont la ligne énergétique, aux plans, local national et international ». Il a repris avec une grande conviction  : « Je suis un Président soucieux de renforcer l’attractivité du Var. J’ai demandé à mes équipes, de faire de notre 8ème CCI de France, une chambre avant-gardiste dans les domaines de la transition énergétique et de la mobilité intelligente. Je leur ai demandé d’engager des actions concrètes en lien avec la Stratégie de Développement de la Mobilité Propre. Bien entendu, la CCI du Var n’engage rien, toute seule. Elle travaille déjà avec l’ensemble des partenaires publics et privés, engagés dans une mobilité plus durable et plus propre. Le soutien de la CCI du Var à la filière montante de l’hydrogène s’inscrit dans cette démarche partenariale ». 5 PROJETS ET DES INVESTISSEMENTS LOCAUX AVANCÉS Le président Bianchi a rappelé l’historique de ce projet. En effet, tout a démarré l’an dernier quand l’État a lancé un appel à projets « Territoires Hydrogènes », dans le cadre de la Nouvelle France Industrielle. Le Var s’est positionné, faisant partie des territoires en devenir, soutenus par l’État. Pour le président de la CCI, avec lyrisme  : « Oui, le Var est un territoire en devenir avec HYNOVAR, avec une initiative de la CCI du Var, une dynamique partagée, et des solutions adaptées au développement local ! La dynamique Hynovar, c’est aérienne RTE (réseau de transport électrique) de 63 000 volts, l’acquisition de terrains privés et le prolongement du passage inférieur de la route de la gare d’Ollioules. Cette opération inclut l’ensemble des équipements (signalisation, éclairage, paysager, aire de stationnement). En complément, des mesures en faveur de l’environnement sont réalisées (bassins de traitement de compensation des crues de 10 300 m3, allongement d’un mur sur près de 440m, implantation de nouveaux écrans absorbants sur 420m de long soit près de 860 m d’écrans acoustiques pour diminuer les nuisances) ». Concessionnaire de l’A50, ESCOTA assure la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble de l’aménagement, intégré à l’infrastructure Mt déjà 5 projets et investissements locaux très avancés et concrets. La CCI du Var joue à plein son rôle avec Hynovar ! Cela illustre à merveille le nouveau modèle des CCI et nos nouveaux métiers des CCI de Demain. Nous voulons être des CCI guetteuses d’avenir, des CCI semeuses de projets, des CCI assembleuses d’énergies, des CCI visionnaires, des CCI apporteuses d’affaires pour les filières et les entreprises ! Des CCI motivées par le seul intérêt général du développement économique du territoire. Des CCI entourées de tous les partenaires. Bref, pour vous tous, pour nous, je veux que le Var prenne une place de leader méritée ! Je veux que notre CCI soit la locomotive régionale sur cette filière, en synergie avec nos confrères, des Bouches-du-Rhône avec le projet Valhydate et des Hautes- Alpes avec le projet Vhytal, comme nous l’a recommandé l’Etat. Ce colloque cache en réalité une ambition noble et élevée. Ce colloque cache une grande date. Ne vous y trompez pas, nous célébrons le départ d’un vaste positionnement stratégique de la région via le Var, dans le secteur des énergies ! Et cette aventure est possible grâce au savoir-faire des grands groupes qui nous entourent, des PME du Var et celles du territoire national. Je remercie tous les partenaires qui croient profondément à cette belle aventure. Elle promet d’être passionnante ». Propos recueillis par André Goffin Ollioules - Sanary - Aménagement routier Un échangeur pour désenclaver les zones industrielles autoroutière. ESCOTA sera également en charge de la création de giratoires et le raccordement à la RD11 ainsi du rétablissement de voies communales (chemin Raoul Coletta et ancien chemin de Toulon). Cet échangeur est réalisé dans le cadre d’une convention de financement associant le Conseil Départemental, TPM et la Communauté de Communes Sud Sainte Baume. Les recettes provenant du péage serviront à financer l’aménagement de l’échangeur. Le coût de l’opération est estimé à 37,6 millions d’euros, hors taxes. Le financement se répartit entre ESCOTA (15,6 M € ), le Département (11 M € ), TPM (6,2 M € ) et Sud Sainte-Baume (4,8 M € ). André Goffin mars 2017 - #24



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :