La Gazette du Var n°24 15 mar 2017
La Gazette du Var n°24 15 mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de 15 mar 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : café de Léoube, c'est parti pour une nouvelle saison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
22 #24 - mars 2017 La Londe Recensement 2017 François de Canson  : plus 18,26% de londais par rapport à 2016 ! Pour le maire, « Un pari est en passe d’être gagné puisqu’on va enfin connaître les vrais chiffres du nombre d’habitants » ! entreprises ont répondu à l’invitation de l’Office de Tourisme 40 intercommunal pour découvrir le plan d’actions 2017, avec son lot de nouveautés, de l’institution londaise. Rendez-vous le 1er avril pour l’ouverture du nouvel office sur le port Miramar. Avec ce rendez-vous, pour Véronique Neyrand, directrice de l’office intercommunal, « il s’agissait aussi de permettre aux professionnels de se rencontrer entre-eux pour mieux se connaître, d’inciter à la mise en place de partenariats. Par exemple, nous pouvons imaginer une collaboration entre les domaines viticoles et les restaurants ». Après une présentation, en réunion plénière, du plan d’actions, les chefs d’entreprises étaient invités à participer à une sorte de speed-dating, au cours duquel ils présentaient leurs activités. TRAVAILLER EN RESEAU Fabienne Laborelli, propriétaire du restaurant Le Gargantua à La Londe, explique les raisons de sa présence  : « Je suis venue Ils étaient attendus par tous les londais et notamment les élus qui depuis deux ans ne cessaient de pester contre les résultats du dernier sondage partiel effectué par les services de l’INSEE. Selon ces chiffres provisoires, difficilement crédibles, la ville aurait perdu plus de 1 500 habitants ! Du jamais vu ! Explication officielle donnée par les services de l’État  : de nombreux départs avaient été enregistrés à la suite des terribles inondations de fin 2014 et 2015 ! Seulement, le différentiel entre la réalité et les chiffres annoncés par l’INSEE ne concernait pas que La Londe-les-Maures. La plupart des villes moyennes du Var (dont La Crau, La Valette, La Garde) était également touchée par ces écarts de chiffres incompréhensibles. A tel point que, très courroucée, Christiane Hummel, sénatrice-maire de La Valette du Var se fendait d’un courrier à Pierre Moscovici, le ministre référent de l’INSEE de l’époque, l’interrogeant sur la méthode de calcul employée. Bref, beaucoup d’élus remettaient en cause les derniers chiffres publiés. pour me faire connaître et connaître les actions menées autour du tourisme car j’ai envie de travailler avec des partenaires ». Claude Paris, directeur de la résidence seniors Les Templitudes, ajoutait  : « Je pense que nous pouvons créer une offre complémentaire à l’office de tourisme. C’est la raison de ma présence ». Car, c’est bien le but d’un tel rendez-vous  : faire travailler l’ensemble des acteurs en réseau et non plus, chacun de leur côté. Une démarche déjà ancienne pour Marie-Hé- UN NOUVEAU RECENSEMENT À LA LONDE LES MAURES En obtenant de l’INSEE que la ville de La Londe bénéficie, cette année, d’un recensement global de sa population, François de Canson, souhaitait ardemment obtenir un chiffrage fiable de sa population. « L’an dernier, selon la méthode des quotas désormais appliquée, par l’INSEE, nous avions enregistré une perte de population qui ne me paraissait pas du tout crédible », rappelle le premier magistrat. Il ajoute, visiblement satisfait  : « A l’issue de cette campagne 2017, menée avec l’active collaboration de tous les londais, qui ont bien joué le jeu, nous comptabilisons 10 184 Londais, soit 1 933 habitant supplémentaires par rapport à 2016 » ! Ce recensement 2017, qui s’est déroulé du 19 janvier au 18 février dernier a nécessité le recrutement et la formation de 37 agents recenseurs, dont l’action, centralisée au Pôle Nautique, a été supervisée par Alban Burlet et Sophie Paillard. « En se rendant dans chaque foyer, les agents recenseurs ont aidé les Londais à remplir les queslène Barbaroux, la directrice commerciale du domaine des Myrtes. « C’est une chose qui me tient à cœur et cela me permet de rencontrer de nouvelles têtes ». ETRE PLUS EFFICACE Passé sous la coupe de MPM (Méditerranée Porte des Maures), l’office de tourisme local va quitter ses actuels locaux pour s’installer au port de Miramar, dans un superbe bâtiment, qui ouvrira ses portes le 1er avril. De son côté, François de Canson a rappelé tionnaires afin que cette campagne soit une réussite », explique encore François de Canson. HAUSSE DE PRES DE 20% DE LA POPULATION « Nos agents ont rempli leur tâche avec dévouement et précision, nous permettant rapidement de constater que cette méthode de recensement global de la population allait nous apporter un chiffrage bien plus précis ». Fort de cette hausse de 18,26% par rapport à 2016, c’est l’INSEE qui va se charger d’officialiser ce chiffre dans le courant de l’année. « Ce recensement global va nous permettre d’obtenir un chiffre de population enfin fiable et cohérent, à plus de 10 000 habitants. Il nous permettra de bénéficier pleinement des subventions et des aides de l’État qui nous sont dues en regard de la taille de notre commune et ainsi de poursuivre notre action dans les meilleures conditions », conclut le premier magistrat. Gilles Carvoyeur 3 ème Workshop professionnel François de Canson  : « Avec l’intercommunalité, le tourisme sera plus fort » ! les enjeux de l’intercommunalité. « Il s’agit d’être plus efficace et de faire partager notre territoire à tout le monde. Avec un outil intercommunal, on va communiquer plus largement et avec plus de moyens. Mais, je sais aussi, que depuis 2001, c’est de plus en plus dur et de plus en plus difficile. Avec l’intercommunalité, ce territoire a toutes les chances de réussir ». Ce que confirme Véronique Neyrand  : « Nous allons accroître les échanges à l’intérieur de notre territoire, en mutualisant une partie de nos moyens. La nouveauté, c’est qu’on fera la promotion au niveau intercommunal. Nous disposons d’une « qualité tourisme ». L’office passera en catégorie 1. Notre objectif est d’obtenir d’autres labels ». Et, le maire de conclure  : « Les locations commencent à bouger. Les réservations démarrent bien ! On espère un climat plus favorable que l’an dernier. L’office ouvre le 1er avril. On organisera une journée portes ouvertes pour le faire découvrir ». Gilles Carvoyeur
BORMES LES MIMOSAS 11.I 1,111E1 I. r 1 1, l1 11.1« AILL É DE BOMES R LES MIMOSAS v 070 FONDS NATIONAL DE PROMOTroN ET DE COMMuNeiTION DE L'ARTISANAT eFONDATION R ETT E PIC 01IRT SC II LIE LLER eEEeq frENCetérêviMilEI 1=12:1 Bormes 23 Journées Européennes des Métiers d’Art du 31 mars au 2 avril Rencontre avec des hommes et des femmes de passion Cette manifestation se déroule tous les ans le premier week-end d’avril, sur le modèle des Journées européennes du patrimoine. C’est la plus grande manifestation internationale dédiée aux métiers d’art. De nombreuses animations (rencontres avec des professionnels, portes ouvertes, manifestations originales, circuits à thèmes etc.) sont programmées à travers toute la France pour faire découvrir au grand public des savoir-faire exceptionnels, ainsi que des femmes et des hommes de passion. Les professionnels des métiers d’art sont d’abord des hommes et des femmes de passion. Ils façonnent, restaurent, imaginent des pièces d’exception à la croisée du beau et de l’utile. Mais comment les identifier avec plus de précision ? Un métier d’art peut être défini par l’association de trois critères. Il met en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière. Il produit des objets uniques ou des petites séries qui présentent un caractère artistique. Le professionnel maîtrise ce métier dans sa globalité. UN SECTEUR RECONNU PAR LA LOI L’article 22 de la loi n°2014-626 du 18 juin 2014 relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, donne une définition légale des « métiers d’art ». Selon cet article  : « relèvent des métiers d’art, […] les personnes physiques ainsi que les dirigeants sociaux des personnes morales qui exercent, à titre principal ou secondaire, une activité indépendante de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation et de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique ». OUVERTURES D’ATELIERS Thibault Klukaszewski est forgeron ferronnier d’art. Son matériau de prédilection est le fer forgé, qu’il maîtrise à la perfection. Forgé puis travaillé, il est capable de réaliser un vaste panel d’objets d’aménagement d’intérieur comme d’extérieur dans des styles très variés  : roman, gothique, baroque, classique, art nouveau… Pour les JEMA, il propose au VI lage - Entrée libre Informations 04 94 01 38 38 www.ville-bormes Barr public de venir au cœur de son atelier à la découverte de son métier pour participer à un atelier de forge. L’occasion pour les visiteurs d’assister à la transformation de l’acier forgé, une expérience forte qui passionnera tous les participants. Vendredi 31 mars de 11h à 19h, samedi 1er avril et dimanche 2 avril de 10h à 19h - 495 chemin de Surle à Bormes-les-Mimosas. www.forge-et-style.com Cette manifestation est organisée à l’initiative de l’Institut national des métiers d’art et sous la tutelle du ministère de l’Économie et du ministère de la Culture et de la communication. *.ânef 707,7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :