La Gazette du Var n°24 15 mar 2017
La Gazette du Var n°24 15 mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de 15 mar 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : café de Léoube, c'est parti pour une nouvelle saison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
18 #24 - mars 2017 Le Pradet Politique culturelle Hervé Stassinos  : « Un pôle culturel pour tous » La ville du Pradet va se doter d’un pôle culturel qui réunira en un même lieu l’offre culturelle municipale, dans deux bâtiments existants qui seront reconditionnés. Le projet de l’équipe dirigée par Hervé Stassinos est de réunir, au même endroit, une bibliothèque dotée d’un amphithéâtre et de salles de réunion, une ludothèque, principalement destinée aux enfants pradétans et l’école de musique dans un bâtiment à construire et qui disposera également d’un amphithéâtre et de de salles de répétition. Quelle sera sa vocation ? Hervé Stassinos  : Il s’agit de « réunir au sein de la même enceinte toute l’offre culturelle de la ville pour que les habitants, quel que soit leur génération, puissent partager un même parcours culturel. L’avantage de ce pôle est d’intégrer l’ensemble des activités culturelle dans un belle construction et un espace que les pradétans auront à cœur de fréquenter car ce sera vraiment un levier de rencontres culturelles, ouvert à tous ». Et quel sera son nom ? HS. Plusieurs noms sont déjà évoqués mais rien n’a encore été arrêté. Nous organiserons une consultation auprès des pradétans pour connaître leurs idées et leurs avis sur le futur nom à donner à ce pôle culturel. Haut en couleurs, dans une ambiance joyeuse, décalée et farfelue, le festival Équinoxe met l’accent sur la convivialité et la diversité des spectacles proposés ! Fondé en 2010 par Sarah Lamour, ce Festival de théâtre professionnel a pris en 2015, une nouvelle ampleur. Construit comme une grande fête autour du rêve et de l’imaginaire par la compagnie de l’Étreinte, la Ville du Pradet, et l’École de théâtre les Ateliers de l’Étreinte, Équinoxe est le seul dans le Var à réunir tous les arts vivants sur un même territoire, celui de la ville du Pradet  : théâtre, musique, danse, concerts. Une formule qui assure son succès comme en témoigne sa fréquentation, plusieurs milliers de festivaliers participant aux différentes animations. FESTIVAL REINVENTÉ Le Pradet vit au rythme du festival et partage sa fête avec les petits et les grands, les Pradétans, le public venu d’ailleurs, les initiés et les amateurs d’art. Devant le succès remporté par l’événement Rêve Party en 2014 (4000 personnes), et par le festival en 2015 et 2016, les organisateurs ont réinventé entièrement le festival, en proposant plus de rendez-vous chaque jour. Pour Bénédicte Le Moigne, conseillère municipale du Pradet, déléguée à la culture  : « L’objectif est d’amener le théâtre au cœur de la ville et d’attirer un public nouveau, populaire, non initié, qui viendra par curiosité. Il s’agit aussi de fédérer des rencontres, dans un principe de solidarité et de partage, entre les compagnies professionnelles, les groupes de musique, les danseurs, les techniciens et plasticiens ».r.,u,1 1114".'ri }11 4 -tirp. r -r it I il nui r lirh feciii 41111111 Du 7 au 12 avril Avec Équinoxe, théâtre, musique, danse, concerts au programme Autre innovation  : la collaboration avec le cinéma municipal et surtout avec les acteurs économiques locaux, qui non seulement financent mais soutiennent l’organisation d’un point de vue logistique. « Bref, le résultat permet de mettre en exergue les forces vives du Pradet (commerçants, artistes), ainsi que l’énergie et le talent des élèves, tous unis par la passion du théâtre », se félicite Mme Le Moigne. DIFFERENTES FORMES DE THÉÂTRE Différentes formes de théâtre sont donc au rendez-vous  : improvisations, théâtre masqué, classique et contemporain, théâtre de rue, clowns, poésie sonore, théâtre d’image, danse… Ainsi, le public découvrira la pratique du théâtre à travers plusieurs stages d’initiations. Certains pourront assister de Combien ce nouvel équipement va-t-il coûter à la commune ? HS. Tout d’abord, la construction de ce nouveau pôle est financée. Nous sommes notamment accompagnés par TPM qui financera une partie de l’école de musique. Nous avons également un accompagnement financier du Conseil Départemental pour la ludothèque et également pour l’école de musique. Nous recevons également le concours de la CAF et nous allons solliciter le concours de la Région. L’enveloppe est complétée par un financement de la commune. Pour quand est programmée l’ouverture de cet équipement culturel ? HS. La livraison de ce nouveau pôle culturel est programmée pour le deuxième semestre 2018. Si nous avons souhaité le réaliser, c’est aussi pour structurer l’offre culturelle du Pradet. La bibliothèque se sera abritée dans un nouveau bâtiment car cela revenait, finalement, moins cher de construire que de rénover l’existant. Et, puis, nous souhaitions recentrer l’offre culturelle en centre-ville. Ce sera beaucoup plus simple pour les pradétans de s’y rendre d’autant que toute l’offre sera concentrée en un seul lieu. C’est vraiment une chance inouie de l’avoir en centre-ville. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur nouveau à une expérience inédite « Underground », spectacle déambulatoire à la Mine Cap-Garonne, mêlant dix compagnies théâtrales et musicales ! Le jeune public sera à l’honneur cette année (initiation dans les écoles, « goûters-lectures », spectacles enfants). Toutes les soirées débutent à 17 heures par un « goûter-lecture » à la librairie Mille Paresses, puis à 19 heures, c’est le temps de « l’apéro spectacle », toujours dans un lieu insolite. Puis les spectateurs sont guidés par FREAKS BAND, une grande troupe de clowns ambulante, vers le spectacle du soir, à l’Espace des arts ou hors-les-murs, de la Mine à la Plage de la Garonne. Enfin à 22h, DJ Ubyk assure l’after dansant interactif avec le public. Gilles Carvoyeur
drir à A. EMPLOIS SAISONNIERS MERCREDI 5 AVRIL 2017 Magali Vincent  : « Le forum s’est adapté aux besoins des entreprises » Initié en 2007 par la ville du Pradet et son Bureau Information Jeunesse, le forum des emplois saisonniers fête son 10ème anniversaire. Le mercredi 5 avril de 14 Dans le paysage de cette belle ville du Pradet, la culture prend de l’ampleur et revient, cette année, en force, en particulier à l’Espace des Arts. Comme le démontre la fréquentation, régulièrement à la hausse, le public s’en réjouit et, d’ailleurs, de plus en plus, les spectacles affichent rapidement complet. Une bonne nouvelle pour le service culturel. Bénédicte Le Moigne, conseillère municipale en charge de la politique culturelle explique les objectifs poursuivis par la ville  : « Selon le souhait des élus de satisfaire au mieux toutes les attentes, la programmation fait le choix de la qualité et de la diversité. A nos yeux, l’excellence commence par la sélection des intervenants ». Ainsi, encouragés par le succès rencontré l’an dernier, le Pôle Jeune Public s’installe à nouveau dans la ville pour la joie des plus jeunes. Mais les adultes ne sont pas oubliés ! Loin de là ! Le public sera aussi transporté vers d’autres scènes, d’autres horizons grâce à l’Opéra de FSPACE DES ARTS -.. a 1111 Le Pradet 19 Forum de l’emploi Magali Vincent  : « Le forum s’est adapté aux besoins des entreprises » heures à 17 heures à l’Espace des Arts. Au service de l’emploi ce rendez-vous met en relation directe les recruteurs et les candidats en recherche d’emploi dans des secteurs porteurs  : hôtellerie, restauration, animation, maître-nageur sauveteur, surveillant de baignade, commerces et grande distribution, entretien et Toulon, Châteauvallon et le Théâtre Liberté. Ainsi, on peut noter les prochains rendez-vous culturels avec le 7 avril, Les Misérables, une programmation de la ville insérée dans le festival Equinoxe, le 5 et 28 avril avec la pièce « Dans la gueule du loup » avec le PJP et les 19 avril et 5 mai, un spectacle de danse contemporaine. Mme Le Moigne le rappelle  : « Depuis l’an dernier, la collaboration étroite avec Musique à la Cour a permis de faire découvrir leurs propositions classiques d’un niveau exceptionnel. Désireux de diversifier l’offre culturelle, la ville a lié un nouveau partenariat pour valoriser le cinéma municipal. Les Petits Écrans viennent ainsi s’inscrire dans une démarche de proximité et d’échanges avec les Pradétans pour faire vivre le 7ème art au Pradet ». Côté cinéma, l’objectif est de faire revivre les écrans au-delà de la saison estivale. Le cinéma a rouvert ses portes le 28 septembre. C’est une salle de proximité propreté, distribution de presse, manutentionnaires, déménageurs, conseillers mutuelles étudiantes, propreté des plages, etc. Rencontre avec Elsa Machado, responsable du BIJ et du service jeunesse, et Magali Vincent, déléguée à la Formation à l’Emploi et aux Nouvelles technologies. Pourquoi ce forum de l’emploi ? Magali Vincent  : C’est la continuité de ce que nous faisons depuis 2007, soit 10 ans ! Et, d’ailleurs, chaque année, le forum réunit de plus en plus d’entreprises et de partenaires, ce qui démontre sa pertinence. Ce rendez-vous est un moyen pour les entreprises de boucler leur recrutement saisonnier en une seule journée ! Cette année, le public de candidats sera mieux préparé puisque nous organisons en amont du forum, une semaine de l’emploi. Autre point à noter  : de plus en plus d’entreprises reviennent chaque année avec plus de postes à pourvoir. Une opportunité pour les candidats de repartir avec une promesse d’embauche. Elsa Machado  : L’an dernier, le forum a réuni 45 entreprises, proposant entre 300 et 400 offres d’emplois et attirant environ qui offre une diversité dans sa programmation en s’adressant tout aussi bien au grand public et au jeune public et aux familles qu’en présentant des films d’art et d’essai. Le cinéma obtiendra bientôt ce label. Pour Mme Le Moigne  : « La programmation doit offrir la palette complète du cinéma pour que chacun y trouve son bonheur, chaque semaine ». D’ailleurs, 500 candidats. Cette année, nous tablons sur une fréquentation légèrement supérieure. A noter le partenariat avec Pôle Emploi. MV. En effet, nous travaillons, main dans la main, avec Pôle Emploi qui communique auprès des demandeurs d’emplois. Notre action intervient en complémentarité de ce que fait Pôle Emploi. EM. Au départ, le forum proposait principalement des emplois saisonniers. Aujourd’hui, on ne peut plus vraiment parler de saison estivale car la saison court du 1er avril au 30 octobre, les commerçants recrutant dès mars. Nous avons donc fait évoluer le forum en l’adaptant aux besoins des entreprises. MV. En effet, nous devons, impérativement, nous adapter au monde de l’entreprise. Elles réclament, de plus en plus, des candidats mieux préparés et mieux formés. EM. Un emploi saisonnier est souvent la porte d’entrée vers un emploi durable en CDI. D’ailleurs, certaines entreprises viennent recruter leur CDI durant le forum. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur Politique culturelle Bénédicte Le Moigne  : « Une belle vitalité culturelle » ! les spectateurs ne s’y trompent pas puisqu’ils sont, en moyenne, un millier par mois à fréquenter la salle de l’Espace des Arts, 4 jours par semaine L’élu ajoute  : « Nous sommes fiers de ce riche programme qui témoigne de la vitalité culturelle de la ville et aussi de sa grande richesse associative ». Propos recueillis par Gilles Carvoyeur mars 2017 - #24



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :