La Gazette du Var n°23 1er mar 2017
La Gazette du Var n°23 1er mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de 1er mar 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : Max Bauer, l'agriculture varoise est en danger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
IM 12 #23 - mars 2017 Actualités Six-Fours-les-Plages ADETO – CCI  : Une première collaborative pleine d’énergies Michel Cresp, président de l’ADETO, se félicite des liens qui unissent l’ADETO et la CCI du Var, comme l’illustre la 1ère rencontre collaborative entre le Pôle d’activités de Toulon Ouest et l’antenne de développement Territorial Ouest Var de la chambre consulaire. Corinne Chabre, responsable de l’Antenne à la CCI du Var a accueilli les participants. Dans le cadre du programme EEN (Enterprise Europe Network) soutenu par l’Europe, l’ADETO et la CCI ont fait découvrir les opportunités, liées à l’installation de systèmes solaires photovoltaïques sur la toiture des entreprises, lors d’un petit déjeuner-débat portant sur l’énergie photovoltaïque. « L’énergie solaire provenant à 1/8 de la surface du Sahara (100 km de côté) suffirait à couvrir la totalité de la consommation d’énergie du monde ! » a affirmé Michel Hours, le « M. Energie » de la CCI Var, qui intervenait avec Adrien Petit du cabinet E2S. Ainsi, en 2015, en France métropolitaine, la part d’électricité produite par le photovoltaïque était de 1,4%. « Par exemple, le plateau de Signes héberge 5 centrales qui produisent 25 MW, valeur supérieure aux besoins, ce qui le classe site en Énergie Positive ». Puis, il a abordé les modalités environ- Économie 10ème Semaine des Industries du 20 au 25 mars Certains penseront que l’aire toulonnaise n’est pas ou plus, à proprement parler, un bassin industriel ? Les conditions de travail sont difficiles ? Les niveaux de salaires sont bas ? L’industrie moderne a évolué ! Le tissu industriel local concerne environ 13 200 salariés dans la zone Provence Méditerranée et 5% des entreprises. L’industrie la plus représentée est toujours et historiquement l’industrie navale, suivie de l’industrie agro-alimentaire. La majeure partie des entreprises industrielles locales se concentre sur les communes de Toulon, La Seyne-sur-Mer et La Garde. Les branches industrielles ont consenti des efforts pour améliorer l’environnement de travail et les niveaux de salaire. Les rémunérations y sont les plus élevées (salaire moyen brut mensuel de 2767 € soit 2075 € net, contre 2062 € ou 1546 € net pour le En 2017, le focus national est  : « L’industrie aussi, c’est écologique ! » En effet, l’économie circulaire permet de diminuer le prélèvement des ressources, de réduire la producnementales, architecturales, administratives, juridiques des installations photovoltaïques en toiture, pour de la revente d’électricité ou de l’autoconsommation. Les facteurs de succès des projets photovoltaïques  : avec la baisse des prix d’installation, le photovoltaïque permet un rendement de 10%. L’intérêt patrimonial et financier  : avec un contrat signé pour 20 ans, il faut une approche patrimoniale car au-delà des 20 ans, l’installation continue à produire à plus de 85% de sa puissance initiale. Le tarif moyen en revente est # 11 à 12 centimes d’ € /kWh, avec une variation tous les trimestres. Le contrat est rentabilisé en 10 ans. Les conditions favorables de l’autoconsommation  : secteur de l’hôtellerie/restauration). L’industrie locale offre de bonnes conditions d’emploi avec un recours au CDI trois fois plus élevé que dans les autres secteurs et où les jeunes sont particulièrement recherchés. Ils bénéficient de 48% des embauches. Pour la 10ème année consécutive, la Maison de l’Emploi TPM-Centre Associé Cité des Métiers de Marseille- PACA en partenariat avec Pôle Emploi PACA, l’UIMM, la FIN, ALIZE PLASTURGIE et la FRIAA organisent la Semaine des Industries du 20 au 24 mars, sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée. Comme chaque année depuis 2011, la programmation coïncide avec la Semaine Nationale de l’Industrie qui permet au grand public d’aller à la rencontre des professionnels de l’industrie. C’est donc l’occasion de découvrir ces secteurs implantés sur l’agglomération de Provence l’autoconsommation est rentable. En calculant une production sur 25 ans, on aboutit à un prix de revient du kWh inférieur à celui acheté sur le réseau. Les aides aux financements  : un appel à projets « SMART PV » a été lancé par la Région pour favoriser les projets en autoconsommation, avec pour date limite de dépôt des demandes le 31 mars. L’étude peut être financée à hauteur de 50 à 70% (dans le cadre du contrat de plan État-Région-ADEME). L’aide apportée à l’investissement peut atteindre 50% des coûts HT, plafonnée à 100 000  € HT, (dont 12% maximum d’aide à la maîtrise d‘ouvrage). La solution de tiers investisseurs  : possibilité de se faire financer une remise à neuf de la toiture sans frais, par la mise à disposition via un bail emphytéotique Méditerranée. De l’industrie nautique à la métallurgie, en passant par l’agro-alimentaire et la plasturgie, le public pourra découvrir ces métiers et de leurs formations, rencontrer et visiter des entreprises, tandis que des professionnels présenteront leur activité, leurs opportunités de recrutement… Cette Semaine a pour objectif de faire évoluer l’image de l’industrie et de renforcer l’attractivité des métiers industriels auprès du grand public et plus particulièrement des jeunes. Un large partenariat (institutionnel et entreprises) est constitué afin de donner aux publics l’image la plus exhaustive possible de l’industrie locale. (généralement sans loyer). Pour des actions de maîtrise de l’énergie, possibilité de fourniture d’un service énergétique par un investisseur prenant à sa charge l’installation et la maintenance d’un équipement neuf, contre une location d’une durée définie, dans le cadre d’un Contrat de Performance Énergétique (CPE). Avantage  : Le coût du loyer est inférieur aux dépenses énergétiques initiales et, à l’issue du contrat, l’entreprise devient propriétaire d’un équipement performant qui n’a pas mobilisé ses ressources financières. Ce programme appelé Ego’Énergies est conduit par la CCI. Enfin, la possibilité d’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques (programme ADVENIR), et l’aide à l’installation de prises pour véhicules électriques. Une solution proposée par la société Plus de Bornes, acteur varois récompensé récemment par le label Green Tech Verte. En conclusion, au nom du conseil d’administration, le président Cresp s’est montré ravi  : « C’est une première, entre l’ADETO et la CCIV, une première d’une longue série » ! André Goffin tion de déchets et de restreindre la consommation d’énergie. Elle participe au redressement productif de la France. Outre les bénéfices écologiques, cette activité émergente est créatrice de richesse et d’emplois sur le territoire et de compétitivité des entreprises. L’écologie industrielle et territoriale se concrétise par la volonté d’économiser les ressources ou d’en améliorer la productivité  : partage d’infrastructures, d’équipements (réseaux de chaleur, outils ou espaces de production...), de services (gestion collective des déchets, plans de déplacements inter-entreprises...), de matières (le rebut de production de l’un peut être utilisé comme matière secondaire par un autre…) … Pour connaître tout le programme, allez sur  : www.mde-tpm.fr www.citedesmetiers.fr
Actualités 13 Nouvelle édition La Gazette du Var arrive à Sainte-Maxime et dans le Golfe de Saint-Tropez Journal bimensuel, la Gazette du Var présente l’actualité économique et politique du Var. En s’installant à Sainte-Maxime, elle vise à proposer des dossiers et articles thématiques sur Sainte-Maxime, l’ensemble du Golfe de Saint-Tropez et de ses proches environs. Avec l’arrivée de la Gazette du Var dans le Golfe, Gilles Carvoyeur, directeur de la publication, compte sur le soutien de l’équipe de l’agence de Communica- Pour Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, « les résultats traduisent l’action des services de police et de gendarmerie. Les résultats sont positifs sur les deux Zones de Sécurité Prioritaires (ZSP) du département ». Toutefois, le préfet note un point de vigilance, à savoir l’augmentation du nombre de cambriolages (+ 16,3%)  : « Après deux années favorables (2014 et 2015), nous observons un retour aux données de trois ans auparavant. Selon les statistiques nationales, les cambriolages se concentrent dans les zones rurales, à proximité des métropoles (Paris, Lyon, Marseille et Nice). Nous avons à faire à des bandes structurées, organisées, à des professionnels ». Il poursuit  : « Je vois trois dimensions à ces résultats  : la présence des forces de l’ordre sur le terrain. C’est un exercice difficile et contraint par la sollicitation des forces de sécurité intérieure dans le cadre de la radicalisation et de la prévention des attentats. La vigilance des citoyens, tion/Publicité Créa Média qui assurera l’éditorial des numéros spéciaux et des suppléments. Pour Gabrielle Prompt, ancienne journaliste, graphiste, photographe et vidéaste, créatrice de Créa Média, « la Gazette du Var est une nouvelle opportunité de mieux connaître les acteurs du Golfe de Saint-Tropez dans toutes leurs activités et de les faire connaître de tous, et pas seulement dans le Golfe ». Dans cette opération, elle est accompagnée par Olivier Pavie, auteur eux-mêmes et le signalement des faits. Enfin, les sanctions grâce à l’identification des traces biologiques (ADN). Un point d’inquiétude  : l’augmentation des escroqueries et infractions économiques et financières (+ 3,74%) , liées à l’usage d’Internet, et commises par des auteurs professionnels et organisés dans des pays lointains voire très lointains ». Pour Henri Castets, DDSP,  : « La zone police recouvre 17 communes et 55% de la population du département. Avec 1 400 faits constatés en moins, la délinquance a baissé de 3,56%. Toutes les circonscriptions sont concernées par cette baisse sauf celle de Hyères-Carqueiranne. Tous les types d’infractions sont concernés sauf les vols par effraction dans les habitations principales et secondaires, les établissements industriels et commerciaux ». Autre point à la hausse, les infractions économiques, les achats frauduleux en ligne, des escroqueries assez fugaces ! « Le taux d’élucidation a augmenté (+ 1,5 et ancien journaliste technologique spécialisé dans le Web et le numérique. Il explique  : « le but est d’offrir un regard dynamique sur les actions dans le Golfe, de relayer les activités marquantes, et d’être également acteur de la visibilité du territoire qui est un des plus connus et des plus beaux au monde ». UNE ÉDITION « PRESQUE LOCALE » « Dans un premier temps, il n’est pas prévu une édition 100% locale. L’objectif est de sensibiliser les acteurs économiques et institutionnels sur l’intérêt de notre Gazette sur le territoire » confie Gilles Carvoyeur. Et d’ajouter  : « De la même façon que nous avons déjà procédé, nous allons commencer par des cahiers supplémentaires, des numéros spéciaux, des hors-série, etc. Je compte sur Gabrielle Prompt, Olivier Pavie et leurs équipes pour assurer le professionnalisme qui les caractérise dans le monde de la presse et de la communication. Au format A4, le magazine contient au moins 32 pages à chaque parution, le financement est assuré par des publicités, mais aussi des publi-re-%). Avec + 36,5% des infractions constatées, nous sommes au-dessus de la moyenne nationale. Dans les ZSP, le taux d’élucidation frôle les 50% » ! De son côté, le colonel Christophe Herrmannconstate  : « Une hausse de 0,98% sur l’ensemble des faits, une baisse des atteintes aux biens (- 2,92%) , une hausse des cambriolages (+ 16,3%). La baisse des vols avec violence (- 15%) est impactée par une baisse des vols d’autos et 2 roues. Quant aux vols à main armée, ils baissent de 28,8% par rapport à 2015. Le taux d’élucidation est de 37,1%. Avec le contrôle des flux de véhicules, nous avons effectué 82 000 passages au fichier. Les dispositifs de vidéosurveillance et la participation citoyenne sont des atouts. Notre meilleure alliée, c’est la population ! ». Bernard Marchal, procureur de Toulon, a rendu un hommage aux forces de l’ordre  : « Quand on interpelle des voyous, ça ne se fait pas avec un format A4 de la convenportages et des contrats de partenariat annuels. La Gazette du Var est distribuée sur un bon tiers du département avec au moins 10.000 exemplaires par numéro et pour l’instant jusqu’à 17.000 en fonction de l’actualité et des opérations des partenaires et annonceurs. La Gazette du Var est diffusée gratuitement dans des points de distribution tels que des boulangeries, tabacs, etc., mais les lecteurs peuvent aussi s’abonner pour 50  € /an et la recevoir chez eux à chaque numéro ». Pour toutes demandes d’informations  : IIPP AGENCÉ Gabrielle Prompt 3 bd Frédéric Mistral 83120 - Sainte-Maxime contact@creamedia.fr 04 83 12 72 46 06 03 87 25 93 www.creamedia.fr OP PusinICITE Résultat de la politique de sécurité dans le Var Les cambriolages en hausse de 16,3% en 2016 tion européenne des droits de l’Homme. Même si dans notre pays, on est grincheux à l’égard des policiers et des gendarmes, pour ma part, je suis fier de l’action faite à Toulon. Les forces de l’ordre doivent se sentir soutenues. La politique pénale doit être le reflet de la délinquance. Une affaire sur trois a fait l’objet d’un traitement rapide, avec 700 comparutions immédiates et 300 convocations à délai rapproché ». André Goffin En zone gendarmerie nationale, hausse de la délinquance de 0,98%. En zone police nationale, baisse de la délinquance de 3,56%. Sur les 2 zones de sécurité prioritaire du département, la délinquance est orientée à la baisse, pour la ZSP de Toulon de l’ordre de - 2% et pour la ZSP de La Seynesur-Mer, de - 10%. mars 2017 - #23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :