La Gazette du Var n°22 15 fév 2017
La Gazette du Var n°22 15 fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de 15 fév 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : Françoise Dumont, une femme de terrain et d'action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ZI 18 #22 -février-mars 2017 Hyères Parc national de Port-Cros Des jardins potagers sur l’île de Porquerolles Début janvier à Porquerolles, Isabelle Monfort, présidente du conseil d’administration et Florence Verdier, directrice du parc national de Port-Cros, ont inauguré les jardins familiaux de Porquerolles. Attribués aux îliens demandeurs et à l’école de Porquerolles sous conditions, une trentaine de parcelles de 77 à 91 m² (soit 20 hectares cultivables) sont mises à disposition par le Parc national. Isabelle Montfort détaille le projet  : « L’engagement des bénéficiaires porte sur le respect du cahier des charges fixant des pratiques de jardinage respectueuses de l’environnement notamment en ce qui concerne la maîtrise de l’arrosage et par la mise ne place par le Parc de robinet de puisage et de compteur d’eau fixant pour chaque lot ». FAVORISER LA BIODIVERSITE Elle ajoute  : « Le volume annuel d’eau maximal est calculé sur les bases de l’agriculture biologique dans le sud de la France, soit 350 litres/m2/an. Deuxièmement, les plages horaires ont été fixées pour la mise à disposition de l’eau. A ce titre, l’usage de moyens techniques et de méthodes culturales limitant l’évaporation tels que arrosage par goutte à goutte, paillage, respect du calendrier des cultures sont vivement conseillés. Enfin, le choix des plantes et/ou variétés adaptées aux conditions (exposition, sol, climat), le choix de variétés des plantes cultivées favorisant la biodiversité et l’usage d’engrais naturels sont évidemment favorisés ». Avec ces jardins potagers, le parc national entend répondre à deux mesures de sa Charte de développement durable  : « Soutenir et accompagner une production agricole locale durable sur les îles et créer des lieux dédiés à la vie locale et associative sur les îles ». Pour la présidente du Parc, l’intérêt des jardins familiaux est multiple  : « Ils constituent à la fois un lieu de vie sociale et un moyen efficace de gérer l’espace en valorisant des terrains impropres à la construction. Ils font partie intégrante des trames vertes de continuité des milieux naturels. Ces espaces sont propices à l’initiation aux techniques de jardinage respectueuses de l’environnement et économe en eau, en particulier en réservant un espace aux écoles. Ce sont des lieux de détente favorisant les contacts et les échanges et améliorant le quotidien des familles bénéficiaires. On estime qu’une parcelle de 200m2 permet à une famille de s’approvisionner en légumes toute l’année, constituant ainsi un double bénéfice pour la santé et le budget alimentation des bénéficiaires ».
Le maire constate  : « Comme vous avez pu le constater, le monde change et nos communes évoluent avec lui. Pierrefeu ne vit pas isolée, elle vit sur un territoire, avec des partenaires avec lesquels elle partage des ambitions de développement, notamment la Communauté de Communes MPM ». Au-delà, en 2017, la commune s’assigne une priorité à sa voir une gestion de proximité solidaire. Pour Patrick Martinelli, « C’est notre rôle de service public et particulièrement celui du centre communal d’action sociale. Solidarité envers les plus jeunes, envers nos aînés, envers les plus défavorisés. Tout ceci se traduit par des actions, des aides, des accompagnements mais aussi par des rencontres conviviales comme le repas des aînés qui a réuni 300 personnes, sans oublier la distribution de 700 colis de Noël. Je citerai notre engagement dans un agenda d’accessibilité programmé sur une durée de 4 ans, l’organisation par le CCAS de la semaine bleue et de ses multiples activités, comme le loto à la maison de retraite, l’organisation du téléthon, qui a mobilisé les énergies de beaucoup d’associations pour battre le record des dernières éditions, plus de 9 000 € , notre partenariat avec la Mission Locale qui a assuré le suivi de 180 jeunes de moins de 25 ans ». Autre priorité du maire  : La protection de notre environnement. L’élu l’assure  : « C’est un engagement fort et diversifié. Préserver notre planète est possible à différentes échelles et l’échelle individuelle nous concerne tous dans nos gestes quotidiens  : un papier jeté sur la chaussée, un plastique laissé sur un chemin de randonnée, un robinet qui coule inutilement, une lampe restée éclairé. Ce panel d’actions coutumières doit nous faire réfléchir, et agir pour changer nos habitudes Alors à notre niveau communal, nous nous sommes engagés dans des actions environnementales qui sont à la base de la construction du vivre ensemble  : gestion des déchets, économie des énergies, actions propres ». Au niveau local, cette politique volontariste va se traduire par différents investissements. Le maire cite notamment  : « Le dossier déposé par Soleil du Sud pour la réalisation d’une halle pour notre parc de véhicules dont la toiture sera composé de panneaux photovoltaïques, travaux cet été, la mise en circuit fermé de fontaines du village, les travaux de débroussaillages, la mise en place en fin d’année d’un service de ramassage des encombrants pour les commerces, que je remercie pour leur participation, Pierrefeu 19 Patrick Martinelli, maire  : « Pierrefeu a des ambitions de développement » PIERREFEU DU VAR les journées pédagogiques à l’aire de la Marchande avec les enfants de nos écoles et de nombreux partenaires  : société de pêche, pompiers, la société Pizorno, ONF. Voilà un rapide résumé de quelques actions qui nous guident, des actions que nous ne pouvons mener seul et nous constatons, à chaque fois, que vous êtes des acteurs efficaces et volontaires ». Le maire détaille les actions menées avec les partenaires  : « Comme la mise à disposition du terrain Gardanne, au-dessus de l’EHPAD, à l’association « Pierrefeu Terres de Partage » et qui en quelques mois à obtenu le soutien et l’adhésion de beaucoup d’habitants. Ou la création d’une déchetterie sur le site de Roumagayrol par la société Pizzorno ». Propos recueillis par Gilles Carvoyeur Espace Bouchonnerie - Salle André Malraux du 31 mars au 2 avril 2017



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :