La Gazette du Var n°22 15 fév 2017
La Gazette du Var n°22 15 fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de 15 fév 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : Françoise Dumont, une femme de terrain et d'action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
16 #22 -février-mars 2017 La Farlède Mois de la Création Rencontre avec 4 artistes exceptionnels Sur écran, sur toile ou sur papier photo, dans les airs, au sol ou en lévitation, derrière les fourneaux, sur du liège ou du carton, moulés dans de la terre ou de la farine, les créations des artistes en devenir, sont cette année encore impatiemment appréciées par les fidèles de l’événement, qui fête sa huitième édition. Rencontre avec 4 artistes particulièrement atypiques et créatifs. Manon Cloutier, créatrice de sacs originaux Manon Cloutier, Québécoise, est diplômée de design de mode à Montréal. Elle vit en France depuis 16 ans, depuis qu’elle est tombée amoureuse de la côte varoise et du bateau. Plus prosaïquement, nous devons sa présence en France à un terrible concours de circonstance  : « Je devais repartir pour Montréal le 11 septembre 2001. Mais, mon avion a été annulé à la suite des attentats de New-York. J’ai décidé de rester 3 semaines de plus au Lavandou et durant ces 3 semaines je suis tombée amoureuse (Au Canada on dit « tomber en amour ») , et je ne suis jamais repartie » ! Toujours est-il qu’après avoir appris le métier de sellier en France, elle a fondé sa propre entreprise à Hyères-les-Palmiers. Mais les sacs qu’elle crée depuis l’adolescence sont toujours restés dans un coin de sa tête, comme une envie de les partager, ce qu’elle fait aujourd’hui. Plus que jamais, ses sacs plaisent et lui permettent de s’exprimer. « J’exauce ce que les gens veulent ». Bientôt, elle ouvre une boutique atelier dans le Parcours des arts et du patrimoine de Hyères, dans la rue Rabaton. Manon (06.83.02.05.89). Pierre Sabatier, créateur de luminaires uniques Artisan menuisier, passionné de bateau et du bois, Pierre Sabatier est ébéniste dans le nautisme depuis plus de douze ans. Depuis un an, amoureux des matériaux nobles et exotiques, il module des formes épurées et sensuelles. Il puise ses inspirations dans la mer et le corps de la femme. Installé à Aix-en-Provence, la mer lui manque et il part vivre à Hyères. Pierre dessine et crée ses objets dans son atelier de Hyères, entre deux réalisations de ponts ou d’aménagements de bateaux. Ses créations sont numérotées et uniques. Il est surtout connu pour ses luminaires d’ambiance, qui rendent l’espace poétique et design. Alliant souci du détail et maîtrise des techniques, il réalise des pièces hors du commun. Exposant pour la première fois au Mois de la Création, il est ravi des premiers retours  : « Cela démarre bien. J’ai de nombreux contacts ». L’artiste travaille également pour des propriétaires de châteaux ou de lieux atypiques, séduits par ses œuvres originales. Pierre Rabatier (06.23.97.08.44). Christophe Cirre, 47 ans, peintre Christophe peint sur tout sauf sur la toile dont il s’est sorti avec bonheur. Il peint sur métal, et sur bois. Horticulteur pour une grande société productrice de roses. Né dans la Meuse, Christophe est un artiste depuis 30 ans, passion qu’il a débuté dès son arrivée dans le Sud à Montpellier notamment. Venu dans le Var, il poursuit son œuvre, tout en menant une carrière professionnelle en tant qu’électro-mécanicien. « J’ai toujours été sensible à l’art, dès ma plus tendre enfance. A l’école, je m’échappais avec mes dessins ». Mais, si l’art est une passion, elle ne suffit pas pour en vivre. « J’ai vendu quelques œuvres, notamment à des galeries et récemment à la galerie Lisa de Toulon, tenue par Jean-François Ruiz qui a su capter l’intensité de mon œuvre ». Marilyse Trécourt, écrivaine à succès ! Marilyse est une auteur farlédoise, maman de quatre romans et de deux enfants. C’est en participant aux concours des médiathèques du Var qu’elle a replongé dans sa passion d’enfance, l’écriture. En 2014, elle écrit son premier roman Au-delà des apparences. L’Ombre du papillon a été publié en novembre 2016. Otage de ma mémoire et Le Bon Dieu sans confession seront publiés en 2017 et 2018. Le cinquième est en route ! Comme l’auteur le raconte  : « 6 500 en seulement trois mois ! C’est le nombre de lecteurs de mon dernier roman « L’ombre du papillon ». Une histoire sur le thème du choix qui interpelle le lecteur qui se demande, à l’instar du personnage principal, ce qu’il changerait à sa vie s’il avait l’opportunité de remonter vingt ans en arrière ». Ce roman est disponible sur toutes les plates-formes de vente numérique et sur Amazon au format papier. Cette Farlédoise n’en est pas à son coup d’essai. Elle a déjà publié trois autres romans et le précédent, « Otage de ma mémoire » était finaliste du concours des Plumes francophones organisé par Amazon, après avoir séduit plusieurs milliers de lecteurs. D’ailleurs, il sera publié dans toutes les librairies par les éditions Carnets Nord dès le 6 avril prochain. « Après avoir gagné plusieurs concours de nouvelles régionaux, je me suis lancé un pari un peu fou  : écrire mon premier roman. Ce fût « Au-delà des apparences », publié en édition numérique en 2014. Un an plus tard, ce roman a conquis un public de plus en plus large avant d’être édité par les Éditions Mosaïc et de se retrouver en 2015 en librairie. Le rêve de tout auteur ». Par la suite, elle a publié trois autres romans « Le Bon Dieu sans confession », (l’une des meilleures ventes d’Amazon en 2015), « Otage de ma mémoire », en mai 2016, et le dernier né, « L’ombre du papillon », en novembre 2017. Si vous lui demandez quel regard elle porte sur cette aventure, elle vous répond  : « Je n’en revient toujours pas ! J’ai beaucoup de chance. Ce qui n’était alors qu’un défi personnel s’est transformé en vocation, et même en carrière ». Au mois de mars, elle va rencontrer ses lecteurs au Salon du Livre de Paris où elle dédicacera « Otage de ma mémoire » en avant-première, avant de recommencer l’expérience dans les librairies du Var pour son plus grand plaisir… Propos recueillis par Gilles Carvoyeur
Dimanche 26 février 20 h 30 Hélène TYSMAN (Piano) Maja BOGDANOVIC (Violoncelle) Sandrine VASSEUR (Clarinette) Beethoven Trio pour clarinette, violoncelle et piano Op.11 Schumann5 Pièces Populaires pour violoncelle et piano Op.102 SchumannFantäsiesktücke pour clarinette et piano Op.73 Brahms Trio pour clarinette, violoncelle et piano Op.114 Tarif 25 € le concert 75 les quatre concerts Places numérotées Contacts - Réservations 06 19 75 22 15 06 81 69 87 56 www.musiquealacour.fr Page Facebook Musique d la Cour - Le Pradet FESTIVAL fét. VILLE DLI PRADET Musique f  : E i F1)11 ATer à `a\COUr 24 mi 26 DU ESPACE DES ARTS « em Réservations  : 06 19 75 22 15 06 81 69 87 56 www.rnusictuea[acourfir Musique à la Cour FESTIVAL International PIANO Le Pradet 24/26 F E V R I E R Espace des Arts



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :