La Gazette du Var n°21 1er fév 2017
La Gazette du Var n°21 1er fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de 1er fév 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : Maud Fontenoy, les enfants et la planète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
IM 24 #21 -février 2017 Cavalaire sur mer 9ème Corso Fleuri Deux jours exceptionnels de réjouissance ! Pour Philippe Leonelli, « l’équilibre, c’est aussi profiter de la fin de la concession du port à gestion privée pour lancer un essentiel et incontournable redéploiement portuaire ». Le maire explique  : « Il s’agit du Projet Ecobleu qui ne coûtera rien aux Cavalairois malgré ce que nous pouvons entendre. Ce projet Ecobleu qui est juste indispensable à notre avenir économique et qui permettra de faire remonter une redevance d’occupation du domaine portuaire de l’ordre de plusieurs centaines de milliers d’euros par an dans le budget communal dès 2018 et permettra à chaque contribuable de bénéficier des ressources portuaires. Lié aux interrogations de certains, les acteurs portuaires notamment, mais également à de stériles polémiques engagées par d’autres, j’ai fait le choix de la transparence, du dialogue et de la concertation ». Le maire explique sa méthode  : « Un comité a été créé et s’est réuni à plusieurs reprises entre septembre et novembre. J’ai également rencontré de nombreux administrés pour leur expliquer le projet et répondre à toutes leurs questions. Le projet modifié suite à ces rencontres fructueuses, dont je remercie les participants, sera de nouveau soumis au vote du conseil, et les travaux seront engagés en s’efforçant de respecter le planning initial. Dans ce projet, l’équilibre était recherché entre les attentes des premiers concernés (les plaisanciers, les chantiers navals, les commerçants…) et celles du La 9ème édition du Corso Fleuri, les samedi 11 et dimanche 12 février, se déroule avec la participation exceptionnelle du « Bagad de LannBihoué », troupe invitée d’honneur. Au programme, 11 chars réalisés par les associations cavalairoises, croisiennes et lavandouraines, accompagnés de déambulations de musiciens, danseurs, échassiers et artistes de rue. Samedi 11 février De 11h à 12h30  : Défilé du Bagad de LannBihoué dans les rues du Centreville et sur la promenade de la mer. De 17h30 à 18h30  : Défilé de Bagad de LannBihoué sur le Port de Cavalaire De 18h30 à 19h30  : Parade nocturne des chars illuminés 19h30  : Apéritif proposé par les commerçants de l’avenue des Alliés. Dimanche 12 février De 11h à 12h30  : Défilé du Bagad de LannBihoué dans les rues du centreville et sur le Port. 14h30  : Grand défilé des chars dans les rues du centre-ville. 2 tours puis bataille de fleurs. 17h30  : Apéritif de remerciements à la Salle des fêtes. Fête foraine Du vendredi 10 au dimanche 19 février  : Tirs à la carabine, auto-tamponneuses, territoire, de l’ensemble des administrés ainsi que celles de nos vacanciers. Repenser l’intégration urbaine du port répond au besoin du territoire, pour qui le port est un poumon économique et un facteur d’attractivité ». Il ajoute  : « Pour mettre en œuvre l’autre composante d’Ecobleu, la protection des plages contre l’érosion et la submersion marine, nous rechercherons, en 2017, tous les partenariats possibles, Europe, État, Région, Département et nous mettrons ce projet en route que si nous trouvons ces financements ». Ensuite le maire évoque le chapitre des finances. Il rappelle la situation de la ville  : « Face au déséquilibre financier, résultant de la gestion précédente et de la dette de Pardigon, j’ai pris la décision de proposer une augmentation des loteries, pêche aux canards, sans oublier les délicieuses friandises… Nombreux manèges et attractions pour petits et grands sur l’esplanade Sainte-Estelle. Les chars des 11 associations !. Univer Style Project  : « Pirates des Caraïbes «. Le Judo Club Cavalairois  : « La Sirène «. Le Football Club de la Baie  : « Char de la Reine - Le Palais de Neptune «. MPT  : « La Chapelle de Pardigon «. Le Centre Ado  : « Tequila «. L’ACAPIC  : « Perroquets et Toucans du Brésil «. Les Archers du Lavandou  : « Les Archets du Roi «. La Boule Lyonnaise et Leï Petanquaïres  : « Thriller «. Les AVF  : « La Bretagne «. La SNSM  : « La vedette de la SNSM «. Esperança, la Croix Valmer  : « La Coupe du Monde « Informations pratiques  : Une tribune pour le public est installée place dans l’avenue des Alliés. Billetterie en vente à l’Office de Tourisme au tarif unique de 7 € par personne. Gratuité pour les - de 12 ans accompagnés. Philippe Leonelli, maire  : « EcoBleu ne coûtera rien aux Cavalairois » impôts en 2014. De reporter certains investissements prévus dans notre programme électoral et de mettre en œuvre une optimisation des dépenses des services. Grand bien nous en a pris, puisqu’est venue s’ajouter, quelques mois après notre élection, la plus forte diminution jamais rencontrée des dotations de l’État. Grâce aux décisions prises en 2014, notre commune retrouve fin 2016 un solide équilibre financier, qui nous permettra en toute vraisemblance de sortir du réseau d’alerte en 2017. Et ce, tout en ayant baissé les taux d’imposition en 2015 et 2016 » (...). Propos recueillis par Gilles Carvoyeur
L’avancée du dossier « Coeur de village » a été confirmée lors de la réunion d’étape qui s’est tenue fin novembre. Retour sur les propos et idées énoncés. Le dossier « Cœur de village » avance à un rythme et selon un calendrier établi que les élus s’efforcent de mener à bien. Fin novembre, les habitants étaient réunis pour une réunion d’étape, six mois après le lancement de l’opération. Le maire constate avec satisfaction  : « Pour la première fois, un projet d’aménagement décisif pour l’avenir Récemment, une cérémonie a marqué la remise de la plaque marquant l’adhésion de la commune au Parc national. Lors de cet événement, Bernard Jobert était très heureux de ce moment un peu solennel, qu’il a qualifié presque d’historique ! En effet, la ville s’est vue remettre officiellement la plaque marquant l’adhésion de la commune au périmètre d’extension du Parc national de Port-Cros. Le maire explique  : « Cette adhésion a été votée par le conseil municipal le 25 mai dernier, après une consultation auprès des Croisiens, sous forme de réunion publique et d’échanges d’informations. A une large majorité, la population a souhaité concrétiser ce projet, dont les retombées vont être très significatives pour La Croix Valmer. Grâce à cette adhésion, nos projets en faveur de l’environnement vont être soutenus et de notre village est imaginé avec une véritable concertation engagée dès le début, avant que les élus ne puissent déterminer quel sera l’avenir du centre-ville et comment se dessinera La Croix-Valmer dans les décennies qui suivent ». LA VISION DU VILLAGE DE DEMAIN Concrètement, l’opération a débuté par une première réunion à destination de toute la population. Une seconde a eu lieu en juin aussi avec les adolescents du Centre ado. Et, une troisième en septembre avec les représentants des associations d’environnement. Entretemps, ont été créés un site internet dédié et un groupe Facebook (Coeur de Village La Croix Valmer). Le maire se félicite  : « Toutes ces rencontres ont permis de recueillir de nombreuses idées, dont la synthèse a été présentée lors de la rencontre du 28 novembre. Outre les données recueillies par la municipalité, les associations ont aussi joué le jeu à fond, s’impliquant vraiment dans cette démarche, élaborant un questionnaire qui a recueilli 165 réponses, fournissant des données très intéressantes sur la vision de La Croix-Valmer par les valorisés. De plus, notre économie va en bénéficier, car la charte d’adhésion, que nous avons signée, concilie la préservation de la biodiversité des milieux naturels terrestres et marins avec le développement économique, en permettant aux activités existantes de continuer de fonctionner ». Pour l’élu, cette adhésion va dans le sens de la politique communale qui vise à accroître l’attractivité du territoire tout en respectant la nature et la qualité de vie à La Croix Valmer. Il ajoute  : « Je le rappelle, cette charte ne comporte pas de mesures réglementaires. Il n’y a donc pas d’interdictions autres que celles qui relèvent du droit commun. Elle est l’expression collective du devenir de notre territoire. Ainsi, plutôt que d’interdire des activités ou d’empêcher leur développement, elle traduit la volonté de définir des engagements plus exemplaires, plus équilibrés La Croix Valmer 25 Cœur de Village Les Croisiens ont des idées ! Croisiens ». L’élu ajoute  : « L’idée forte qui ressort de cette concertation géante, c’est la volonté que le centre du village reste préservé, que son aspect qui fait le caractère de notre commune ne soit pas bouleversé. Les Croisiens tiennent à l’équilibre du centre-ville. Second thème  : le maintien du terrain de boules en l’état. Troisième point  : la majorité des personnes ayant participé veut un cœur de village respectueux de l’environnement, avec de l’espace vert, des constructions entourées de zones arborées, une architecture douce dans un cadre bucolique. La nécessité de créer des logements apparaît aussi comme une priorité, avec des logements pour actifs, à des tarifs abordables. Certains suggèrent aussi des résidences pour seniors, leur permettant de pouvoir vivre de façon autonome en centre-ville ». CREATION D’UNE SALLE POLYVALENTE Lors des différents échanges la demande de création d’une salle commune (ou polyvalente) a émergé des discussions. Les ados imaginent un gymnase, les adultes un lieu pour danser. D’autres veulent voir naître un espace de rencontres. Chacun et plus respectueux des ressources et de l’identité de notre territoire ». Le maire tient à rappeler les conditions dans lesquelles se fait l’adhésion  : « Pour ceux qui se posent encore des questions, je précise que le parc n’a pas le pouvoir d’élaborer le P.L.U. qui reste de la compétence des communes. La chasse reste soumise à la réglementation nationale, aux arrêtés préfectoraux ainsi qu’aux règlements intérieurs des sociétés de chasse communales. La pêche reste soumise à la réglementation européenne, nationale et locale. La navigation et le mouillage restent soumis à la seule réglementation générale, sous l’autorité du Préfet maritime et du Préfet terrestre. Nous avons tout à y gagner, en termes d’image, de notoriété, d’attractivité, de qualité de vie et, je l’ai dit à l’instant, d’économie ». Pour convaincre les derniers réticents, le maire cite cette anecdote  : « lors de la Mt veut garder au centre-ville son caractère de lieu de rencontre privilégié du village. En même temps, la question du stationnement des voitures n’est pas oubliée  : les habitants réclament plus de places de stationnement en centreville, mais sans que l’on crée forcément de parking en surface. Plutôt en souterrain ou selon des formules à imaginer. Certains lient ces créations de parkings au développement de rues piétonnes plus nombreuses ou de cheminements piétons plus aisés dans tout le centre-ville. Toutes ces suggestions ont été débattues. Le prochain trimestre va servir à l’analyse de ces idées pour ensuite présenter début mars 2017, un cadre un peu plus précis de ce qui pourrait être envisagé au cœur du village, en éliminant les suggestions impossibles à réaliser. Car, l’aménagement d’un centre-ville est contraint par les lois d’urbanisme et l’aspect financier. Toutes les idées sont encore susceptibles d’être transmises avant la fin mars 2017 via Facebook (Coeur de Village La Croix-Valmer), site internet dédié, ou par courrier à adresser à la mairie. Bernard Jobert, maire  : « La ville a rejoint la grande famille du Parc de Port-Cros » réunion publique que nous avions organisée au printemps dernier, un hébergeur nous a confiés que les touristes venus d’Europe du Nord étaient très sensibles au label Parc naturel national et que beaucoup, désormais, choisissaient leur destination en fonction de cette labellisation. Et puis, nous allons bénéficier du savoir-faire des agents du Parc, en particulier sur l’ensemble des secteurs naturels de la commune, très nombreux et très fréquentés, qu’il faut protéger et valoriser. Je suis donc très fier que La Croix Valmer ait rejoint la grande famille du Parc, avec Hyères, La Garde, Le Pradet et notre voisine Ramatuelle et je forme le vœu que les autres communes du littoral se joignent dans le futur à ce mouvement ». février 2017 - #21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :