La Gazette du Var n°21 1er fév 2017
La Gazette du Var n°21 1er fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de 1er fév 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : Maud Fontenoy, les enfants et la planète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Il 10 #21 -février 2017 La Garde Visite du préfet à l’AFUZI Jean-Luc Videlaine, préfet  : « Toulon, un bassin économique dynamique » Dernièrement, l’AFUZI accueillait le préfet Jean-Luc Videlaine pour une réunion de travail. Le président de la zone a fait le point sur les dossiers qu’il souhaite voir aboutir dans des délais assez proches. Philippe Bartier, président, et son conseil d’administration, ont présenté les actions que l’AFUZI mènent depuis 40 ans sur le pôle d’activités de Toulon-Est qui compte 600 entreprises adhérentes. Parmi les sujets à l’ordre du jour étaient abordés les sujets chers à l’association tels que les déplacements sur le territoire pour La ville de La Garde a cédé ses terrains au Département, en raison de l’intérêt général et de l’intérêt local attachés à la réalisation du Parc Naturel du Plan, futur poumon vert XXL de l’agglomération. Ainsi, la ville de La Garde a approuvé la cession à l’euro symbolique de plusieurs parcelles communales d’une superficie totale de 75 146 m2. Cette acquisition a été officialisée par la signature d’un acte de cession entre Marc Giraud, président du Conseil Départemental et Jean-Louis Masson, maire de La Garde, en présence de Valérie Rialland, conseillère départementale et maire-adjointe de la ville du Pradet. Cette nouvelle acquisition complète celles déjà réalisées par voie amiable et sous déclaration d’utilité publique permettant au Département d’être propriétaire de l’ensemble des parcelles incluses dans le périmètre du Parc lesquels l’AFUZI a fait entendre sa voix dans le PDU de TPM, la sécurité mais également l’avenir du territoire, l’emploi et la formation, le projet d’une piste cyclable obtenue dans le cadre du TPECV. « C’était l’occasion avant tout de montrer un fonctionnement pérenne et toujours innovant qui permet aux TPE/PME de bénéficier de services mutualisés et d’être entendues au quotidien. Un des derniers exemples est la création du Cercle des Entrepreneurs, qui a la vocation d’être encore plus à l’écoute des dirigeants et de les accompagner dans leur développement et leur projet » explique Philippe Naturel, soit 130 hectares environ. Pour Marc Giraud, « le Parc Naturel du Plan est un projet d’envergure d’intérêt général ». Il explique  : « Ce projet vise la protection et la valorisation d’une vaste zone d’expansion de crues, reconnue en tant que zone humide remarquable pour la flore et la faune qu’elle abrite. Il s’agit d’un véritable poumon vert, fait de cours d’eau renaturés, de bassins verdoyants et d’espaces naturels préservés, implanté au cœur des communes de La Garde et du Pradet ». MAISON DEPARTEMENTALE DE LA NATURE Le président ajoute  : « Dans le parc, une maison départementale de la nature accueillera les visiteurs. Véritable lieu de sensibilisation et d’éducation à l’environnement, le public y trouvera toutes les informations sur le parc, l’environnement et la politique mise en Bartier. Au cours de cette matinée de travail, des sujets sensibles ont été évoqué, notamment celui de l’arrivée de DECA- THLON, « car le barreau TRANSFIX n’a finalement pas été validé », a fait remarquer Sabine Gotti, secrétaire générale de l’AFUZI. De son côté, Philippe Garcia, vice-président, a cité le cas de l’entreprise Énergie Côté Sud. « Cette PME dispose d’un parc de 100 véhicules qui quittent la zone tous les jours. Elle a souhaité engager de bonnes pratiques en prenant 10 engagements au quotidien. Elle pourrait faire plus encore mais il manque des bornes de recharge pour les véhicules électriques au sein de la zone ». Et, il a ajouté  : « Pourtant, il existe sur la zone des entreprises à énergie positive, c’est à dire qui produisent plus d’électricité qu’elles n’en consomment. C’est une véritable alternative à l’installation de lignes haute-tension ». Sur un autre point Philippe Garcia a proposé une démarche commune ADETO- AFUZI. Il s’agit de l’ouverture des entreprises aux habitants des quartiers difficiles, dépendant de politique de la ville. « Notre intérêt commun est d’accueillir des jeunes diplômés BAC + 2, notamment par le biais des contrats œuvre par le Conseil départemental en matière de protection des espaces naturels. Son restaurant offrira des menus élaborés avec des produits frais, locaux et bio. Dans un arboretum, les visiteurs retrouveront les arbres de leur environnement quotidien ainsi que des espèces inconnues. Ils déambuleront dans des jardins thématiques, pédagogiques et ludiques. Une tour s’élèvera à près de dix mètres au-dessus du sol pour leur permettre d’obser ver paysages et espèces animales ». TERRAINS CEDES PAR LA VILLE DE LA GARDE Jean-Louis Masson explique  : « Il sont situés dans la Plaine du Plan, vaste Zone d’Expansion de Crues (ZEC) abritant des espèces végétales protégées et de nombreuses espèces animales. Aujourd’hui la commune de La Garde civiques ». Très sensible à la question, l’AFUZI va s’attacher en 2017 les services d’un collaborateur qui travaillera sur cette question de l’insertion des jeunes en lien avec les entreprises de la zone. Une démarche complémentaire du contrat de ville de TPM. Ensuite, Jean-François Leroy a évoqué le cas de la crèche inter-entreprises. « Cette crèche, créée à l’initiative de l’AFUZI, est constamment pleine », s’est-il félicité. Pour le préfet, « Après ma visite à la zone de l’ADETO, ma venue sur la zone de l’AFUZI me conforte dans l’idée que nous sommes en présence d’un bassin économique dynamique. Certes, il existe des difficultés d’accès sur la zone qui m’ont été signalées par le président Bartier et son équipe. Je les invite à relancer ce dossier auprès de la DIRMED pour connaître les positions des uns et des autres et voir quelles sont les possibilités d’amélioration de la circulation en termes techniques et juridiques. Ce n’est pas forcément une question d’argent ». Gilles Carvoyeur – Photo André Goffin Parc Naturel du Plan Un parc nature grand format aux portes de Toulon cède à l’euro symbolique plusieurs parcelles communales d’une superficie totale de 75 146 m2 ha et d’une valeur vénale estimée en avril 2016 à 384 000 €  ». Gilles Carvoyeur
Christian Simon, maire  : « Il faut restructurer les services de renseignements » Après les attentats de Paris, Nice et Berlin, la sécurité est devenue un enjeu majeur de la politique communale. Mais, en tant que maire Christian Simon s’interroge  : « Des années de laxisme et d’angélisme politique ont engendré un terrorisme devenu complexe à juguler. Pouvons-nous pour autant nous résigner au fatalisme mis en avant par certains de nos édiles, alors que les auteurs de ces crimes, sont tous des individus répertoriés comme potentiellement dangereux, condamnés, ou Comme toutes les communes de plus de 3500 habitants, la ville est soumise à des obligations concernant les logements sociaux. En effet, les lois SRU, ALUR, DUFLOT imposent la réalisation de 25% de logements sociaux. Le maire s’explique  : « Notre commune comptabilise à ce jour 7,5% de logements sociaux, ce qui nous situe dans la moyenne des communes varoises soumises à cette obligation mathématique. Au regard de notre retard, la préfecen situation irrégulière ? C’est dans ce cadre que nos forces militaires sont mobilisées aussi bien sur des théâtres extérieurs que dans l’hexagone. Tout comme nos gendarmes, nos policiers nationaux, et municipaux, nous nous devons de les soutenir et de saluer leur travail ». « NOUS SOMMES EN GUERRE » Le Conseiller Régional ajoute  : « Dans l’urgence, je suis convaincu que pour nous protéger de ce fléau rampant que constitue l’islamisme radical, la ture nous a imposé un objectif triennal de 158 logements sociaux à réaliser sur la période 2014-2016, objectif que nous sommes parvenus à atteindre. La commune, dans un contexte réglementaire contraint, a réussi à tripler son nombre de logements sociaux tout en respectant le cadre de vie que connaît notre village. Sur la dernière opération à La Tuilerie, le quota attribué aux Farlédois a quadruplé et nous remercions pour cela le CCAS ». REVISION DU PLU Sur le dossier du PLU, le maire ajoute  : restructuration de nos services de renseignements est impérative. Ceux-ci doivent agir aux pieds des immeubles, au sein de nos quartiers, dans nos lieux publics, sur les places de nos villes et villages. Pour cela, des moyens financiers importants sont nécessaires. Inévitablement, nos politiques doivent fixer des priorités budgétaires, induisant pour nous français, d’avoir à accepter peut-être des sacrifices sur certains de nos acquis. De la même façon, l’optimisation du renseignement aurait provisoirement et inéluctablement pour conséquence d’impacter nos libertés individuelles. Le Gouvernement nous répète que nous sommes en guerre. N’est-ce pas le prix à payer pour la gagner » ? Le maire poursuit  : « La vigilance est désormais de mise partout, y compris dans notre Commune où j’ai été amené à prendre des dispositions. Le 20 juillet, le Préfet m’adressait un courrier relatif à l’adaptation de la posture Vigipirate concernant l’organisation des manifestations. Si notre équipe municipale a décidé de maintenir certaines manifestations, en adaptant la sécurité par la création d’une zone sans voiture et accessible par des points de contrôle, d’autres ont tout bonnement été annulées. Les écoles ont fait l’objet de mesures particulières. Après les attentats de novembre 2015, « La révision du PLU actuellement en cours sera l’occasion de préciser la vision que nous avons pour ce territoire qui nous est si cher. Pour moi, cela signifie un territoire au développement apaisé (avec croissance démographique de 1%/an), un territoire qui met son patrimoine en exergue et qui le protège, un territoire dynamique et attractif où les activités économiques sont soutenues et où l’activité agricole est mise en valeur, et enfin un territoire cohérent et équilibré dans lequel les limites à l’urbanisation sont clairement appréhendées et où tous les espaces sont mis en valeur et interconnectés. La Crau 11 notre équipe municipale avait déjà adopté une série de décisions. Celles-ci s’étaient traduites par l’interdiction à toute personne extérieure d’accéder à l’intérieur de l’enceinte des écoles. Interdiction s’appliquant malheureusement en cascade aux parents des élèves et durant les kermesses ». LE RISQUE ATTENTAT A UN COUT Sur les questions de sécurité, l’élu détaille ses actions  : « Depuis, des dispositions complémentaires ont été prises comme l’installation de visiophones, la mise en œuvre d’un système d’accès restrictif par badges des enseignants et du personnel municipal, ou la sécurisation des points potentiels d’intrusion. Ces décisions engendrent pour toutes et tous des contraintes inédites, parfois incomprises, mais inévitables. Nous devons en outre être conscients que par de telles mesures, le risque attentat a engendré un coût important dont la Commune se serait bien passée. D’autant que l’État semble confier aux maires sa mission régalienne de garant des biens et des personnes, et ce, sans apporter les financements correspondants. Près de 500 000 € non prévus ont dû être dégagés cette année » (..). Propos recueillis par Gilles Carvoyeur La Farlède Raymond Abrines, maire  : « La Farlède, un territoire cohérent et équilibré » Ces éléments seront traduits dans le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable) révisé qui définira le projet communal autour de plusieurs thèmes centraux  : l’équilibre entre développement urbain et espaces agricoles, la qualité urbaine, la diversification des aménagements, la sécurité et la salubrité et la qualité de l’environnement ». Propos recueillis par Gilles Carvoyeur février 2017 - #21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :