La Gazette du Var n°20 15 jan 2017
La Gazette du Var n°20 15 jan 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 15 jan 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Lionel Virenque, innovation et proximité, les clés de la réussite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
6 #20 - janvier 2017 Vœux 2017 Coordination Rurale PACA et Var Max Bauer, président  : « Nous sommes au cœur des préoccupations des agriculteurs » Pour Max Bauer, président de la Coordination Rurale PACA et du Var, 4ème vice-président national  : « Nous avons une pensée particulière pour les agriculteurs subissant des pertes de production ». Le président Max Bauer lance  : « En cette période de vœux, j’ai une pensée toute particulière pour tous ceux qui souffrent, tant dans leur chair que moralement. Gardons espoir en notre avenir ! Lors de notre assemblée générale à Tours le mois dernier, j’ai eu l’honneur d’être élu à la 4e vice-présidence de la Coordination Rurale, et croyez bien que j’ai à cœur d’y poursuivre la défense des agriculteurs du Var et de Paca avec détermination et conviction. A la Coordination Rurale, nous sommes au cœur des préoccupations et à l’écoute des agriculteurs qui nous entourent. Nos positions sont bien davantage issues de nos expériences de terrain et des discussions avec nos confrères que d’une quelconque idéologie. Nous avons une pensée particulière pour les agriculteurs subissant des pertes de production suite aux dégâts de gibier, en particulier les éleveurs qui perdent quotidiennement leur outil de travail à cause du loup. Tout le monde conçoit que cette situation est insoutenable ; seules les associations environnementalistes préconisent une cohabitation qui demeure impossible ». LA QUESTION DU LOUP Le 4ème vice-président national de la Coordination rurale repose la question de la présence du loup  : « Par ailleurs, qu’en sera-t-il de nos montagnes lorsque le pastoralisme aura totalement disparu ? Et comment se comporteront les loups lorsqu’ils ne croiseront plus de troupeaux sur leur route ? Il serait intéressant que ces associations répondent à ces questions ! Si nous nous félicitons que les responsables politiques affirment à tort et à travers soutenir la conversion en agriculture biologique par le biais des aides, nous ne pouvons que regretter qu’aujourd’hui, ils les diminuent voire les suppriment. La conversion en agriculture biologique entraîne un changement de pratique, de gestion, des coûts et une baisse de rendement, censés être comblés par des aides. Nous demandons aux responsables politiques de s’emparer du sujet avec davantage de volonté pour remédier le plus rapidement à cela sans quoi le développement de l’agriculture biologique sera fortement freiné dans notre département. Nous avons aussi demandé à l’ensemble des opérateurs présents dans les conseils de bassins viticoles (syndicats, interprofessions, organisations diverses) d’œuvrer en faveur d’une réglementation qui permette de contrôler et de valider les transferts d’autorisations de plantation dans les bassins entrants et sortants ». PROTEGER LE VIGNOBLE VAROIS Le responsable syndical ajoute  : « Concrètement, avoir la possibilité de protéger notre vignoble varois réputé en contrôlant les plantations arrivant de souches extérieures au Var. Nous sommes aussi de plus en plus confrontés à des problèmes dits de voisinage. Il est vrai que la pression foncière dans notre département a conduit à la construction de maisons sur des terres autrefois cultivées. L’activité des agriculteurs est parfois perçue comme un trouble et nous devons en tenir compte. Maintenant, il faut aussi que les Varois comprennent que les constructions auraient dû tenir compte des distances en limite de propriété et mettre en œuvre les mesures nécessaires à leur confort, comme par exemple l’implantation de haies brise-vents pour limiter la dérive lors de traitements. Nous ne pouvons pas porter le chapeau pour tout ! Heureusement, nous arrivons à discuter avec l’écrasante majorité de nos concitoyens et ces conflits se résolvent souvent en bonne intelligence. Il est vrai qu’une psychose est entretenue au sujet des traitements par produits phytosanitaires ». CULTIVER LA TERRE POUR NOURRIR LES HOMMES - Pour Max Bauer  : « Nous demandons à ce sujet que les ministères de l’Agriculture, de l’Environnement et de la Santé œuvrent en faveur d’un arrêté pragmatique, protégeant les applicateurs, le voisinage et l’environnement, tout en permettant de bonnes conditions d’application des produits phytopharmaceutiques pour une réelle protection des cultures et des récoltes. Nous nous sommes par ailleurs fortement mobilisés pour défendre l’avenir des pépiniéristes dans le département, notamment face aux menaces engendrés par la prolifération de la bactérie Xylella fastidiosa. En 2017, nous interpellerons les candidats aux diverses élections sur la proposition de loi relative aux aires urbaines de production agricole déposée le 9 novembre 2016 à l’Assemblée nationale. Celle-ci vise à faciliter l’exercice des activités horticoles et maraîchères sur des petites parcelles en périphérie des zones urbaines dans un cadre contractuel beaucoup plus souple et moins contraignant ». Il conclut  : « A travers notre syndicat, nous essayons de promouvoir une agriculture respectueuse et nourricière. Nous grandissons de jour en jour et mon vœu pour 2017 est que nous puissions grandir encore, avec des agriculteurs mobilisés pour la défense de leurs productions. Quant aux lecteurs de La Gazette, j’espère qu’ils pourront continuer à profiter encore longtemps de nos produits de qualité et qu’ils leur porteront plaisir et santé ! Bonne année à eux » ! Coordination Rurale du Var 3370 Route de Loubes 83 400 Hyères 04 67 47 52 30 paca@coordinationrurale.fr www.crprovence.fr
F Vœux 2017 7 LA CRAU POLE Laurent Falaize, président  : « La Crau Pole, c’est 160 entreprises et plus 1 200 emplois » ! Pour le président de La Crau Pole  : « Mon ambition et de celle de mon Conseil d’Administration est de contribuer autant que possible au développement harmonieux de toutes les entreprises des trois zones d’activités et de la qualité de vie des salariés ». Laurent Falaize explique  : « Tous les Pour qui ? Les enfants hospitalisés dans les services de pédiatrie et de chirurgie Les enfants et les adultes polyhandicapés accueillis dans des centres de soins spécialisés Les personnes âgées placées en maison de retraite ou en long séjour à l’hôpital. Quand la complicité s’installe une fenêtre sur l’imaginaire projets que nous gérons sont mis en place pour le développement économique des trois zones d’activités à La Crau  : ZAE Gavarry, ZAE l’Estagnol et du Chemin Long, qui s’étendent sur 66 hectares ». Il détaille les projets qui seront menés en 2017 par les 3 poles d’activités  : « La CCI du Var soutient La Crau Pole, association des entreprises, avec l’opération D2Parc comme seulement deux autres associations d’entreprises dans le Var. La démarche D2Parc s’intéresse aux moyens mis en œuvre pour développer les facteurs de compétitivité externes à l’entreprise la gestion environnementale des établissements, l’offre de services aux salariés, l’intégration paysagère, l’offre d’animation des parcs d’activités ». Il poursuit  : « Cette labellisation permettra à l’association par exemple d’avoir la norme ISO 14001 pour ces zones d’activités. La norme ISO 14001 donne des outils pratiques aux entreprises et organisations qui souhaitent identifier et maîtriser leur impact sur l’environnement, et constamment améliorer leur performance environnementale ». 160 ENTREPRISES ET PLUS DE 1 200 EMPLOIS Le président de La Crau Pole poursuit  : « Nous sommes une association d’entreprises. Mon ambition et celle de mon Réapprendre des gestes simples Contact : Association Bises de Clowns 449 av Edouard Herriot 83200 Toulon Téléphone : 06 80 02 02 38 Association Loi 1901 créée en 2007 et reconnue d’intérêt général Retrouvez-nous  : Retrouvez-nous sur Facebook en flashant ce code. Conseil d’Administration est de contribuer autant que possible au développement harmonieux de toutes les entreprises des trois zones d’activités et de la qualité de vie des salariés. A ce jour, ce sont donc environ 160 entreprises avec plus de 1 200 emplois qui sont concernés par cette association d’entreprises qui a maintenant plus de 5 ans d’existence ». Laurent Falaize tient à remercier les élus et les institutions économiques qui le soutiennent dans son action au quotidien  : « La Crau Pole est, en effet, soutenue dans toutes ses actions par Christian Simon, maire de la Crau, par Hubert Falco, Président de TPM, par Jacques Bianchi, Président de la CCI du Var et par Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. A noter, que le réseau d’entreprises de La Crau Pole est adhérent à l’UPV (Medef et CGPME). Enfin, et c’est peut-être le plus important en cette période de début d’année, La Crau Pole vous souhaite une bonne année 2017 » ! Pour plus d’infos  : lacraupole.com P Des clowns à l’hôpital o Soutenez nous ! si vous êtes sensible à notre approche faites un DON ou devenez BENEVOLE sur : www.bisesdeclowns.org janvier 2017 - #20



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :