La Gazette du Var n°20 15 jan 2017
La Gazette du Var n°20 15 jan 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 15 jan 2017

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Lionel Virenque, innovation et proximité, les clés de la réussite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
11 22 #20 - janvier 2017 Vœux 2017 Comité Départemental Olympique et Sportif Lucienne Roques, Présidente  : « Une année pleine de réussites personnelles et sportives » Lucienne Roques s’interroge  : « Après une année, marquée par l’horreur et des difficultés de toute nature, mais aussi heureusement ponctuée par de grands événements sportifs réconfortants, que pouvons-nous souhaiter pour la suivante » ? En effet, la président du CDOS rappelle  : « 2016 a vu en effet les attentats se perpétrer et se multiplier dans notre pays et ailleurs, entraînant son corollaire d’inquiétudes, voire de peurs, avec la nécessité d’une grande vigilance. Le phénomène de l’immigration, conséquences des désastres et de la misère causés par les guerres et la folie des hommes, créateur de tensions dans la population, est loin d’être endigué. Les difficultés économiques qui impactent le fonctionnement de notre société ne sont pas résolues non plus. En parallèle à ces constats moroses, l’Euro de foot et surtout les Jeux Olympiques de Rio, ont éclairé notre quotidien. Le record des 42 médailles remportées par nos athlètes avec les 28 paralympiques ont soulevé un enthousiasme communicatif dans toute la population, avec des moments de partage et de joie. Car le sport n’est pas que du spectacle ou du business, même à ce niveau. Mais n’oublions pas que ces résultats sont aussi le fruit d’un travail soutenu, de sacrifices indispensables, de courage et de volonté, avec toute la solidarité d’une équipe, aussi bien sportive que de direction. Et que des milliers de bénévoles sont aussi là pour en assurer la réussite, dans un bel élan de générosité et de partage ». NOUVELLE MAISON DES SPORTS Elle ajoute  : « En fait de travail d’équipe et de solidarité, on ne peut clore l’année 2016 sans évoquer notre vécu en ce domaine à propos de notre Maison des Sports qui nous a bien préoccupés, puis occupés pendant tous ces mois, tout en poursuivant la mise en œuvre des activités programmées. Sans développer un rapport d’activité qui fera l’objet de notre Assemblée Générale, je rappellerai juste rapidement toutes les formations assurées, avec en plus un dossier d’audit à soumettre, l’accompagnement et le suivi de comités et de nombreuses associations sportives, la gestion de 80 jeunes en service civique, la valorisation des jeunes champions, l’encouragement au respect de l’éthique sportive, au développement du sport féminin, les manifestations de promotion de tous les sports et des jeux de Rio, l’intervention auprès de publics en difficultés, la représentation du mouvement sportif dans de nombreuses instances…. Mais le présent immédiat, c’est notre déménagement. Les 3ème et 4ème étages de l’Hélianthe ont été libérés comme prévu au 31 décembre, les meubles transférés dans un local mis à notre disposition par la mairie de La Crau, le matériel « éclaté » en divers endroits. Vous savez qu’actuellement nous campons au rez-de-chaussée avec un peu d’entassement dans les bureaux du CDOS que nous partageons avec 7 comités, les autres s’étant logés provisoirement ici et là. Deux bonnes nouvelles cependant  : nous avons pu conserver la grande salle pendant 3 mois encore, pour les formations et les conférences et les travaux de nos nouveaux locaux avancent aussi rapidement que possible. Saluons notre architecte qui mène cela avec beaucoup de rigueur et notre directeur qui suit aussi de très près, avec le souci du moindre détail. Il reste une question importante à régler  : le financement de l’ascenseur qui doit permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder au premier étage » (...). LES SIX VOEUX POUR 2017 La présidente du CDOS continue  : « Notre déménagement étant prévu pour le mois de mars, notre premier vœu sera donc que cet ascenseur puisse être opérationnel en temps voulu. Un mois de mars encore bien plein puisqu’il verra aussi le renouvellement de notre comité directeur pour lequel vous avez tous reçu l’appel à candidature, car nos statuts ne prévoient pas de scrutin de liste. Notre deuxième vœu sera donc que la nouvelle équipe qui en sortira soit solidaire, réellement impliquée et puisse élaborer un projet riche et dynamique, au service du sport varois. On peut déjà évoquer la nécessaire adaptation à la réorganisation des territoires, à la question des divers publics, le développement d’une indispensable politique de communication, sans oublier la diversification indispensable et cruciale des ressources financières. Il faudra en outre harmoniser nos analyses et propositions avec celles d’un CROS PACA en voie d’élaboration, comme le sont de nombreuses ligues actuellement. Arrivons donc au 3ème voeu  : que ce travail de restructuration régionale se déroule au mieux dans le sens de l’intérêt général du sport et de ses adhérents, avec des projets réellement concertés en complémentarité. Et puisque nous abordons le mouvement olympique, n’oublions pas d’évoquer la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024. Soulignant l’intérêt que cette manifestation planétaire représente pour toute une population, en dynamique générale, en enthousiasme collectif, en promotion de la pratique sportive, en rêve aussi dont chacun a besoin pour avancer, nous ne pouvons que soutenir le CNOSF et toutes les parties engagées dans cette ambitieuse entreprise. Pour ce faire, nous pouvons vous fournir toutes banderoles utiles pour vos manifestations et les bandeaux pour vos messages informatiques. Utilisez-les sans modération ! Que Paris soit retenue pour les JO de 2024 sera donc le 4ème vœu ». Lucienne Roques poursuit  : « Il est cependant une actualité plus immédiate constituée par le dispositif du CNDS dont les dossiers sont dématérialisés cette année, ce qui ne sera pas sans soulever quelques difficultés. Avec le soutien de la DDCS que nous remercions, nous mettons en place un dispositif d’aide à la rédaction, décentralisé en 5 points du département et vous allez recevoir rapidement les modalités prévues. Nous ne pouvons que vous encourager à faciliter la participation de vos associations. Formulons donc notre 5ème voeu pour que les financements alloués au soutien du monde sportif soient à la hauteur des services rendus par les milliers de bénévoles en matière d’éducation et de prévention, contribuant à développer le lien social, l’inter-génération, l’intégration…sans en oublier les apports économiques. Mais cela pourra se faire seulement si nous sommes capables de développer de réels partenariats à travers des projets structurants partagés, aussi bien à notre niveau, qu’avec les collectivités territoriales, anciennes et/ou nouvelles, les administrations ou encore des structures associatives et/ou économiques. C’est pourquoi nous avons aussi accepté la proposition de la DDCS concernant un travail expérimental d’accompagnement aux projets ». ON NE SUBIT PAS L’AVENIR, ON LE FAIT Enfin, elle conclut  : « Notre 6ème voeu sera donc de pouvoir développer des partenariats intelligents autour de projets réalistes. Et je ne saurai terminer sans vous adresser tous nos remerciements pour la compréhension et la solidarité que vous avez manifestée en 2016 pour notre projet de Maison des sports, pour la contribution précieuse et le soutien que vous avez apporté à cette entreprise que d’aucuns avaient jugé plutôt téméraire au départ. Soulignons notamment la cohésion de toute l’équipe, aussi bien des salariés que des élus, qui a tenu bon et au-delà, sous la tourmente ; sans oublier les élus des communes qui nous ont soutenus et aidés et je citerai tout particulièrement Michel Bonnus pour Toulon et Anne- Marie Métal avec Christian Simon pour La Crau. Alors, pour cette nouvelle année qui commence, prenons ensemble la résolution de continuer à faire face à tous nos défis avec force et courage, de créer en coopérant pour avancer avec joie dans une belle dynamique, à travers une solidarité citoyenne, en affirmant avec Georges Bernanos qu’« On ne subit pas l’avenir, on le fait (…) ». Photos CDOS
Vœux 2017 23 District du Var de Football Pierre Guibert, président  : « Le district, c’est un énorme travail collectif » Pour le président Guibert  : « Le District est géré par des élus mais ne pourrait fonctionner sans vous, les membres des commissions et le personnel administratif ». Le président Guibert a fait le tour des différentes missions du district, en commençant par le département technique placé sous la houlette de Guy Bouricha qui développe avec les cadres techniques (Didier et Ludivine) la politique fédérale. Il explique leur travail  : « Le changement de l’organisation des plateaux jusqu’aux U13 donne entière satisfaction et la progression technique des jeunes aussi bien en garçons qu’en filles est notable avec des sélections départementales qui ont réalisé de bons résultats contre leurs homologues des Alpes-Maritimes. Également la présence au Pôle Espoir d’Aix-en-Provence de nombreux varois. Les partenariats signé avec des structures privées ont permis de développer ce football d’animation avec des créneaux plus confortables et sécurisés aussi bien à GOAL IN D’OR, la Grande Tourrache ainsi que la structure de Six-Fours-les-Plages ». DEUX MOTS SUR LE PEF Il reprend  : « Les formations dispensées par Didier, Ludivine et l’équipe technique sont de plus en plus demandées. J’en veux pour preuve deux formations (une première dans le district) organisées à l’Étoile Sportive Fréjus-Saint-Raphaël et au Pradet. La mise en œuvre d’un plan avec l’adhésion de tous les membres de ce département technique pour le développement de l’Amicale des éducateurs. Mensuellement, des actions seront organisées avec un suivi des jeunes stagiaires par les formateurs. Mais, devant l’afflux de plus en plus de licenciés (es) formés(es), l’Amicale des éducateurs sous la direction de Bruno Viossat, aidera nos cadres techniques ». Le président a ensuite abordé le rôle de la commission des arbitres, présente toutes les semaines au district comme sur les terrains, et qui abat un travail colossal. Il explique ainsi  : « Les formations, les désignations, la gestion de plus de 200 arbitres est le quotidien de Patrice Boureau et de son équipe. Il faut rappeler que, comme les demandes de plus en plus nombreuses de formations chez les éducateurs, la présence d’officiels sur les rencontres est toujours autant demandée et parfois Olivier Goncalves est démuni dans l’organisation de ces désignations. Parfois des changements sont demandés et je remercie Patrice Boureau d’accéder aux demandes des clubs ». COMMISSION DE DISCIPLINE Autre commission omniprésente, la commission de discipline. Peu ou pas de décisions font l’objet d’un appel aussi bien en district qu’en ligue, Ceci est la preuve si besoin, de la compétence de son président Jean Paolini et de ses membres. Le président constate  : C’est vrai que parfois l’absence d’auteur de fait ou d’officiel devant la commission ne permettent pas de gérer les dossiers avec ce fameux débat contradictoire ! Mais, Jean et sa commission applique le barème sans l’influence de qui que ce soit. La commission est objective et sa neutralité ne peut en aucun cas être discutée ». Il évoque ensuite les commissions de gestion des compétitions jeunes et seniors. « Une première ! Par le passé, il y avait un président pour les jeunes et un président pour les seniors. L’organisation des championnats est placée sous la présidence de Guy Bouchon. Je le félicite pour ses conseils précieux et pour sa compétence. Toutes les décisions sont prises en toute neutralité et en aucun cas discutables. La commission des calendriers continue sa mission  : amende pour convocations hors délais, feuilles d’horaires non parvenues. Et la commission Loisir de Julien Le Doran gère les championnats loisirs et Coupes. De grand changement sont à l’étude pour la saison prochaine et j’aurais l’occasion d’y revenir avec le groupe de réflexion mis en place ». Le président du district annonce  : « Une nouvelle commission a été créée cette saison  : la commission de la FMI (feuille de match informatisée), placée sous la présidence de Gérard Py. Cette commission a permis de former et de mettre en œuvre l’utilisation des tablettes sur les terrains. Plus de 200 équipes bénéficient de cette FMI et cela fonctionne bien. Une commission des délégués, créée depuis quelques années, est placée sous la présidence de Gérard Guesdon ». FOOTBALL FEMININ Pierre Guibert précise encore  : « Cathy Dardon gère la commission féminine, l’organisation des compétitions et la féminisation. Cathy a été récompensée par le CDOS, dans le cadre du développement du football féminin. Plus de 1200 licenciées, 1 équipe en D2 – 2 équipes en DH Féminine Ligue – 18 équipes en féminines à 8 et 4 en féminine à 11 en District. Des plateaux réservés aux jeunes tous les week-ends, la commission a atteint son rythme de croisière et les objectifs fixés sont d’ores et déjà atteints. La commission des coupes de Lucien Gérard (depuis plus de 50 ans au district) donne à cette compétition, grâce à une organisation sans faille, une dimension appréciée par tous les clubs. La commission des terrains, avec Gérard Ivora, mais avec la présence d’un professionnel DD Ablard gère les demandes de FAFA, après Horizon Bleu et cette commission est incontournable auprès des élus municipaux et des clubs. Patrick Fautrad gère la commission Futsal et je serai attentif à ce que les objectifs concernant les jeunes soient atteints d’ici la fin de saison. Une approche différente du championnat futsal est à l’étude et verra le jour en 2017/2018 ». Enfin, le président du district conclut  : « La commission réglementaire (statuts et règlements) sous la présidence de Gérard Py traite des réserves (qualification des joueurs). Les dossiers sont susceptibles d’appel auprès de la Commission Appel Réglementaire. A ce jour, peu de dossiers ont fait l’objet d’appel et c’est grâce à la compétence des membres de la commission. Michel Brunet gère les commissions d’appels disciplinaires et statut de l’arbitrage. Toutes ces décisions font l’objet d’un rapport d’instruction et la qualité de la présentation des différents dossiers est due au professionnalisme de Michel. Bien entendu, je ne peux terminer mon propos sans mettre en avant le travail de Nathalie, Aurélie Isabelle et Sylvie, qui avec la complicité de Willy permet de gérer le secrétariat, la comptabilité, répondre à toutes les demandes des Présidents des Commissions toujours avec gentillesse et compétence. Des travaux pour améliorer la qualité d’accueil du district (peinture) vont être entrepris ». janvier 2017 - #20



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :