La Gazette du Var n°17 15 déc 2016
La Gazette du Var n°17 15 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de 15 déc 2016

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : A57, fi des bouchons pour avril 2017 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito C’est le temps de Noël ! Enfin, une bonne nouvelle avant de conclure cette année 2016  : les bouchons, interminables et insupportables, que chacun subit tout au long de l’année, ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Hubert Falco, le maire de Toulon, l’a promis  : les bouchons sauteront en avril 2017 ! Puisque nous parlons de bouchons, ceux des bouteilles de Champagne (ou de la bière de Noël) sauteront, eux, un peu plus tôt puisque Noël et la Saint-Sylvestre s’approchent à grands pas. C’est assurément l’occasion d’aller faire un petit tour, pour les accros du shopping, du côté de l’Avenue 83. Les boutiques sont fin prêtes (à l’image de celle de Jott), les restaurants (comme Chez le Brasseur) aussi ainsi que le Parc Pirates Aventures qui attend les plus jeunes pour les embarquer pour une aventure inoubliable ! Sinon, les fêtes de fin d’année se déclinent, comme chaque année, dans l’ensemble des communes de notre région. Ne ratez pas les marchés de Noël de Hyères ou de La Garde, les animations variées et multiples mises en place à La Farlède, à La Crau, à La Londe-les-Maures, à Bormes-les-Mimosas, à La Croix-Valmer, ou au Lavandou ! Il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts. Enfin, il reste encore quelques heures pour vous s’inscrire à l’incroyable Ronde des Paires Noël de Cavalaire. Dépêchez-vous car le rendez-vous de l’humour et du sport vaut le détour ! la gazette - Vcr Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Rédacteurs Bernard Bertucco Van Damme Thierry Cari Emmanuel Faure André Goffin Morgan Maginot David Durocher Pascal Jolliet Bernard Mauroy Nicolas Tudort #17 - décembre 2016 Dépot légal en cours La rédaction (PC ChambreseleMetlersetdePArtisonat UweRaea.Met.eecAlmt InveitaMbes-00 te d'llso. UN N E FORMATION EN POUR R ACTE 4300 Abonnez-vous ou offrez un abonnement ! Recevez la Gazette dans votre boite aux lettres +1 DIPLÔME LAIRE + 1 SA L ia gazette f 1 an (26 N°) = 50 € f Adressez votre règlement par chèque à l’ordre de l’ADIM ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures IENCES DES DIZAINES D'EXPÉR Chambres de Métiers et de l’Artisanat Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Photographes Jean Michel Elophe Thomas Fenêtre Elvis Lacaze Olivier Lalanne Philippe Olivier Conception et réalisation intech6tem Impression La Provence Tiré à 10 000 ex. Régie publicitaire communication@presseagence.fr Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures cmar-paca.fr I Région Provence-Alpes-Côte d'Azur DU CAP AU BAC+4 Tulle Confiez-nous votre talent, nous en ferons un métier TENTE TA CHANCE —> urma-pacak ri rS4 Ct\I.LP/01 Venez découvrir la magie de l'an neuf Dimanche 15 janvier 2017 dès 12h00 au restaurant il-lot-A IR 41411.eilh Ir gr ircebnek escalebu4Dis Réservée aux ressortissants de la Défense ainsi qu'à fours familles - Réservations à la réception de l'Escale Louvois 04 22 43 74 00 -173)37 400 Au Menu  : kir et ses amuses bouches feuilleté de e st - Jacques filet de boeuf sauce aux morilles, légumes du marché et pommes grenailles ** la sélection du fromager sur son lit de salades mélangées duo des galettes frangipanes et briochées avec son verre de cidre ** café 14n blanc et rouge dr.scrélion Menu Complet 29  € IGESA OT Bormes
Plus de 1500 participants en 2016, les Assises de l’économie de la mer ont confirmé leur statut de principal rendez-vous annuel de la communauté maritime française. Cette reconnaissance et ce succès se sont affirmés progressivement depuis 2005. Les grands noms du maritime s’y sont régulièrement exprimés  : Patrick Boissier, Jacques de Chateauvieux, Philippe Louis-Dreyfus, Thierry Pilenko, Jean- Marie Poimboeuf, l’Amiral Bernard Rogel, Jacques et Rodolphe Saadé, Francis Vallat et Laurent Falaize, président du cluster Riviera Yachting Network… pour ne citer qu’eux. C’est vraiment la grande messe consacrée à la mer ? Laurent Falaize  : Au fil des dix premières éditions de ce grand rendez-vous maritime, ce sont trois Premier-ministres et une vingtaine de Ministres en exercice qui sont venus exposer leur vision de l’économie de la mer devant les décideurs français de la filière, issus du public ou du privé. Mais les Assises ne sont pas qu’un lieu de débat et de mise en valeur de concepts. La dimension networking De retour des Assises de l’économie de la Mer (La Rochelle 2016), Jérôme Giraud, directeur exécutif, livre ses commentaires. Les Assises de l’économie de la Mer sont le rendez-vous annuel incontournable du monde économique et politique du maritime français. Elles ne sont pas qu’un lieu de débat et de mise en valeur de concepts. Jérôme Giraud est convaincu par les perspectives d’avenir de la mer. Déjà les acteurs se préparent pour les 13e Assises de l’économie de la mer, en novembre 2017, au Havre. La dimension « networking » occupe une place très importante ? Jérôme Giraud. Les nombreuses pauses entre les conférences sont propices à la création de synergies. Elles permettent occupe une place très importante dans l’ADN de l’événement. Les nombreuses pauses entre les conférences, les deux déjeuners et la soirée de gala offrent de nombreuses occasions de développer son carnet d’adresses et de conclure des affaires. Ce grand rendez-vous démontre le poids, souvent méconnu de la mer dans l’économie française ? LF. Effectivement. Le nautisme et la plaisance représentent une filière de 5 000 entreprises, 50 000 salariés, 400 ports et une communauté de 9 millions de pratiquants réguliers et occasionnels. Les activités nautiques représentent, sous toutes leurs formes, des enjeux culturels, économiques, environnementaux et sociaux majeurs pour toutes nos façades maritimes et nos territoires ultra-marins. Pourtant, force est de constater que le nautisme et la plaisance sont les grands oubliés de la politique maritime française. Pourtant, Président Hollande est venu ? LF. Depuis La Rochelle, à l’occasion de travailler en « live » sur la complémentarité des ports. Quelle est l’ambition de la politique nationale ? JG. Aujourd’hui, l’économie du maritime tend à un renforcement de la compétitivité des exploitations maritimes et des ports de commerce. L’équipe de France du maritime s’appuie sur une stratégie de façades, connectée avec son hinterland respectif. Ainsi, une mission parlementaire a préconisé de reconnecter partout, ports et territoires, pour créer des projets communs de développement économique, en favorisant la coordination entre des ports marchands d’une même façade et préconisant une meilleure articulation entre attractivité portuaire de cette 12ème édition des Assises de l’Économie de la Mer, le Président de la République a salué le rassemblement de la famille du nautisme et la plaisance au sein de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP), une structure dans laquelle je suis le seul représentant du Var en tant qu’administrateur. Que retenez-vous de votre déplacement à La Rochelle ? LF. L’atelier consacré à l’industrie navale et aux solutions numériques. Cette activité va révolutionner la filière puisque de plus en plus de numérique interviendra dans la conception, la réalisation, la construction et la réparation des navires. A travers les solutions numériques qui seront mises en place, c’est la fiabilité même de la filière qui s’installe grâce à des logiciels qui piloteront le navire de sa conception à sa réparation. Quelle est votre volonté ? LF. Je souhaite que les solutions numériques soient mises en place, notamment dans la réparation pour fiabiliser cette activité, le navire possédera désormais un dossier numérique qui permettra son suivi de chantier en chantier, tout et développement économique des territoires. Qu’en est-il pour la Méditerranée ? JG. La façade en Méditerranée occidentale (Grand Port de Marseille, complété par les ports de Sète et de Toulon) doit s’appuyer sur l’axe Rhône - Saône. Dans son rapport parlementaire, le député François-Michel Lambert, pour sa mission « Attractivité et compétitivité du Range France Med et de l’Axe Rhône », a retenu la rade de Toulon comme port de niche et de spécialités. Peut-on exister à côté du Grand Port de Marseille ? JG. Tout à fait. Nos ports se structurent, des filières économiques émergent  : croisières, transport de passagers des Actualités 1 Assises de l’économie de la mer à La Rochelle Laurent Falaize  : « La filière maritime, c’est 5 000 entreprises et 50 000 emplois » ! Mt en conservant la confidentialité des données. Un autre dossier concerne le contrat d’armateur ? LF. La commission Européenne considérait qu’il n’était pas possible que les loueurs de navires puissent récupérer la taxe sur le gas-oil, comparant cette location de bateau à une location de voiture. À la suite d’une longue concertation avec le Ministère des Finances, la Direction générale des Douanes et le Parlement, nous sommes parvenus à un accord qui satisfait la profession. Désormais, ce n’est plus le client qui récupère les taxes payées sur le carburant mais le loueur qui fournit un contrat de location comme peuvent le faire les agences de voyages et il obtient à ce titre un statut d’agent de voyage. C’est le contrat de croisière maritime. Ainsi, l’activité a été redéfinie puisque ce n’est plus le client qui paye mais l’armateur. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur Ports de la Rade de Toulon Jérôme Giraud  : « Les ports de la rade de Toulon, port de niche et de spécialités » liaisons avec la Corse (1,4 millions), réparation navale grande plaisance, énergies marines (pôle de compétitivités), nautisme, etc. Toulon est le N°1 du transport de remorques (60 000 en 2016)... JG. Une véritable autoroute de la mer s’est établie, entre la Turquie et Toulon - Brégaillon. Lancée il y a cinq ans, la ligne assure trois rotations par semaine avec Istanbul pour 200 remorques embarquées par trajet. Les destinations finales intéressent le Nord de l’Europe. Aussi, une connexion ferrée est recherchée par le port de Toulon avec le réseau ferré national. Propos recueillis par André Goffin décembre 2016 - #17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :