La Gazette du Var n°16 1er déc 2016
La Gazette du Var n°16 1er déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de 1er déc 2016

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : hivernales 2016, toute la magie de Noël à la Garde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
II 18 #16 - décembre 2016 Sorties La chanteuse donne deux concerts les vendredi 16 et samedi 17 décembre à l’église de La Nativité à La Garde. La spiritualité sera au rendez-vous. Exclusif - Michèle Torr chante et prie à La Garde Chanter c’est prier ! Michèle Torr donne rendez-vous à son fidèle public pour sa tournée « églises et cathédrales ». Michèle Torr ne veut chanter que « l’Amour ». Elle a choisi aussi dans son répertoire des chansons classiques, d’espoir et de paix. Elle ajoutera des titres inédits et des chants de Noël pour deux soirées exceptionnelles. Michèle Torr est en tournée. Mais cette fois, c’est pour chanter sa foi. Elle sillonne à nouveau le pays avec une « tournée des églises ». DIMENSION SPIRITUELLE Depuis quelques années, Michèle Torr donne à son répertoire une dimension spirituelle. En 2008, elle a enregistré une chanson hommage à Sœur Emmanuelle - « Son paradis, c’est les autres » -, puis une version personnelle du « Notre Père » en 2011. En 2012, elle a sorti « Chanter c’est prier », un album de reprises et d’adaptations de chansons d’amour et de fraternité, pas forcément pieuses, mais en relation avec la foi. Cet album donne son nom à la tournée qu’elle effectue actuellement. Pour la Gazette du Var, elle a accepté de nous accorder une interview et nous parler à cœur ouvert. Tournée des églises, tournée de concerts variétés  : Vous multipliez les dates de concerts, quel est votre secret ? Michèle Torr. J’aime ça. C’est bon de travailler, d’être demandée. J’aime la scène, j’ai besoin de monter sur scène. Je suis heureuse de faire la tournée des églises et les autres formations que je propose. J’ai, à la fois, une tournée où nous sommes une dizaine sur scène, et une autre, très intimiste, où nous ne sommes que trois, sans batterie. C’est une vraie gymnastique, mais je suis bien que comme ça, lorsque le public me donne beaucoup. Une carrière longue de 50 ans, comment analysez-vous cette longévité ? MT. J’avais 16 ans quand j’ai commencé. J’ai une chance énorme qu’aujourd’hui encore cela continue. Je me donne énormément pour réussir. Mon public m’est très fidèle, je sais qu’il sera toujours présent. Même après toutes ces années vous montez sur scène avec toujours autant de joie ? MT. La scène j’en ai besoin, c’est mon oxygène, j’aime cela, j’aime qu’on m’aime, j’aime donner, être en communion avec le public. C’est un véritable rendez-vous d’amour. Avec la tournée des églises vous partez dans un tout autre registre. Pouvezvous nous en dire plus ? MT. Les chansons, que je joue dans la tournée des églises, sont des chansons que j’ai choisies en fonction du lieu. Je vais chanter « J’en appelle à la tendresse » par exemple, mais pas « Je m’appelle Michèle ». Certaines que j’ai choisies ne sont pas de moi, comme « La prière de Georges Brassens » ou « Mon ange », ou « Le Noël de la rue », une chanson peu connue d’Édith Piaf que j’ai découverte grâce à ma mère. La chanson « J’en appelle à la tendresse » est sortie il y a 35 ans. Aujourd’hui, elle résonne d’une troublante réalité, la chantez-vous différemment ? MT. Oh oui ! J’en ai pris conscience ! Le public me l’a fait remarquer, Jamais je n’aurai pu penser que cette chanson vibrerait aussi intensément aujourd’hui. Si seulement elle pouvait se réaliser ! Pourquoi avoir fait ce choix de jouer dans les églises ? Par conviction religieuse ? MT. Je n’ai pas de conviction religieuse particulière. Ce n’est pas pour cela que j’ai décidé de faire cette tournée. Je pense que l’on peut prier n’importe où, à tous les instants, il n’y a pas de lieu particulier pour le faire. Bien sûr, j’aime me recueillir dans les églises. Je suis croyante. Jouer dans une église apporte encore plus d’émotions. On voit les gens, on les touche, on voit leurs regards, on partage leurs émotions, c’est très fort ! J’ai vraiment hâte de partager ce moment avec les gardéens, j’ai vraiment hâte d’y être... J’ai le souvenir mémorable d’un concert en 2011 sur la place de la République où près de 4 000 personnes étaient venues m’applaudir ! J’avais signé des autographes jusqu’à 1h du matin ! Propos recueillis par David Durocher BILLETTERIE  : En vente au bureau du comité des fêtes de la Garde (Hôtel de Ville). Tous les matins de 9 heures à 12 heures. LOCATIONS  : FNAC 08 92 68 36 22 (0,40 € /min) www.fnac.com Magasins CARREFOUR/GEANT CASINO/HYPER U TICKETMASTER 08 92 39 01 00 (0,45 € /min) – www.ticketmaster.fr Magasins AUCHAN – CULTURA – E. LECLERC Église de La Nativité à La Garde Vendredi 16 et samedi 17 décembre à 19h30 Tarif unique 25e – placement libre
LA bière de noël à déposer au pied du sapin...te ! LA NOël www.c h e z l e b r a s s e ur.com LA SPÉCIALE DU MOMENT BRASSEUR RESTAURATEUR L’a b u s d’a l c o o l e s t d a n g e r e u x p our l a s a n té. À c on s o m me r a v e c m o d é r a t i on affiche-a3-noel-ssdate-ssprix.indd 1 26/10/2016 11:05 RCS ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? - Conception et création :.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :