La Gazette du Var n°13 15 oct 2016
La Gazette du Var n°13 15 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de 15 oct 2016

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : la Farlède se met au fitness.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito Nos services culturels ont du talent ! En ce début d’automne, faisons fi des premières averses et relatives chutes de températures pour profiter de l’offre prolifique et variée, concoctée par les services culturels qui chaque année, sous l’impulsion de leurs élus, redoublent d’imagination pour nous offrir d’excellents prétextes de sorties. De La Garde à La Londe les Maures, en passant par Le Pradet, pour ne citer que ces villes, l’Art et la Culture, ont tiré leurs premières salves de la saison et annoncé le départ d’une saison culturelle riche d’une diversité artistique propice à satisfaire tous types de public. Musique, photographie, théâtre, peinture… autant d’expressions de l’Art qui vous seront proposées au gré de vos agendas, dans lesquels une place de choix devra être réservée à la rubrique sorties culturelles, sous peine de passer à côté d’agréables surprises. Face à une telle débauche imaginative, La Gazette applaudit des deux mains. la gazette dullEr de la porte des maures à la medil-erranée Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Rédacteurs Bernard Bertucco Van Damme Thierry Cari Emmanuel Faure André Goffin Morgan Maginot David Durocher Pascal Jolliet Bernard Mauroy Nicolas Tudort #13 - septembre 2016 P.Jolliet 0 UmeReonaMearrs Chambres de ? Men et de l'Artisanat et ekrA norance-Abwateem POUR UN N ACTE E FORMATION EN 1 BOB +1 DIPLÔME +1 SA LAIRE e DU ENCES DES DIZAINES D'EXPÉRI Chambres de Métiers et de l’Artisanat Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Abonnez-vous ou offrez un abonnement ! Recevez la Gazette dans votre boite aux lettres 1 an (26 N°) = 50 € cmar-paca.fr Photographes Jean Michel Elophe Thomas Fenêtre Elvis Lacaze Olivier Lalanne Philippe Olivier Conception et réalisation intech6tem Adressez votre règlement par chèque à l’ordre de l’ADIM Impression La Provence Tiré à 10 000 ex. Régie publicitaire communication@presseagence.fr ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures Région j Provence-Alpes-Côte d'Azur CAP AU BAC+4 Confiez-nous votre talent, nous en ferons un métier TENTE TA CHANCE urma-paca.fr FUTSAL CHAMPIONNAT DE FRANCE DIVISION 1 - 7 e JOURNÉE TOULON E L I T E F U T S A L Partenaires club  : E L I T E F U T S A L vs NANTES EF. SAMEDI 22 OCTOBRE 19h30 PALAIS DES SPORTS de TOULON COUP D’ENVOI À 20H00 OT Bormes JEU-CONCOURS  : MAILLOTS À GAGNER BILLETERIE  : 5 EUROS #GOTOULON Création  : FRANCE AVENTURA TVI/Crédit photo  : 8 E ART STUDIO
Les élus des communes rurales et péri-urbaines ont été invités pour une visite des lieux par le colonel Christophe Herrmann. A l’occasion de la visite de ces locaux, le colonel Herrmanna détaillé l’organisation et le bilan du Groupement de Gendarmerie du Var, se félicitant des bons résultats obtenus en matière de lutte contre la délinquance et contre l’insécurité routière sur la zone couverte par la gendarmerie, c’est à dire 136 communes sur 153 (principalement le secteur rural et le grand péri-urbain autour des agglomérations importantes du département). Comment trouvez-vous ces nouveaux locaux ? Colonel Christophe Herrmann  : Je me réjouis des nouveaux locaux dans lesquels évoluent la centaine de gendarmes implantés au groupement. Comme vous pouvez le constater, ces nouveaux locaux sont beaucoup plus fonctionnels que les anciens dont nous disposions à Toulon et adaptés aux enjeux actuels s’agissant de la sécurité dans le Var. Pourquoi cette visite ouverte aux élus locaux ? C. H.  : Cette visite contribue au renforcement des liens entre la gendarmerie et les élus. Sans ce lien, ces échanges et ces contacts sur les thématiques de la sécurité, notre action serait beaucoup moins efficace. Les maires et les élus occupent une place centrale dans la lutte contre la délinquance et la gestion des crises. Il est donc primordial que les élus comprennent bien notre organisation, nos impératifs, nos contraintes et connaissent nos moyens matériels, technologiques ou numériques. Comment peut-on décrire la délinquance actuelle ? C.H.  : En matière de délinquance, l’imagination des délinquants est sans fin. Notre adversaire évolue très rapidement. La gendarmerie, est une institution riche de plusieurs siècles d’histoire ; Nous sommes fiers de notre passé et attachés à notre statut militaire. Pour autant la gendarmerie est aussi une institution en mouvement qui cherche en permanence à s’adapter et à contrer les modes d’action des délinquants. Outre la délinquance, la menace terroriste constitue bien évidemment notre priorité de tous les instants. Nos gendarmes sont au carrefour de multiples exigences. Comment faire face à ces nouvelles menaces ? C.H  : Nous devons être à l’écoute des attentes de la population, même si le gendarme subit beaucoup de pression. Je souhaite pouvoir, et c’est mon objectif en tant que commandant du groupement, que nous puissions faciliter la tâche des gendarmes en préservant leur liberté d’action. Cela est indispensable afin qu’ils puissent se concentrer sur leur coeur de métier  : les enquêtes judiciaires ou la prévention de proximité. Quel bilan tirez-vous de ces derniers mois d’activités ? Colonel Herrmann  : Malgré le contexte et les contraintes, les gendarmes du Var dressent un bilan satisfaisant de leur activité lors de ces derniers mois. Comme en témoigne notre bilan durant la saison estivale qui a été cette année particulièrement intense. Malgré la menace terroriste, qui n’a pas arrêté de planer, nous avons réussi à maintenir et sécuriser plus de 200 manifestations, en 40 jours. Un résultat qui a été rendu possible grâce à la collaboration avec les élus qui a grandement facilité notre mission de sécurisation. Comment travaillez-vous ? C.H.  : Compte tenu du découpage du département entre une zone police centrée sur les grandes agglomérations et une zone gendarmerie qui couvre le reste du département (soit environ 90% du territoire et 50% de la population), le travail des gendarmes se répartit entre 5 compagnies (La Valette du Var, Brignoles, Draguignan, Gassin et Hyères), un groupe cynophile basé à Cuers, effectif appuyé par les escadrons de gendarmerie mobile de Hyères, une section aérienne basée également à Hyères. Soit 930 gendarmes d’active qui peuvent bénéficier de l’appui de 340 réservistes (et bientôt 380). Le groupement compte désormais une cellule d’observation et de surveillance mais également d’un PSIG SABRE (deux autres seront créés à Gassin - Saint- Tropez et Draguignan en 2017 et 2018). Le PSIG SABRE est l’unité locale chargée d’intervenir en cas de menace terroriste avérée, dans un délai de 20 minutes au maximum en tout point du département. Elle intervient comme unité primo intervenante avant l’arrivée d’unités spécialisées comme le GIGN. Autre bonne nouvelle, la gendarmerie du Var a bénéficié de renforts importants dans les unités implantées le long des axes Autoroute A8 - Nationale 7. Ces axes étant des points de passages Actualités 1 Groupement de la gendarmerie du Var Colonel Christophe Herrmann  : « Deux nouveaux PSIG SABRE pour le Var » empruntés par les délinquants, il importe d’y être très présent et assurer notre mission de contrôles des flux. Et en matière de lutte contre la délinquance ? C.H.  : Les résultats du groupement du Var en matière de lutte contre la délinquance concernent principalement 3 zones particulièrement impactées  : le golfe de Saint-Tropez, la bande le long de l’autoroute A8 et le Var Ouest notamment au niveau de Saint-Cyrsur-Mer. Ces trois zones sont fortement impactées par les cambriolages et les délinquants d’habitude, ceux que la presse appelle « bien connu des services ! » Compte-tenu d’une forte pression sur ces trois secteurs, les atteintes aux biens, qui étaient sur une tendance haussière très forte (+20%) sont désormais contenus. La hausse des chiffres a été ramenée à 1, 75%, ce qui, effectivement, démontre la réactivité des gendarmes sur ce sujet qui pénalise la vie des varois et sur lequel nous restons mobilisés. Un dernier mot sur la lutte contre le travail illégal ? C.H.  : La gendarmerie prend toute sa part dans ce type d’infraction et agit dans le cadre du Comité Départemental Anti-Fraude (CODAF). Une cellule constituée de spécialistes dans cette matière a solutionné plusieurs affaires durant l’année écoulée sous l’autorité des magistrats du siège ou du parquet. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur octobre 2016 - #13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :