La Gazette du Var n°12 1er oct 2016
La Gazette du Var n°12 1er oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 1er oct 2016

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : Sylvie Vartan sous le charme de la Provence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
4 #12 - octobre 2016 Actualités Le niveau de menace que nous connaissons est sans précédent. Il y a donc urgence à agir car, chaque jour, des innocents payent le prix fort de l’aveuglement idéologique de certains. Il le dit sans détour  : « Le Gouvernement ne peut plus, ne doit plus, refuser d’agir pour assurer la sécurité des Français ». C’est pourquoi le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a dévoilé, le mardi 20 septembre, le Plan de Sécurité Intérieure Régional. Pourquoi un plan de sécurité ? Christian Estrosi. Puisque le Gouvernement refuse de prendre ses responsabilités, j’estime que nous, élus locaux, nous devons prendre les nôtres. Il ne s’agit en aucun cas de co-production mais d’une contribution que j’ai souhaitée forte. La sécurité est l’affaire de l’État. Il n’y a aucune ambiguïté là-dessus. En tant qu’élu territorial, vous apportez une proposition de moyens forte à ceux qui en ont la charge. CE. Je l’ai fait en tant que Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, en soutenant la construction de quatorze gendarmeries, de deux Hôtels de Police et d’une base hélicoptère pour plus de 121 millions d’euros d’investissements. Je l’ai fait en tant que maire de Nice, lorsque j’ai installé plus de 1 500 caméras à Nice que la Police nationale peut utiliser et sur lesquelles elle peut prendre la main. Je le fais aujourd’hui en tant que Président de Région, en respectant ma parole donnée de candidat. Initiative régionale inédite en France Christian Estrosi  : Un plan régional de sécurité à 250 M € La Crau Mardi 20 septembre 2016 Proen'ste d'Azur À quel moment ce Plan a-t-il pris corps ? CE. Au lendemain des attentats de Paris et de Saint-Denis, alors que nous étions en pleine campagne des élections régionales, avec ce qui était à l’époque ma future majorité, nous avons donc bâti un bouclier sécurité. Nous nous étions engagés sur un bouclier de 250 millions d’euros sur la mandature. Pouvez-vous nous décliner les principales mesures ? Le Gouvernement abandonne les communes, nous, nous les soutenons ! Nous lançons un Fonds régional d’équipement des Polices municipales (gilets pare-balles, véhicules, caméras …), doté de 6 millions d’euros. Les appels à projets seront lancés d’ici la fin de l’année. Je veux redire tout mon soutien à l’action, à l’engagement de nos polices municipales dont le travail n’est pas reconnu à sa juste valeur ! Josy Chambon (à gauche), Présidente de l’UDI 83 Nous lançons également un fonds régional de déploiement de la vidéo-protection, à destination des communes et EPCI, doté de 20 millions d’euros. Il viendra en complément de celui de l’État. Il pourra financer jusqu’à 30% des projets de rajout de caméra et 50% pour les premiers équipements d’une commune (CSU, installation des structures et réseaux etc). Là encore, les appels à projets seront lancés sous 3 mois. Le Gouvernement abandonne les forces de l’ordre, nous, nous les soutenons ! Nous allons participer à la construction de casernes de gendarmerie et de commissariats de la Police nationale pour plus de 20 millions d’euros. Il faut en finir avec l’état de délabrement de certains équipements. Pour chaque projet, nous financerons entre 20 et 30% du montant total. Par ailleurs, 6 millions d’euros permettront de rénover des casernes et des commissariats. Et pour le Var ? CE. Quelques projets de gendarmeries ont déjà été arrêtés pour 2017  : Puget-sur-Argens, et bien sûr, La Crau. Le projet de La Crau comprend une brigade territoriale autonome de 20 gendarmes (1 officier, 17 sous-officiers et 2 gendarmes adjoints volontaires) avec 20 logements. Au niveau des transports en commun ? CE. Le Gouvernement abandonne les voyageurs qui souffrent de l’insécurité dans les transports, nous, nous les soutenons.Nous investissons 44 millions d’euros pour renforcer la présence humaine dans nos transports régionaux. Nous allons créer des Équipes Mobiles d’Intervention avec plus de 200 agents pour renforcer la sécurité des passagers, constituées d’agents de sûreté, de contrôleurs, d’agents d’escale… Avec une grande nouveauté aussi ? CE. En effet, nous allons permettre aux 77 000 agents des forces de l’ordre de Provence-Alpes-Côte d’Azur (policiers nationaux et municipaux, gendarmes, militaires, pompiers professionnels et volontaires, marins pompiers, douaniers…) de circuler gratuitement dans les transports en commun de la région (TER, LER et CFP) sur leur trajet domicile travail en lançant le Pass Sûreté, qu’ils peuvent retirer depuis le 1er octobre dans n’importe quel guichet SNCF, avec un simple justificatif de domicile et une carte professionnelle. Nous devons inciter nos forces de sûreté à utiliser les transports en commun pour renforcer notre sécurité ! Quelles autres mesures prenez-vous ? CE. Nous allons également consacrer 9 millions d’euros au renforcement de la lutte contre les incivilités dans les gares et les TER. Un programme de déploiement de la vidéo-protection ambitieux pour lequel nous consacrons 7 millions d’euros entre 2016 et 2017. Les nouvelles rames de TER sont toutes équipées, de caméras de vidéo-protection. Ceci représente plus de 1 300 caméras embarquées. Aujourd’hui, ce sont 22 gares qui sont équipées pour un total de 840 caméras sur l’ensemble du réseau. Nous avons construit deux Centres de supervision en gare de Marseille Saint-Charles et de Nice-ville. Ils sont opérationnels, 7 jours sur 7, depuis cet été. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur
Les nouveaux représentants des artisans aux chambres de métiers et de l’artisanat sont élus du 1er au 14 octobre. En France, plus d’un million de chefs d’entreprise artisanale sont appelés à élire les deux mille cinq cents artisans qui représenteront leurs intérêts pour les cinq prochaines années. « Chaque chambre de métiers et de l’artisanat de France métropolitaine et d’outre-mer est administrée par des élus, eux-mêmes artisans. C’est ce qui fait la force du réseau et son expertise. Les chambres de métiers représentent à la fois les intérêts généraux de l’artisanat, accompagnent les entreprises artisanales au quotidien, développent une offre de services de proximité et forment chaque année dans leurs centres de formation près d’un apprenti sur quatre en France », explique-t-on à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat PACA. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, chaque année, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région accueille et accompagne plus de 100 000 personnes, parmi lesquelles 22 600 jeunes en recherche d’orientation, 5 300 jeunes formés par l’Université des métiers et de l’artisanat, soit un apprenti sur cinq, 16 000 porteurs de projet de création, 23 000 chefs d’entreprise accompagnés de manière individuelle ou en formation continue. « Accompagner et pérenniser les entreprises artisanales en les aidant à concentrer leurs efforts sur leur savoirfaire et leur outil de production est la mission des chambres de métiers », ajoute la Chambre. Elle conclut  : « Afin de répondre aux défis des cinq prochaines années et consolider la place du secteur de l’artisanat dans l’économie et les territoires, chaque vote compte  : Nous sommes artisans, nous votons ». NS. La Pour grande plus d’informations, plaisance rendez-vous est, pour Ports sur elections.artisanat.fr Toulon Provence, l’un des grands axes de développement de la Rade de #artisansvotons Toulon. Lors d’une conférence de presse, le mercredi 28 septembre au Yacht Club de Monaco, Robert Cavanna, Président de l’Autorité Portuaire, a dressé le bilan de la première année d’existence du label Ports Toulon Provence Yachting et détaillé les perspectives de développement de la Rade de Toulon en matière de grande plaisance. « Pour PTP, la première pierre de ce développement a été posée, en 2015, avec la création de Ports Toulon Provence Yachting un label visant à regrouper les professionnels de cette activité pour faire de cette baie aux conditions nautiques exceptionnelles un centre de compétences de référence », explique Robert Cavanna, président de PTP. « La seconde pierre a été la signature, en décembre dernier, du partenariat MYS C&C Lounge qui fait de Ports Toulon Provence l’un des rares partenaires français du Monaco Yacht ActualitésMt 5 Chambres de métiers et de l’artisanat Un million d’artisans appelés à voter OCTOBRE Grande plaisance AU QUI MIEUX QU’UN ARTISAN POUR DÉFENDRE LES ARTISANS ? OCTOBRE Un axe de développement 2016de la rade de Toulon DU ER 1 14 Elections aux Chambres de métiers et de l’artisanat Show », rappelle le président de PTP. IMS7000 Le lancement en 2015 d’IMS700 et l’ouverture pour la saison 2018 du chantier naval Monaco Marine viennent compléter une offre déjà riche d’un maillage d’agents maritimes et d’entreprises spécialisées, positionnant un peu plus la rade de Toulon comme la base arrière des haut-lieux du yachting en Méditerranée. « Chaque année, plus de 150 yachts viennent s’y refaire une beauté, hiverner ou plus simplement avitailler. Depuis le mois de mars, le port de Toulon a accueilli quatre des plus prestigieuses unités ; l’Éclipse, le Luna, le Rising Sun et le Pelorus. Les longueurs de quais, leurs accès restreints, leur tirant d’eau et leur système de vidéo-protection H24 qu’offre Toulon sont particulièrement adaptés à ces navires », conclut le président de PTP. GC. octobre 2016 - #12 Conception  : en Personne 360 - RCS B 408 684 389 - Crédits photo  : iStock - Getty Images.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :