La Gazette du Var n°109 15 mai 2020
La Gazette du Var n°109 15 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°109 de 15 mai 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Jean Dubille, reprise de l'activité à Château Léoube.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Métropole Mai 2020 - #109 Toulon Masques à la population, la Région Sud aux avant-postes Pour de nombreux Varois, la sortie du confinement marquait un retour dans les transports en commun. Dans ce contexte si particulier, la Région Sud et la SNCF avaient mis en place des mesures garantissant la sécurité de tous. Ainsi, afin de permettre aux usagers d’emprunter à nouveau les transports publics régionaux, la Région Sud a organisé, les 11, 12 et 13 mai, une distribution de 40 000 masques dans les gares de Provence-Alpes-Côte d’Azur de Marseille à Nice en passant par Gap. À Toulon, les agents de la Région ont procédé à cette distribution dans les gares routières et SNCF, les 11 et 12 mai, soit 6 000 masques à usage unique. Catherine Roubeuf, vice-présidente de la commission Transport et ports, a précisé  : « Cette opération s’inscrit dans un objectif de sensibilisation. Notre souhait est d’accompagner les usagers dans la reprise des transports en commun en leur apportant une information claire, précise et pratique sur les règles sanitaires à respecter ». Après avoir déjà livré plus de 6 millions de masques aux professionnels de santé, aux forces de l’ordre, aux professionnels du BTP et de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, la Région Sud, a pour objectif d’en distribuer à tous les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour qu’ils reprennent sereinement leurs activités. De son côté, la Ville de Toulon avait opéré, dès le 9 mai, une grande distribution gratuite de masques en tissu, lavables et réutilisables, pour protéger les Toulonnais face aux risques de contamination au Covid-19. 300 agents (personnel administratif, technique et sécurité) ainsi que des bénévoles de la Réserve Communale de Sécurité Civile étaient mobilisés pour cette grande opération. Texte et photos Grégory VUYLSTEKER La Valette-du-Var L’AVENUE 83 a rouvert ses 40 000 mètres carrés de commerces ! Au sein de l’une des zones commerciales les plus puissantes de la région Sud, l’Avenue 83, centre de loisirs et shopping à ciel ouvert, a rouvert ses 50 boutiques et 10 points de restauration. Une décision qui permet aux Toulonnais de retrouver leurs enseignes et commerçants et de renouer avec le shopping, dont ils étaient privés depuis deux mois ! « Notre priorité est de préserver la santé de nos équipes et de nos clients. Nous avons travaillé depuis plusieurs semaines pour créer les conditions d’un shopping le plus agréable possible. Notre centre est un lieu de vie, il doit le rester dans cette période particulière pour tous. Je salue l’engagement des femmes et des hommes qui se sont mobilisés pour que cette réouverture puisse se faire en alliant sécurité et sérénité », se réjouit Michel Adamo, directeur de l’Avenue 83. La sécurité sanitaire de toutes les personnes présentes sur le g centre (salariés, agents de sécurité, de nettoyage, personnel des magasins, clientèle, prestataires) reste la préoccupation première des équipes et de la direction de l’Avenue 83. Cette reprise, après deux mois d’arrêt, repose sur la mise en œuvre des prescriptions du guide spécifique élaboré par le CDCF (Guide du Conseil du Commerce de France) et des mesures sanitaires préconisées par le CNCC (Conseil National des Centres Commerciaux). « Cette approche nous permet de garantir le plus haut niveau de sécurité possible », assure Michel Adamo, le directeur du centre de loisirs et de shopping.
w JARDIN POTAGER...kr tai LJ 1117 MOTOCULTURE Métropole La Crau COOPAZUR – JARDICA, une équipe qui assure ! La coopérative a mis en place des nouveaux services pour ses clients et adhérents. Au cours des deux derniers mois, marqués par le confinement de la population pour cause de Coronavirus, la coopérative COOPAZUR JARDICA est restée au service de sa clientèle. Avec la sortie du confinement, depuis le 11 mai dernier, c’est une nouvelle étape qui s’ouvre pour la coopérative et son magasin. Alain Camus, Directeur Général de l’entreprise, tient à remercier ses équipes, mobilisées durant ces deux mois de confinement, et qui ont assuré le fonctionnement de l’entreprise. Mais, le chef d’entreprise prépare déjà l’après-crise en misant beaucoup sur l’innovation et le service à la clientèle. Il explique  : « Désormais, nous devons redoubler d’efforts pour répondre aux attentes de nos clients et c’est pourquoi COOPAZUR va offrir de nouveaux services à sa fidèle clientèle. Ainsi, en ce qui concerne notre clientèle de professionnels, nous allons lui proposer un service renforcé en drive avec un point d’encaissement et de mise en compte. Toujours à l’attention des professionnels, nous avons aménagé le parking pour leur faire bénéficier d’emplacements de retrait dédiés et réservés ». Pour la clientèle d’agriculteurs et de professionnels des espaces verts, la coopérative met en place une seule adresse mail pour la commande des produits, de sorte que celles-ci soient préparées dans l’ordre d’arrivée  : logistique@ coopazur.fr Le Directeur Général poursuit  : « Avec cette adresse mail dédiée (logistique@coopazur.fr), nous pourrons plus facilement préparer les commandes de nos clients professionnels et adhérents, sous la forme d’un drive réservé ». Par ailleurs, pour la clientèle de jardiniers et de particuliers, Alain Camus souhaite rappeler cet adage  : « Jardiner, c’est la santé » ! « La pratique du jardinage h durant é la période de confinement a agi comme une soupape de sécurité, évitant la prise d’anti-dépresseurs, comme l’ont signalé de nombreux clients et qui nous ont également remerciés ANIMAL d’être restés ouverts », fait remarquer le DG. Avec raison ! « Le jardinage, c’est le meilleur anti-dépresseur que je connaisse et il suffisait de se promener pour constater que de nombreux Varois se sont adonnés à la pratique du jardinage chez eux », raconte Thierry, un client de La Roquebrussanne. bd. La Garde La Ville a distribué ses masques à la population Lundi 11 mai et mardi 12 mai, la Ville de La Garde a distribué des masques de catégorie 1 (filtration 90%) et lavables 10 fois. Comme dans les autres villes du Var, ils devaient être retirés à l’extérieur des bureaux de vote ou à l’Hôtel de Ville pour toutes les personnes non-inscrites sur les listes électorales et en ayant fait la demande. Satisfait de l’accueil réservé par les Gardéens à cette opération, Jean-Pierre Haslin, maire de La Garde, faisait remarquer  : « Aux premières heures de la distribution, l’organisation semble bien fonctionner. La durée d’attente est très courte. Il n’y a peut-être qu’à l’Hôtel de Ville qu’elle peut paraître un peu plus longue, du fait de l’accueil des personnes non-inscrites dans les bureaux de vote. Je remercie tous les agents de la ville qui se sont mobilisés pour le succès de cette opération ». Par ailleurs, les personnes à mobilité réduite pouvaient opter pour une livraison à domicile, tout comme les personnes fragiles et identifiées dans les divers plans municipaux (plan canicule, dispositif télé alarme, portage repas), ou pour celles qui résidaient en établissement (EHPAD publics et privés, hôpital Clemenceau, etc.). 13 Pour cette clientèle, COOPAZUR veut améliorer leur confort d’achat et restera ouverte les prochains jours fériés (Pentecôte et Ascension), aux horaires habituels (8 heures - 12 heures et 14 heures - 18 heures). MISE EN EVIDENCE DE LA PRODUCTION LOCALE Par ailleurs, compte-tenu des consignes Gouvernementales, le marché des producteurs du samedi matin va rouvrir. « Ce rendez-vous hebdomadaire est l’occasion de mettre en valeur les produits du terroir, récoltés localement. Durant le confinement, nous avons mis en exergue, des produits de producteurs locaux qui étaient confrontés à la fermeture de leurs points de vente habituels et qui ne pouvaient plus écouler leurs productions. Pour le végétal, nous avons fait travailler les entreprises locales ouvertes, voire des concurrents fermés à leur clientèle de particuliers, et également avec le marché aux fleurs de Hyères en vendant une partie des fleurs TERROIR coupées dans notre magasin », tient à rappeler le chef d’entreprise. Enfin, COOPAZUR respecte les contraintes de distanciations physiques dans son enceinte et les consignes sanitaires actuellement en vigueur (port du masque vivement conseillé, respect des distanciation physique (vigile), sens de circulation dans le magasin, à l’extérieur et au niveau des drives, dont celui de la motoculture). La nouvelle signalétique est déjà opérationnelle. « L’épidémie n’est pas terminée ! Avec le déconfinement, il faut redoubler de vigilance », prévient Alain Camus. Mai 2020 - #109



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :