La Gazette du Var n°107 30 avr 2020
La Gazette du Var n°107 30 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°107 de 30 avr 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Ghiribelli, la mer reste la destination préférée des Français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Golfe de Saint-Tropez Avril 2020 - #107 La Croix-Valmer La fibre optique, c’est pour bientôt ! À l’heure du confinement, beaucoup de Croisiens se connectent sur Internet plusieurs heures par jour. Concrètement, la connexion s’établit via des antennesrelais d’opérateurs privés. À La Croix-Valmer, cette antenne se situe au stade Marie-Louise Raymond. Les Croisiens passent ainsi par la 4G, mais sans la fibre optique, dont les travaux se déroulent actuellement et devraient être achevés d’ici l’été 2020. INVESTISSEMENT INTERCOMMUNAL Les villes de Cogolin, Grimaud (centre) et Sainte- Maxime sont aussi concernées par l’installation de la fibre optique. À l’échelle intercommunale, c’est la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez qui pilote cet investissement. « À ce jour, aucun retard n’est affiché même si les équipes travaillent en mode dégradé avec 50% des effectifs présents sur le terrain (…). Tous les contrôles ont été réalisés et les prises sont conformes », explique Cathy Matty, Directrice des Systèmes d’Information de la Communauté de communes, qui porte le projet. Elle ajoute  : « Les abonnés sont invités à se rapprocher de leur opérateur, une fois les travaux kV I 11 ; 1 !', a,x:. t -,2.1m.'." ; je,t-L'i7.):_fr_k..., fe-".-'(id :.rer:',iffl.:1 ; "-e"l.-4.Z..'4,C Covid-19 Fabrication bénévole de masques Le port du masque n’est pas encore obligatoire mais est clairement un frein à la propagation du virus. Pour cette unique raison et par son souci de protéger sa population, Bernard Jobert, maire de La Croix-Valmer, a lancé deux actions simultanées. Tout d’abord, la distribution gratuite de masques destinés en partie au personnel municipal en contact avec le public et ensuite, une autre partie à destination des commerçants. La Ville privilégie également la réalisation de masques en tissus. finis, qui sera en capacité de les informer des délais de raccordement. Les opérateurs doivent installer leurs éléments actifs afin de proposer leur service. Cette phase est indépendante de la Ainsi, Marilène Coelho, couturière de la MJC, et Rosinda Oliveira, agent municipal, sont sur leurs machines à coudre depuis le 9 avril pour suivre le bon patron. Un appel à matériaux est toutefois lancé pour récupérer du tissu et des élastiques. Les dons sont à déposer auprès d’Annie Chiattella qui coordonne l’ensemble de cette opération bénévole (04 94 55 72 42). construction du réseau et dépend de la relation opérateur-client ». Pour consulter l’état d’avancement des travaux  : www.vartreshautdebit.fr À NOTER… Le 7 avril, les chiffres d’une étude menée par l’IFP ont été dévoilés et montraient une augmentation de 62% de la consommation Internet, chiffres pouvant aller jusqu’à 72% pour les 15-34 ans. Dans le détail, sur ces volumes, 56% naviguaient sur Internet, 58% rédigeaient des courriels, 59% échangeaient via les réseaux ou messageries. MOBILISATION DE L’ASSOCIATION FAMILIALE Depuis le début de la pandémie, l’association familiale tient bon face au Covid-19 ! Évelyne Monce et Lætitia Bueno, bénévoles, réceptionnent les denrées alimentaires de restaurateurs se défaisant de leur stock mais aussi de la population souhaitant participer à l’entraide actuelle. Les mercredi et jeudi, elles accueillent les dons au local, situé parking de la gare, derrière la bibliothèque municipale, de 9h30 à 10h30. « Tant que nous le pouvons, nous continuons d’aider les trentaines de familles. Elles ont plus que jamais besoin de nous », expliquent les deux bénévoles au grand cœur. Soutenues par Andrée Nobilini, retenue dans une autre région, la présidente de l’association a tenu « à maintenir la distribution avec les précautions d’usage. Je leur ai donné des masques, des gants ». L’appel est lancé. Informations au 06 70 97 45 20.
Golfe de Saint-Tropez que l’homme a aussi un grand cœur. Un très grand cœur ! L’homme a été particulièrement ému par l’épidémie qui touche durement notre pays depuis quelques semaines et se désole de l’accroissement exponentiel du nombre des morts. En effet, faute de médicament ou de vaccin dédié à tuer ce virus, Florent Miralles a donc pris une très belle initiative à savoir offrir une somme de 3 000 € aux équipes de recherches de l’Institut Pasteur  : « J’espère que ma modeste contribution permettra de faire avancer la recherche. Si nous sommes nombreux mmoreux à a faire tare leie même meme geste, nous amerons aiderons 111 BNP P-yez contre ce chèque non endossable 6880, 00,8, sent P Coer. 02448 00010922.0 Nift DANIEL MIRALL05 871M "FOITURE.1705 ROUTE DES 8 annCARQUEIRANNY CtLze, iséctia,st, 23 Cavalaire - Cogolin Coronavirus  : Azur Toiture offre 3000 € à l’Institut Pasteur C’est un très joli don pour la recherche contre le Coronavirus qui est fait par Florent Miralles et son équipe ! Dans la métropole toulonnaise, le monde de l’artisanat connaît bien l’engagement associatif de Florent Miralles, le patron d’Azur Toiture. Le chef d’entreprise a sponsorisé de longues années des clubs sportifs de La Crau et Carqueiranne. Ce que l’on sait moins, c’est effi cacement les chercheurs dans la lutte contre le Coronavirus et nous pourrons nous débarrasser au plus vite de cette saleté de virus », lance Florent. AZUR TOITURE Carqueiranne - Cavalaire - Cogolin Tél. 06.28.46.79.71 azurtoiture2604@gmail.com www.azur-toiture.fr Saint-Tropez Les couleurs de Nadia Léger au musée de l’Annonciade L’exposition « Les couleurs de Nadia » doit, normalement, se tenir du 11 juillet au 14 novembre prochains au musée de l’Annonciade, si la crise sanitaire ne vient pas chambouler le programme des expositions. Si ce rendez-vous culturel est confirmé, il offrira au public l’occasion d’apprécier cette artiste trop longtemps méconnue. En effet, en consacrant une exposition à Nadia Léger (1904 – 1982), le musée souhaite mettre en lumière une artiste accomplie, restée jusqu’à ce jour dans l’ombre. Son immense talent a longtemps été occulté par la célébrité de son mari, le peintre Fernand Léger à qui elle a consacré sa vie. ANNONCIATRICE DU POP ART Pourtant, Nadia Léger est à l’origine d’une œuvre riche et variée, d’une extraordinaire modernité, traversant les plus grands courants picturaux du 20ème siècle, du suprématisme au cubisme, en passant par le surréalisme jusqu’à un réalisme socialiste aux tonalités chromatiques annonciatrices du Pop art. En URSS, la jeune Nadia Khodossievitch signe ses premières œuvres sous l’égide de Malevitch, pionnier du suprématisme, dont elle fut l’élève, de Strzeminski, icône de l’avant-garde polonaise, avant de rejoindre à Paris l’atelier d’Amédée Ozenfant et de Fernand Léger. Dans la capitale des arts, elle fait cimaise commune avec Mondrian ou Arp et côtoie Picasso, Chagall mais aussi toute l’intelligentsia de l’époque. CONTRASTE DES COULEURS Dessins préparatoires, œuvres de jeunesse, natures mortes cubistes, compositions et sculptures suprématistes, toiles surréalistes, grands formats teintés de réalisme soviétique, c’est ce foisonnement que cette exposition tropézienne devrait mettre en lumière, si l’exposition est bien maintenue. Nadia sublime le contraste des couleurs si cher à Fernand. Mais, s’émancipant du maître, elle forge son propre style avec sa propre identité, sa propre fulgurance. Sa palette irradie, les rouges s’enfl amment, ses bleus s’éclairent et son vert se réjouit. Passée maître dans l’art du portrait et de l’autoportrait à la manière d’une Frida Kahlo, ses toiles s’illuminent par l’affirmation de couleurs franches traitées en larges aplats. À NOTER… Toute sa vie Nadia crée et produit sans relâche une œuvre forte en couleur. C’est dans les lumières du sud que Fernand et Nadia Léger, comme bien d’autres artistes avant eux, y ancrent leur destin. La jeune russe aux origines très modestes a vécu près de trente ans sur la Côte d’Azur faisant même ériger le Musée national Fernand Léger à Biot, en mémoire de son mari. C’est sur les terres du Var où elle a résidé jusqu’en 1982, qu’elle repose pour l’éternité dans la commune de Callian. Avril 2020 - #107



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :