La Gazette du Var n°107 30 avr 2020
La Gazette du Var n°107 30 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°107 de 30 avr 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Ghiribelli, la mer reste la destination préférée des Français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Méditerranée Porte des Maures La Londe-les-Maures Le Domaine des Myrtes solidaire avec les producteurs locaux ! En ces temps compliqués, à cause de la crise sanitaire qui frappe le pays, l’entraide est un élément déterminant. Et, au Domaine des Myrtes, on le prouve tous les jours... À La Londe, où les agriculteurs sont touchés par l’arrêt de l’activité économique, plusieurs initiatives ont récemment été mises en place. Ainsi, le caveau de la famille Barbaroux, qui outre son vignoble possède 3 hectares de maraîchage, est devenu une vraie épicerie locale ! « Nous sommes vignerons depuis 6 générations et, au fil des années, nous avons diversifié notre activité en développant le maraîchage car la À la Baie des Îles, « Oh p’tit Lulu » attend la fin du confinement Avril 2020 - #107 clientèle recherche la qualité, la fraîcheur des fruits et légumes de saison, et elle est heureuse de retrouver du goût dans son assiette. Pour l’anecdote, la semaine dernière, une nouvelle cliente m’a dit toute émue qu’elle ne pensait pas qu’une salade pouvait avoir du goût, ayant acheté toute sa vie des salades sous vide ! Dans le climat de crise sanitaire, il est important de soutenir l’agriculture française et d’aller chez les producteurs locaux ! D’ailleurs, j’en profite pour Avec la crise, ce sont les commerçants et artisans indépendants de proximité qui sont impactés de plein fouet par le confinement. Pourtant, certains commerçants résistent comme le démontre « Oh p’tit Lulu », en attendant le feu vert du Gouvernement pour refonctionner normalement. FAIRE REVENIR LES CLIENTS Car, beaucoup de commerçants, tels que ceux qui sont installés à la Baie des Îles, ne disposent pas forcément d’outils numériques qui pourraient leur permettre de poursuivre, en partie, une activité durant ces temps difficiles. Depuis le 15 mars, la plupart des commerçants ne réalise quasiment aucun chiffre d’affaires. À noter tout de même, l’ouverture, tous les matins de 8h à 12h, de l’enseigne de restauration « Philippe et Muriel » le traiteur du quartier qui est à la disposition de tous ceux qui souhaitent commander leurs repas à emporter (Tél. 04.94.46.68.36 ou 04.94.31.81.20), repas qui peuvent être livrés également à domicile. Comme l’explique Tony Langlade, le patron du VIVAL de l’avenue Clemenceau, qui exploite la pizzeria « Oh p’tit Lulu » de la Baie des Îles  : « D’un côté, la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie permet aux entreprises de reporter ou d’étaler le paiement des loyers. De l’autre, les associations et fédérations représentatives des bailleurs se sont exprimées en faveur de la suspension des loyers et des charges et la mise en place de la mensualisation pour les TPE et les PME. Mais, tout cela ne permet pas pour autant de faire revenir les clients, enfermés chez eux à cause du confinement. On le voit pour notre commerce de la Baie des îles ». LIVRAISONS À DOMICILE Malgré ce contexte difficile, le chef d’entreprise a tenu à rouvrir son commerce qui propose du pain, de la viennoiserie, des pizzas (à partir de 10 € et jusqu’à 19 € ) et cafés à emporter. Sur remercier tous nos plus fidèles clients qui nous soutiennent dans ce contexte difficile », explique Marie-Hélène Barbaroux, directrice commerciale du Domaine des Myrtes. AIDER LES COLLEGUES PRODUCTEURS La directrice ajoute  : « On vendait déjà nos légumes de saison, comme les épinards, les fèves, les blettes, les artichauts, les salades, les fenouils, les citrons et les kumquats, ainsi que les fromages et les yaourts de la chevrière Émilie Rolet. Mais pour aider nos collègues producteurs, nous avons voulu aller plus loin. Dans notre espace de vente de 200m2, nous la place du Forum, tandis que les restaurants, les agences immobilières et tous les autres commerces sont fermés depuis le 16 mars, mis à part la supérette située à côté de sa pizzeria, « Oh p’tit Lulu » se sent bien seul. Et Donovan, qui tient l’échoppe, aimerait bien retrouver la foule de l’été dernier ! « Les clients se font rare et pourtant nous assurons les livraisons jusqu’à 20 heures. La pizzeria est ouverte du lundi au dimanche, tous les jours, de 8 heures à 13 heures et de 18 heures à 20 heures 30. Nous fonctionnons également sur commandes, pour les pizzas et les gâteaux. Pour commander, il faut appeler le 06 78 16 89 08 », explique Tony Langlade. Photo Gilles CARVOYEUR À NOTER… Oh p’tit Lulu 150 Forum de la baie des Îles La Londe-les-Maures Tél. 06 78 16 89 08 proposons donc les fraises d’Hervé Bénéventi, les pivoines de Philippe Brutinel et les gerberas de Mme Daumas et nous avons installé un stand dédié aux huiles d’olives du Domaine du Jasson de la famille Carra ». Évidemment, le tout dans le plus grand respect des règles sanitaires et de la distanciation sociale, avec 5 clients uniquement en même temps dans le magasin et un fléchage au sol pour éviter qu’ils ne se croisent dans les rayons. VALORISER LES CIRCUITS COURTS Avec le même état d’esprit, les commerçants de l’ACAL, qui se sont déjà illustrés en distribuant une paella au personnel soignant de l’hôpital Sainte-Musse, participent au mouvement  : « Nos adhérents ont ouvert leurs rayons à la production locale pour aider ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir vendre normalement », reprend Christelle Crivellaro, la présidente de l’association. Ainsi, des magasins comme La Grosse Pomme, Vival, la Cave coopérative, Chez Gyni, ou l’Hédoniste, proposent des fleurs produites localement (pivoines, orchidées, roses et bientôt muguet), de l’huile d’olive ou des confitures d’agrumes. « Cette opération, qui unit producteurs et commerçants locaux est un vrai succès et participe à la valorisation des circuits courts. Économiquement, cela permet aux maraîchers et aux horticulteurs locaux d’écouler fruits, légumes et autres fleurs qui ne trouvaient plus les débouchés habituels avec la fermeture des commerces, des marchés et des restaurants, et offre à la population l’occasion de manger sainement et de profiter des produits locaux et de saison », conclut, avec satisfaction, François de Canson.
Méditerranée Porte des Maures Bormes-les-Mimosas Avec Créa’Bormes, des masques en tissus pour tous ! Grâce à un énorme élan de solidarité déployé sur le bassin de vie, soignants, professionnels en activité et population vont bénéficier d’un masque. part, Bibiana, Jacques, Eve, Jean-Alain ou Joëlle récupèrent les D’une tissus et coupent inlassablement des pièces de coton. Puis, plus de 50 autres personnes (Virginie, Constantin, Anny, Pascale, Joëlle, Huguette, Laura, Jessica, Chloé, Malikas, etc.), ont ressorti leurs machines pour assembler et coudre des masques, dans le respect des normes AFNOR. ARMEE DE BENEVOLES Et surtout, il y a Monique qui centralise, dispatche, conseille et encourage toute cette armée de bénévoles. En véritable générale, sous la houlette de la CPTS et de l’association Créa’Bormes, elle met en musique cette opération, un projet élu dans le cadre du premier budget participatif de la Ville. Ce qui est vrai, c’est que depuis le début du confinement, personne ne compte ses heures, ni sa dépense d’énergie. « Dans un premier temps, l’objectif est d’équiper les soignants, celles et ceux qui interviennent à domicile, puis ensuite, les personnes à risque, les travailleurs, les commerçants... Avec le soutien de la Municipalité, une page a été créée sur le site de la Ville afin de lancer un appel aux couturiers, aux dons de matières premières et pour diffuser des patrons de couture et un Le Lavandou Gil Bernardi  : « Merci aux couturières du Lavandou » ! guide de bonne utilisation des masques », explique François Arizzi, le maire. « Grâce aux dons de la Pépinières Borméenne, de la Coopérative agricole, des merceries des communes du Lavandou et de Bormes-les- Mimosas, des supermarchés, du Lion’s Club, cette opération « Sortez couverts » démontre Corinne, Estelle, Marie-Aline, Marie-Annick, Charlotte, Anne, Béatrice, Jacqueline, Nadine, Isabelle, Sally, Marine… Chacune agit à son niveau et fait preuve de solidarité en se mettant au service des autres. Depuis un mois, elles s’activent chaque jour pour confectionner des masques dits « alternatifs ». Il y a quelques jours, une cinquantaine de masques a été remis au CCAS, donnés en priorité à la CPTS aux commerçants et aux professionnels exposés qui ne peuvent bénéficier des contingents de l’État, réservés aux professionnels de santé. RENFORCER LES MESURES BARRIERES Pour Gil Bernardi, maire du Lavandou  : « La population est invitée à porter un masque ou une protection sur le bas du visage lors des sorties pour renforcer les mesures barrières. Cette protection supplémentaire n’est pas obligatoire mais recommandée par l’Académie nationale de médecine et a fait ses preuves dans les pays qui l’ont mise en place ». Le premier magistrat ajoute  : « Depuis quelques jours, le CCAS remet les masques cousus par les bénévoles aux aides à domicile et aux commerçants mobilisés pour l’approvisionnement de la population, et qui sont en contact avec de nombreuses personnes. Pour les particuliers qui n’auraient pas de masques, ni la possibilité d’en confectionner eux-mêmes, la Mairie met à disposition les masques commandés, au fur et à mesure des livraisons ». Après une première livraison de 2 000 masques chirurgicaux, puis de 8 000 autres, la Ville en attend encore 20 000. Pour en bénéficier, la Ville invite les habitants à téléphoner au 04 94 05 15 70 pour se faire recenser. Une équipe dédiée assure une tournée de distribution à domicile, afin d’éviter tout déplacement. 21 une magnifique solidarité puisque plus de 3 500 masques ont été confectionnés et distribués dans le bassin de vie », se félicite le premier magistrat. 100 000 MASQUES COMMANDES PAR MPM Selon Emmanuel Macron, la fin du confinement pourrait débuter le 11 mai prochain. En attendant, la fabrication de masques est une première étape qui vise à équiper l’ensemble de la population de masques en tissus pour préparer au mieux la sortie du confinement. « En plus des masques fabriqués par les bénévoles de Créa’Bormes et distribués par la CPTS, la Ville a commandé 10 000 masques, via l’Association des Maires de France (AMF) et lancé un partenariat avec la voilerie de Bormesles-Mimosas qui confectionne bénévolement des masques en tissus. De plus, elle a acté, via la Communauté de communes MPM, la commande de 100 000 masques afin d’équiper chaque habitant de l’intercommunalité », annonce François Arizzi. Carole AMARO À NOTER... L’association Créa’Bormes recherche des couturier(e)s bénévoles pour renforcer ses équipes  : https://bit.ly/sortezcouverts ANTICIPATION « Cependant, je vous rappelle que le port du masque ne constitue pas une protection absolue et ne peut atteindre son plein objectif que si tout le monde en porte. C’est notre but  : anticiper sur la sortie de crise pour doter tous les Lavandourains de cette protection. Aussi, il ne doit en aucun cas se substituer aux mesures barrières et ne doit pas être vu comme un moyen d’intensifier les sorties », conclut le maire. Pour l’heure, les couturières qui manquent de fourniture (élastique, tissu) peuvent s’adresser à la Mairie (04 94 05 15 70). « Si vous souhaitez apporter votre soutien, nous vous invitons à remettre du tissu en coton épais (draps, rideaux qui se lavent à 60° pré-coupé en carré de 20cm x 20cm. La découpe fait gagner un temps précieux aux couturières. Et, si vous êtes un fin connaisseur de la mécanique des machines à coudre, merci de vous faire connaître auprès de la Mairie au 04 94 05 15 70 », indique la Mairie. Enfin, de nombreuses personnes cousent des masques pour leurs proches. Quelle que soit votre démarche, continuez, chaque action est bénéfique pour protéger le plus grand nombre. Merci à tous ! Texte Ville du Lavandou À NOTER... Pour confectionner des masques aux normes AFNOR... https://le-lavandou.fr/un-tutoriel-pour-fabriquer-desmasques-conformes-aux-normes-afnor/Avril 2020 - #107



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :