La Gazette du Var n°105 1er avr 2020
La Gazette du Var n°105 1er avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°105 de 1er avr 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, les petits commerçants à votre service.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Région Bâtiment et travaux publics Réfléchir aux modalités d’une reprise très progressive d’activité Avril 2020 - #105 Covid-19 Renaud Muselier  : « Un plan de soutien en faveur des entreprises régionales impactées » Pour Renaud Muselier  : « La Région est en première ligne pour aider les entreprises et les indépendants à affronter la crise ». « Le Président de la République nous a annoncé que nous étions en guerre. Aux côtés de l’État, la Région est en première ligne pour mener le combat et elle y engagera toutes ses forces », a assuré Renaud Muselier. AIDE D’URGENCE Ainsi, dès le 17 mars, le Président de la Région a annoncé la contribution des 18 Présidents de Régions, au Fonds national de Solidarité de l’État, à hauteur de 250 millions d’ € . Le 19 mars, les équipes de la Région Sud réunissaient une cinquantaine d’acteurs économiques, partenaires et collectivités du territoire afin de travailler sur les critères de mise en œuvre de l’aide qui sera déployée auprès des entreprises impactées par le COVID-19. « Avec les Présidents de Région, nous annoncions une contribution de 250 millions d’ € dans le Fonds national de Solidarité de l’État. Cette enveloppe sera distribuée en deux temps. Tout d’abord, une première aide d’urgence de 1 500 € pour toutes les TPE, puis un soutien financier supplémentaire, sur lequel nous travaillons avec le Ministère de l’économie et des finances ». Renaud Muselier a ajouté  : « En tant que collectivité cheffe de file du développement économique, notre objectif est avant tout d’aider toutes les entreprises à passer le cap de cette crise sanitaire inédite. C’est pourquoi il Pour Jean-Jacques Castillon, président de la Fédération du BTP du Var  : « Les entreprises du bâtiment et des travaux publics sont essentielles à la vie économique du pays et à son fonctionnement ». pourquoi pour l’État, « il est nécessaire d’œuvrer à la poursuite C’est de leur activité, pour éviter une mise à l’arrêt totale des chantiers, qui déstabiliserait non seulement les entreprises concernées mais aussi l’ensemble de la chaîne économique. Le Gouvernement mesure les difficultés que peuvent rencontrer ces professions dans la mise en place des gestes barrières, mais aussi dans leur capacité à s’approvisionner en matériaux et matériels et à mobiliser le personnel nécessaire. Cela a conduit au ralentissement, voire à l’arrêt, de nombreux chantiers dans le pays », a expliqué Bruno Le Maire. ECHANGES VIFS AVEC LE PREFET Pour les entreprises et salariés du secteur est essentiel, que l’État et les Régions mènent ensemble ce grand Plan National de solidarité urgent et indispensable ». TRANSPARENCE Le patron de l’exécutif régional a d’ailleurs réuni (le 19 mars) le monde économique avec le Président de la Commission économie, industrie, nouvelles technologies et numérique, Bernard Kleynhoff, afin de faire état de l’ensemble des moyens déployés et de coordonner les initiatives dans un objectif de simplification et d’efficacité. « Dans cette période historiquement difficile, nos entreprises ont besoin de transparence, de simplicité et de soutien. Sur les 250 millions, mobilisés par les 18 Régions de France à ce Fonds, la Région Sud mobilise 18 millions d’ € . Mais pour faire face aux attentes et aux besoins du BTP impactés par la baisse d’activité, le Gouvernement a pris des mesures d’urgence (assouplissement de certaines procédures, mise en place de mesures d’activité partielle, recours au fonds de solidarité en cours de mise en place). Elles s’appliquent de manière rapide, en particulier en termes de délais de réponse et de versements aux entreprises, compte-tenu de leurs difficultés de trésorerie et sur la base de justificatifs simples. Pourtant, lors de sa rencontre, le 20 mars, avec le préfet du Var, Jean-Jacques Castillon, le président de la Fédération du BTP du Var, a eu des échanges très vifs  : « La pression du Gouvernement pour faire reprendre le travail au BTP est en contradiction avec le message des chefs d’entreprises, nous avons également pris l’initiative de travailler sur des outils complémentaires propres à la Région Sud. Ces outils s’adresseront en particulier aux secteurs économiques ou associatifs qui ne sont pas pris en compte dans le Fonds national de solidarité », a annoncé Renaud Muselier. LES DISPOSITIFS DEDIES AUX ENTREPRISES FIER (Région Sud)  : Le Fonds d’Investissement pour les Entreprises de la Région demeurent en vigueur et la disponibilité du Guichet Unique de la Région est accrue pendant toute la période de crise. entreprises.maregionsud.fr 08 05 80 51 45 CCI du Var  : La CCI du Var a mis en place une cellule d’urgence COVID-19 à destination des entreprises et se tient à disposition des entreprises via le 04 94 22 81 10. Vous pouvez aussi contacter par mail  : allocci@var.cci.fr Ou encore  : www.var.cci.fr/content/coronavirus-covid-19-les-mesures-envigueur CMA du Var  : La Chambre des Métiers a diffusé l’ensemble des informations relayé par l’URSSAF. Pour les joindre  : 04 94 61 99 29 assistance83@cmar-paca.fr présidentiel. Il est choquant que le gouvernement donne la priorité aux considérations économiques avant les considérations sanitaires et la protection des personnes. Les chantiers sont-ils une activité de première nécessité à la vie de la Nation en cette période » ? SUSPENSION DES CHANTIERS Il ajoute  : « Pour souligner l’incohérence de l’État, le chantier de Notre-Dame a été fermé dès le 17 mars. L’État est le maître d’ouvrage. Dans ce contexte, comment rassurer les salariés et le dirigeant sur son exposition à des poursuites de son personnel en cas d’infection par le virus. Les arrêts de chantier par les forces de l’ordre ou le refus de passage sur des barrages filtrant à des salariés ne disposant pas de thermomètres frontaux pour prendre leur température alors que ces équipements sont en rupture de stock et ne sont pas exigés par la DIRECCTE ». Aussi, la suspension provisoire des chantiers doit permettre d’étudier les possibilités de reprise. UN RESEAU SOLIDAIRE Pour Laurent Falaize, président du cluster méditerranéen, « Riviera Yachting NETWORK est un réseau solidaire et le démontre face à l’épidémie de Covid-19 ». Le chef d’entreprise, patron de FIOUL 83, ajoute  : « Alors que le personnel hospitalier est en première ligne pour lutter contre la maladie, le bureau de Riviera Yachting NETWORK avec un collectif de chefs d’entreprise ont pris contact avec la direction de l’hôpital de Toulon Sainte- Musse. Ainsi, les hôteliers membres du réseau ont proposé de mettre à disposition des chambres pour héberger médecins et infirmiers qui seraient dans l’impossibilité de rentrer chez eux et les restaurateurs ont offert leurs services pour préparer des plateaux repas ». Une excellente initiative privée en ce temps de crise sanitaire grave. « C’est la seule posture possible pour valider le dispositif d’activité partielle qui permet d’envisager cette période difficile avec un peu moins de pression économique pour se consacrer au volet technique et sanitaire », assure-t-il. Les chefs d’entreprises vont mettre à profit cet arrêt d’activité provisoire pour réfléchir aux modalités d’une reprise très progressive d’activité en prenant en compte les contraintes auxquelles ils sont confrontés sur chaque situation de travail  : réticences, voire refus des salariés, chaîne d’approvisionnement dégradée, difficultés à remobiliser les interlocuteurs de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre, manque d’équipements de protections pour éviter les risques de contagions, etc…
TOUTES LES INFOS SUR maregionsud.fr/entreprises-covid19 maregionsud.fr f tlir 0 ▼ SPÉCIAL ENTREPRENEURS La RÉGION SUD à vos côtés plus que jamais ! Pour aider nos entreprises à faire face au Covid-19, les Régions de France contribuent à hauteur de 250 M € au Fonds national de Solidarité de l’État, dont 18 M € apportés par la Région Sud. Au-delà de l’aide nationale, la solidarité régionale prend tout son sens dans cette période difficile. C’est pourquoi nous agissons à hauteur de nos moyens et de nos compétences pour enrichir ce dispositif national au monde associatif et culturel ainsi qu’aux autres secteurs économiques dans le besoin. La Région Sud engage toutes ses forces dans la bataille ! RENAUD MUSELIER Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Président de Régions de France REGION SUD PROVENCE ALPES CÔTE D'AZUR 1er PARTENAIRE DES ENTREPRISES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :