La Gazette du Var n°104 15 mar 2020
La Gazette du Var n°104 15 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°104 de 15 mar 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Marie-Hélène Dostes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Région Mars 2020 - #104 Une plateforme unique au service de la mobilité Transport La Région Sud ouvre 30% de son offre TER à la concurrence En 2017, la Région lançait un Appel à Manifestation d’Intérêt sur l’ouverture à la concurrence, auxquels 10 entreprises nationales et européennes avaient répondu. Forte de ce succès, en février 2019, la Région Sud était la première région française à lancer l’avis européen de pré-information, première étape de la procédure d’ouverture à la concurrence des services publics TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur. CONCURRENCE BENEFIQUE « Cette concurrence sera profitable à tous  : aux usagers qui bénéficieront d’un service de meilleure qualité, et à la Région qui pourra exiger une facture détaillée et une baisse des coûts. Au-delà, l’amélioration de la qualité de service Le Portail Zou !, un outil unique pour tous ses déplacements en région Sud. Afin d’encourager les transports en communs et la multi-modalité, la Région Sud a lancé la plateforme ZOU ! Ce nouveau dispositif regroupe en un seul portail Web l’ensemble des services régionaux de transports et bien plus encore ! INTERMODALITE « Les transports, la mobilité et l’intermodalité font partie de notre quotidien. Avec les élus de ma majorité, nous menons une politique forte et ambitieuse dans ce domaine pour des trains et des bus réguliers, modernes et confortables sur tout notre territoire », se félicite Renaud Muselier. Le président de la Région ajoute  : « Au lancement de ZOU !, nous avons fait le choix de la simplicité, une marque unique pour tous les moyens de déplacements gérés par la Région Sud. Aujourd’hui, nous allons plus loin. La mobilité de tous est notre priorité. Avec le Portail ZOU !, la Région fait un pas supplémentaire vers la simplification des usages ». En effet, avec la plateforme ZOU !, la Région propose aux usagers un espace unique dans lequel trouver la meilleure manière de se déplacer en Provence- Alpes-Côte d’Azur. Regroupant l’ensemble des informations sur les lignes de LER, de TER et des Chemins de Fer de Provence, mais aussi en matière de trajets à vélo, en tram, en métro, en bus, en car, ou en voiture, ce portail ambitionne de devenir la référence en matière de déplacement sur le territoire régional. Au-delà de son caractère informatif, ce portail est également doté d’une e-boutique pour faciliter la prise de billets sur l’ensemble du réseau ZOU ! et la réservation d’un abri à vélo sécurisé. « Cette plateforme est pensée pour être l’outil indispensable pour tous les voyageurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur, quel que soit le moyen de transport et la destination. Avec l’actualisation du trafic en temps réel et la possibilité de créer un itinéraire complet, tout est réuni pour faire de ZOU ! le portail de référence en matière d’intermodalité », conclut, emballé, Renaud Muselier. Photo Franck PENNANT permettra de faire du train une alternative crédible à la voiture individuelle sur les relations entre les principales métropoles de la région et autour de Nice, au bénéfice des transports du quotidien. C’est une des conditions pour parvenir à la neutralité carbone en 2050 que nous avons inscrite dans notre Plan Climat régional », assure Renaud Muselier. Avec le lancement de l’appel d’offres pour la ligne interurbaine Marseille-Toulon-Nice et les services azuréens, y compris la liaison Nice- Tende, la Région ouvre la voie de la concurrence DEUX LOTS en France. L’objectif est évidemment d’améliorer le service rendu aux usagers et payer le juste prix pour ce service. Dès leur arrivée aux commandes de la Région, la nouvelle équipe majoritaire a fait le constat d’une situation désastreuse des transports voyageurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est pourquoi, au-delà de son bras de fer avec la SNCF pour obtenir plus de transparence sur les coûts et une amélioration nette de la qualité de service, elle a souhaité s’engager au plus tôt dans l’ouverture à la concurrence des TER. Les entreprises intéressées ont jusqu’au 31 mars pour remettre leur dossier de candidature sur les deux appels d’offres. Le lot Inter-métropoles Marseille - Toulon - Nice représente 10% de l’offre TER régionale. Le contrat de concession, d’une durée de 10 ans, est estimé à 870 millions d’ € . Il porte sur l’exploitation de la ligne ; sur la construction d’un centre de maintenance sur le site de Nice Ville et sur la fourniture de matériels roulants neufs. Ce lot sera attribué à l’été 2021 pour un début d’exploitation à l’été 2025. Le lot Azur concerne les lignes Les Arcs-Draguignan - Nice - Vintimille/Grasse - Cannes/Nice - Breil - Tende et représente 23% de l’offre TER régionale. Le contrat de concession, d’une durée de 10 ans, est estimé à 1,5 milliard € . Il porte sur l’exploitation des lignes pré-citées ; sur la construction d’un centre de maintenance sur le site de Nice Saint-Roch et sur l’exploitation du centre de maintenance de Cannes – La Bocca. Ce lot sera attribué à l’été 2021 pour un début d’exploitation en décembre 2024.
Région La région, un maillon indispensable à l’agriculture Le 25 février, Renaud Muselier, président de la Région Sud, s’est déplacé à la 57e édition du Salon International de l’Agriculture à Paris. Au cours de ce déplacement, il a inauguré le stand de la Région et est allé à la rencontre des acteurs des filières phares de Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont le travail fait la renommée du savoir-faire régional. Il a aussi rencontré les conseillers culinaires de la région, véritables ambassadeurs du goût et des produits régionaux qui proposaient chaque jour des démonstrations et des dégustations au public. Puis, il s’est également rendu sur le stand de l’Office National des Forêts, afin de signer un partenariat sur le dispositif « 1 million d’arbres », et a annoncé la plantation de 800 000 arbres par l’ONF. LA REGION, MAILLON INDISPENSABLE À cette occasion, Renaud Muselier a déclaré  : « Depuis le début de ma mandature, j’ai souhaité que notre politique agricole évolue tous les ans, car vous êtes dans un écosystème instable, et vous devez vous adapter aux nouvelles réglementations, à la concurrence étrangère de plus en plus rude et au changement climatique de plus en plus marqué. J’ai eu l’honneur de présider, ce matin (le 25 février, NDLR), une conférence débat sur la future PAC et le rôle des Régions. Nous sommes dans une période charnière et la programmation de cette future PAC est essentielle pour le monde agricole ». Le président de la Région a ajouté  : « La Région est un maillon indispensable dans la mise en œuvre des Fonds FEADER, et nous avons démontré que les Régions sont capables de mobiliser les principaux décideurs et souhaitent démarrer une concertation bilatérale plus approfondie Tournée régionale agricole La Région Sud à la rencontre des agriculteurs Du 12 février au 4 mars, la Région est allée à la rencontre de ces agriculteurs passionnés, qui accordent un grand soin, toute l’année, à mettre en place une production agricole de qualité, une gestion durable des sols et des cultures et à développer des circuits de proximité. Grâce à une agriculture exigeante avec elle-même, avec des critères de qualité environnementale et une distribution en circuits courts, la région Sud est une terre agricole d’excellence. Cette qualité fait la fierté de ses habitants et participe au rayonnement de Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Terre d’excellence agricole, la région Sud est mondialement reconnue pour la qualité de ses produits, de l’élevage ovin ou caprin à l’huile d’olive, en passant par le maraîchage innovant, les fruitiers exigeants et les meilleurs vins rosés du monde. Les 284 produits issus de notre terroir labellisés en France et en Europe attestent avec leurs partenaires sur leurs domaines de compétences. Et qu’elles seront prêtes pour démarrer la prochaine programmation dans les temps, puisque les retards de paiement et de mise en œuvre ont été les principales critiques. Ce moment a permis de fédérer les partenaires (Chambres d’agriculture, FNSEA – JA) afin de coconstruire ensemble cette future PAC ». de l’exigence et du savoir-faire des agriculteurs régionaux. Cette qualité, nous la devons aux femmes et aux hommes qui font vivre cette filière d’excellence chaque jour avec passion. Avec les élus de ma majorité, nous mettons tout en œuvre pour permettre aux agriculteurs de répondre aux défis de leur quotidien. Ainsi, la Région Sud soutient la structuration des réseaux de proximité, la reprise des exploitations en gestion durable des sols et des cultures ou encore le développement des cultures, qui font de ce petit pays un territoire unique », indiquait Renaud Muselier. 5 NOUVEAUX DISPOSITIFS REGIONAUX Ce salon était également l’occasion de mettre à l’honneur les nouveaux dispositifs régionaux, notamment l’accompagnement des agriculteurs dans la démarche de certification Haute Valeur Environnemental. Ce nouveau système de certification vise à valoriser auprès des consommateurs les pratiques vertueuses développées par les agriculteurs. La Région propose de les accompagner dans cette démarche afin de les inciter à avoir une agriculture respectueuse de l’environnement, en lien notamment avec le Plan Climat régional « une COP d’avance ». L’objectif est d’accompagner d’ici deux ans 750 exploitations par la création de la baguette Sud dans le cadre de l’Opération d’Intérêt Régional « Naturalité » (OIR). « Les filières grandes cultures (le blé dur, le riz, l’orge, le blé tendre) subissent de plein fouet les aléas climatiques. C’est une filière fragile avec des volumes de production qui ont fortement baissé alors que 5 000 exploitations tirent leurs revenus de la filière grandes cultures. Le projet Baguette Sud a pour objectif de valoriser la ressource locale et d’augmenter la valeur ajoutée en faveur de la production. Face à la concurrence des chaînes industrielles, les artisans boulangers souhaitent se démarquer et proposer au consommateur une nouvelle baguette « 100% made in région Sud », a constaté le chef de l’exécutif régional. Photos Franck PENNANT et YannBOUVIER Tout au long de l’année, la Région Sud s’engage aux côtés des agriculteurs à travers des dispositifs ambitieux en faveur de l’élevage, de la viticulture, de la production d’huile d’olive ou encore en soutenant l’emploi dans cette filière essentielle. À l’occasion de cette tournée, des élus régionaux ont présenté aux acteurs du monde agricole les dispositifs mis en place par la Région afin de faire de l’agriculture, une agriculture saine, durable et de proximité. Mars 2020 - #104



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :