La Gazette du Var n°103 1er mar 2020
La Gazette du Var n°103 1er mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°103 de 1er mar 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Louis Masson, à la conquête de la Garde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Métropole Toulon Hubert Falco  : « Ma passion et mon amour de Toulon sont intacts » ! Se déclarant officiellement à l’élection municipale des 15 et 22 mars prochains, Hubert Falco a déclamé avec passion  : « Toulon transformée, métamorphosée, Toulon Capitale du Var est devenue la ville centre d’une grande métropole française et s’inscrit parmi les villes remarquées de l’arc méditerranéen ». Devant la presse réunie au Café de la Rade, le maire de Toulon a lancé  : « Redressement, transformation, renaissance, vivre ensemble ne peuvent se conjuguer qu’avec travail, volonté, écoute, énergie et enthousiasme. Redressement, transformation, renaissance et partenariat doivent aussi s’appuyer sur nos forces et nos atouts naturels, en s’ouvrant sur la mer, tout en respectant les contraintes imposées par la stratégie Défense Marine du premier port militaire d’Europe. Toulon a fait de la Méditerranée l’un de ses atouts majeurs ». TOULON, 4ème VILLE LA MIEUX GÉRÉE DE FRANCE ! En effet, la gestion saine vient d’être reconnue par le magazine Le Point qui, dans son édition du 23 janvier, a classé Toulon 4ème ville la mieux gérée de France ! Ce qui a fait dire souvent à Hubert Falco  : « En matière publique, il faut du temps long pour construire l’avenir. Le développement de notre ville repose aujourd’hui sur des bases financières solides et assainies, conformément aux engagements que j’avais pris en 2001. Toulon est la quatrième ville la moins endettée de France et les taux d’imposition locaux n’ont pas augmenté depuis 18 ans. Notre taux de taxe d’habitation est le quatrième taux le plus bas des 21 villes principales des Métropoles françaises. L’investissement dégagé est soutenu et l’épargne réalisée permet d’obtenir un autofinancement important, propice au maintien et au développement de nos services publics (écoles, crèches, stades, espaces verts, voirie…). Et ce, malgré le désengagement constant de l’État qui se chiffre à 14 millions d’ € en 5 ans. Que de chemin parcouru ! En 2001, les dépenses de la ville étaient supérieures à ses recettes et la Mars 2020 - #103 HUBERT FALCO ville était endettée à hauteur de 214 millions d’ € contre 79 aujourd’hui » ! INSTAURER LA CONFIANCE En effet, c’est un leitmotive du maire  : Pour lui, en matière publique, il faut du temps long pour instaurer la confiance. Pas seulement celles des électeurs mais aussi celle des forces vives, des acteurs économiques et des investisseurs  : « La confiance en l’image de la ville, propice à un partenariat entre le public et le privé, indispensable au développement harmonieux de la cité. Grâce à cette confiance partagée en notre ville, ce sont plus de 800 millions d’ € que le privé a choisi d’investir sur notre territoire, ces dernières années, en complément de nos investissements publics. En matière publique, il faut du temps long pour changer le quotidien et apporter une vraie qualité de vie aux habitants d’une ville, tant en matière de sécurité que de proximité. (Classement Le Point - Janvier 2020) ». Au passage, le premier magistrat dénonce les programmes, parfois irréalistes, de ses concurrents politiques  : « Il faut du temps long pour trouver un équilibre entre le cœur de ville et les quartiers, entre les jeunes et les anciens, entre la tradition et la modernité, toujours dans le respect de notre diversité mais dans l’unique intérêt général. Il faut du temps long pour mettre en place des infrastructures à la dimension d’une ville moderne et dynamique, adaptées à la spécificité de Toulon, ville étroite, entre Faron et Méditerranée, traversée en surface par seulement deux avenues principales, le boulevard de Strasbourg et l’Avenue de la République, ville esquichée comme l’a écrit le Monde en 1990. J’aime Toulon et ce qu’elle est devenue. Je suis fier de servir les Toulonnaises et les Toulonnais ». PAS UNE ADDITION D’ETIQUETTES Pour l’ancien ministre de Jacques Chirac  : « Servir la République est la plus noble des missions que je connaisse et, parmi les engagements qu’un homme public peut prendre au service de la France, la tâche la plus exaltante est, à mon sens, sans conteste celle de maire. Aussi, chaque fois qu’il m’a été demandé de choisir entre une responsabilité nationale et ma É ville, j’ai toujours choisi ma ville sans hésiter ! Et la confiance toujours témoignée par mes concitoyens ne m’a jamais fait regretter ce choix. L’élection municipale, mère des élections, est une élection particulière. Elle ne doit pas être transformée en une addition d’étiquettes politiques, imposée par la tutelle des appareils parisiens, quels qu’ils soient, car la politique locale a des enjeux que la politique nationale ignore. Une équipe municipale doit se composer de femmes et d’hommes venus d’horizons différents, avec diverses expériences mais avec une même ambition, travailler ensemble, en mettant leurs compétences et leurs forces de propositions en commun et surtout désireux de travailler en équipe collectivement, dans l’intérêt de la commune, au service de la population. Ces hommes et ces femmes, sans pour autant se ressembler, doivent se rassembler vers un objectif commun  : Toulon et la vie des gens ». En habitué du combat politique, Hubert J’aime Toulon et ce qu’elle est devenue. Je suis fier de servir les Toulonnaises et les Toulonnais ii Falco conclut  : « C’est dans cet esprit de rassemblement, pour poursuivre notre action à vos côtés, pour continuer à travailler au quotidien pour vous et avec vous, que je souhaite me présenter à nouveau, avec humilité. Je m’engage à consacrer, comme je l’ai toujours fait, tout mon temps, toute mon expérience, toute mon énergie solide et intacte, toute ma passion et mon amour à Toulon ». LES PRINCIPALES PROPOSITIONS Hubert Falco s’engage à relever de nouveaux défis en continuant à conjuguer le nécessaire développement du territoire et l’indispensable préservation de l’environnement naturel. Il détaille ses projets pour la ville  : « Je sais mieux que personne que notre patrimoine naturel est notre bien le plus précieux. La transition écologique, le défi climatique sont l’affaire de tous. Le climat et le combat pour l’environnement réclament un effort de tous. Sur ce sujet important, la responsabilité de tous est engagée. L’État doit y jouer un rôle majeur par des aides, des actions concrètes et des mesures d’incitation. Il est indispensable de donner des moyens adaptés aux territoires et aux maires pour cette mission de la plus haute importance. Le défi climatique est aussi de la responsabilité des maires qui doivent trouver, à leur niveau de décision, des réponses pragmatiques et concrètes pour préserver la planète. Ce défi de l’écologie de proximité, de l’écologie comprise et souhaitée, je vais, si vous le souhaitez, continuer à le relever, en toute transparence, pour notre ville, jour après jour, avec vous, pour vous et pour les générations à venir. Nous allons électrifier l’ensemble des 3 quais du port de commerce, nous allons imposer aux navires entrant dans la rade un taux d’émission de soufre 5 fois inférieur à celui fixé par la Loi et nous allons créer une Zone à Faibles Émissions sur le territoire. Beaucoup parlent souvent d’écologie, les maires, les élus locaux, agissent au quotidien et croyez-moi, le « Il n’y a qu’à/il faut qu’on » est toujours plus facile que l’action. Je m’engage à donner plus que jamais le meilleur de moi-même avec une équipe renouvelée (non sans saluer l’esprit d’équipe et le travail effectué par celles et ceux qui m’accompagnent depuis 2001) pour continuer à améliorer la qualité de vie de nos concitoyens, en essayant toujours de privilégier le dialogue pour une meilleure compréhension de leurs attentes. Je m’engage à travailler, travailler toujours plus à rendre la ville encore plus propre, plus verte, plus belle et plus sûre, plus agréable, plus attractive, plus solidaire, plus ouverte sur le monde et plus fière de ses traditions ».
TeiepLeiAcrite ete FARON « Votre grand-mèré va adorer le télé hen u) DIMANCHE 29 MARS CRITERIUM DE RANDONNEE PEDESTRE 88ème Trophée Louis HENSELING. Dans le massif du Faron, en balcon avec vues époustouflantes de la plus belle rade d'Europe. Plusieurs parcours de randonnées (accompagnées, commentées ou libres). Bleu  : 11 km - Jaune  : 19 km - Rouge  : 24 km - Super rouge  : 28 km Départs'échelonnés à partir de 8h 30. Collation au départ et à l'arrivée. Ravitaillement sur le parcours. Prévoir pique-nique,titdu sac, eau et équ'ipemen de rondo ee Excursionnistes Toulonnais  : 04 94 46 70 70 Ocre e Courriel  : et8U ttree.fr er. SAMEDI 4 AVRIL. ` POISSON D'AVRIL, Attention, les poissons vont prendre e téléphérique ! la Nos actus sur Facebook Téléphérique de Toulon 83 Nous suivre sur kistagram telepherique_du_montieron It bd Amiral Vence Toulon Nord Tél.  : 04 94 92 68 25 Métropole Toulon Au Mourillon, un nouveau jardin paysager avec vue mer Grâce au partenariat avec la Marine nationale, la Métropole réalise un jardin paysager de 3 400 m² et le réaménagement du parking existant, suite à la déconstruction d’une partie du mur d’enceinte de l’ancien Arsenal du Mourillon. Cette étape marque le coup d’envoi de la transformation qui s’annonce dans le cadre du projet « De Mayol à Pipady ». « Situé à côté de la salle des mariages, ce jardin permettra de réaliser de jolies photos de mariage », s’enthousiasme, déjà, Hubert Falco. « Concrètement, ce sont 6 600 m² d’espaces qui sont aménagés par la Métropole. Prévu tout en courbes, avec des espaces et promenades végétalisées de 1 850 m² donnant sur une large terrasse en platelage en front de mer de 400 m², le site est conçu à l’image d’un ponton. Avec son aire de jeux pour enfants, ses sanisettes et sa promenade en bord de mer réaménagée, ces nouveaux m² d’espaces verts s’ajoutent aux 100 000 m² développés ces dernières années à Toulon. La cale, encore présente dans le site de la DGA, est prolongée sous la forme d’une empreinte dans le futur aménagement ». Satisfait de cette nouvelle réalisation, le maire ajoute  : « Les surfaces seront végétalisées au maximum, pour permettre l’absorption des eaux de pluie, et plantées d’essences méditerranéennes très diversifiées pour limiter l’arrosage. Le platelage composite de la terrasse du front de ML fROPOLE TOULON PROVENCE MÉDITERRANÉE 7 mer est fondé sur des plots béton n’obstruant pas l’absorption naturelle des eaux de pluie. Seules les surfaces du parking seront imperméables. Mais afin de limiter la surchauffe des enrobés, celui-ci est prévu en couleur claire ». Par ailleurs, les équipements, les candélabres, le mobilier urbain (bancs, corbeilles et bacs) seront réutilisés ailleurs en ville, ainsi que certaines plantations afin d’optimiser les investissements réalisés. Enfin, déjà existant, le parking reste gratuit et proposera 107 places dont 6 réservées pour les remorques de bateaux, sur une surface totale de 3 200 m². Il sera divisé en 2 parties autonomes de 40 et 67 places et protégé en périphérie par des glissières en bois. Deux caméras de vidéoprotection compléteront le dispositif existant au niveau de la cale de mise à l’eau. Photo Gilles CARVOYEUR CALENDIER ET COUT De décembre 2019 à fin du 1er trimestre 2020  : Aménagement du jardin et du parking. Déconstruction d’une partie du mur d’enceinte  : 487 500 € HT - pris en charge par TPM. Travaux d’aménagement du jardin et du parking  : 840 000 € HT – maîtrise d’œuvre TPM. Mars 2020 - #103



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :