La Gazette du Var n°102 29 fév 2020
La Gazette du Var n°102 29 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de 29 fév 2020

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : sapeurs-pompiers, au coeur de la sécurité civile.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Département Pour une meilleure offre de services entre l’URSSAF et la CAF Dominique Clément, directeur de l’URSSAF PACA et Julien Orlandini, directeur de la CAF du Var, ont signé, le 13 janvier, une convention qui fixe les modalités de coopération en direction, principalement, des travailleurs indépendants. Avec cette démarche collaborative, l’URSSAF PACA et la CAF du Var s’accordent sur l’intérêt d’une approche préventive visant à limiter les difficultés rencontrées par leurs publics, pouvant induire à des situations contentieuses. MIEUX SE CONNAITRE Pour Dominique Clément, directeur de l’URSSAF  : « La prochaine étape est la mise en œuvre opérationnelle. Il faut que les équipes se rencontrent rapidement pour mieux se connaître et définir un plan d’actions concret et à effet rapide ». De son côté, Pierre Donadey, directeur du recouvrement des travailleurs indépendants de l’URSSAF, ajoute  : « Après l’ouverture de l’accueil commun, nous souhaitons organiser des réunions avec nos publics pour construire avec eux notre offre de services ». Enfin, Julien Orlandini, directeur de la CAF, assure  : « Ce partenariat est important pour la CAF car nous avons le souhait d’améliorer notre service pour les travailleurs indépendants. Et cette convention a l’avantage d’intégrer également les structures locales et associations. Ce qui nous permettra de mieux repérer les difficultés qu’elles rencontrent ». Cela passera par un accueil coordonné en améliorant l’offre de service aux usagers et facilitant les démarches administratives. Ce partenariat prend appui sur une politique d’accueil Février 2020 - #102 Jeune Chambre Économique de Toulon et sa région En 2020, la JCE va fêter ses 65 ans Le 29 janvier, la Jeune Chambre Économique de Toulon et sa région présentait ses voeux aux élus, membres, anciens membres, observateurs, partenaires et amis. Ce fût l’occasion pour le nouveau bureau, présidé cette année par Mylène Béguine de présenter son programme et les actions qui seront menées dans les mois prochains. FORTE EXPERIENCE Depuis plusieurs années, la Jeune Chambre Économique de Toulon et sa région a capitalisé une forte expérience dans le développement durable et est reconnue pour son expertise et ses actions dans le domaine sur le territoire. « En 2015, elle lançait le premier forum sur l’économie circulaire, qui a impulsé la création de l’Association Var Économie Circulaire (AVEC), dont elle est membre fondateur. En octobre dernier, elle organisait la première journée Ici Localissime, mettant en avant les artisans et physique conjointe aux deux organismes qui s’est concrétisée par l’ouverture d’un accueil commun réservé aux travailleurs indépendants à Toulon La Rode en septembre 2019. Selon l’URSSAF  : « Les travailleurs indépendants représentent près de 362 000 comptes en région Sud, dont un peu plus de 20% dans le Var, soit 54 000 artisans et commerçants ». Et, 20 014 dossiers CAF comptent au moins une personne connue en travailleur indépendant. ACCOMPAGNER LES USAGERS Cette politique basée sur l’autonomisation des usagers via l’offre de services digitale et le développement de l’accueil sur rendez-vous vise à accéder plus facilement à une information personnalisée. Des conseillers sont disponibles pour accompagner les usagers sur les services en ligne ou apporter une réponse plus approfondie sur leur dossier dans une logique de parcours. L’usager ainsi dirigé vers les bons interlocuteurs, les situations à risque peuvent être plus facilement repérées. Un accompagnement coordonné pour des versements à bon les producteurs locaux dont des actions se poursuivront en 2020 », rappelle Mylène Béguine. La présidente ajoute  : « Dans cette continuité, nous lançons deux commissions autour de la thématique du développement durable ». Ainsi, la première sera basée sur la dépollution de la mer, problématique qui touche la plupart des communes du territoire. Elle permettra aux membres, observateurs et partenaires de mettre en place des actions de sensibilisation pour réduire les déchets et proposer des solutions innovantes pour pallier ce fléau. La seconde sera la création d’un réseau des acteurs du développement durable toulonnais  : « Le but est de proposer des rencontres régulières avec du contenu qualifié. Ces rencontres se traduiront par des actions concrètes tel que le partage de bonnes pratiques, projections débats, task-forces sur des problématiques de développement durable rencontrées par les acteurs », précise encore Mylène Béguine. 65 ANS EN 2020 L’année 2020 sera également l’occasion pour la Jeune Chambre Économique de Toulon et sa région de célébrer ses 65 ans. Elle mobilisera droit. Cette convention facilite la coordination et les échanges de données entre la CAF et l’URSSAF dans le cadre de la prévention des indus, de la politique de contrôle et de la lutte contre la fraude. En veillant au paiement à bon droit, les deux organismes s’accordent sur une gestion efficiente des deniers publics et renforcent leur rôle d’acteurs économiques pour le territoire varois dans leurs missions respectives. FAVORISER L’EMPLOI Pour la CAF, « il s’agit de favoriser le maintien ou la création d’emplois dans les crèches, le périscolaire ou le monde associatif en détectant plus facilement les difficultés de gestion et ainsi les anciens membres, les membres et les partenaires pour rappeler les actions qui ont impacté le territoire. « Ce sera l’occasion pour tous de se retrouver le 12 décembre 2020 pour souffler ses 65 bougies », promet la présidente. À noter que cette soirée fût placée sous le signe du dynamisme et de la convivialité. Et, les discours des différents intervenants (élus, entreprises, partenaires) n’ont pas manqué de souligner les valeurs portées les membres de la Jeune Chambre Économique. Texte et photo Thierry CARI DE 18 À 40 ANS Association de loi 1901 affiliée à la Jeune Chambre Économique française reconnue d’utilité publique, la structure s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 40 ans et aux partenaires intéressés par ses actions. Si tel est le cas, vous pouvez prendre contact directement avec les membres à et toulon@jcef. asso.fr ou suivre les actualités sur Facebook @jci.toulon. économiques des structures financées dans le cadre de sa politique d’action sociale. Il s’agit également de contribuer au pouvoir d’achat des Varois, en l’occurrence les travailleurs indépendants et auto-entrepreneurs, par le versement de prestations. Enfin, il s’agit de lever des freins à l’emploi pour les parents en facilitant l’accès à un mode de garde (crèches à vocation d’insertion professionnelle) ». Pour l’URSSAF, « il s’agit d’accompagner les travailleurs indépendants en les informant sur la réglementation, de favoriser l’utilisation des démarches dématérialisées et de mettre en place un dispositif efficace pour traiter les difficultés éventuelles rencontrées par les travailleurs indépendants ».
Département FACE Var Olivier Cavallo  : « À Face Var, nous sommes bienveillants » Amis, entrepreneurs, partenaires, administrateurs et employés de FACE Var, étaient réunis, le 23 janvier au théâtre Colbert, à l’occasion de la cérémonie des vœux du réseau d’entreprises. Olivier Cavallo, le président, a débuté son propos en citant le PDG d’une grande entreprise française  : « Une entreprise est prospère parce qu’elle est utile, et non l’inverse ». ENJEUX SOCIAUX ET ETHIQUES Il ajoutait  : « Les entreprises qui ont fait le choix de faire partie de notre club d’entreprises FACE Var, l’ont bien compris. Elles prennent en compte les enjeux sociaux et éthiques dans leurs activités pour agir sur le mieux-vivre ensemble. À l’heure où la RSE devient à la mode, et on ne peut que s’en réjouir, FACE Var s’affirme comme l’un des acteurs majeurs de la mise en œuvre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises dans le Var. Ce sont 120 entreprises qui sont partenaires de FACE Var pour intervenir dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et de la médiation sociale ». Puis le président a fait le bilan de l’année écoulée  : « En 2019, FACE Var a continué avec ses entreprises partenaires à agir pour l’inclusion des populations défavorisées dans un périmètre toujours plus élargi. Même si nous agissons toujours plus dans les communes de la Métropole, nous menons également de plus en plus d’actions sur les communes de Draguignan, Fréjus, Brignoles mais aussi Fayence, Cogolin, Le Muy et Le Luc ». ACOMPAGNEMENT GLOBAL DES REFUGIES Concernant l’activité de FACE Var en 2019, Olivier Cavallo n’a pas énuméré tous les projets menés tant ils sont nombreux. Le rapport d’activités sera bientôt consultable sur le site Internet de l’association. Cependant, le président a cité les actions les plus emblématiques  : « Ainsi, la poursuite du projet Bienvenu qui consiste à accompagner des réfugiés. Reconnaissant les compétences de notre association, la DDCS a souhaité renforcer notre action en nous confiant un accompagnement global des réfugiés sur l’ensemble du Var. Plusieurs entreprises partenaires se sont mobilisées sur cette action et continueront à être sollicitées en 2020 pour faire de cette action une réussite. Ainsi encore, la reconduction du projet FACE à l’emploi en partenariat avec le Département du Var et les partenaires de la politique de Wi-Filles Le digital à 360° pour de futures ambassadrices du numérique Wi-Filles est un programme de sensibilisation et d’acculturation au numérique qui s’adresse aux jeunes filles volontaires de 14 à 17 ans. Lancé officiellement le 19 décembre 2019, ce programme accompagne les jeunes filles pour enrichir leur compréhension des avenirs possibles avec le digital, développer leur autonomie et leur pouvoir d’agir et les rendre actrices de leur parcours scolaire et professionnel. Ce projet est mis en place dans les collèges Reinhardt et Peiresc de Toulon avec 14 jeunes filles et plusieurs entreprises (Fortil, Orange, Naval Group, BNP Paribas, Uziit, la boite à mots, Enedis). FAIRE DECOUVRIR LES FACETTES DU NUMERIQUE Les objectifs du programme sont multiples. Il s’agit de favoriser le développement d’une véritable culture digitale auprès des jeunes filles en faisant découvrir toutes les facettes du numérique, tout en développant leur savoirêtre. Il vise également à associer à l’ingénierie la Ville (État, intercommunalités, Métropole, CAVEM, DPVA et communes). Et aussi, l’action de sensibilisation sur les violences faites aux femmes, formalisées par la signature d’une Charte par plusieurs de nos entreprises partenaires. Cette action est menée, en étroite collaboration, avec Chantal Molines, Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité ». REDUCTION DE LA FRACTURE NUMERIQUE Olivier Cavallo a présenté le lancement d’ateliers destinés à réduire la facture numérique et à permettre à tous d’accéder aux services publics de façon dématérialisée  : « Ces ateliers, menés en partenariat avec la Banque Postale, ont débuté en 2019 sur la ville de la Seyne-sur-Mer et se poursuivront en 2020 sur celle de Toulon ». Il a terminé en citant l’action Wi-Filles (voir cidessous) qui consiste à encourager les jeunes filles à s’orienter vers les métiers du numérique  : « Cette action a suscité un grand intérêt des grandes entreprises et de nombreuses marraines se sont portées volontaires pour mentorer nos Wi-Filles, issues des collèges Peiresc et Django Reinhardt ». Enfin, Olivier Cavallo a adressé des remerciements à ceux qui ont accompagné FACE Var et permis le développement de ses actions  : « Tout d’abord, les financeurs publics  : L’Europe (avec le FSE), l’État, avec la DIRECCTE, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires, la Caisse d’Allocation Familiale, la Région Sud, le Département, les intercommunalités avec la Métropole, Draguignan Provence Verdon Agglomération, du dispositif toutes les parties prenantes, en favorisant les interactions École/Entreprise, et en donnant un vrai rôle aux professionnel. le.s d’entreprise dans une médiation culturelle active et participative. Il participe à l’appui et à l’orientation scolaire et professionnelle. En priorité, le programme travaille sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville et en zone rurale, en cherchant à favoriser l’égalité des chances et en luttant contre le décrochage scolaire. LES ACTIONS 1 - Actions de sensibilisation Package de 3 à 4 actions en co-animation avec des entreprises (conférences, workshops, forums, expositions, témoignages…) 2 - Clubs scolaires Sur le temps scolaires et accessibles à 30 élèves à partir de la 6e, format en ateliers et rencontres avec les entreprises, des étudiant.e.s en formation 9 la CAVEM, les villes de Toulon, La Seyne-sur- Mer, Hyères, La Garde, qui nous aident au titre de la politique de la ville. Des remerciements aux entreprises partenaires qui apportent un financement et se mobilisent, tout au long de l’année, avec leurs salariés pour rendre concrètes les actions du monde économique dans la vie de la cité. Des remerciements, aussi, aux membres du Conseil d’Administration pour leur engagement et le travail mené toujours dans la bonne humeur. Enfin, je remercie l’ensemble du personnel de FACE Var, piloté par une Directrice, très compétente et pleine d’énergie, qui œuvre dans la bonne humeur et le professionnalisme » ! Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR LES PERSONNALITES PRESENTES Geneviève LEVY, députée du Var, Valérie MONDONE, adjointe au maire de Toulon et vice-présidente du Conseil Départemental, Sophie VERDERY, adjointe au maire de Toulon, Messieurs les délégués du Préfet, Chantal MOLINES, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, Marylène BONNET et Stéphane PAIREL, inspecteurs du travail à la DIRECCTE, Jean-Louis DODE, inspecteur de l’Éducation Nationale, Muriel LOPASSO, représentant la Caisse d’Allocation Familiale, Sabine GOTTI, secrétaire générale de l’AFUZI, et Cécile Roblez, Directrice de FACE Var. 3 - Promotions Wi-Filles Parcours hors temps scolaire sur 6 mois regroupant 15 à 20 jeunes filles de 3ème et 2nd Accompagnement intensif (coaching, ateliers, visites, rencontres, mentorat) LE CALENDRIER Déploiement national prévisionnel 2018-2020, 22 territoires engagés et 50 promotions Wi-Filles constituées, 1000 classes touchées par les actions de sensibilisation 500 collaborateur.rice.s impliqué.e.s issu.e.s des principales entreprises du secteur, 1000 jeunes filles intégrées dans ces « Promos WiFilles », futures ambassadrices, et ciblage prioritaire en QPV, REP et REP, Promotions Wi-Filles hors temps scolaire. Au total, plus de 20 000 élèves touché.e.s par l’action. Contact Projet  : Franck PITTILONI, Responsable des projets Education-Culture,f.pittiloni@fondationface.org Février 2020 - #102



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :