La Gazette du Var n°1 1er mai 2016
La Gazette du Var n°1 1er mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 1er mai 2016

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'économie repart dans le var !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
1 Un journal de proximité au cœur de vos préoccupations La Gazette du Var, c’est votre nouveau bimensuel de proximité. De la Porte des Maures aux rives de la Méditerranée vous resterez informés et en alerte sur tous les principaux faits qui influencent notre bassin économique. Que vous soyez simple lecteur, chef d’entreprise, responsable d’une collectivité locale ou d’une association, La Gazette du Var sera le reflet de vos centres d’intêrets. Nous nous donnons pour ambition de rendre compte de manière précise des actions politiques et des initiatives commerciales, des grands projets d’aménagement du territoire, de la vie des élus, des collectivités locales et de celle des grandes administrations. #1 - mai 2016 ÉDITO la gazette illVa r de la porte des maures à la medil-erranee Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Rédacteurs Morgan Maginot Thierry Cari Photographes Olivier Lalanne Philippe Olivier Elvis Lacaze Thomas Fenêtre Conception et réalisation intech6tem Impression La Provence Tiré à 7000 ex Régie publicitaire communication@presseagence.fr ADIM 2972 route de St Honoré 83250 La Londe Les Maures Nous donnerons également la parole à des experts qui décrypteront les initiatives en matière d’emploi et de formation, afin d’ouvrir des débats. Dans notre esprit, un journal se doit d’être réactif et différent. Il doit expliquer, commenter, voire prendre parti ! A nos yeux, il doit permettre d’entendre un autre son de cloche et de lire ce qui ne s’écrit pas ailleurs. Toute la rédaction vous invite à la rejoindre et à partager avec elle ces grands moments d’actualité de notre belle région. La rédaction e : OSCPNIS PAR 1.£ COMITE OFFICIEL MS FÉTES I PROM.ON 17 AGENCY'CAVALAIRE LA VILLE DE CAVALAIRE PRÉSENTE LE IÇCKBOXING SIH5Y1 & DÎNER DE OUA KM'rami, ocrer., nomee CANAL+ NF- CHAMPIONNAT DU MONDE ISKA-el CYRILBENZAQUEN KEV WARD 3 CHAMPIONNATS DE FRANCE 13 COMBATS PRO { LIGUE I.D.F VS LIGUE P.A.C.A) SAMEDI 28 MAI 2016 À 19H COMPLEXE SPORTIF HENRY GROS (AVENUE PIERRE ET MARIE CURIE) - PLACES À 1S/30./SOE DISPONIBLES À L'OFFiCF DE TOURISME. wWW-FRANCERII.LFTCOm Ou POINTS DE VENTE'TABLES DÎNER DE GALA OE PLACES DE TABLE, UNIQUEMENTA RÉSERVER L'OFFICE DE TOURISME DE CAVALAIRE POUR PLUS D'INFOS OFFICE DE TOURISME 04 94 01 92 10 1 WWW.CAVALAIRE.FR'Brrette.e.Geant CesMa Gassm.C.,çe ae TeMr,Sme Majwn Cela Mer...Carre, Market Caualaire,Fnaç Touren, Carrero, Market Call ian, WormMarket FLyWes, Carrefour Market Six Fm, Carrefour Marker Le kerne Carrefour Marne ()Moules, Carreleor Toulon/Grand Var, Carreleur Trans erevense. Géant Caseo Hyères, Hyper U Les ans, Super U Fayence, Super 11 SSZaeharie. Carreleur Oragurean.Cirreleu, Market Le Lavandou. Carreau, Market Le Crau, Carrefour Poser, Carreleur Touron/Mayor. Gaze Casino Fréjus. Super U Bandol, Super LI St Maximin Ste Beaurne et Franabilletzern le cAskx:, 1 EIFFAGE * CAVALAIRE ryocle eleme OT Bormes
INTERVIEW EXCLUSIF Pierre Soubelet, préfet du Var  : «L’économie repart dans le Var» En poste depuis 17 mois, Pierre Soubelet avoue un réel plaisir à se trouver dans le Var. Il apprécie de travailler en bonne intelligence avec les élus et les institutions avec lesquelles il entretient d’excellentes relations. Il réaffirme la présence de l’État dans ses domaines régaliens, notamment dans le cadre des constructions illégales et de la sécurité routière. Et, prédit, à court terme, un redémarrage de l’économie, faisant état de signes avant-coureurs, notamment dans le BTP. Pour le Préfet, charité bien ordonnée commence par soi-même  : « L’État n’a de cesse de se réformer depuis 10 ans, en se rationalisant et en générant des économies importantes ». Comment percevez-vous le débat sur la baisse des dotations de l’État aux collectivités territoriales qui est permanent depuis plusieurs mois ? Pierre Soubelet  : L’État s’applique à lui-même des efforts budgétaires très importants. Ainsi, au niveau régional, nous avons divisé par 3 le nombre de services régionaux. Par ailleurs, au niveau départemental, nous avons divisé par 2 le nombre de directions et avons notamment aujourd’hui 3 directions interministérielles. L’État a réalisé un effort considérable de rationalisation, de mutualisation et de fusion de services. Dans le même temps, l’État rend sur le marché des biens mobiliers ou renonce à des baux ce qui génère également d’importantes économies. Les directions réfléchissent en permanence à leur maillage infra-départemental. De le même manière, nous sommes en train de réfléchir à la carte des arrondissements. Et dans le Var ? Pierre Soubelet  : Nous avons reçu, récemment, une circulaire de Bernard Cazeneuve, le Ministre de l’Intérieur, dans laquelle on nous demande de réfléchir à la façon dont l’Etat doit s’organiser au niveau infra-départemental. Une réflexion est donc engagée sur la carte des arrondissements. Le Var compte 3 arrondissements pour un million d’habitants. D’ici au 31 mai, je devrais indiquer quelle est ma perception de cette réflexion et s’il faut engager des fusions d’arrondissements ou la modification de leurs frontières. Les 3 arrondissements sont concernés. Si leur fonctionnement est pertinent, il restera en l’état. Mais il se peut qu’une ou plusieurs communes basculent dans un autre arrondissement. Je tiendrai compte de l’équilibre de la répartition démographique et des intercommunalités existantes. Il faudra également tenir compte de l’histoire et pour autant agir pour rendre le maillage actuel plus efficace. Comment cette réforme peut-elle s’appliquer dans le Var ? Pierre Soublet  : Dans certains secteurs, il peut exister une insuffisance de la présence des services publics. C’est pourquoi, j’ai procédé à l’ouverture de Maisons de Services au Public (MSAP), comme je viens de de le faire à Méounes et à Rians. J’ai identifié une quinzaine de MSAP pour le Var, installées soit dans Pierre Soubelet, préfet du Var ACTUALITÉS 2 d’anciens bureaux de poste, soit dans des bâtiments communaux. 3 anciens Relais de Services Publics ont obtenu le label MSAP. Et, nous ouvrons également des Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP) notamment à Comps sur Artuby et Cogolin. Dans ce cas, le projet médical est validé par l’ARS et l’État peut financer jusqu’à 30% du bâti. Comment jugez-vous la situation économique du Var ? L’emploi, c’est la priorité de l’État ! Le Var se distingue en étant le premier département de la région en ce qui concerne la signature des emplois d’avenir et des CIE. Cela traduit un certain dynamisme économique. Je note une réussite au niveau régional car ces contrats sont la bonne réponse. Ils offrent des perspectives d’emploi, ce qui n’est pas forcément le cas des CDD. Les résultats n’ont pas encore d’influence sur l’emploi mais des signes montrent que nous sommes dans une bonne orientation. En 2015, les créations d’entreprises ont progressé de 42% par rapport à 2014. Le chiffre d’affaires global des entreprises a progressé de 3, 6% en 2015 par rapport à 2014. Dans le même temps, la médiation du crédit a enregistré 55 dossiers en 2015 contre 82 en 2014. Par ailleurs, le BTP redémarre. Nous enregistrons des signes très positifs depuis 3 mois. Cela laisse espérer une baisse du chômage. Le crédit aux entreprises repart  : de +8% en 2015 ce qui signifient qu’elles ont des projets, qu’elles investissement. Mt Quel commentaire sur les chiffres de la sécurité routière ? Pierre Soubelet  : Les chiffres à fin mars 2016 font état d’une baisse de 30% des tués, d’une baisse de 33% des accidents et de 29% des blessés. Nous avons des résultats inverses à la tendance nationale. Ils s’expliquent par une présence constante des forces de l’ordre et d’une communication permanente de nos services. Quelle est votre action sur les constructions illégales Pierre Soubelet  : Entre 1992 et 2012, il a été procédé à l’exécution d’office, par démolition, de 35 constructions condamnées par le juge pénal, qu’il s’agisse de résidences secondaires ou principales ou d’établissements commerciaux. L’État, via la DDTM, a la charge de l’exécution de la décision de justice, laquelle commence par le recouvrement des astreintes et peut aller jusqu’à l’exécution d’office, aux frais, risques et périls de la personne condamnée. Environ 50% des personnes condamnées exécutent spontanément les décisions de justice les concernant, dans les délais fixés par le juge, ou après que le service a commencé à engager la procédure de recouvrement d’astreinte. En 2015, j’avais fixé à 6 le nombre de déconstructions à réaliser et nous en avons fait 7. L’objectif de 6 a été reconduit pour 2016  : une a déjà été réalisée. Propos recueillis par Gilles Carvoyeur mai 2016 - #1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :