L'Ordinateur Individuel n°47 avril 1983
L'Ordinateur Individuel n°47 avril 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°47 de avril 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 243 Mo

  • Dans ce numéro : intelligence artificielle, robotique, insertion des handicapés... un assistant efficace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 146 - 147  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
146 147
logiciel création artistique Combien de fois vous êtesvous apitoyé sur des crayonnages ratés quand les beaux dessins que vous aviez en tête finissaient par des gribouillis. Avec la gouache, les belles couleurs rendent le résultat moins désespérant, mais ne l'empêchent pas de partir souvent à la poubelle. L'art ne relève pas vraiment de l'improvisation. L'Ordinateur Individuel sur Pictor Dessiner, voilà une occupation qui n'a rien d'extraordinaire ; hélas, les résultats non plus d'ailleurs, car le coup de crayon n'est pas si facile à prendre ! Mais connaissez-vous le crayon optique ? Thomson propose désormais pour son TO 7 ce nouveau moyen d'expression graphique (prix : 500 FF ttc) avec le logiciel Pictor. Ce sont sans doute ces déboires qui furent un jour à l'origine d'une invention simple et originale : l'ardoise magique. Bien astucieux ce système plastique et carbone qui permettait, d'un geste rageur du curseur, de faire disparaître à jamais l'ébauche honteuse. Pictor représente, en quelque 146 sorte, la réalisation de tous les souhaits des jeunes utilisateurs de la défunte « ardoise magique » : pouvoir gommer le trait mal tracé, introduire la notion de couleur, modifier le dessin dans tous les sens et, surtout, sauvegarder une fois pour toutes son petit chef-d'oeuvre plutôt que de l'effacer à chaque nouveau dessin. Voilà pour le côté magique, le reste ne relève que de la technique. Telles sont les possibilités artistiques du logiciel Pictor fonctionnant sur le T07. Principal périphérique de ce logiciel, le crayon optique, logé dans un compartiment de l'unité centrale, fait désormais partie de la manipulation ; bien des logiciels l'emploient d'ailleurs comme seul instrument. Cet organe d'entrée original apporte une autre dimension dans le dialogue avec l'ordinateur ; plus « physique », puisqu'un contact s'établit effectivement entre le petit interrupteur situé au bout du stylo et la vitre de l'écran du téléviseur. Pour le cas de Pictor, nul besoin à l'artiste en herbe de recourir au caractère rigoureux du clavier ; priorité absolue au dessin. Un outil à la portée de tous La manipulation est très simple et efficace. Ainsi l'appareil pourra être confié à de très jeunes enfants, après une initiation aux fonctions principales. La notice d'emploi est d'ailleurs très explicite, même pour les fonctions les plus délicates. Elle est rédigée clairement et en français. A noter aussi la qualité de l'emballage, identique à celui de tous n°47 Avril 83
les autres logiciels du T07, et qui adopte le même principe que les cassettes vidéo pour magnétoscope domestique : une sorte de livre en plastique semi-rigide qui s'ouvre sur la cartouche et ses instructions. Un bon gage de longévité. Et aussi la possibilité de constituer, pour votre salon, un élégant rayonnage vidéothèque et programmathèque. Le logiciel se présente donc sous forme d'une cartouche que l'on glisse dans le casier de chargement situé sur la face avant de la console. Il faut préciser qu'il ne s'agit pas ici d'un lecteur de cassettes nécessitant un délai de chargement du programme, mais d'une simple cartouche de mémoire morte. Le crayon n'écrit pas exactement à l'endroit désiré Il n'est d'ailleurs même pas utile de savoir lire pour se servir de Pictor ! Une fois la cartouche engagée et le capot refermé, la mise sous tension de la console fait apparaître à l'écran le nom du logiciel. Saisissez-vous alors du crayon optique, et, à partir de ce moment-là, oubliez toute manipulation de clavier. Installez-vous devant « son chevalet » (nouveau style !). Etendez le bras et le contact du crayon avec l'écran fait apparaître le menu, agrémenté d'un petit bip sonore : « Pictor ou réglage du crayon optique » — en français bien sûr ! II suffit simplement de cocher la case « 1 » en EpoiNATEuR INDIVIDUEL Nous avons aimé : passionnément beaucoup un peu pas du tout Qualité de Facilité la documentation d'utilisation Essai logiciel : Pictor A l'usage Performance Icon ort, sécurité, apiditél Matériel nécessaire Adresse du diffuseur Thomson T 07 Prix du logiciel 500 FF ttc pointant le stylo pour ce réglage. Nouveau bip, nouvelle image, très simple celle-là : un petit carré central qu'il s'agit de pointer pour situer le domaine d'action ; puis de nouveau le menu. Cette fois-ci, sans hésiter, re-bip sur : « 2- Pictor ». Une manipulation qui se révèle à l'usage très simple et rapide. Et voici qu'apparaît votre nouvelle « ardoise magique ». Par fébrilité, curiosité, et peutêtre même goût du risque, prenez le parti de délaisser le mode d'emploi, pour découvrir vous-même le côté magique de ce procédé. Premier essai : un point, puis un trait. Sans toucher à rien, le stylo permet déjà de dessiner, d'un fin trait bleu sur fond bleu ciel. Mais d'emblée une première constatation : le crayon n'écrit Thomson Tour Galliéni 2 36 avenue Galliéni 93175 Bagnolet Cedex pas exactement à l'endroit désiré ! Il va falloir s'habituer à ce nouvel instrument. Les raisons en sont les suivantes : il existe un écart de deux millimètres environ entre le point optique du stylo et l'interrupteur qui fait office de « mine ». De plus, la différence entre le verre de protection de l'écran et la surface interne du tube cathodique luimême provoque un second décalage dont il faut tenir compte. Imprécision ? Oui, et l'on s'aperçoit vite qu'en dehors des traits horizontaux ou verticaux qui suivent les alignements des points de l'écran, le trait oblique ou arrondi est hésitant, voire tout à fait zigzaguant. Avec un peu d'habitude, un mouvement rapide et volontaire rattrapera beaucoup cet inconvénient majeur ; mais que voulezvous, le balayage d'un écran de télévision ne peut pas avoir le satiné d'une feuille de papier ! Une « gomme » ravira les dessinateurs hésitants En dessous de l'espace voué au dessin, se trouve une bande remplie de symboles. Il suffit de pointer avec le stylo sur le symbole désiré pour que l'ordre soit enregistré, avec comme moyen de contrôle le bip habituel. Il existe ainsi trois lignes de commandes possibles (trois « menus » de symboles), qui régissent toutes les possibilités du logiciel : DESSIN, COULEUR et ORDRE. Pour changer de menu, il faut pointer le dernier symbole de droite (une main pointant de l'in- 147 L'Ordinateur Individuel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 262