L'Ordinateur Individuel n°47 avril 1983
L'Ordinateur Individuel n°47 avril 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°47 de avril 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 243 Mo

  • Dans ce numéro : intelligence artificielle, robotique, insertion des handicapés... un assistant efficace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 124 - 125  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
124 125
le LX-528 Le Logabax LX-528 coûte 28 350 FF ttc en version de base. Mais on peut lui adjoindre un disque dur de cinq millions d'octets. Pour un prix total de 53 150 FF ttc, vous disposerez alors d'un système à vocation professionnelle marquée, fonctionnant sous CP/M et doté d'un accès séquentiel indexé bien intégré. La « Société nouvelle Logabax » — tel est maintenant son nom — commercialise depuis peu l'ordinateur français LX-528, suite et évolution logique du modèle bien connu, le LX-500, dont nous avons déjà eu l'occasion de parler dans ces colonnes. La configuration testée peut être qualifiée de « haut de gamme » puisqu'elle est composée d'une console « clavierécran » (LX-450), d'une unité centrale (LX-518) comprenant deux minidisquettes de 380 kilo-octets chacune et d'une unité de disque dur Winchester (LX-7505) d'une capacité de cinq millions d'octets. L'esthétique du LX-528 tire plutôt sur le moderne : quatre éléments indépendants que l'on peut arranger selon son goût. L'unité centrale et le disque dur sont habillés du même châssis plastique de forme parallélépipédique et de couleurs marron et noir. Le câble qui relie ces deux éléments n'autorise, de par sa Ion- gueur, que deux dispositions : la juxtaposition ou la superposition. La console est composée d'un écran de forme moderne et orientable, habillé de matière plastique marron et gris clair et d'un clavier dont le coffret, également marron, est entièrement métallique. Ces deux parties sont reliées par un câble suffisamment long pour permettre toute une variété de dispositions. L'ennui est qu'à la réception de l'ordinateur, il faut commencer par démonter la console pour y connecter le câble L'Ordinateur Individuel 124 r 47 Avnl 83
venant du clavier. Une simple découpe à l'arrière du châssis aurait bien facilité les choses en évitant l'emploi du tournevis... Autre petit problème : en voulant raccorder la console à l'unité centrale, laquelle des deux prises utiliser ? Un recours à la documentation (assez volumineuse) s'impose. A noter toutefois qu'une erreur de branchement n'a aucune incidence fâcheuse sur le matériel ! Ce détail nous incite à examiner plus attentivement l'arrière de l'unité centrale : deux prises mâles 25 points, l'une pour le disque Winchester, l'autre pour l'imprimante parallèle, et deux prises femelles 25 points (deux voies RS232), l'une pour la console et l'autre pour la ligne de communication (si besoin est) ou une imprimante série. Interrupteur marche/arrêt, fusible et ventilateur terminent cette description, sans oublier le cordon secteur qui sort de l'unité. A ce propos, il faudra prévoir une triple prise de courant avant d'assister à une mise sous tension en bonne et due forme ! Sur la face avant, à gauche des deux minidisquettes, on trouve un bouton poussoir de réinitialisation et un témoin de mise sous tension (led). Coup d'oeil sur le clavier maintenant. Il est relativement large (55 cm) et composé de soixantedeux touches pour la zone principale et seize pour la zone numérique située à droite. Cette dernière inclut aussi la virgule décimale et les déplacements du curseur (quatre dimensions et HOME). Le champ principal des touches est au standard français Azerty accentué, style machine à écrire. Il est complet et pourvu de toutes les fonctions habituelles : ESC (escape), CTRL (contrôle), TAB (tabulation), BREAK, LINE FEED (saut de ligne), etc. La touche de répétition n'existe pas et n'est pas nécessaire, celleci s'effectuant automatiquement dès que l'appui se prolonge audelà de 0,8s. De toute évidence, le symbole de la livre a remplacé le dièse qui, pourtant très utilisé en informatique, reste introuvable, mais trois touches non gravées nous laissent un petit espoir pour l'avenir... Enfin, la touche CAPS LOCK à enclenchement mécanique permet de forcer en majuscules les caractères alphabétiques. Conclusions partielles Ensemble robuste, sobre et ergonomique. Présentation moderne. Stockage magnétique important avec disque dur. Interfaces parallèle et série. CP/M, quelques « sucreries » et une surprise... La mise sous tension du système s'annonce par un « bip » venant du clavier et par l'allumage du voyant-témoin de sélection de la minidisquette de gauche. Il est difficile de ne pas remarquer le bruit occasionné par les ventilateurs. Un curseur vert clignotant apparaît en haut et à gauche de l'écran. Il suffit ensuite de placer la disquette CP/M fournie dans l'unité qui nous tend ainsi les bras et de presser le bouton RESET pour lancer le système d'exploitation et obtenir le message : 64 K CP/M - Version 2.2 (C) Logabax V 1.5 (IPL DKT) 1.12.82 A> Les mots IPL DKT signifient que le chargement initial a été effectué à partir de la disquette. L'ordre DIR (listage du catalogue de la disquette) nous apprend que nous avons affaire à un CP/M tout à fait standard, auquel Logabax a ajouté quelques « sucreries » du style : Basic-G (orienté gestion), séquentiel indexé, programme de démonstration, etc. Mais maintenant, une surprise nous attend... Ouvrons la porte de l'unité de disquettes (ce qui en interdit l'utilisation) et pressons le bouton RESET (c'est une idée un peu « dingue », mais vous allez voir la suite !). Après un instant d'hésitation, le témoin rouge d'activité s'éteint, mais celui du disque Winchester clignote et le même message que précédemment s'affiche avec une petite différence : IPL WINCHES- TER (initialisation à partir du disque dur). Si l'on a des craintes pour sa disquette, on peut même la remplacer par sa pochette (! !), le principal étant que la cellule d'index de l'unité soit obstruée. La commande DIR s'exécute très rapidement, en silence, et fait apparaître des pages entières de programmes en tous genres (aimablement fournis pour nos essais). Il ne faut que quelques secondes pour apprécier la souplesse et le confort apportés par ce nouveau moyen de stockage : dans notre cas, cent onze fichiers occupent 1,5 Mo (mégaoctets) sur le disque et nous laissent encore une capacité d'un peu plus du double ! Une consultation de quatre autres zones utilisateurs (USER) nous fera découvrir encore d'autres programmes. Logabax a créé une commande supplémentaire de CP/M qui s'appelle « D ». Elle est identique à la commande DIR, mais les fichiers apparaissent par ordre alphabétique sur quatre colonnes, avec la taille qu'occupe chacun d'eux. Y sont également indiqués le nombre total de fichiers de la zone utilisateur, la taille occupée et celle restante. Contrairement à DIR, cette commande bien pratique n'est pas résidente en mémoire mais l'est sur disque (commande temporaire). Comparativement à d'autres ordinateurs que nous avons eu l'occasion de tester, CP/M semble relativement bien adapté au LX-528 (l'écriture de cette portion de programme spécifique appelée BIOS pose parfois quelques problèmes aux constructeurs), si l'on en juge par le temps d'exécution des différentes commandes et compte tenu des performances nouvelles apportées par le disque dur. Il faut toutefois souligner que le processeur est dans une version rapide (Z80-A). Au passage, la qualité de au banc d'essai n'47 Avril 83 125 L'Ordinateur Individuel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 47 avril 1983 Page 262