L'Ordinateur Individuel n°45 février 1983
L'Ordinateur Individuel n°45 février 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°45 de février 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 254

  • Taille du fichier PDF : 257 Mo

  • Dans ce numéro : création artistique et informatique... tout un programme !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 178 - 179  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
178 179
132 000 ha de terres, plus de 12 000 têtes de bétail, une station d'élevage bovin créée en 1931, un centre caprin et deux petits projets d'élevage, le tout disséminé dans six des septs départements que compte le pays. Vous avez deviné : c'est au sein de ce programme que je pris mes nouvelles fonctions, tout en rêvant de l'achat d'un ordinateur individuel. Ayant eu la chance de rencontrer un directeur conciliant, prêt à marier valeurs traditionnelles et technologie moderne ; la cause fut aisée à défendre et le principe d'acquisition d'un 01 vite adopté. Pour le choix du modèle, je m'en remis totalement à L'01 qui offrait justement le banc d'essai du HP-85 dans le numéro que j'avais acheté. L'appareil semblait puissant et le système intégré séduisant, car plus adapté à un long transport, moins fragile et moins sensible à la poussière (à ne pas négliger dans un pays où les vents de sable sont fréquents). Une rapide correspondance avec le centre de renseignements et je fus persuadé de tenir l'appareil idéal, capable d'encaisser des températures propres à faire fondre ma calculatrice de poche et des sautes de tension à faire exploser mon contrôleur universel. Il faut convaincre les sceptiques ainsi que les... douaniers Nous étions en mai et, les crédits étant déjà alloués, il fallut attendre l'exercice budgétaire suivant, soit octobre, pour inscrire une telle dépense. Encore quelques résistances à vaincre et fin décembre nous passions la commande. Quinze jours plus tard, l'appareil était... à la douane, d'où il ne sortit qu'au mois de juin suivant, en raison de sordides problèmes de dédouanement que nous essayâmes en vain de contourner pendant près de six mois, l'exonération de taxes à l'importation nous ayant été refusée par l'administration des Douanes. Plus élevé que prévu, le coût de l'opération se montait finalement à 30 000 FF, plus d'un tiers de cette somme étant consacré aux taxes et frais locaux. Le premier programme calcula, à partir de données fournies par le Service de l'élevage, l'évolution des disponibilités alimentaires théoriques du pays au cours des années à venir, travail simple mais permettant de mettre en valeur certaines qualités de l'appareil, notamment dans le domaine graphique. Afin de mieux justifier cet achat, il aurait fallu montrer tous les domaines d'intervention d'un ordinateur. Malheureusement, le cloisonnement des tâches administratives, comptables et techniques ne l'a pas autorisé et nous avons dû limiter la programmation aux problèmes spécifiques de l'élevage. Parmi les réalisations, signalons de nombreux programmes de statistiques ultérieurement utilisés lors de dépouillement d'enquêtes auprès des éleveurs et un programme de simulation de troupeaux, qui combine principes de Monte-Carlo et fonction RND à partir des paramètres zootechniques. C'était encore insuffisant pour que l'ordinateur soit reconnu indispensable. Deux autres programmes, voraces en K-octets puisqu'il leur faut pratiquement les 31 Ko disponibles, ont renversé la situation. Le premier est un calcul de ration alimentaire : en fonction de l'espèce (bovine, ovine ou caprine), du poids vif et du type de production (croissance, lactation, gestation, engraissement, déplacement ou travail), on évalue les besoins quotidiens en matière sèche, unités fourragères, matières azotées digestibles, calcium, phosphore, sel, magnésium, vitamines A, D, E et oligoéléments. L'01 sert à faire des études génétiques et des statistiques Le programme propose à l'opérateur de choisir jusqu'à cinq aliments dans un catalogue d'environ quatre cents et calcule la ration quotidienne correspondant à ces aliments et à l'animal entré précédemment, soit avec l'opérateur (celui-ci indique alors les quantités respectives de chaque aliment), soit tout seul (là, je dois dire que ce mode de calcul aurait besoin d'être optimisé). Le logiciel que nous utilisons le plus souvent est un calcul de rentabilité économique établissant, à partir de paramètres zootechniques modifiables (fécondité, mortalité par classe d'âge, âge au premier vélage, ventes, réformes, etc.) et des pâturages disponibles, un modèle idéal d'exploitation du troupeau pour chacun de nos centres et projets, avec évaluation des dépenses et recettes et sortie d'un bilan annuel. Enfin, comme nous ne sommes pas encore parvenus à ces modèles théoriques, il nous est possible d'entrer les compositions réelles des différents troupeaux et le L'Ordinateur Individuel 178 n'45 Février 83
programme indique, pour chaque centre, en combien d'années le modèle sera atteint et quels sont les achats, ventes et transferts à effectuer pour gagner du temps. Je crois que c'est avec ce travail que les derniers sceptiques ont reconnu en notre ordinateur un puissant moyen d'études. Actuellement, son rôle s'est encore accru puisque nous avons commencé le suivi individuel des animaux d'une station où chaque tête fait l'objet d'une fiche particulière. Profitant de la richesse en archives de cette station pour faire quelques études génétiques, nous avons pu constituer un fichier de plus de trois mille têtes où sont consignés, pour chaque animal, le numéro matricule, le sexe, la date de naissance, une note phénotypique (morphologie génétique), les poids à la naissance,à 6, 12, 24 et 36 mois, les matricules du père et de la mère et éventuellement leur adresse dans le fichier. S'il s'agit d'une femelle, on ajoute l'âge au premier vêlage et les caractéristiques des deux premières lactations. Ordinateurs individuels pour expériences agricoles Du coup, l'intérêt pour l'informatique s'est éveillé et de petits « stages » de formation ayant été décidés, j'ai actuellement la joie d'initier un confrère. Dans un pays en voie de développement, il n'était pas évident jusqu'à présent pour des responsables de service ou de projet d'opter pour l'achat d'un ordinateur individuel tant en raison de leurs préjugés propres que de ceux des responsables financiers. En effet, beaucoup ne voient dans l'informatique que le moyen de gérer fiches de paie et factures d'électricité ou de téléphone. Quant aux bailleurs de fonds, ils sont encore méfiants et estiment avoir d'autres priorités à l'heure où l'objectif numéro un est le plus souvent l'autonomie alimentaire et non l'acquisition d'une technologie occidentale de pointe. Mais les ordinateurs gagnent peu à peu du terrain et des organismes internationaux envisagent maintenant de proposer pour certains projets d'expérimentation agricole des ordinateurs individuels ; l'informatique révolutionne en effet ce domaine et rend possibles des analyses de facteurs irréalisables manuellement. Certes, on reproche généralement la trop grande sophistication de ces appareils, car peu de marques sont représentées dans les pays en voie de développement et, en cas de panne, il n'est pas aisé de renvoyer l'appareil au concessionnaire européen ou américain (délais, coût, risques). Aussi arrive-t-il parfois qu'un ordinateur déficient soit laissé en l'état. Face à ce risque, on peut opposer le coût, somme toute modéré, d'une configuration complète par rapport aux montants parfois énormes de certains projets pouvant atteindre plusieurs milliards de francs CFA. Pour une utilisation plus étendue de l'informatique, il n'est même pas nécessaire d'équiper chaque projet et chaque service d'un 01. Dans le domaine de l'élevage, on peut concevoir au niveau du ministère concerné (selon les pays : Développement rural, Production animale, Elevage, Agriculture, etc.) une cellule d'appui ne s'occupant que du traitement des différentes données provenant des différents projets, qui comportent pour la plupart un certain nombre d'études du milieu traditionnel, donc autant d'enquêtes statistiques à dépouiller et de projections éventuelles à formuler (études démographiques). Equipée d'un ordinateur portable, cette cellule serait à même, au niveau de la direction de chaque projet, de stocker directement les données sur disquettes. Stocker des données pour un traitement sur place ou ultérieur Ces deux solutions ont donc l'avantage, en évitant l'envoi de documents (copies ou originaux) vers la capitale, de laisser le projet maître du support primitif de l'information. Car il est un fait humain qui a tendance à s'opposer à la conception même de l'informatique (circulation de l'information), c'est la mauvaise grâce, voire le refus qu'expriment tout un chacun lorsqu'il lui faut « lâcher » les données qu'il a en sa possession et qui souvent représentent la part de son travail personnel. En attendant un hypothétique changement de mentalité, on peut ménager les susceptibilités individuelles en ne copiant que les informations strictement nécessaires sur les disquettes de la cellule d'appui. Progressivement, chaque projet serait équipé d'un ordinateur individuel propre et pourrait donc prendre en charge le traitement de ses données et de tous ses problèmes de gestion. La cellule d'appui serait, quant à elle, chargée de la synthèse, au niveau national, des résultats provenant des différents projets. Fiction ou réalité proche ? La réponse dans quelques années. P.Chartier n°45 Février 83 179 L'Ordinateur Individuel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 254