L'Ordinateur Individuel n°45 février 1983
L'Ordinateur Individuel n°45 février 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°45 de février 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 254

  • Taille du fichier PDF : 257 Mo

  • Dans ce numéro : création artistique et informatique... tout un programme !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
le Z-100 au banc d'essai Ce tout nouveau système nous est livré sous la forme de dix cartons... Les deux plus volumineux contiennent le Z-100 et le moniteur vidéo ; dans les autres se trouvent la documentation et les logiciels d'accompagnement ! Un volume égal à celui de l'ordinateur lui-même ! Quoi de nouveau dans tout cela ? Un mariage est toujours un événement heureux et après DEC (8088/Z-80 du Rainbow 100) et Tandy (68000/Z-80 du modèle 16), nous avons l'honneur de vous faire part du mariage entre un 16 bits 8088 et un 8 bits 8085... C'est la famille Intel qui doit être contente ! La nouvelle gamme Z-100 se compose de deux modèles de type monobloc : le Z-110 appelé « taille basse », qui abrite l'ordinateur, le clavier et deux minidisguettes 13 cm disposées horizontalement, côte à côte, et le Z-120 appelé « all-in-one » (tout-en-un) constitué des mêmes parties mais qui inclut un moniteur vidéo. En revanche, dans cette dernière présentation, les deux minidisguettes sont placées l'une audessus de l'autre à droite du moniteur, façon TRS-80 modèle 3. Nous avons fait notre essai avec un « taille basse ». Avant d'aller plus avant, annonçons tout de suite la couleur : double unité centrale 8088 et 8085, 128 K-octets de mémoire extensible à 768 Ko, deux interfaces sérielles RS-232, une interface parallèle Centronics, fond de panier bus S-100 (IEEE 696), écran haute résolution 144 000 points (640 X 225) pouvant être porté à 320 000 points L'Ordinateur Individuel Le Zenith Z-100 est un ordinateur comportant deux processeurs, un 8 bits et un 16 bits. Disposant des systèmes d'exploitation CP/M et MS-DOS, cet ordinateur à vocation professionnelle coûte 35 568 FF ttc dans la version de notre essai. (640 X 500), huit couleurs ou dégradés de gris. Côté système d'exploitation : CP/M-85 standard (en fonctionnement 8 bits) avec tous les logiciels qui l'accompagnent, Z-DOS (MS-DOS de Microsoft) en version 16 bits, CP/M-86 à venir. Oui, un beau mariage ! Le Z-110, dont les dimensions sont de 18 X 50 x 50 cm, pèse 18 kg. Sa ligne est agréable et sa finition très soignée. Il est habillé d'un coffret de matière plastique dure de couleur blanc cassé. A l'arrière, on distingue toutes sortes de connecteurs : deux ports série, un port parallèle, entrAe stylo lumineux (« light-pen »), interface pour disquettes 20 cm, prise RVB pour raccordement à un moniteur couleurs, prise vidéo composite (noir et blanc), embase secteur. Dix autres emplacements (obstrués actuellement) sont prévus pour de futures extensions. Pour conclure, signalons enfin qu'une grille ronde ajourée dissimule un ventilateur et que l'interrupteur de mise sous tension est placé à côté de l'embase secteur. Tournons-nous maintenant de l'autre côté. Sur la face avant de couleur brune, deux ouvertures donnent accès aux minidisquettes, à gauche desquelles on aperçoit des petites fentes permettant une circulation d'air dans le système (diamétralement opposé au ventilateur). Le clavier comporte quatrevingt-seize touches réparties selon deux zones : à droite la zone numérique (point décimal, signe moins, HOME, ENTER et flèches des quatre directions), au centre 140 la zone principale alphanumérique. Ce clavier de type Qwerty est très complet (ESC, CTRL, TAB, BREAK, LINE FEED, BACK SPACE, etc.), mais présente un arrangement curieux dans la disposition des caractères spéciaux. (Et ne parlons pas de l'Azerty accentué... que Zenith nous a promis pour le premier trimestre 83 — NDLR.) Depuis quelque temps, on constate malheureusement de plus en plus que chaque constructeur répartit les touches du clavier à sa façon, alors que des normes internationales existent pourtant depuis très longtemps et qu'il serait sage d'en profiter, et de s'y adapter le plus rapidement possible dans le but de faciliter l'apprentissage de l'utilisateur. Sur le Z-100, on constate, par exemple, que le signe « : » s'obtient « en majuscules » de la touche « ; », ce qui n'est pas très pratique en CP/M ou en Basic où ce signe est très employé. L'astérisque est audessus du 8 alors que la parenthèse ouvrante est au-dessus du 9... D'où vient cette nouvelle mode ? Les touches sont à « répétition automatique », mais les gens pressés peuvent toujours employer la touche « Fast Repeat qui permet de doubler la vitesse standard. La touche « Caps Lock » (verrouillage en caractères majuscules) est à verrouillage mécanique, ce qui permet de savoir avec précision dans lequel des deux modes se trouve le clavier. La rangée des touches supérieures de couleur brune est composée de treize fonctions programmables par le logiciel utilisateur (FO à F12), d'une touche RESET dont 45, evner 83
1111111,L. l'effet extrême, n'a lieu que conjugué avec la touche CTRL, et de deux touches d'édition de textes (insertion ou suppression de caractères ou de lignes) dont la fonction varie également selon le logiciel chargé. Un détail utile : dans la touche RESET est incorporé un témoin lumineux de mise sous tension. Le moniteur vidéo (de couleur assortie au Z-110) est léger et peu encombrant. Il est prévu de le poser sur l'ordinateur où l'on peut l'orienter, du moins dans le sens latéral. Un interrupteur de mise sous tension et des réglages de luminosité et de contraste sont accessibles à l'avant. A Varrière, outre les commandes de position- **Mt +tt,ltttttMtrt tetretestisifflillint de nement de l'image, on trouve un petit interrupteur qui permet de passer au choix en quarante ou quatre-vingts caractères par ligne. Dans le premier mode, les caractères ont une largeur double, ce qui peut être très pratique pour certaines applications car, bien que l'image délivrée soit relativement nette, les quatre-vingts caractères sont un peu tassés dans une ligne, ce qui peut s'avérer fatigant à l'usage. La mise sous tension du système (il faut bien en passer par là !) s'annonce bruyamment... Le fameux ventilateur, dont nous avions évoqué la présence plus haut, incite à penser que « l'engin va décoller »... Il faudra s'y habi- tuer durant tout le banc d'essai (vous voyez un peu ce que nous endurons pour vous !). Conclusions partielles Ensemble robuste, esthétique et relativement peu encombrant. Clavier complet, non conforme aux normes en vigueur. Système puissant (double processeur, forte capacité mémoire). Haute résolution graphique et couleur. Compatibilité CP/M-80 (bibliothèque d'applications fournie dans le domaine de la gestion). Compatibilité MS-DOS (IBM, Sirius), Bonnes possibilités sonores grâce au ventilateur... n'45 Février 83 141 L'Ordinateur Individuel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 254