L'Ordinateur Individuel n°45 février 1983
L'Ordinateur Individuel n°45 février 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°45 de février 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 254

  • Taille du fichier PDF : 257 Mo

  • Dans ce numéro : création artistique et informatique... tout un programme !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 126 - 127  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
126 127
galop d'essai du Génie Couleur Comme la plupart de ses concurrents, le « Colour Genie » EG 2000 (Génie Couleur) ne commet pas l'imprudence de perdre la compatibilité avec la gamme existante des VGS. Ici, pas de surprises : même Basic, même éditeur, mêmes commandes, même processeur... mais la couleur en prime, avec quelques autres nouveautés ! Le Génie Couleur coûte 5 250 FF ttc env. Le Génie Couleur se présente sous la forme d'un coffret compact en matière plastique de couleurs marron et blanche, abritant un clavier et l'ordinateur proprement dit. Deux cordons sortent de l'ap- Ir. or,r, Io Io iroe Ie. a. Omo I. I pareil : l'un pour le relier à la prise secteur, pour alimenter l'ensemble. Le modèle que nous testons (en avant-première) est prévu pour être raccordé uniquement sur un récepteur au standard Pal. Osons espérer que cette situation n'est que provisoire et que, bien vite, il L'Ordinateur Individuel 126 pourra bénéficier de la prise péritélévision, seul dispositif capable de délivrer une image correcte (car, même en Pal, la qualité des couleurs laisse largement à désirer). A l'arrière de l'appareil, on distingue différentes prises : attaque d'un moniteur vidéo (noir et blanc selon toute vraisemblance), prise « jack » pour le raccordement vers un simplificateur sonore, connecteur d'extension (il est question de cartouches et de disquettes...), prises DIN pour l'interface magnétophone. L'interrupteur marche/arrêt y figure également. Possibilité de raccordement d'un stylo lumineux Sur le côté droit du Génie Couleur, on trouve aussi deux prises DIN destinées au stylo lumineux et à l'interface série (modem, imprimante) et un connecteur pour relier une imprimante parallèle ou des manettes de jeu munies de petits claviers séparés. Le clavier est constitué de soixante-trois touches ; sur la droite on trouve quatre touches de fonction programmables au choix de l'utilisateur par la commande FKEY. De part et d'autre de la zone principale, deux touches RST effectuent une réinitialisation de l'appareil lorsqu'elles sont enfoncées simultanément (RESET). BREAK, CLEAR, flèches de direc- n°45 Février 83
e 4%" ! fii 8 M 11 1.11<1...14HOPQR Iiivum, ; ?..9/frk al e "1 r x z 7,11 : 4 ti Les caractères disponibles a l'ecran comportent de nombreux signes graphiques. tions sont présentes ainsi que RPT (répétition), CTRL (contrôle) et LOCK (maintien en position SHIFT). Les touches alphanumériques sont arrangées selon le mode Qwerty et possèdent sur leur bord avant des gravures de symboles divers (caractères pseudo-graphiques). On peut accéder à ces soixante-quatre codes par un appui sur la touche MOD/SEL située à gauche de la barre d'espace et en utilisant ou non la touche SHIFT selon que l'on désire le symbole de gauche ou de droite figurant sur chaque touche. Un clavier Qwerty, un Basic Microsoft, 9916 octets disponibles Les touches supérieures (numériques 1 à 8) possèdent sur un côté les noms des huit couleurs qu'il est possible d'obtenir sur l'écran. Ces codes sont accessibles en les faisant précéder d'un appui sur la touche CTRL (chose curieuse au passage : cette dernière ne doit pas être maintenue comme à l'habitude, mais est considérée comme une touche active séparée). Ce premier coup d'oeil nous apprend que le Génie Couleur semble être un ordinateur domestique très complet et pourvu des principales interfaces utiles sur un tel système. L'appareil étant sous tension, la célèbre question « MEM SIZE ? » apparaît sur l'écran dans une couleur sur laquelle nous ne nous prononcerons pas, mais qui semble tirer sur le vert... Dès ce moment, les habitués du VGS ou du TRS-80 modèle 1 de Tandy pourront se livrer sans aucune difficulté à leur sport favori - mais en couleur. On retrouve même, telle une maladie héréditaire, les touches « rebondissantes » des vieux mo- n'45 Février 83 dèles 1 ! En effet, le Basic Microsoft qui équipait ces machines est là sous sa forme intégrale et après quelques essais, bon nombre de ses routines semblent occuper les mêmes emplacements mémoire... En revanche, il occupe davantage de place en mémoire morte, puisque se trouvant augmenté de fonctions supplémentaires (nous les examinerons un peu plus loin). De ce fait, les zones écran et clavier ne se trouvent plus aux mêmes endroits de la mémoire vive (de toute façon, il n'y aurait pas eu suffisamment de place pour la zone vidéo couleur) ; ceci apportera tout de même quelques petits problèmes de compatibilité si l'on s'amuse à vouloir faire tourner sans précautions des programmes Génie 1, 3 ou TRS sur le Génie Couleur. Un « PRINT MEM » nous indique que 9 916 octets seulement restent disponibles pour le programme utilisateur. On ne peut pas tout avoir ! Un écran de vingt-quatre lignes avec majuscules, minuscules et graphismes Quelques essais nous montrent que l'écran peut contenir vingtquatre lignes de quarante caractères majuscules, minuscules ou pseudo-graphiques dans le mode dit « basse résolution ». Dans ce mode qui peut exploiter les huit couleurs, l'utilisateur a aussi la faculté de définir cent vingt-huit caractères supplémentaires (générateur programmable). En revanche, il n'existe aucune instruction spécifique pour le chargement de ce générateur et le programme doit les ranger (par POKE) dans un endroit réservé de la mémoire vive. En haute résolution, le texte n'est alors pas admis (et c'est gênant), la page vidéo est constituée d'une grille de cent soixante points sur quatre-vingt-seize. Quatre couleurs sont autorisées. 127 Les commandes LGR et FGR permettent de passer respectivement en basse (Low GRaphic) ou en haute (Full GRaphic) résolution. Ce passage d'un mode à l'autre peut aussi s'effectuer au clavier par les touches CTRL et MOD/SEL. Et pour les artistes en herbe, PAINT offre la possibilité de colorier COLOUR et FCOLOUR définissent la couleur choisie dans ces deux modes. CHAR spécifie le numéro du générateur de caractères (1 à 4) selon les combinaisons possibles des représentations : alphanumérique, graphique, spéciale et programmable. FCLS efface la page haute résolution et FILL fixe la couleur du fond (1 à 4). SHAPE permet de dessiner un graphisme ou une « forme » (c'est le sens du terme anglais) à partir de coordonnées X et Y données. Cette forme est un ensemble de points défini dans un endroit précis de la mémoire (chargé par des POKE). NSHAPE efface le graphisme alors que XSHAPE en modifie la couleur. SCALE donne le facteur de grossissement de la forme. Il est bien sûr possible de tracer des points isolés ou des lignes droites par PLOT, de les effacer par NPLOT et même de tracer des cercles par la commande CIRCLE, à qui l'on fournit les coordonnées du centre et la longueur du rayon. On peut aussi lire la couleur d'un point particulier par la fonction CPOINT (X, Y). Enfin, pour ceux qui aiment la peinture, PAINT permet de colorier une surface délimitée par un trait de couleur donnée. Le son est aussi présent sur le Génie Couleur, avec les deux instructions PLAY et SOUND. L'ordinateur est équipé de trois générateurs de fréquences indépendants dont on peut programmer l'octave, la note et la puissance : PLAY (numéro du canal, octave, note, amplitude). Le mélange de ces trois oscillateurs produit des sons assez mélodieux, la faculté de pouvoir moduler l'amplitude étant très appréciable. La touche SOUND est un peu plus complexe à utiliser. Elle permet de charger une valeur donnée L'Ordinateur Individuel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 45 février 1983 Page 254