L'Ordinateur Individuel n°165 octobre 2004
L'Ordinateur Individuel n°165 octobre 2004
  • Prix facial : 4,25 €

  • Parution : n°165 de octobre 2004

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 202 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL, les clés pour choisir la meilleure formule.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Tests Nouveautés JEUX ET CD-ROM RATEGIL CODENAME  : PANZERS PHASE ONE l'OCUS De guerre lente C odename  : Panzers Phase One est un jeu de stratégie en temps réel qui se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. D'emblée, il se distingue des autres titres du même type par ses graphismes, somptueux. Les fans de militaria reconnaîtront au premier coup d'oeil le moindre fantassin ou unité mobile, du char T-34 soviétique au canon d'infanterie lourde sIG 33i, en passant par le Renault R-35 français. Les décors sont tout aussi détaillés, les missions en pleine ville étant les plus réussies. A NOTRE AVIS Si les joueurs aguerris risquent de reprocher au jeu le manque de dynamisme des combats, les débutants apprécieront de pouvoir peaufiner tranquillement leur stratégie. ACTION JOINT OPERATION  : TYPHOON RISING NOVALOGIC F ort du succès de Black Hawk Down, Novalogic réussit avec Joint Operation  : Typhoon Risingun impressionnant jeu d'action multijoueur. Plus de 15o adversaires peuvent s'affronter sur la même carte, via le serveur Internet Novaworld. De quoi lancer des assauts de grande envergure. Les unités qu'il est possible d'incarner ou encore diriger sont CONFIGURATION CONSEILLEZ PC ài,8 GHz 512 Mo de mémoire vive 90o Mo sur le disque dur Carte graphique avec 64 Mo de mémoire Lecteur de DVD Le jeu propose trois campagnes solo permettant de diriger tour à tour les Allemands, les Russes et les Alliés. Lors des premières missions, le joueur se voit attribuer un certain nombre d'unités (chars, mitrailleurs, artillerie, médecins...) qu'il doit préserver. En effet, les troupes gagnent de l'expérience au combat, ce qui les rend à la fois plus résistantes et plus efficaces. Sur le terrain, on est surpris par la relative lenteur de l'action et la résistance des troupes..1. du La grande invasion Précision graphisme Variété des unités Trois campagnes solo Résistance des unités peu réaliste nombreuses, du membre du GIGN français au commando Seal américain en passant par l'hélicoptère Black Hawk et l'Hovercraft géant. Le graphisme n'est pas en reste. Il est même légèrement plus fin que celui de Battlefield Vietnam, au concept similaire. En revanche, Joint Operation  : Typhoon Rising s'avère beaucoup moins convaincant en ce qui concerne + Nombre de joueurs en réseau Réalisme du graphisme Comportement de certains véhicules peu réaliste Il faut, par exemple, près de dix obus pour détruire un blindé, ce qui laisse le temps de le réparer, si l'on dispose d'une dépanneuse. De même, les médecins peuvent soigner les troupes durant les combats, ce qui permet de remplir une mission avec le minimum de pertes. Philippe Fontaine PC à1,5 GHz 256 Mo de mémoire vive 1,2 Go sur le disque dur Carte graphique avec 64 Mo de mémoire Lecteur de DVD 53 € (PC DVD) le comportement des véhicules  : s'ils sont simples à prendre en main, ils sont peu réalistes. PF IMI1111. 53 € (PC DVD) Chatastrophe ! Inspiré du long-métrage du même nom, Catwoman d'Electronic Arts restera comme l'un des plus mauvais titres de 2004. Rarement un jeu a bénéficié d'une réalisation aussi lamentable. Si le graphisme est correct, la maniabilité se révèle mauvaise  : les mouvements de caméras sont incohérents, les combats, ingérables. Après avoir subi douze échecs en tentant de franchir un précipice, tout cela parce qu'on ne voit pas l'autre côté, on jette l'éponge. 6o € pour PS2, XBOX et CC ; 50 € pour PC. Au coeur de l'enfer Dans The Chronicles of Riddick  : Escape from Butcher Bayce, jeu d'action ultraviolent signé VU Cames, le joueur incarne Riddick, un criminel enfermé dans un pénitencier et dont les yeux ont été remplacés par des lentilles pour voir dans l'obscurité. Riddick va user de détermination et de violence pour s'échapper de l'enfer. Bien que brutal, ce jeu s'avère subtil, puisque la survie du héros dépend de son aptitude à progresser et à tuer en silence. La vision nocturne confère à Riddick un avantage qu'il devra exploiter, en détruisant les sources lumineuses avant de se glisser dans le dos de ses ennemis pour leur briser la nuque. Seul regret, le jeu se termine vite. Pour Xbox  : 6o € . Page 72 - l'Ordinateur individuel - N°165 - Octobre 2004 net.com
Tirer dans le noir vous ennuie... Exercez-vous au Soleil ! 8+ www.pegi.info Game Od The Veut  : Jeu de [Année www.farcry—thegame.com ce*-r-ze



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 230