L'Ordinateur Individuel n°165 octobre 2004
L'Ordinateur Individuel n°165 octobre 2004
  • Prix facial : 4,25 €

  • Parution : n°165 de octobre 2004

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 202 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL, les clés pour choisir la meilleure formule.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 106 - 107  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
106 107
1 ADSL  : choisir la meilleure formule Quels sont les types d'offres ADSL ? voix Il n'existe pas une seule « forme » de technologie ADSL, mais trois  : 1'1 P ADSL, le dégroupage partiel et le dégroupage total. Ces différentes variantes conditionnent les débits possibles, les services proposés mais aussi — et surtout — les prix. T outes les offres d'accès à Internet en haut débit par l'ADSL reposent sur une même technologie de base, appelée DSL (Digital Subscriber Line), qui consiste à transporter sur une même ligne de téléphone classique (faite de fils de cuivre) de la voix et des données numériques. Pour cela, la ligne est « partagée »  : les fréquences les plus basses sont utilisées par la voix, tandis que les fréquences les plus hautes — inaudibles — sont réservées aux données. Physiquement, la ligne de téléphone aboutit dans un central France Télécom, où elle est reliée à un DSLAM, un équipement faisant l'interface entre les fils de cuivre et le réseau Internet. Dans l'état actuel des technologies DSL, le débit théorique maximal de la ligne est d'environ 8 Mbit/s. Des débits conditionnés par la méthode de raccordement La spécificité de l'ADSL consiste à répartir ce débit de manière asymétrique (d'où le A devant DSL)  : un débit important (débit « descendant ») est réservé à la réception de données (téléchargement ou download), tandis que l'envoi de données (upload) se contente d'un débit plus faible (débit « montant »). Toutefois, si l'ensemble des FAI utilisent la même technologie, il existe trois méthodes totalement différentes pour raccorder un dient à l'ADSL  : l'IP ADSL, le dégroupage partiel et le dégroupage total. Page io6 - l'Ordinateur individuel - N°165 - Octobre 2004 Ces procédés conditionnent les débits possibles sur la ligne, les services proposés mais aussi les prix. L'IP ADSL, aussi appelé Option 5 dans le jargon des fournisseurs d'accès, est la méthode la plus ancienne. Dans ce premier cas, la ligne téléphonique de l'abonné est connectée à un DSLAM appartenant à France Télécom. C'est l'opérateur historique qui se charge de collecter le trafic Internet et de l'acheminer au FAI auquel le client est abonné. L'avantage de cette formule, c'est qu'elle est accessible sur une grande partie du territoire, environ 90% des foyers français pouvant être reliés en IP ADSL. L'inconvénient, c'est qu'il s'agit d'une offre très encadrée par France Télécom. Les débits sont les mêmes pour tous les fournisseurs d'accès (au maximum 2 Mbit/s aujourd'hui) et les services sont limités. Rien d'étonnant à cela  : France Télécom ne peut pas paramétrer ses DSLAM en fonction des services spécifiques à chaque FAI. De plus, l'opérateur « historique » applique un « tarif de gros », identique à tous les fournisseurs d'accès et indépendant, ou presque, du nombre de clients. Résultat  : tous les FAI proposent des offres semblables (en terme de débit) à des prix similaires. L'opérateur historique a consenti une seule ristourne. Dans les zones urbaines considérées comme « denses » (les grandes villes), le tarif de gros de l'IP ADSL est plus faible que dans les autres zones. Du IP ADSL Internet Dégroupage partiel Internet Dégroupage total voix voix Internet coup, certains FAI ont concocté des offres à prix réduit accessibles uniquement dans ces fameuses « zones denses ». Pour proposer des débits plus élevés à des prix plus bas et ne plus dépendre de France Télécom, certains FAI ont choisi d'installer leurs propres DSLAM dans les centraux de l'ex-monopole public. La ligne téléphonique de l'abonné est alors « partagée » entre le FAI (qui récupère les hautes fréquences transportant les données) et France Télécom www.oi net.com
France Télécom uriLA j\ii 1-711'ljErr.1 1,1 (qui conserve la gestion de la voix). On parle alors de dégroupage partiel. L'avantage de cette méthode c'est que le fournisseur d'accès est totalement libre de fixer ses prix, de choisir ses débits et les services proposés (télévision, téléphonie, etc.). L'inconvénient c'est que comme les FAI ont installé leurs DSLAM dans un nombre très restreint de villes, les offres de dégroupage partiel restent réservées à quelques « privilégiés ». Et comme France Télécom continue de gérer Les débits proposés sont déterminés par France Télécom ; les FAI ne peuvent pas définir les services proposés. Le téléphone passe par les réseaux de France Télécom  : le client continue de payer un abonnement à l'opérateur historique. Le FAI détermine les débits et les services proposés sur son DSLAM. S'il prend aussi la voix en charge, le client ne paie plus d'abonnement à France Télécom. la partie « voix » de la ligne, elle prélève toujours un abonnement de 13 € chaque mois. C'est pour remédier à ce dernier écueil que certains fournisseurs d'accès à Internet (comme Free, Neuf, Télécom Italia et Tiscali) se sont lancés dans le dégroupage total. Dans ce dernier cas de figure, l'ensemble de la ligne (voix et données) est pris en charge par l'opérateur alternatif et l'ex-monopole public cesse de prélever l'abonnement à l'usager. C'est l'idéal pour le fournisseur d'accès qui peut alors proposer tout ce qu'il souhaite (ou presque) à ses clients. Mais, en cas de problème avec leur fournisseur d'accès, ces derniers n'ont plus aucun autre interlocuteur à qui s'adresser et le changement de fournisseur devient très complexe (lire Comment éviter les pièges des contrats ?). l'Ordinateur individuel - N°165 - Octobre 2004 - Page 107



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 165 octobre 2004 Page 230